CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Equitation de course

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hélium
Novice


Messages : 53
Date d'inscription : 14/10/2007
Localisation : 92

MessageSujet: Equitation de course   Lun 16 Nov 2009 - 21:58

Sur la pointe des pieds et avec hésitation...
Je ne poste pas souvent, mais lis assidûment. Je ne poste pas souvent, parce que je ne monte pas de cheval suffisamment régulièrement pour pouvoir avoir une évolution quelconque. Je ne poste pas souvent parce que, pour l'instant, j'écoute et apprends ce que je peux.
Je ne suis pas sûre que ce post soit à sa place, mais je suis certaine qu'un gentil administrateur saura régler ça. J'espère aussi que je ne déballe pas trop ma vie sans rien apporter d'intéressant...
Alors le contexte en deux mots : je viens de passer un week-end à Chantilly, initiation à l'équitation de course. Mes motivations étaient :
1°) de découvrir une autre équitation, de voir ce qu'on peut en tirer dans la pratique de l'équitation classique;
2°)de mieux gérer mon "émotivité" au galop. Il paraîtrait que c'est "normal", mais mes transitions galop - trot assis sont toujours très heurtées; l'idée était que, après avoir expérimenté le galop à très grande vitesse, toute peur/appréhension/réticence dû à l'allure vive du galop devrait être éliminée. Ou un truc dans ce genre là. Sachant que je suis quand même plutôt du genre casse-cou, à partir sans avoir le frein sur un cross.
3°)et puis, bon, il faut bien l'admettre, galoper à fond sur des pistes de sable, et avoir le droit de le faire sans arrière-pensée, c'est tentant quand on n'a pas fait de cross depuis trois ans.

Concernant l'équitation à proprement parler, la position n'a juste rien à voir avec l'équitation classique : jambes tendues en avant sur les étriers chaussés à fond, fesses reculées, épaules baissées. Et les vieux "réflexes" (durement appris lors de longues séances de mise en selle) reviennent à la charge dès qu'ils peuvent : on se redresse en engageant le bassin et en se rapprochant de la selle, tout en mettant des jambes pour que le cheval revienne dessous dès qu'on veut ralentir; on recule soigneusement ses jambes en descendant le talon dès qu'on ne fait plus attention en rentrant au pas à l'écurie. Néanmoins, on sent vite que la position préconisée est la plus stable à de telles vitesses (en équilibre sur les deux jambes, plus un troisième point quand on pose les rênes en pont sur l'encolure), et également celle qui donne le plus de force pour résister sans effort et ralentir en bout de piste. Et le côté magique est qu'on peut effectivement avoir le nez dans la crinière sans danger.
A pied et en selle, tout est pensé d'un point de vue efficacité. Curage de tous les pieds du même côté, on selle avec les chevaux attachés dans le box, on est mis en selle dans le box. D'où un esprit un peu 'usine' qui ne m'attire pas vraiment. Bon, d'un autre côté, ils ont une technique imparable pour raccourcir ses étriers en deux minutes chrono.
Les pur-sang sont adorables. Bon, bien sûr, à 50km au canter, on n'a pas deux grammes dans chaque main, mais ils tirent bien moins que bon nombre de chevaux de club que j'ai monté. Ils ont une impulsion et une souplesse impressionnantes (certes, c'est 4L d'avoine par repas, plus 2L de granulés), des chevaux qu'on a envie de sortir en dressage. Et malgré toute leur hyper-réactivité, ils sont étonnamment calmes en extérieur face aux sacs poubelles qui claquent dans le vent - ce qui ne les empêche pas d'exploser en l'air si un oiseau s'envole au mauvais moment. Mais globalement, pas de réaction de fuite face à la peur (en tout cas, ce n'est pas celle-là qu'on leur a appris, et on le comprend quand on sait leur vitesse et leur force).
Donc, si je dois tirer un bref bilan de cette première approche (autre que l'inconfort magistral des selles d'entraînement) :
Concernant la vitesse, je suis vaccinée : passer de 0 à 50 km/h en 3 foulées est une sensation inégalable. Le fait de travailler une autre position m'a sans doute fait comprendre des choses sur le côté stabilité purement mécanique, mais aussi sur des invariants de l'équitation : qu'on ait les pieds sur les quartiers, ou la jambe descendue, le bassin calé dans une selle de dressage, une bouche de cheval reste une bouche de cheval : on discute toujours avec elle par un contact régulier et moelleux, souple et posé.
Et en conclusion, si vous avez l'occasion d'essayer, faites-le. Et c'est drôlement addictif en plus. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Equitation de course   Lun 16 Nov 2009 - 22:51

Citation :
Sur la pointe des pieds et avec hésitation...

Oh ben non alors... si les gens n'osent pas poster, c'est la mort du forum !!


Surtout que c'est super intéressant ton compte rendu

J'avais déjà lu un article là dessus... et je garde ça sous le coude pour le jour où...
Ton post me confirme qu'au niveau sensations, ça vaut le coup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equitation de course   Lun 16 Nov 2009 - 22:55

bounce Merci pour ton récit, mamzelle!
Ca donne bigrement envie!!!

C'etait une journée d'initiation spécialement organisée?
Ils font ça à Chantilly et/ou ailleurs?

Ce n'est pas trop instable, cette position si haut perchée?


Dernière édition par Ondine le Lun 16 Nov 2009 - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katia
Déchainé


Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 45
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Equitation de course   Lun 16 Nov 2009 - 22:56

Si un jour l'occas se présente, sur que je la louperai pas!

J'avoue, j'ai testé les démarrages à fond avec ma trotteuse, ça déboite!

La première fois, c'était l'année dernière, elle trottinait, j'ai bêtement avancé mes mains, sans réfléchir, je crois que je voulais la mettre dans le vide, un truc dans le genre. Effet : démarrage sur les chapeaux de roue.
La 2ème fois, en juin, les filles avec moi voulaient galoper, au pas, j'ai avancé mes mains de la même façon. Yahou! On a planté là tout le monde... Ca dépote!

Depuis je ne le fais plus, sinon, je vais flinguer tout le boulot.
Mais des sensations comme ça, j'en avais jamais eu avant.
Effectivement, c'est addictif... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Equitation de course   Lun 16 Nov 2009 - 23:27

Katia a écrit:


J'avoue, j'ai testé les démarrages à fond avec ma trotteuse, ça déboite!

Ouaiiiiiis j'avais oublié ça... j'ai monté deux trotteurs réformés, les deux avait le bouton "démarrage à fond".

La première fois, j'en suis restée baba... et morte de rire.

J'étais au trot "normal" et j'ai du essayer de passer au galop, que j'obtenais alors par accélération + déséquilibre... ben d'un seul coup les hanches se sont abaissées et l'hyperpropulsion au trot s'est enclenchée.

C'est addictif, je confirme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium
Novice


Messages : 53
Date d'inscription : 14/10/2007
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Equitation de course   Lun 16 Nov 2009 - 23:37

Ondine a écrit:

C'etait une journée d'initiation spécialement organisée?
Ils font ça à Chantilly et/ou ailleurs?

Ce n'est pas trop instable, cette position si haut perchée?

En fait, c'était dans le cadre du stage d'initiation pour le championnat des grandes écoles. Sinon, je ne sais pas trop par qui il faut passer, peut-être contacter l'ACCAF (Association des cavaliers de course amateurs de France), ou passer par un entraîneur, mais il faut le faire dans des bonnes conditions de sécurité.
Quant à la position, il faut avoir compris le truc sur un bidon, et puis désapprendre tout ce qu'on sait en selle. Honnêtement, j'avais vraiment la sensation de ne pas pouvoir tomber en étant bien juché là-haut; et à cette vitesse, les chevaux ne peuvent pas faire d'écarts violents. Le seul problème, c'est quand on veut ralentir, et qu'on cesse d'être concentré sur "jambes tendues- épaules en bas" que tous les vieux réflexes ressortent, et donc on "perd" la belle position bien stable. Et au pas, on ne sait pas trop comment se mettre avec les genoux sous le menton, et on se tortille un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equitation de course   Mar 17 Nov 2009 - 11:04

Merci pour ces infos.
Ca me botterait franchement d'essayer.

Au niveau du travaill des chevaux, j'imagine que c'est pas galop à donf en permanence? Une séance d'entraînement se déroule comment?
Revenir en haut Aller en bas
kalyss
Militant


Messages : 291
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Equitation de course   Mar 17 Nov 2009 - 21:23

Pas besoin d'avoir un trotteur ou un galopeur pour que ça dépote... vous voulez tester Volcan? Les fois où je le laisse (volontairement ou pas, voir ma dernière gamelle) partir, vaut mieux avoir la touffe de crins bien accrochée au bout des doigts, sinon c'est "evoy" en bon wallon dans le texte, et même pas besoin de trois foulées, c'est hyper propulsion dès la première et ça pousse!!!! Comprenez pourquoi je lui laisse les crins longs??? Touffe de secours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Equitation de course   Mer 18 Nov 2009 - 12:14

M'enfin, ça m'étonnerait que ton Volcan passe de 0 à 50 km/heure en 3 foulées !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equitation de course   Mer 18 Nov 2009 - 16:45

édité


Dernière édition par Ondine le Mar 26 Avr 2011 - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélium
Novice


Messages : 53
Date d'inscription : 14/10/2007
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Equitation de course   Mer 18 Nov 2009 - 20:28

Ondine a écrit:

Au niveau du travaill des chevaux, j'imagine que c'est pas galop à donf en permanence? Une séance d'entraînement se déroule comment?

En effet, on passe plus de temps au pas qu'au galop. Je pense qu'il y avait déjà 1,5 à 2 km des écuries aux pistes, et après, c'est détente au pas puis au trot dans un rond (une piste circulaire, une vingtaine de mètres de diamètre). Et puis il y a le premier galop de chasse (ça correspond à un galop de travail) en reprise, sur 2km, les étriers chaussés longs (très longs), mais debout malgré tout. Après, on marche jusqu'au rond, on raccourcit, ressangle. Pendant ce temps, l'entraîneur donne normalement des instructions spécifiques pour chaque cheval (canter progressif, petit canter, canter au botte à botte). Et c'est parti pour le canter proprement dit, sur environ 2km aussi. Puis on attend les autres dans le rond, et on rentre tranquillement au pas. En tout, je dirai 8-10 km au pas, et environ 4km au galop (dont la moitié pour s'échauffer au galop de chasse).

Ondine a écrit:

Un cheval plein de peps qui dépote c'est une chose, mais un cheval de course heu, ben, c'est un avion de chasse. Carrément autre chose.

Clairement. Même un cheval qui démarre un peu vite sur le cross pour aller rejoindre les copains à l'autre bout, ça n'a rien à voir. Et encore, le canter, c'est beaucoup plus lent que le galop de course. Ce qui me fait dire que je vais devoir beaucoup m'entraîner avant de ne plus oublier de respirer au démarrage, si je veux un jour participer à cette fameuse course des grandes écoles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia
Déchainé


Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 45
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Equitation de course   Mer 18 Nov 2009 - 22:57

"Un avion de chasse, carrément autre chose"

C'est clair. Je ne connais pas les galopeurs, mais le trot de course aussi, c'est à tester, ça n'a rien à voir avec le trot qu'on connait, on dirait une nouvelle allure... (très moche à regarder d'ailleurs, je trouve, surtout de derrière)

Est ce que le galop de course est aussi différent du galop "normal" ou pas? A regarder j'ai pas l'impréssion, mais pas testé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Equitation de course   Mer 18 Nov 2009 - 23:38

Je plussoie avec Katia (et Ondine) :moi non plus je ne connais pas les galopeurs, mais le trotteur a une allure mécaniquement "normale" et une allure mécaniquement très différente "trot de course". Du moins c'est mon ressenti.

Intéressant +++ ton compte rendu sur le déroulement de la séance, Hélium. Un minimum de 8 km au pas... on voit bien que l'échauffement n'est pas négligé (z'ont intérêt sinon bonjours la casse).

Ils sont impulsif, au pas, les PS ?

Ils chauffent ou pas du tout quand ils voient le temps de galop approcher ?


Et au fait, bravo pour la "grande école"! J'ai pas fait de truc tripant comme ça quand j'y était, moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Equitation de course   Jeu 19 Nov 2009 - 10:50

On voit bien que le pas est vraiment une allure fondamentale dans tout entrainement !!
A ne pas négliger, hien Moonlight !!! ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equitation de course   Jeu 19 Nov 2009 - 11:09

édité


Dernière édition par Ondine le Mar 26 Avr 2011 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélium
Novice


Messages : 53
Date d'inscription : 14/10/2007
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Equitation de course   Jeu 19 Nov 2009 - 20:20

Au pas, les chevaux sont clairement très impulsifs, avec une splendide allonge (j'en veux un comme ça en rando ^^); bon, il faut aussi considérer la quantité d'avoine qu'ils ingurgitent chaque jour. Ils sont très vifs et réactifs, et en même temps beaucoup plus "posés" que des chevaux de club ou de CSO : tout le monde va partir en l'air parce qu'un piéton arrive, mais en 30 secondes, tout le monde est à nouveau calme et à sa place. Littéralement.
Concernant le galop, j'ai une petite anecdote. Un des stagiaires, alors qu'on visitait les pistes à pied - et apprenait que l'échappatoire était à gauche si on ne parvenait pas à s'arrêter, toujours potentiellement utile ^^ - , a demandé : "c'est peut-être une question bête, mais comment on demande le galop avec les pieds sur les quartiers de la selle." En fait, les chevaux sont conditionnés à merveille : étriers longs, et c'est tout petit galop sans chauffer. Dès que les étriers sont courts, et qu'on les met en face de la piste, alors ils partent... Mais sans voler le départ non plus. Ils attendent d'être sur la piste, dans la contre-allée, ils sont très calmes. Relativement peu grégaires aussi, ils ne chauffent pas quand les autres s'en vont. Mais bon, c'étaient des chevaux d'école aussi, un poulain ne va sans doute pas réagir pareil.
En fait, j'ai plutôt eu l'impression de chevaux extrêmement sensibles et réactifs, mais absolument pas nerveux. Et là où l'on voit que le placer de la nuque vient bel et bien de l'impulsion, la plupart des chevaux se placent au petit galop, alors qu'ils sont montés avec des mains posées plutôt hautes, et pas travaillés dans ce sens. Bon, après, au canter, ils étendent au maximum leurs encolures pour avoir le plus d'allonge possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Equitation de course   Ven 8 Jan 2010 - 18:45

Tiens, j'avais pas vu ce post (normal j'ai pas encore tout visité ici, y a plein de trucs intéressants).

Ca me fait plaisir de lire des trucs sur l'équitation de course dans un forum généraliste, sans que ça parte en live au bout de trois réponses

Puisque la piste est ouverte, je vais pouvoir me lâcher sans états d'âme, alors !

L'équitation de course, j'ai pratiqué avec des galopeurs, plus de 15 ans à l'entraînement en tout, dont 9 ans (?) en compétition. Addictif, oui c'est le terme qui convient

Hélium, les chevaux que tu as montés ce sont ceux de l'Afasec je suppose, donc des chevaux d'école, c'est une chance de découvrir ça ainsi dans les meilleures conditions. Ce sont souvent d'anciens très bons chevaux, au tempérament suffisament facile pour être reconvertis en chevaux d'école. Ils connaissent effectivement les pistes sur le bout des sabots, ce sont des machines à galoper... rien que de l'écrire j'en ai des frissons (finalement ça me manque donc un peu ?)

Si tu veux continuer à monter à l'entraînement et que tu es près de Chantilly ou Maisons Lafitte, c'est assez facile normalement. Demande à l'organisateur de ton stage, il te donnera les noms d'entraîneurs les plus accueillants pour les novices. Dans quasiment toutes les écuries, il y a des chevaux suffisamment sympas pour ceux qui savent monter en classique mais pas encore vraiment à l'entraînement. Au début tu ne feras probablement que les trottings et galops de chasse, le temps que l'entraîneur juge tes capacités d'adaptation à cette monte et ta motivation. S'il voit que tu n'as pas peur, que ton équilibre et ta main sont à peu près corrects, et surtout que tu es assidue à l'entraînement (souvent ils n'apprécient pas trop les "touristes") tu ne tarderas pas à faire tes premiers canters

D'ailleurs je te conseille plutôt le printemps/été pour commencer, car en hiver c'est souvent très dur au petit matin avec le froid, et en plus souvent le travail des chevaux est perturbé par le gel du sol des pistes.

Dans les écuries d'entraînement, coté chevaux on trouve un peu de tout. Des chevaux gentils et des teignes, des lymphatiques (si si, même chez les ps ça peut arriver...) et des caractériels, des bouches en bois et d'autres très fins, des petits gros et des grands dadais, des crevettes d'1m50 et des athlètes baraqués d'1m70, des belles allures et des marteaux piqueurs, des qui ont un pas de déménageur, et d'autres qui ne savent que trottiner, des qui dorment avant le canter, d'autres qui se mettent dans tous leurs états, blancs d'écumes avant d'avoir posé le pied sur la piste, des gravures et des affreux, etc...

La position "genoux dans le menton", à l'entraînement on ne la prend que pour faire de la vitesse. Et encore, la mode et un peu passée je crois de monter très court. Autrefois on montait "semi court" tout le long du lot (un lot = une séance d'entraînement d'un groupe de chevaux), comme on voit sur les anciennes photos ou gravures. Certains préfèrent encore ainsi, mais le plus souvent on monte long tout le temps, sauf pour le canter. Du coup, effectivement on apprend très vite à raccourcir ses étriers d'une bonne douzaine de trous en quelques secondes, sans déchausser et d'une seule main !

Au passage, et sans vouloir te faire peur Hélium, un cheval à grande vitesse, oui ça peut aussi faire un écart. Ou trébucher. Mais ça il ne faut pas y réfléchir. Déjà rien qu'au pas, un demi-tour c'est pas facile à gérer...

Je te rassure aussitôt, les chutes violentes ne sont pas une fatalité : je suis peut-être chanceuse, mais je ne suis jamais tombée à grande vitesse. Par contre des chutes au pas, au trot ou au galop de chasse, oula... Traverser les pistes en courant pour récupérer le bestiau qui a préféré rentrer à l'écurie plutôt que rester avec ses copains, ou au contraire qui les a suivis sur les 1500 m de canter après t'avoir déposée au départ... geek Bref, étriers courts ou pas, à l'entraînement faut pas avoir peur de mordre la poussière de temps en temps.

Tiens, ma préférée : au départ d'une course, l'entraîneur qui tenait ma monture la lâche pour partir au canter d'échauffement, juste devant les tribunes de l'hippodrome bien pleines, le machin s'est mis en mode siège éjectable pile-saut de mouton-coup de cul. Là forcément, chaussée court, je me suis gracieusement envolée pour atterir tout aussi gracieusement dans le gazon moelleux à souhait. Y zont dû bien se marrer, dans les tribunes. Laughing

Les jambes, en équitation de course, ça sert... à tenir à cheval. A mon avis, les qualités les plus importantes dans cette équitation, ce sont un calme imperturbable, un bon équilibre et une bonne main (ces deux dernières que je n'avais et n'ai toujours pas, et donc mes chevaux tiraient toujours... ). J'avais de la force, ça compensait mais c'est pas bien : la cavalière et le cheval crament de l'énergie à se battre l'un contre l'autre...

Quant aux histoires de talons baissés et tout ça, ne te prends pas la tête, quand on chausse long une bonne position classique ça reste l'idéal pour l'assiette et l'équilibre. Et les étriers chaussés à fond au canter, tu verras que c'est loin d'être le cas pour la majorité des cavaliers. Certes ça donne une sorte de solidité, mais par contre pas de souplesse dans les chevilles. D'ailleurs en course, beaucoup de jockeys montent "en pointe" (les étriers carrément en bout de pied !) ; c'est en obstacle que l'on trouve le plus de jockeys chaussés à fond. Donc en stage tu écoutes et tu appliques, et puis après tu observe et écoute dans les autres écuries et fais ta sauce. En fait, dans cette équitation, on te demandera d'être avec le cheval, et efficace avant tout. Que tu aies le dos rond, les étriers longs ou courts, que tu montes en jeans ou en chaps, ils s'en fichent.

Enfin sauf tant que tu seras sous l'oeil et la férule du Club des Gentleman et Cavalières qui chapeaute l'Acaf et le circuit des Grandes Ecoles. Là ce qui compte, c'est ce qui brille. Faut pas ressembler aux mecs et nanas des écuries. Tu fais partie du gratin et dois te comporter comme telle en toute circontance, sans oublier la robe de coktail et le petit doigt en l'air avec la coupe de champagne pour trinquer avec J. Coustères (c'est toujours lui qui fait le paon à la tête de ce petit monde ?).

M'enfin dans le sud-ouest il venait pas souvent nous casser les pieds dans les écuries d'entraînement (bien qu'originaire de la région) Rolling Eyes

Bref, comme j'étais passionnée et à cheval tous les samedis matins qu'il pleuve ou qu'il vente pour 3 à 5 lots (voire plus souvent puisque j'ai eu des périodes ou j'ai travaillé quotidiennement dans des écuries), je me suis quand même bien éclatée. Monter des pur sang, ça fait vraiment aimer ces chevaux. Je comprends qu'à une époque les écuyers les choisissaient pour toutes les disciplines classiques voire la haute école. Quand je vois ce qu'ils sont capables de donner malgré leur jeunesse (la grande majorité des chevaux à l'entraînement chez les galopeurs ont entre 2 et 4 ans) et un débourrage plus que rudimentaire... Ceci dit, s'ils étaient débourrés à 3 ans au lieu d'1 an et demi, ça se passerait peut-être pas aussi facilement.

D'ailleurs c'est là que le bât blesse : concilier une passion du cheval où l'on aime vraiment les chevaux, avec cette équitation qui nous fait baigner dans un milieu impitoyable pour eux. Non pas que tous les gens dans ce métier soient des bourreaux de chevaux, mais juste que les chevaux ne sont là que pour avoir des résultats en compétition, et que la prise en compte du confort physique et mental du cheval sont souvent très limités. L'attention qui leur est portée est généralement proportionnelle à leur potentiel et ensuite leur réussite en compétition... Et encore...

M'enfin c'est pas forcément pire que dans certains clubs, dans un genre différent...

Pour ce qui est du galop de course, oui c'est différent du galop normal. Le cheval s'étend beaucoup plus horizontalement, et quand le cheval est bien entraîné et est à l'aise, c'est effectivement une allure très grisante : amplitude, puissance, vitesse, cadence...

Un canter botte à botte à 2 ou 3, avec des chevaux bien dressés, c'est indescriptible... Ca donne un peu ça : on part au canter, en général un cheval en tête, les 2 autres "dans son cul" à la queue leu leu (distance juste suffisante pour ne pas se galoper dans les postérieurs), et à l'endroit prévu, les 2 derrière déboitent en accélérant progressivement pour venir se mettre botte à botte avec le premier qui lui aussi accélère progressivement pour qu'une fois tous les 3 en ligne on soit toujours en progression... ça va de plus en plus vite, les étriers des cavaliers se touchent, les jambes des chevaux se déplient devant nous, les chevaux sont tendus vers l'avant, tout en puissance mais sans précipitation, bien posés sur la main et en ligne, serrés botte à botte pendant quelques centaines de mètres... si le boulot est bien fait, là haut on ne bouge presque pas, juste un travail d'équilibrage avec le corps et les mains quasi invisible de l'extérieur, on se laisse emporter... soupir... ha ouais, vraiment de chouettes sensations...! (bon ça c'est avec les chevaux bien dressés... avec d'autres c'est moins poétique, parfois )

J'arrête, j'en écrirais des tonnes... Je ne monte plus à l'entraînement ni en course mais je sais encore pourquoi j'aimais ça malgré tous les mauvais cotés que ça peut comporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equitation de course   Ven 8 Jan 2010 - 20:08

pomme de pin a écrit:
J'arrête, j'en écrirais des tonnes... Je ne monte plus à l'entraînement ni en course mais je sais encore pourquoi j'aimais ça malgré tous les mauvais cotés que ça peut comporter.
drunken pour les tonnes, tu peux revenir avec un semi-remorque je lis tout ça avidement.
Merci pour ces lignes qui donnent trèèès envie...
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Equitation de course   Ven 8 Jan 2010 - 21:22

Citation :
Puisque la piste est ouverte, je vais pouvoir me lâcher sans états d'âme, alors !

Oui, oui, lâche toi

C'est génial ces posts +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxa
Novice


Messages : 74
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Equitation de course   Sam 9 Jan 2010 - 10:53

Je suis bien d'accord avec Ondine et igw58, ces posts sont géniaux! Je lis ça avec déléctation!

Je me rappelle une expérience qu'on avait fait il y a 5 ans avec mon équipe à Lamotte. Il y a une simili piste de galop là bas. Un professionnel est venu nous présenter l'équitation de course puis nous a emmené sur la piste, nous a fait régler nos étriers à la jockey nous a expliqué la position adéquate et nous a fait partir un peu comme ce que tu expliquais Pomme de Pin... Sauf que nous c'était avec les chevaux de notre équipe ( cso ... )! Alors au début ça a été un peu la joie, comme tu dis... ils n'étaient absolument pas habitué à être lancés à une telle vitesse. Puis finalement ils se sont calés ensemble, surement canalisés par la piste et là, ça a été un vrai BONHEUR! flower
Je n'auras jamais imaginé nos selle français capables d'autant de calme, de pondération et de... vitesse sur une telle piste!

Super expérience!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foxxa.canalblog.com/
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Equitation de course   Sam 9 Jan 2010 - 13:49

Contente que ça vous plaise ! flower

Et merci mille fois à Hélium d'avoir initié ce sujet !

Dès que j'aurai un moment (un gros moment, z'avez vu que quand je m'y mets je ponds un gros pâté !), je viendrai vous faire partager d'autres moments, d'autres impressions et réflexions... J'essaierai aussi de trouver sur le net des photos pour illustrer certains propos (de moi, je n'en ai quasiment pas, que des photos d'arrivée de course).

J'espère qu'Hélium va continuer à pratiquer, et nous livrer ses propres expériences !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Equitation de course   Sam 9 Jan 2010 - 21:06

Je confirme aussi, c'est super intéressant !! Continues à nous en mettre des tonnes

A l'automne dernier, j'ai assisté à une course sur un hypodrome avec des chevaux de traits !! C'était la finale et c'était à l'occasion de la route des Vignobles organisée en Côte d'Or avec plusieurs équipes de chevaux de trait ...
C'était super grisant de les voir galoper et ça faisait rudement envie de prendre la piste avec eux drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equitation de course   Dim 10 Jan 2010 - 14:17

Gaëllemic a écrit:
C'était super grisant de les voir galoper et ça faisait rudement envie de prendre la piste avec eux drunken
Et encore, avec des pur-sangs ou des trotteurs, c'est encore plus ... drunken drunken
Quelles formidables mécaniques, quelle puissance, quelle impulsion.
A regarder, je trouve les trotteurs encore plus impressionnants que les galopeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Hélium
Novice


Messages : 53
Date d'inscription : 14/10/2007
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Equitation de course   Dim 10 Jan 2010 - 17:15

pomme de pin a écrit:

J'espère qu'Hélium va continuer à pratiquer, et nous livrer ses propres expériences !

Bien sûr, je continue! J'ai été pas mal occupée à la fin de l'année, et puis les pur-sang sont partis en meeting à Cagnes-sur-mer. Mais je devrais m'y remettre d'ici une à deux semaines (le temps de faire un peu de footing pour avoir une condition physique potable, et puis peut-être un ou deux canters encore à l'Afasec avant d'aller chez un 'vrai' entraîneur).
Course prévue le 20 Mars à Saint-Cloud... alors il va bien falloir que je m'entraîne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélium
Novice


Messages : 53
Date d'inscription : 14/10/2007
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Equitation de course   Mer 3 Mar 2010 - 12:55

Bon alors, ça devait bien finir par arriver un jour ou l'autre j'imagine... Voilà, je suis tombée ce matin. Mon cheval s'est pris un arbre au galop, enfin l'a bien frôlé, et je suis tombée. Je me sens trop bête, et super mal pour le cheval. Il est revenu avec l'antérieur en sang, que des égratignures, rien de grave, mais quand même. Je m'en tire avec quelques contusions, de beaux hématomes à l'épaule et au genou, et quelques morceaux de peau en moins, juste de la carrosserie. On était pas trop vite, heureusement, ça aurait été moins drôle au canter.
Que s'est-il passé? Le cheval devant moi s'est décalé, le mien en a profité. Je reprends, il ralentit, je contrôle la vitesse, tout va bien. Au moment de ralentir pour m'arrêter, l'autre cheval (celui que j'avais dépassé) me rattrape. Et hop, re-accélération. Et je suis repartie sur une ligne droite, je tire, rien à faire, plus je tire, plus il accélère... même en me concentrant bien pour ne pas me crisper et ne pas donner un point d'appui fixe. Apparemment, je n'ai pas fait (trop) de conneries. C'était juste un vieux roublard qui a compris qu'il avait une débutante sur le dos, et a décidé d'en profiter pour faire un tour. N'empêche que je me sens super mal d'avoir ramené un cheval amoché à l'écurie, un cheval qu'on m'avait prêté. Et je ne sais pas ce que j'aurais dû faire, mais j'aurais dû le faire.
Et j'ai envie de retourner monter à l'entraînement dès que je peux, mais je ne suis pas sûre d'oser retourner chez cet entraîneur... où je me sentais pourtant super bien.
Bref, une petite phase "en creux", et surtout un peu de doute : j'ai vraiment eu l'impression que quoi que je fasse, j'étais totalement impuissante; et que arcbouter mes 60kg face à 400 kg de muscles lancés à pleine vitesse était aussi inutile que de vouloir arrêter un tank avec la main.
Voilà pour les nouvelles joyeuses du jour, je vais finir ma tablette de chocolat, et dormir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Equitation de course   Aujourd'hui à 15:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Equitation de course
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'equitation western.
» Stage Equitation Ethologique 95 photos p 7/8
» Equitation classique et jeune cheval.
» stage d'equitation islandaise
» bientot vendeur d'equitation itinerant chez vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Travail, dressage & éducation du cheval-
Sauter vers: