CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Travail et amélioration des allures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Travail et amélioration des allures   Mer 3 Fév 2010 - 16:20

dans le post d'Uruguai, piotr a écrit:
Quant aux allures ; le galop ne bouge pas ou s'améliore très peu, quant au trot, si le jour de la confirmation, avec l'agitation environnante, l'excitation, le cheval présenté ne sort pas un trot correct, alors il ne le sortira probablement jamais.
Par quel travail et dans quelle mesure une allure moyenne ou médiocre est-elle améliorable?

J'ai lu la même chose chez Oliveira: il préférait un trot médiocre qu'un galop médiocre, car s'il était selon lui possible d'embellir un trot passable par un bon travail, un piètre galop était lui difficilement améliorable.

Et question inverse: les allures peuvent-elles temporairement se dégrader à certaines étapes du travail?
Affirmation de l'éleveuse qui m'avait vendu Ondine, fervente pratiquante du dressage (allemand!): habituel et normal selon elle, qu'après avoir franchi un cap dans le travail de base monté, on voie les allures du cheval se dégrader pendant un temps... avant de retrouver leur grâce habituelle.
Elle m'avait donc prévenue de ne pas m'en inquiéter outre mesure si cela nous arrivait (heu, pour nous le problème ne s'est pas posé, en fait No ).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Mer 3 Fév 2010 - 19:13

Citation :
Par quel travail et dans quelle mesure une allure moyenne ou médiocre est-elle améliorable ?
La meilleure façon d'améliorer une allure passe, je pense, par l'amélioration de l'équilibre général du cheval. L'amélioration de cet équilibre permettra un jour d'obteir une large gamme de trots : le trot sur place (piaffer), le passage, le trot en exension etc, mais ça, tout le monde le sait Smile

On améliore plus facilement ce qui est simple, or le trot est une allure simple, symétrique, sans oscillations, stable, que le cavalier peut aisément analyser et régler au cours des exercices.
Au galop, l'quilibre du cheval est en constant mouvement.
Mais le travail au galop peut améliorer le manque de geste de tel ou tel antérieur au trot.
C'est un vaste sujet qu'on pourrait alimenter sans fin.

Citation :
Et question inverse: les allures peuvent-elles temporairement se dégrader à certaines étapes du travail?

Je reste dans l'ibérique. En dehors des rectangles, ceux qu'on voit dans des spectacles ou chez des particuliers ont des allures souvent dégradées par un dressage basé sur l'excitation et la précipitation.
Au plus haut niveau, les chevaux qui amblent au pas et qui ont des trots défectueux sont légion.
Mais je ne vois pas comment un dressage correctement mené pourrait dégrader les allures du cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Mer 3 Fév 2010 - 20:42

En ce qui me concerne, je ne vois pas comment améliorer un mauvais trot, parce que ça n'est pas un problème d'équilibre. Je parles du trot normal, pas de ces piaffé, passage et autre pures gymnastiques. Par contre on peut considérablement améliorer un galop en travaillant l'équilibre. Parce que contrairement au trot, dans le galop, tout est une question d'équilibre. Je ne parle là pas non plus du galop de course.

Quand Norie était plus jeune, elle était énormément sur les épaules, ce qui la pénalisait beaucoup pour le galop et pour l'obstacle (notamment les contre bas). On a beaucoup travaillé ça, et maintenant on arrive a avoir un petit galop plutôt pas mal. Ca n'a pas contre absolument rien changé au niveau du trot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Mer 3 Fév 2010 - 20:58

Citation :
En ce qui me concerne, je ne vois pas comment améliorer un mauvais trot, parce que ça n'est pas un problème d'équilibre

Relis-moi, j'ai dit : améliorer une allure.

Au moins j'aurais appris une chose aujourd'hui : un merens, ça peut galoper tongue .
Revenir en haut Aller en bas
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Mer 3 Fév 2010 - 22:08

piotr a écrit:
Relis-moi, j'ai dit : améliorer une allure.
Je répondais au message de Ondine.
Citation :
Au moins j'aurais appris une chose aujourd'hui : un merens, ça peut galoper tongue .
Et oui ! Et ça joue aussi !
La différence entre un mérens et un autre cheval, c'est que ça fait ce que tu lui demande QUE s'il est d'accord. Ca oblige à se remettre pas mal en cause sur sa conception du cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Jeu 4 Fév 2010 - 10:54

Norie a écrit:
Quand Norie était plus jeune, elle était énormément sur les épaules, ce qui la pénalisait beaucoup pour le galop et pour l'obstacle
Le défaut de bien des chevaux rustiques ou taillés pour l'attelage (et aussi de ces grandes carcasses de SF aussi Suspect ).
Nous aussi, on a pas mal travaillé l'équilibre et l'incurvation au trot, et dès que l'impulsion y était (LA grosse difficulté avec elle, c'est une gwosse dondon feignasse), le galop est venu, tout seul et tout de suite rond et équilibré.
Je ne sais plus qui disait qu'un bon trot contient un bon galop, mais c'était ça.

Par contre, ça n'a pas changé la qualité des allures, ma grosse a 3 allures modestes (même pour un trait), peu dynamiques, courtes et inexpressives, et ce n'est pas une galopeuse. Mais bon, c'est un trait: ce n'est pas un cheval de selle!

Norie a écrit:
La différence entre un mérens et un autre cheval, c'est que ça fait ce que tu lui demande QUE s'il est d'accord.
C'est le cas aussi de bien d'autres: pur-sangs anglais, anglos, lipizzans, akhal tékés, pottoks...
Tous les chevaux ne tolèrent heureusement pas d'être humiliés par des cavaliers de concours, des cowboys ou des brutasses espagnoles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Jeu 4 Fév 2010 - 11:13

piotr a écrit:
La meilleure façon d'améliorer une allure passe, je pense, par l'amélioration de l'équilibre général du cheval.
Comment procèdes-tu, toi qui n'es pas un fana de la longe?
J'aime bien travailler en longe, pour obtenir déjà un bon équilibre à pied et sur le cercle, avant de le retrouver sous la selle.

Citation :
On améliore plus facilement ce qui est simple, or le trot est une allure simple, symétrique, sans oscillations, stable, que le cavalier peut aisément analyser et régler au cours des exercices.
Ton allure de travail est donc plutôt le trot?
Et le pas? Le pas a l'avantage pour lui de la lenteur de l'allure (plus de calme, plus facile de décomposer un exercice) et de la décontraction.

(vaste débat entre ceux dont l'allure de travail de base est le pas, et ceux pour qui c'est le trot: l'école germanique ainsi que celle de Vienne).

Citation :
Au plus haut niveau, les chevaux qui amblent au pas et qui ont des trots défectueux sont légion.
Sans parler des "piaffers" carrément grotesques & autres singeries caricaturales, tristes et éteintes. Neutral

Citation :
Mais je ne vois pas comment un dressage correctement mené pourrait dégrader les allures du cheval.
?? D'où ma question.
Cela m'a surprise un peu aussi. Mais bon, dixit des adeptes du "bas et rond", je devrais peut-être poser la question chez Pia Munck...
Revenir en haut Aller en bas
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Jeu 4 Fév 2010 - 23:30

Ondine a écrit:
Tous les chevaux ne tolèrent heureusement pas d'être humiliés par des cavaliers de concours, des cowboys ou des brutasses espagnoles.
Certes, mais tous les chevaux ne manifestent pas leur désaccord de la même façon. En général, ça part en avant, parfois ça part en arrière, ou même vers le haut, mais ça part ! Avec un mérens, comme avec les poneys en général, quand ça veut pas, ça dit "j't emm*", et ça fait comme si ça entendait pas ! Laughing

Et quand un cheval part, dans une direction ou dans une autre, si tu arrive à tenir en selle, tu peux arriver à le forcer à faire ce que tu veux. Mais quand il ne t'écoute plus quoique tu fasses, c'est nettement moins facile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Travail et amélioration des allures   Aujourd'hui à 1:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Travail et amélioration des allures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Travail et amélioration des allures
» Qualification loisir à Rosières aux salines.
» [Débuter] Débuter le travail à pied
» Travail des loulou (cours de dressage avec Radja)
» [BMW M3 3.0 L E36] Amélioration du freinage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Travail, dressage & éducation du cheval-
Sauter vers: