CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Naia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Ven 11 Juin 2010 - 9:33

Ondine a écrit:
Bon, ok. Peut-être compris ton erreur.

Tu ne dois lui laisser AUCUN REPOS, tant qu'elle refuse de se laisser approcher.
Elle ne doit trouver répit & confort qu'en te laissant approcher, et tant qu'elle refuse, tu maintiens surtout ta pression sans relâche.


Tu me pretes une moto cross pour la suivre d'assez près pour cela ?
Elles sont en ce moment dans une "pature" d'environ 1,5 hectare, dont une partie boisée.
Et si je veux changer d'espace, c'est soit en cloisonnant cette pature là, mais c'est pas facile de le faire en "permanent" sans un gros travail vu la configuration des lieux, soit il faut que je commence par l'attraper pour pouvoir la mettre dans la pature de 3000m² sans ombre où je ne veux pas qu'elle reste en permanence.

Ceci étant, j'en ai parlé au téléphone hier soir avec une amie comportementaliste (une vraie, pas quelqu'un qui a passé les galops d'éthologie après un stage de 5 jours...) et elle pense avoir une explication.
Elle passe demain pour vérifier son idée, et me disait que, si elle a raison, alors tout cela n'a rien à voir avec notre attitude, mais plutôt avec des "lacunes d'éducation" de Naïa et la "position hiérarchique" dans laquelle elle se retrouve par rapport à Upa.

Hier soir et ce matin, jument adorable, parfaitement sereine, acceptant calins, licol et longe sans hésitation. Ce n'est plus la même jument...

Vivement demain soir, que j'y comprenne quelque chose.

N
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Ven 11 Juin 2010 - 11:34

Citation :
Elle passe demain pour vérifier son idée, et me disait que, si elle a raison, alors tout cela n'a rien à voir avec notre attitude, mais plutôt avec des "lacunes d'éducation" de Naïa et la "position hiérarchique" dans laquelle elle se retrouve par rapport à Upa.
(...)Vivement demain soir, que j'y comprenne quelque chose.
J'espère que tu nous raconteras ça, ça m'intéresserait beaucoup de savoir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Ven 11 Juin 2010 - 11:41

Bien sûr ! Je vous ferai un roman : pour une non littéraire comme moi, un vrai exploit !

bounce

N
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Dim 13 Juin 2010 - 11:40

Bon, alors compte rendu "rapide" et en vrac de ce qui a été plusieurs heures d'observations, tests, conversations, etc.
Inutile, donc, de vous dire que tout ce que je vais écrire mériterait d'être très nuancé, est très caricaturé, et "homomorphismisé".
J'ajoute que, si l'amie en question est très compétente dans le domaine (bac+5 en comportement animalier, spécialisée chevaux, et salariée au champ de course depuis des années), elle remarquait elle-même se baser sur beaucoup d'hypothèses. Un "diagnostique" complet nécessiterait de beaucoup mieux connaitre le passé de Naïa, et ne pourrait être totalement fiable qu'en passant beaucoup plus de temps avec elle.
Je pense malgré tout qu'elle n'est pas trop loin de la plaque, car cela parait logique et cohérent avec les constats, et j'ai confiance en elle.

Donc, ce préalable étant fait, voici les grandes lignes qui ressortent de la journée d'hier :

- Naïa, comme la plupart des chevaux élevés au biberon ou au seau, a un certain manque de respect de l'humain. Elle voit en lui la source de la nouriture, et a du mal à le placer en tant que chef.

- Il semble qu'elle ait manqué de "modèles comportementaux". Ce n'est pas le point fondamental, mais il y a pas mal de trucs où elle est "fausse", et où "langage corporel" et "objectif recherché" (supposé) sont contradictoires.

- Elle cherche à protéger Upa, à la dominer, mais, dans le même temps, laisse Upa décider de pleins de choses, comme si c'était Upa la dominante. Il semble qu'elle ait eu toute sa vie une position de dominée, et qu'elle pense maintenant devoir se placer en dominante, mais qu'elle ne sache pas faire... Mon amie pense qu'il lui a manqué une "vie de troupeau normale avec plein d'autres poulains et chevaux", ce qui lui aurait appris à changer régulièrement de position hiérarchique avec les autres.

- Conséquence indirecte, son refus du licol ou de la longe est une façon de dire "comment tu veux que je protège Upa si je suis attachée". En fait, elle ne sait pas nuancer ou, surtout, alterner, entre la position de dominante et de protectrice qu'elle pense devoir prendre par rapport à Upa, et la position de dominée qu'elle doit avoir avec nous. Les choses seraient beaucoup plus simple si elle était seule, ou si elle était avec une dominante. L'idéal serait même qu'un étalon soit présent...

- La méthode de Ondine pour l'attraper (la suivre en lui mettant la pression jusqu'à ce qu'elle en ait marre et accepte le licol) ne peut pas marcher, car Naïa y voit surtout le fait que cela nous éloigne de Upa et cela est plus ou moins le but qu'elle recherche.

- La "dégradation" que j'avais constatée est liée à tout cela : les premiers jours, elle n'avait pas encore "réalisé" qu'elles se retrouvaient seules et qu'il manquait sa copine d'enfance (dominante).

- Une fois que l'on a réussit à la remettre en position de dominée (par rapport à nous), elle retrouve sa vraie nature, et est beaucoup plus sereine car c'est ce qu'elle connait le mieux.

- A défaut d'avoir les moyens financiers et/ou pratiques de prendre un troisième cheval dominant ou de mettre Naïa au box, il faut la laisser apprendre. Sans la laisser croire qu'elle peut nous dominer nous aussi... Ce sera le plus difficile. Mon amie me conseille d'éviter autant que faire se peut d'interférer entre Naïa et Upa, et de bien choisir les moments où l'on approche. Si Upa est en position d'avoir besoin d'une protection aux yeux de Naïa, ce sera la guerre. Si par contre on choisit bien notre moment, et que l'on commence par la séparer de Upa avant de l'obliger à basculer d'une position hiérarchique à l'autre, cela se passera un peu mieux et on peut espérer que ce soit de plus en plus facile, au fur et à mesure de l'apprentissage que cela constituera...

Finalement, beaucoup d'erreurs ont été faites par les uns et les autres par rapport à Naïa. Rien d'énorme, mais qui, accumulé durant 9 ans, fait beaucoup... Ce ne sera jamais une jument facile, mais les choses devraient malgré tout s'améliorer progressivement, du moins j'espère...

N
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Dim 13 Juin 2010 - 15:54

Merci pour le compte-rendu. Smile

Concernant la socialisation, tu demanderas à ton amie éthologue, mais je crois qu'il y a un âge, au-delà duquel cet apprentissage ne se fait plus ou guère (comme pour la socialisation des chiens, ou l'apprentissage de la lecture chez les enfants).
Ma grisette en présence de chevaux dominants s'est faite tabasser si gravement en raison de son comportement inadapté (harceleuse, désireuse de dominer, mais si équivoque et si inappropriée dans la manière de faire Shocked ), que désormais, sa peur ayant pris le dessus, elle hait & craint les dominants et s'en tient définitivement à l'écart. Humains y compris.
Son intelligence et sa finesse sont dignes d'un cheval haut placé dans la hiérarchie, mais son comportement inadapté la place tout en bas de l'échelle.
La présence de mon hongre très dominant et très bienveillant n'y a rien changé.
A 9 ans, je ne sais pas si l'apprentissage du "troupeau" est encore possible pour Naïa. Question

Certaines idées me paraissent à première vue très "psychologiques", romantiques et anthropomorhiques dans ton récit, mais c'est juste une impression, je n'ai ni les compétences scientifiques ni la connaissance réelle de votre cas pour pouvoir juger.

Quelle est ton programme pour la suite, par rapport à tout cela?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Dim 13 Juin 2010 - 18:29

N'oublie pas que je ne pouvais pas raconter ici, dans le détail, toute la journée d'hier... Et je ne suis pas douée pour le choix du vocabulaire. Alors j'avais prévenu sur le fait que la formulation n'était pas la bonne, et c'est en particulier vrai pour tous les aspects sur lesquels je mets du vocabulaire d'actes conscients là où l'action réelle est instinctive. C'est juste les mots les plus simples que je trouve pour conceptualiser et retransmettre les choses telles que je les ai comprises.

Non, Naïa ne pourra plus apprendre, maintenant, ce qu'elle n'a pas appris étant jeune (d'après ce que disait mon amie, cela aurait dû se faire globalement dans sa première année, le coup étant "rattrapable" durant les 2 ou 3 premières années suivant les chevaux, suivant l'âge auquel ils deviennent adultes physiquement, au sens hormonal du terme, et socialement, au sens comportement hiérarchique et sexuel).
Par contre, elle peut apprendre des "rituels de remplacement". Sorte de "désensibilisation" à certaines choses, et sorte de "dressage" à d'autres.
Exactement, pour reprendre l'exemple que tu donnais, comme un adulte analphabète peut apprendre à lire, mais il faut pour cela utiliser des méthodes différentes de celles des enfants, et en sachant qu'il ne sera jamais un lecteur très à l'aise. Hormis que, là, cet apprentissage de la lecture serait volontaire et conscient alors que, avec Naïa, il s'agit de supprimer certains "réflexes" pour les remplacer par d'autres.

Bref.

La suite, c'est interdire tout comportement agressif, lui laisser le temps d'apprendre à nous faire confiance, et l'écarter de Upa lorsque l'on veut qu'elle nous obéisse.

Par l'exemple :

Si Naïa est en train de faire une crise d'autorité auprès d'Upa (par exemple je veux que tu sois dans tel coin du champ et pas dans tel autre) alors on n'approche pas. Il faut dire aussi que Upa est têtue, et que, dans ces cas là, il est rare que Naïa ait gain de cause...

Si elles sont tranquillement au font du champ et que l'on s'approche, Naïa vient nous voir, mais c'est façon de dire "attention je suis là et je surveille", et ne nous laisse pas approcher d'Upa. Si on insiste, elle a un comportement agressif, qu'il faut que l'on "interdise" de la voix (pas vraiment efficace) et du stick si nécessaire.
Elle ne nous laissera sans doute jamais approcher sereinement dans ces cas là, mais peut apprendre à s'écarter simplement, quand elle aura enregistré que son agression n'y change rien et ne lui rapporte que des angueulades, et/ou lorsqu'elle aura appris à nous faire confiance et à arrêter de nous voir comme un ennemi. Le fait que Upa grandisse et devienne adulte pourra également aider.
L'exercice est à faire et refaire, en essayant de bien choisir le moment, et en ne repartant qu'à partir du moment où elle a arrêté d'être agressive (ce qui ne veut pas dire "calme" : ce peut être simplement qu'elle s'est un peu écartée et ne cherche plus à nous éloigner d'Upa) afin qu'elle enregistre qu'elle peut dominer Upa, mais pas nous.

Par contre, nous avons constaté que, si Upa vient nous voir, Naïa laisse faire mais reste très nerveuse.
Les bons jours, elle accepte le contact tant que l'on n'a ni longe ni licol à la main, mais refuse par contre qu'on l'approche si on tient l'un ou l'autre.
Les mauvais jours, elle reste à distance, et refuse d'être approchée.
On peut espérer que le comportement "des bons jours" se généralise, et qu'elle soit moins nerveuse. D'ici là, on ne doit pas lui imposer le contact, ne pas s'approcher d'elle, simplement réprimander toute éventuelle agressivité, la laisser s'habituer et ne la caresser que si elle s'approche d'elle même (pour mémoire, elle adore les calins).

Si on veut lui mettre licol ou longe, on profite qu'elles sont dans un coin pour tendre un ruban dans l'angle, de façon à les "enfermer" dans un tout petit coin, on fait sortir Upa et on l'éloigne.
Naïa étant très respectueuse du ruban, elle tourne nerveusement le temps de comprendre qu'elle est coincée, et refuse tout contact durant ce temps, mais sans agressivité (juste de la "défense", même si, une fois de plus, j'humanise trop le vocabulaire, mais la différence de comportement est nette entre ce cas et les cas précédents).
Lorsqu'elle a admis qu'elle est coincée, elle s'arrête face à moi, et je peux lui mettre licol et longe puis récompenser. De cet instant, elle est adorable et parfaitement aux ordres, un vrai cheval de club... Même si cela reste une nerveuse.
On l'a fait hier et ce midi. Très efficace. Et c'est, entre autre, ce qui faisait dire à mon amie que, d'une part elle est plus sereine lorsqu'elle retrouve une position hiérarchique qui lui correspond, et que d'autre part, si elle était au box, tout serait beaucoup plus facile.
Ce rituel est à utiliser systématiquement. Un jour, peut être, il ne sera plus nécessaire, mais je n'y crois pas trop et j'ai même au contraire très peur qu'elle n'y trouve un échappatoire...
Nous serions, dans ce cas, obligés de trouver autre chose. Par exemple la mettre au box en ne la laissant en pature que le temps de se défouler les jours où on ne pourrait pas la faire travailler. L'inconvénient majeur, c'est que je suis persuadée qu'elle prendrait très vite des tics du fait de sa nervosité et de son manque d'habitude de la solitude.

Par rapport à ta grisette, je pense que la différence est que Naïa n'est pas, d'origine, une dominante, contrairement à l'autre jument avec laquelle elle a grandi. C'est le fait d'être séparée de cette autre jument et de se retrouver seule avec Upa qui l'a faite changer de comportement. Et si mon amie a raison, le fait de se retrouver dans une position hiérarchique qui ne lui est pas naturelle est une énorme source de stress. Si c'est vrai, alors il ne serait pas trop tard pour remettre un dominant dans le lot. Sauf que on ne le fera pas pour diverses raisons.
Et de toute façon, je pense qu'il n'en faudrait pas beaucoup, effectivement et si l'explication n'est pas la bonne, pour qu'elle ne bascule dans le même genre de comportement que ta grisette, alors je ne suis pas prête à courir le risque...

N
Revenir en haut Aller en bas
ioshi
Militant


Messages : 125
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Naia   Dim 13 Juin 2010 - 20:16

C'est intéressant ce compte-rendu. C'est difficile de se faire une idée par écran interposé, mais ce que je trouve surtout intéressant, c'est de voir que tu as un "mode d'emploi", des pistes à suivre et voir comment ça va évoluer. C'est mieux qu'il y a quelques jours où tu ne savais juste pas que faire.

Merci pour les descriptions, je n'ai pas grand chose à ajouter mais ça m'intéresse et je viens lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Lun 14 Juin 2010 - 9:42

Ce qui est surtout pratique, confortable ou rassurant, le tout à la fois ou au choix, c'est que cela nous a permis de comprendre pourquoi son comportement était tellement différent d'une fois à une autre. Nous n'avions pas fait le lien avec Upa, alors que c'est justement ce Bisounours qui est la source des différences et, depuis que nous avons été alertés sur ce point, nous le vérifions quasiment en permanence.

Cela nous permet de réagir avec beaucoup plus d'à propos, et l'impact est fortement positif, pour nous comme pour elle.

N
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Sam 19 Juin 2010 - 11:34

Depuis une semaine, le temps était tellement pourri que l'on a pas fait grand chose avec les juments...
Même si on a pas souffert comme le Var, les orages étaient bien là, il est tombé des litres, et le terrain est glissant, collant, bref, une horreur.

Ceci étant, nos relations avec Naïa évoluent petit à petit.

Des éléments assez typiques :

Si Upa vient la première vers nous, Naïa suit, et est toute gentille.

Par contre, ce matin, Upa était en pleine sieste sous un arbre à l'autre bout de la pature. Naïa est venue vers nous et a réclamé des calins, par contre elle devenait agressive dès que l'on faisait mine de se déplacer vers Upa. Nous étions tellement loin de cette dernière que, la semaine dernière, nous n'aurions pas fait le lien, mais maintenant que l'on est attentifs à ce point, c'est flagrant.

N
Revenir en haut Aller en bas
Katia
Déchainé


Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 45
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Naia   Sam 19 Juin 2010 - 15:47

Ca semble en bonne voie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Dim 20 Juin 2010 - 13:08

Hé ben, vous l'avez échappé belle, pour la météo.

Par rapport au comportement de Naïa, comment comptez-vous réagir?

Malgré les ressemblances étonnantes sur plein de détails, Ondine et Naïa sont vraissemlablement deux cas bien différents, car ma grise n'a pas du tout le même comportement que Naïa, vis à vis de nous & sa pouliche.
(je détaillerai dans le post d'Ondine ou Arpège Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Dim 27 Juin 2010 - 11:08

J'avais zappé le message...

En fait, les circonstances climatiques ont décidé pour nous... Alors on a travaillé sur le relationnel uniquement et, vu les bons résultats obtenus, je pense que je vais continuer quelques temps ainsi bien que le temps soit enfin revenu au beau.

Je ne vais pas décrire la totalité, mais disons que les grandes lignes sont que l'on applique ce dont j'avais parlé page 4, et dont le résumer était :

Naia06 a écrit:


1) Si Naïa est en train de faire une crise d'autorité auprès d'Upa (par exemple je veux que tu sois dans tel coin du champ et pas dans tel autre) alors on n'approche pas.

2) Par contre, nous avons constaté que, si Upa vient nous voir, Naïa laisse faire mais reste très nerveuse.
Les bons jours, elle accepte le contact tant que l'on n'a ni longe ni licol à la main, mais refuse par contre qu'on l'approche si on tient l'un ou l'autre.
Les mauvais jours, elle reste à distance, et refuse d'être approchée.
On peut espérer que le comportement "des bons jours" se généralise, et qu'elle soit moins nerveuse. D'ici là, on ne doit pas lui imposer le contact, ne pas s'approcher d'elle, simplement réprimander toute éventuelle agressivité, la laisser s'habituer et ne la caresser que si elle s'approche d'elle même (pour mémoire, elle adore les calins).

3)Si on veut lui mettre licol ou longe, on profite qu'elles sont dans un coin pour tendre un ruban dans l'angle, de façon à les "enfermer" dans un tout petit coin, on fait sortir Upa et on l'éloigne.
Naïa étant très respectueuse du ruban, elle tourne nerveusement le temps de comprendre qu'elle est coincée, et refuse tout contact durant ce temps, mais sans agressivité (juste de la "défense", même si, une fois de plus, j'humanise trop le vocabulaire, mais la différence de comportement est nette entre ce cas et les cas précédents).
Lorsqu'elle a admis qu'elle est coincée, elle s'arrête face à moi, et je peux lui mettre licol et longe puis récompenser. De cet instant, elle est adorable et parfaitement aux ordres, un vrai cheval de club... Même si cela reste une nerveuse.
Ce rituel est à utiliser systématiquement. Un jour, peut être, il ne sera plus nécessaire, mais je n'y crois pas trop et j'ai même au contraire très peur qu'elle n'y trouve un échappatoire...

N

Nous avons adapté de la façon suivante :

point 1) : on ne va pas vers les juments, on attend qu'elles viennent vers nous. Si elles sont à l'autre bout de la pature, on n'essaie pas de les rejoindre, qu'elles soient en train de manger ou qu'elles soient en pleine sieste.
A moins qu'elle ne soit somnolente, Upa ne tarde généralement pas à venir réclamer des calins. Pas Bisounours pour rien. Et Naïa la suit. La bonne surprise que j'ai eu depuis 2 jours, c'est que Naïa est venue nous rejoindre seule, en laissant Upa somnoler dans son coin.

point 2) : ça, on le fait. Lorsque Naïa est avec nous, que Upa soit là ou pas, on essaie d'avoir le plus de contact physique possible avec elle. Lorsque l'on sent qu'elle est à la limite et qu'elle va devenir agressive, on stoppe ou on essaie de la distraire. Le but est de repousser progressivement les limites, en allant chaque jour un poil plus loin.
Hier, j'ai eu la très bonne surprise d'un moment de "jeu tendresse" : je lui chatouillais les lèvres, et elle faisait semblant, en toute délicatesse, de vouloir m'attraper les doigts avec ses lèvres. Cela a duré plusieurs minutes, et c'était adorable.

point 3) : j'ai laissé tomber. Comme on ne pouvait ni travailler au sens équestre du terme (terrain beaucoup trop glissant) ni même aller se promener en longe vu les averses, je n'ai pas insisté. J'ai remplacé, depuis 3 jours, par le fait d'avoir la longe à la main lorsque je m'occupe de Naïa. Le 1er jour je n'ai pas pu approcher, évidemment. Mais ce matin, j'ai pu la caresser et elle a même touché la longe des naseaux, ce qui était inenvisageable il y a une semaine.

En d'autre terme, je travaille dans l'idée de "l'apprivoiser" et d'obtenir par la confiance ce qu'elle ne donne pas par éducation bien que, une fois de plus, cette formulation soit très mauvaise. La progression est lente mais très notable. Et je ne vais pas rentrer dans les détails, le roman est déjà assez long ainsi, mais j'ai noté que, même avec Upa, son comportement a fortement évolué.

N
Revenir en haut Aller en bas
ioshi
Militant


Messages : 125
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Naia   Dim 27 Juin 2010 - 12:57

C'est bien, surtout si vous voyez déjà des progrès. Et puis une bonne base relationnelle vous servira toujours, donc c'est super positif!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Dim 27 Juin 2010 - 13:22

En même temps, c'est prendre un certain risque : cela suppose que, par la confiance, elle nous acceptera en tant que "maîtres". Mais on peut également craindre que elle n'y voit au contraire une certaine "victoire", puisque l'on ne va jamais au delà de ce qu'elle est prête à accepter à l'instant t. On peut très bien imaginer d'arriver à un stade où elle accepte beaucoup de chose en liberté mais qu'elle n'accepte jamais la "soumission" et de se laisser attacher, par exemple.
Dans cette méthode, on ne se pose pas en dominants...

Mais bon... Pour l'instant on constate effectivement des progrès très encourageants et la solution de "l'obliger" ne me ressemblait vraiment pas, même si à chaque fois qu'on l'a fait le résultat était visiblement une jument plus sereine une fois le cap franchis.
On le fera si nécessaire, mais je préfère l'éviter.

N
Revenir en haut Aller en bas
Katia
Déchainé


Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 45
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Naia   Dim 27 Juin 2010 - 14:33

Tu sais avec Katia au début, pas question de me positionner en "dominante" tant que j'avais pas gagné sa confiance. Fallait aller dans son sens, attendre qu'elle veuille bien donner. On n'avançait pas vite, et surtout je me suis questionnée sur cette relation dominante-dominée que je ne mettais pas en place. C'était respect 50/50 et initiatives 50/50.
Aujourd'hui je ne regrette rien, y'a confiance et respect mutuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Dim 27 Juin 2010 - 14:56

C'est ce que j'espère.
Je vais continuer dans ce sens, mais avec une certaine inquiétude malgré tout : si cela marche j'aurai tout gagné. Mais si je me trompe, je risque de ne jamais pouvoir "reprendre le dessus"...

On verra bien, pour l'instant c'est très encourageant. Ce midi, j'ai pu la tenir par le licol alors que j'avais la longe autour du cou.
(on lui laisse le licol en permanence car je tenais à avoir une certaine possibilité de la retenir si nécessaire, mais j'espère pouvoir le lui enlever d'ici quelques temps...).

N
Revenir en haut Aller en bas
ioshi
Militant


Messages : 125
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Naia   Dim 27 Juin 2010 - 21:01

D'accord avec Katia.

J'aurais tendance à établir d'abord une bonne relation de confiance avant de vraiment demander quelque chose, surtout pour un cheval "difficile" ou "peu commode", je veux dire un cheval qui n'est pas tout pépère et qui est sensible (mais je ne trouve pas le bon terme). Selon mon expérience, une fois que la relation de confiance est établie et qu'on n'en abuse pas, le cheval donnera beaucoup plus parce qu'il sait que ça sera bien pour lui.

Et même avec un poulain, en fait, le premier truc qu'on apprend, c'est la confiance. Faut arriver à le manipuler sans jamais aller au-delà de la limite, parce que si on la dépasse, on doit reprendre le travail loin derrière et c'est beaucoup plus long pour obtenir le même résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 12:35

Hier soir, on a confirmé sans le vouloir le fait que la clef du comportement de Naïa est ... Upa...

Plus d'eau à la maison, il fallait donc monter à la source.
Pour cela, on longe la pature et on devait passer près de l'angle où se trouvait Upa, somnolente, en compagnie de Naïa.
Au fur et à mesure que l'on approchait, Naïa était de plus en plus nerveuse.
Au moment où l'on est passés à côté d'elle, elle nous montrait carrément le cul, visiblement prête à botter si on approchait.
2 heures après, lorsque l'on est redescendus à la maison, Upa avait fini sa sieste et trottinait dans la pature.
Elle est venue nous réclamer des calins et Naïa l'a suivie, sans la moindre agressivité et en nous demandant au contraire plein de calins elle aussi...

N.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 13:33

Mouais, j'ai quand même pas mal l'impression d'une jument un brin dominante, qui a compris qu'elle pouvait vous menacer et prendre le dessus sur vous, pendant que vous faites de la psychologie? scratch


Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 13:55

Je n'osais pas le dire.....

J'ai l'impression que vous réfléchissez beaucoup trop. Avec de supeeerbes interprétations (pas forcément fausses hein, ce n'est pas mon propos), pendant que le jeune cheval se permet des comportements à la con là ou il devrait peut être se prendre une volée de coup de pieds au cul, un isolement, un dressage sur les manipulations basiques avec du renforcement positif/négatif au bon moment, et réitérer en réintégrant l'autre jeune cheval.

Mais bon, tant qu'on a pas vu de quoi il s'agit, tant de notre coté que du tiens, tout ceci n'est que littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 14:27

Désolée mais je n'ai pas le don d'ubiquité et, hier soir, la priorité c'était l'eau...

Quant aux raclées, si c'est votre méthode, et bien tant pis pour vous et pour vos chevaux, mais ce n'est pas la solution maison. Je n'ai envie ni d'une marionnette, ni d'un cheval dangereux.

Et si vous raconter les petites anecdotes de tout les jours c'est faire de la psycho, alors je pense qu'il vaut mieux en rester là...

Je me contenterai dorénavant de photos de la jument au travail.

N.
Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 15:08

Toute méthode est bonne, et son contraire aussi.
Si tu vois des améliorations, fonce, c'est que tu es dans le vrai.

Nous on ne fait qu'exprimer des doutes à ta lecture.
On pourrait dire "whao c'est fantastique quelle interprétation du comportement de ton cheval", sauf que on ne le pense juste pas. Un cheval qui tourne le cul reste un cheval qui tourne le cul. Si tu est à 20m derrière une barrière en train d'aller chercher de l'eau c'est son problème et pas le tien. Si il réitère alors que tu es à 1m là ça devient ton pb.
On est pas là pour être tous d'accord, sur ce forum y'en a meme plein qui réprouvent le boulot des autres et ne le feraient pas sur leur cheval: moi qui monte mes bourriques à l'envers, ondine obsédée du rassembler, Igw bloquée sur le sans mors et j'en passe
L'interessant c'est justement de voir les RESULTATS des approches des uns et des autres. Mais on a le droit de pas adhérer et de le dire librement. A celui qui écrit d'assumer son approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 16:33

Kaïs a écrit:
On est pas là pour être tous d'accord, sur ce forum y'en a meme plein qui réprouvent le boulot des autres et ne le feraient pas sur leur cheval: moi qui monte mes bourriques à l'envers, ondine obsédée du rassembler, Igw bloquée sur le sans mors et j'en passe
Sale bête, tu vas voir...

Heu ouais, j'ai du mal à comprendre aussi ce genre de susceptibilité facile Shocked , chacun a sa façon de voir, et dit ce qu'il pense comme il le sent, on est là pour échanger. C'est pas pour autant qu'on va se vexer ou claquer la porte (combien de fois serait-ce arrivé, sinon? ), mais bon.

Franchement, j'aime bien les "chieuses" a priori Wink , mais j'en attends mieux que de la susceptibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 16:59

Ce que je trouve choquant, c'est de lire que vous jugez (analysez, interprétez, terme au choix) MON comportement sur la base de ce que je dis du comportement de la jument, et uniquement du sien. Ce matin, je n'ai expliqué ni ce que j'avais fait, ni comment je l'avais fait, ni pourquoi je l'avais fait ainsi et pas autrement. On est là pour parler de chevaux, pas pour parler de moi.

Est-ce pour cela que je suis restée l'observer sans rien faire ?
Est-ce pour cela que j'ai laissé la jument me montrer le cul sans réagir ?
Est-ce pour cela que je n'applique ni récompense ni punition (mes mots à moi pour renforcement positif/négatif) ?
Vous n'en savez rien.

Désolée si je donne l'impression de mal prendre vos commentaires et opinions, mais c'est que j'ai l'impression, en fait, que vous critiquez sans savoir, sur la simple base de ce que vous supposez à partir de votre propre vécu.

Quant aux résultats :

Ce matin, j'ai mis la longe à la jument sans qu'elle bouge une oreille, pour la changer de pature. elle a suivi sans broncher.
A 13h cet après midi, je lui ai mis filet et selle sans qu'elle songe à fuir et suis allée me promener 30 minutes au pas avec elle dans la sablière en contrebas de la maison.
Mon fils suivait à pied avec Upa en longe.
Tout s'est bien passé.
Naïa commence à savoir garder le contact avec le mors sans s'y appuyer, même si cela est très subjectif.

Le seul soucis c'est que, raconter cela, je n'en vois pas l'intérêt.

N.
Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Naia   Mar 29 Juin 2010 - 17:47

Naia06 a écrit:
On est là pour parler de chevaux, pas pour parler de moi.

Le cheval n'est que le miroir de celui qui le manipule, le monte, etc.
Quand on parle de nos chevaux, meme sans le vouloir on parle forcément de nous.

Moi ce que je me demande en te lisant c'est:
- quel est le "vrai" comportement de la jument de visu, sans tes interprétations
- justement quel est ton comportement à toi.

La balade, c'était monté?
Et pourquoi avoir fait suivre Upa? Quel intérêt?
ne vois pas de malice dans mes questions, ce sont juste des ... questions!!! LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naia   Aujourd'hui à 19:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Naia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Présentation des chevaux & de leur travail-
Sauter vers: