CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Débuter en longues rênes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Débuter en longues rênes    Jeu 27 Mar 2008 - 0:20

édité


Dernière édition par Ondine le Mar 26 Avr 2011 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 27 Mar 2008 - 1:42

Ben ça tombe à pic ton post parce que j'ai commencé aux LR avec Igor sans y connaître grand chose.

Idem que toi (bah ouais, j'ai lu des trucs sur le sujet avant quand même, Wink ) courbes alternées avec lignes droites (enfin, heu, presque droites Very Happy ). Pas encore de changement de direction en marche, on n'est pas assez au point.

Arrêt OK, on avait des bases solides !

Problème, il coupe les coins et a tendance à vouloir se rapprocher de moi... mais secouer la rêne intérieure de haut en bas est très (trop ?) proche de mon code pour arrêter en longe (secouer d'avant en arrière- type PNH).

En longe j'agis au niveau de l'épaule pour l'éloigner (avec stick ou flots des rênes) mais avec les deux rênes c'est pas facile et pratique Sad

Enfin bref, truc en début de chantier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 27 Mar 2008 - 11:46

édité


Dernière édition par Ondine le Mar 26 Avr 2011 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 27 Mar 2008 - 20:33

Citation :
Je pensais aussi un peu à toi. Wink

C'est gentil ça

Citation :
Philippe Karl: l'emploi des longues rênes? Wink
Il est top, celui-là, hein?

Oui celui là, c'est le seul sur le sujet non ? Il est pas mal...

Citation :
Que fait Igor? Il doute et s'arrête, comme Ondine? Nina avait réagi pareil aussi au début. Smile

Oui, il ralenti, s'arrête et cherche à me faire face : pas assez habitué à n'avoir personne devant : il ne sais pas exactement où aller et ne comprend pas encore ++ mes indications de rênes (peu être confuses, j'avoue, parce que j'ai pas l'habitude aux LR : deux débutants aïe ! confused ).

Citation :
Pour Ondine, je sens que c'est 3 fois rien: vu que les ordres vocaux sont en place ("marcher devant"), j'aurai simplement à lui dire quoi faire.

Je pense que c'est pas bien grave pour Igor non plus, je suis en train de clarifier les choses, déjà il a compris qu'il ne fallait pas me faire face mais partir devant. Pour l'instant par contre, la trajectoire est "flottante".

Citation :
Tu parles de PNH, mais est-ce qu'Igor est bien mis à la voix aussi? (le point faible de cette méthode, je trouve) Parce qu'elle facilite GRANDEMENT les choses dans tout le travail à pied. Smile Et tu en auras impérativement besoin pour mener!

J'utilise aussi beaucoup la voix. J'utilisais avant le PNH et je n'ai pas du tout vu l'intérêt de m'en priver... J'ai pas fait du pur PNH non plus...mix perso.... Wink

"devant" aide beaucoup en ce moment.
"droite" et "gauche" c'est pas encore acquis +++ parce que quand je demande monté je n'ai pas une attitude entièrement "neutre" donc il se base plus sur ma position que sur l'ordre vocal...

Citation :
Même si tu te trouves à hauteur de l'arrière-main, et que tu "vises" clairement l'épaule, il s'arrête?

Ca le rend confus que je me mette à hauteur des hanches : "m'enfin y'a plus personne devant ??" Suspect
Le travail PNH l'a incité à penser "confort vers elle", "toujours avoir un oeil sur elle et si possible les deux lol" ce qui présente pleins d'avantages ... mais pas aux LR...
J'ai repoussé énergiquement les épaules pour inverser la tendance, confus au début, il va plus de l'avant maintenant.
Je suis en train aussi de systématiquement marcher à hauteur des hanches quand je suis à pied (comme tu fais sur les photos) au lieu de me mettre devant comme je faisais avant. (donc maintenant, deux positions en longe selon que je lui dise "devant" ou "derrière", le choix du vocabulaire n'est peut être pas le plus judicieux...ça s'est fait sans réfléchir )

Citation :
Utiliser le flot des rênes: hum... scratch Je trouve ça pas propre, indélicat, et confus pour le meneur et pour le cheval. Embarassed (mais je ne sais pas comment tu procèdes façon PNH)

Bah oui c'est moche comme technique.
Je ne sais pas comment ils font les LR en "vrai" PNH.
J'utilise mon stick pour repousser les épaules, je le tiens dans la main qui tiens la rêne ext, mais je suis maladroite pour l'instant avec les mains aussi "encombrées".
Dès qu'il aura mieux compris le but de l'opération, je n'aurais plus ce pb et je pourrais le repousser rien qu'avec l'attitude corporel : il y est sensible normalement , mais là trop confus, il sait pas trop où je veux en venir (c'est pas vraiment un problème de respect, il essaye juste de trouver une solution).


Citation :
Et puisqu'il est déjà bien mis au mors, un appel sur la rêne extérieure pour élargir le cercle, ça doit marcher, non?

C'est pour ça que la trajectoire est flottante une fois qu'il a compris "on s'arrête pas, il faut aller de l'avant" !! Un appel sur la rêne ext. hop il bifurque ... mais on va où maintenant ???..."la quantité d'élargissement" est pas trop contrôlée. Et moi derrière c'est : la pauvre bestiole est un peu noyée sous le flots d'informations lol
Deux débutants j'vous dis... mais on doit être capable de passer le cap.

Citation :
Super, tiens-nous au courant de votre évolution!

Promis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Débuter en longues rênes   Mar 28 Déc 2010 - 15:57

Bonjour tout le monde

Je fais appel ici à ceux/celles qui pratiquent les longues rênes, car je voudrais m'y mettre un peu avec ma trotouillette.

En présence :
. Pistolera , trotteuse entraînée mais pas qualifiée, donc avoir quelqu'un qui la guide de derrière ne lui est pas inconnu (mais ça doit avoir aussi quelques inconvénients , du genre réflexes ancrés pas forcément positifs... ) ; activité jusqu'à présent : théoriquement balade régulière, en pratique beaucoup d'activité intensive de tondeuse à gazon ; caractéristique : bouche en bois et chauffe aux allures vives (grâce au manque de travail par sa cavalière) ; mais à part ça bestiole sympa, caractère du bon trotteur toujours partant et jamais grognon
. moi , dillettante en de nombreuses disciplines dont l'attelage il y a fort longtemps ; mais longues rênes à pied, jamais ; caractéristique : pas régulière ni organisée, pleine de bonne volonté, commence plein de trucs et n'en finit que très peu geek

Première question, le bon matos, c'est quoi ?

. j'ai un surfaix léger avec anneaux, ça c'est bon je pense,
. les rênes : quelle longueur, vaut-il mieux des rênes séparées, ou bien des rênes "jointes" comme les guides d'attelage ? Des cordelettes ou de la longe plate (j'en ai plusieurs dizaines de mètres en stock, celle en toile utilisée pour les rênes allemandes par exemple, donc sauf contre-indication majeure je préfèrerais utiliser ce stock...)
. une badine de dressage, une chambrière, peut-être idéalement un fouet d'attelage (mais pas les sous pour ce dernier outil pour l'instant) ?

Autre question :

. j'ai cru comprendre en lisant ici les posts parlant de longues rênes, que certain(e)s longeaient en longues rênes avant de passer à la position en pilotage de l'arrière ; est-ce préférable de procéder ainsi, plutôt que de commencer par marcher avec le cheval en état derrière ou décalé à hauteur de son arrière-main ?

. j'ai lu aussi qu'on pouvait inverser la fixation de la rêne intérieure (fixée au surfaix, passée dans le mors, vers la main du meneur), si j'ai bien compris ; c'est quoi l'utilité, avantage par rapport à la fixation classique ?

Sinon, je suis preneuse de tous les conseils techniques et précautions de base, les boulettes classiques à éviter, les difficultés les plus souvent rencontrées et la manière de les gérer, etc.

Pour vous remercier, je me botterai les fesses pour vous faire des compte-rendus de nos séances (vais avoir les fesses bleues, car j'aime pas les compte rendus et puis quand j'en fais ça me prend 3 heures et une tartine de texte...!). Et puis comme ça je vous poserai d'autres questions au fur et à mesure.

Je précise que j'ai fait une première tentative hier avec une longe de 9 mètres fixée au mors à ses deux extrémités ; j'étais sois en position de longe (au centre) au pas et au trot, soit 3/4 arrière en marchant, soit 100% derrière, il n'y a pas eu de problème particulier. Bien sûr beaucoup de flottement et d'imprécisions, mais pour une première fois ça me paraît normal. La longueur de 9 mètres qui fait donc 4,5 m en longues rênes c'était un peu court, sauf pour le travail au pas de derrière où ça évite d'avoir un paquet de flot à gérer si je ne veux pas être trop loin de la jument.
Voilà, à vous ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mar 28 Déc 2010 - 21:09

édité


Dernière édition par Ondine le Mar 26 Avr 2011 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mar 28 Déc 2010 - 22:16

Merci pour tous ces conseils Ondine

Si je reprends tes indications :
. pour le matos ça va, j'ai tout sous la main ou adaptable rapidement.
. pour ça :
Citation :
Oui, les chevaux n'ont pas les longues rênes infuses Razz c'est un apprentissage très progressif si on veut qu'ils comprennent bien:
1 - en longe: on met en place les ordres, cheval à l'écoute, cadre de travail sain, codes vocaux, travail en équilibre + incurvation aux 3 allures, sur le cercle et en ligne droite.
2 - idem en longues rênes: donc les bases déjà acquises en longe, auxquelles on rajoute simplement la seconde rêne. Sur le cercle et en ligne droite, pour laquelle on familiarisera doucement le cheval à la rêne extérieure.
3 - une fois que le cheval a compris et tourne facilement, marche droit, change de main (délicatement, les premiers changements de main!), on passe progressivement à une position de plus en plus en arrière du cheval, dans son champ visuel ou dans son angle mort.

le truc c'est que justement en longe je bute sur certains trucs, équilibre et incurvation principalement :
1) je n'arrive pas à incurver Pistolera, et elle a toujours tendance à détendre la longe et rétrécir ses cercles ; je renvoie vers l'extérieur à chaque fois, mais pour l'instant les progrès sont bien maigres...
2) les variations d'allure et transitions sont laborieuses (enfin surtout les descendantes, y a du gaz mal géré sous le capot...); certes si je travaillais plus régulièrement ça s'améliorerait...

Or ce sont justement ces deux points que je pensais peut-être pouvoir mieux gérer avec les rênes longues, un peu comme un intermédiaire entre le travail longé peu canalisé, et le travail monté plus contraignant.

Et en longeant à 2 rênes, je crains de me retrouver avec ma jument contre-incurvée la plupart du temps vu sa tendance habituelle à revenir vers l'intérieur... Bon, je testerai et je verrai bien après tout...

En fait, je pensais qu'en étant derrière ou 3/4 arrière, ça me permettrait justement de travailler en canalisant mieux ma jument, de la mettre sur des courbes sans qu'elle cherche à revenir au centre (puisque je n'y suis pas, dans ces cas...) ; et aussi d'apprendre (pour moi et pour elle) progressivement à gérer les changements de main, en commençant avec moins d'amplitude que sur un véritable demi-tour dans le cas de la longe à 2 rênes...

Sinon comme je l'avais dit avant, lors de mon premier test d'hier Pisto avait l'air plus étonnée et curieuse que vraiment perturbée par mes bidouillages, où que je sois positionnée. Cette jument a vraiment une excellente capacité d'adaptation, il faut juste que je ne la mette pas en zone rouge pour ne pas qu'elle perde son "self control"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mar 28 Déc 2010 - 22:23

Quand je vois les conseils prodigués par Ondine, je me sens honteuse de poster ici...

Je ne me suis pas passée par autant de phases avec Horus.
Je suis partie du principe que le cheval répondait à toutes mes demandes en liberté (arrêt, pas, trot, galop, changement de main...) quelque soit ma position et en selle (pour la direction).

Je n'ai pas utilisé de surfait les premières fois histoire d'avoir de conserver ma liberté de mouvement.

Par contre, et comme le conseille Ondine, je me suis mise au niveau de ses hanches les deux/trois premières fois afin qu'il me garde dans son champ visuel.

Pour ma part, l'impératif avant de se lancer aux longues rênes c'est que le cheval connaisse et réponde à tous les ordres vocaux mis en place en liberté.

Citation :
Travailler complètement derrière, dans l'angle mort du cheval, n'a aucun intérêt en soi, hormis à titre d'exercice (confiance et écoute "aveugle")
C'est marrant : c'est le seul intérêt que je trouve aux longues rênes.
J'aime pas courir à la base alors encore moins derrière un bourricot !
Revenir en haut Aller en bas
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mar 28 Déc 2010 - 22:57

Libellaude a écrit:
Pour ma part, l'impératif avant de se lancer aux longues rênes c'est que le cheval connaisse et réponde à tous les ordres vocaux mis en place en liberté.
Ben... Pisto les connait très bien.. mais les réponses sont encore perfectibles ; enfin, c'est surtout le temps de réponse, et principalement pour la transition trot/pas, qui pêche parfois (et y compris -voire surtout- montée). Or justement dans mon test d'hier, cette transition se faisait plutôt pas mal par rapport à d'habitude.

Libellaude a écrit:
Citation :
Travailler complètement derrière, dans l'angle mort du cheval, n'a aucun intérêt en soi, hormis à titre d'exercice (confiance et écoute "aveugle")
C'est marrant : c'est le seul intérêt que je trouve aux longues rênes.

Je trouve aussi que c'est déjà d'un grand intérêt ! Smile Pour moi travailler "la tête" c'est aussi important que travailler le physique ou la technique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mer 29 Déc 2010 - 1:45

Au dernier post de cette page tu trouvera le récit de mes galères aux LR avec Igor, et de comment j'ai travaillé le sujet.

Citation :

1) je n'arrive pas à incurver Pistolera, et elle a toujours tendance à détendre la longe et rétrécir ses cercles ; je renvoie vers l'extérieur à chaque fois, mais pour l'instant les progrès sont bien maigres...

Travailler à la longe le respect de la largeur du cercle, ça sera plus facile : ordre vocal ("tu vas loin", en ce qui me concerne) + action de la chambrière vers l'épaule pour élargir le cercle

Pour l'incurvation : LR intérieure "inversée". Je trouve très difficile d'incurver avec la rêne passant dans le surfaix (action de rêne longitudinale, alors que tu as besoin d'une action latérale).

Pour l'incurvation, je trouve plus facile de préparer avant comme suis :

- flexion d'encolure, jusqu'à ce que le cheval donne franchement le pli sur demande (à l'arrêt, à pied)
- flexion latérale+ désengager les hanches (bien dissocier les deux pour ne pas que le cheval bouge les hanches quand on demande le pli seul)
- déplacement latéral demandé à pied : se mettre à la tête pour empêcher de trop avancer et demander un peu de pli, puis demander le report latéral par une action du stick au niveau des côtes. Demander à partir de l'arrêt ou à partir du pas (le dresseur marche alors en arrière), selon ce qui vient le plus facilement. (c'est exactement l'exercice "pli et report de poids", mais demandé à pied >>> ça fait des miracles sur Kaiser (encolure courte et épaisse ... pas facile à plier et pourtant...).

Citation :

2) les variations d'allure et transitions sont laborieuses (enfin surtout les descendantes, y a du gaz mal géré sous le capot...); certes si je travaillais plus régulièrement ça s'améliorerait...

A la longe c'est plus simple peut être. Mais l'avantage des LR, c'est que tu peux varier plus facilement les trajectoires et inverser les courbes >> pas mal pour équilibrer (et puis je m'ennuie à longer... j'aime mieux les LR, on peut faire plus de choses).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mer 29 Déc 2010 - 14:04

édité


Dernière édition par Ondine le Mar 26 Avr 2011 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mer 29 Déc 2010 - 16:47

Ben là vous me cassez le moral et mes projets de LR, toutes les deux... Sad

Vous me dites qu'il me faut déjà une jument extra en longe avant de la mettre aux longues rênes... Ben justement, moi j'en ai marre de longer, et les LR je les voyais comme un moyen de varier un peu, et si possible d'avoir des retombées positives pour le travail en liberté, en longe et monté....

igw58 tu écris ceci :
Citation :
Travailler à la longe le respect de la largeur du cercle, ça sera plus facile : ordre vocal ("tu vas loin", en ce qui me concerne) + action de la chambrière vers l'épaule pour élargir le cercle
et Ondine :
Citation :
En longe, tu dois d'abord bien lui inculquer le respect des distances: si elle cherche à s'éloigner, elle se cogne contre la main; si elle rétrécit le cercle, ta chambrière à l'épaule la rappelle à l'ordre.

C'est DEJA ce que je fais depuis des mois (plus de 2 ans...) : ordre vocal + attitude physique de ma part (geste d'éloignement) ou action de la chambrière. Pisto y répond bien, mais c'est du genre yoyo : à répéter 36 fois pendant la séance. Il y a des mieux, mais ça me barbe de faire tourner en rond ma jument en corrigeant sans cesse ce machin (ok, je ne dois pas procéder bien correctement, et je ne longe pas assez souvent, sinon j'aurais des résultats plus solides, j'en suis bien consciente). J'ai envie de varier le travail à pied.

igw58 :
A ce que j'ai écrit :
Citation :
Citation :2) les variations d'allure et transitions sont laborieuses (enfin surtout les descendantes, y a du gaz mal géré sous le capot...); certes si je travaillais plus régulièrement ça s'améliorerait...
Tu réponds :
Citation :
Citation :A la longe c'est plus simple peut être.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Ce que j'écris sur les variations d'allure et transitions, c'est dans le travail à la longe (et monté). Or dans ma tentative de LR, j'ai eu l'impression que Pisto était plus attentive sur ces deux points...

igw58 :
Citation :
Mais l'avantage des LR, c'est que tu peux varier plus facilement les trajectoires et inverser les courbes >> pas mal pour équilibrer (et puis je m'ennuie à longer... j'aime mieux les LR, on peut faire plus de choses).
Ben voilà, c'est un peu comme ça que je voyais les choses... J'ai une jument sympa, pleine de bonne volonté et pas spécialement compliquée (juste trop bourrée de gaz), j'ai envie d'essayer une autre activité, intermédiaire entre la longe et le travail monté, que je puisse pratiquer en carrière ou en extérieur (ma pseudo "carrière" est souvent boueuse et trop glissante en hiver pour y travailler autrement qu'au pas ou petit trot - l'hiver dernier, même le travail au pas y était impossible...)

Ondine :
Citation :
Les longues rênes reposent sur les bases acquises en longe, et non l'inverse.
Citation :
Il faut déjà un cheval bien mis et respectueux pour pouvoir le conduire de derrière.
S'il faut que j'attende que Pisto soit tip top à la longe avant de faire quoi que ce soit d'autre, c'est pas folichon comme perspective... Et alors autant que je range ma selle aussi, car en extérieur, c'est loin d'être une monture facile coté gestion des allures, il y a un gros chantier pour en faire une monture avec boîte à vitesse automatique...

Enfin bref, au moins je suis informée

Je vais étudier attentivement toutes vos indications, y compris igw58 celles de ton travail avec Igor.

Merci

Et à bientôt pour la suite...

ps : cet aprèm, je sors la Pistouille en balade (montée), je vais voir si elle est d'humeur tranquille, ou si c'est un jour avec le fil rouge qui touche le fil bleu dès que je demande le trot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mer 29 Déc 2010 - 17:51

pomme de pin a écrit:
Ben là vous me cassez le moral et mes projets de LR, toutes les deux... Sad

Aie, aïe, ça n'était pas le but... mais on en sait trop peu sur la jument, alors difficile de taper juste pour les commentaires.

Citation :
Vous me dites qu'il me faut déjà une jument extra en longe avant de la mettre aux longues rênes... Ben justement, moi j'en ai marre de longer, et les LR je les voyais comme un moyen de varier un peu, et si possible d'avoir des retombées positives pour le travail en liberté, en longe et monté....

C'est parce que les LR, c'est plus technique (je trouve) que la longe, et que tes problèmes de "distance à l'homme" seront aussi difficiles (voire plus ? - je ne sais pas) à régler aux LR.


Citation :

C'est DEJA ce que je fais depuis des mois (plus de 2 ans...) : ordre vocal + attitude physique de ma part (geste d'éloignement) ou action de la chambrière. Pisto y répond bien, mais c'est du genre yoyo : à répéter 36 fois pendant la séance. Il y a des mieux, mais ça me barbe de faire tourner en rond ma jument en corrigeant sans cesse ce machin (ok, je ne dois pas procéder bien correctement, et je ne longe pas assez souvent, sinon j'aurais des résultats plus solides, j'en suis bien consciente).

Ben là oui, y'a un problème qui reste irrésolu. Mais il faudrait voir "en vrai" pourquoi ça ne se résoud pas.

Citation :

igw58 :
A ce que j'ai écrit :
Citation :
Citation :2) les variations d'allure et transitions sont laborieuses (enfin surtout les descendantes, y a du gaz mal géré sous le capot...); certes si je travaillais plus régulièrement ça s'améliorerait...
Tu réponds :
Citation :
Citation :A la longe c'est plus simple peut être.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Ce que j'écris sur les variations d'allure et transitions, c'est dans le travail à la longe (et monté). Or dans ma tentative de LR, j'ai eu l'impression que Pisto était plus attentive sur ces deux points...

Parce que les transitions, c'est une affaire de codes (vocaux, gestuels), et qu'avec les LR tu te retrouve à utiliser un outil trop technique - donc plus compliqué à utiliser (de mon point de vue) - pour ce que tu as besoin de faire.

Après, si la jument fonctionne mieux aux LR, il ne faut pas s'en priver et continuer dans cette voie.


Citation :
Et alors autant que je range ma selle aussi, car en extérieur, c'est loin d'être une monture facile coté gestion des allures, il y a un gros chantier pour en faire une monture avec boîte à vitesse automatique...

Est-ce que tu connais le "jeu du passager" du PNH ? Ca a fait des miracles pour moi avec Igor (qui était speed, speed moralement dans nos débuts).



Citation :

ps : cet aprèm, je sors la Pistouille en balade (montée), je vais voir si elle est d'humeur tranquille, ou si c'est un jour avec le fil rouge qui touche le fil bleu dès que je demande le trot

Si trop de gaz, essaye de faire des km au trot jusqu'à ce qu'elle se "cale" dans son allure (rênes détendues chaque fois que possible). Et toi dessus, tu t'applique à te décontracter au maximum. (oui, oui, je sais, sur un trotteur plein de gaz, ça va faire beaucoup de km à une allure démente... mais c'est un moyen pour faire descendre la pression).
Et surtouuuuut pas de brefs temps d'allures rapides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Mer 29 Déc 2010 - 22:29

Me voici de retour de ma balade avec ma Pistouillette...
Bilan : pas vraiment de "disjonctage" total, mais quand même pas de tout repos...

igw58 a écrit:
pomme de pin a écrit:
Ben là vous me cassez le moral et mes projets de LR, toutes les deux... Sad

Aie, aïe, ça n'était pas le but... mais on en sait trop peu sur la jument, alors difficile de taper juste pour les commentaires.
Bon ok, je vais vous faire ce soir sa présentation et celle de notre "travail" en bonne et due forme dans la rubrique adéquate. C'est sûr que ça sera plus facile pour cerner la situation.

igw58 a écrit:
Citation :

C'est DEJA ce que je fais depuis des mois (plus de 2 ans...) : ordre vocal + attitude physique de ma part (geste d'éloignement) ou action de la chambrière. Pisto y répond bien, mais c'est du genre yoyo : à répéter 36 fois pendant la séance. Il y a des mieux, mais ça me barbe de faire tourner en rond ma jument en corrigeant sans cesse ce machin (ok, je ne dois pas procéder bien correctement, et je ne longe pas assez souvent, sinon j'aurais des résultats plus solides, j'en suis bien consciente).

Ben là oui, y'a un problème qui reste irrésolu. Mais il faudrait voir "en vrai" pourquoi ça ne se résoud pas.
Disons que je pense que si j'étais plus régulière et persévérante dans le boulot, ça irait forcément mieux. Mais ça c'est mon gros défaut : pas organisée, très bordélique même, et je me lasse vite d'un truc qui ne fonctionne pas rapidement. Sacré handicap quand il s'agit d'éduquer un cheval, n'est-il pas ?

En réalité, c'est plutôt Pisto qui a un problème avec moi, plutôt que l'inverse... (cf la présentation de notre "couple" à rédiger)

igw58 a écrit:
Parce que les transitions, c'est une affaire de codes (vocaux, gestuels), et qu'avec les LR tu te retrouve à utiliser un outil trop technique - donc plus compliqué à utiliser (de mon point de vue) - pour ce que tu as besoin de faire.
Après, si la jument fonctionne mieux aux LR, il ne faut pas s'en priver et continuer dans cette voie.
Je vais tester, je verrai bien...

igw58 a écrit:
Est-ce que tu connais le "jeu du passager" du PNH ? Ca a fait des miracles pour moi avec Igor (qui était speed, speed moralement dans nos débuts).
Oui je connais le principe. J'avais un peu testé en carrière avec Pisto, mais en carrière (20 x 40 ici) elle ne pose pas (plus) ce problème de speed... Mais ça ne peut pas faire de mal de s'y remettre, ne serait-ce que pour travailler sur ma position et ma décontraction en selle ; je crains que la carrière soit encore trop glissante pour ça, mais si la météo reste au beau/non pluvieux et que le sol se stabilise, je penserai à travailler ça sérieusement.

igw58 a écrit:
Citation :

ps : cet aprèm, je sors la Pistouille en balade (montée), je vais voir si elle est d'humeur tranquille, ou si c'est un jour avec le fil rouge qui touche le fil bleu dès que je demande le trot

Si trop de gaz, essaye de faire des km au trot jusqu'à ce qu'elle se "cale" dans son allure (rênes détendues chaque fois que possible). Et toi dessus, tu t'applique à te décontracter au maximum. (oui, oui, je sais, sur un trotteur plein de gaz, ça va faire beaucoup de km à une allure démente... mais c'est un moyen pour faire descendre la pression).
Et surtouuuuut pas de brefs temps d'allures rapides.

Ouais, j'ai essayé Sur le principe, la vitesse ne me fait pas peur (plusieurs années d'entraînement et course avec galopeurs). Mais j'ai jeté l'éponge, car le trot moyen se transformait illico en trot de course, et lui même en un galop complètement délirant du genre "à fond à fond à fond" complètement sur les épaules (avec zéro contact des rênes, moi en passager clandestin qui serrait les fesses pour ne pas qu'elle trébuche, ou lorsqu'une intersection se présentait, priant que la fusée supersonique continue en ligne droite.... On a pourtant des pistes très longues ici, mais j'ai été obligée de mettre fin à l'expérience car au bout de 2 km il y avait un "T" au bout, et le compteur restant bloqué dans le rouge ça ne présageait rien de bon... Et la merci mon expérience des galopeurs/tireurs, car ça a été chaud pour ralentir la machine, encolure et bouche en béton armé.... J'ai recommencé en sens inverse, me disant qu'elle allait peut être fatiguer un peu... Que nenni, rebelote... Donc après 1 km de plus, j'ai stoppé la machine car j'avais peur de la flinguer physiquement vu qu'on ne faisait la plupart du temps que du pas et un peu de trot, calés derrière la jument de mon homme...

Bon, faudrait que je réessaye en gérant la bestiole pour rester au trot même rapide sans avoir à être pendue sur la bouche (pas facile car galoper elle aime ça la bougresse), en choisissant un parcours sans difficulté (virage serré ou traversée de route) pendant 4 ou 5 km minimum, dans l'idéal une boucle... Je dois bien pouvoir trouver ça par ici.

Quant à la recommandation de ne pas faire de brefs temps d'allures rapides, ça me convient à 100% car de la vitesse j'en ai assez bouffé sur les hippodromes, et mon plaisir en balade se sont de longs temps d'allures calmes et régulières et rien d'autre.

Bon, je m'éloigne un peu du sujet des LR, là scratch Quand je vous dis que je suis un peu bordélique, hein...

Tiens, je vais recopier une partie de tout ça dans le sujet que je vais ouvrir sur notre présentation/travail, ça pourra aider à cerner la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 30 Déc 2010 - 13:46

J'arrive un peu après la bataille mais je peux faire un petit commentaire ...

Je ne suis vraiment pas assez expérimentée pour donner quelques conseils ou non, mais concernant ma propre expérience j'ai remarqué :

- que le travail en longe nous rasait complètement Mic et moi : cet exercice ne nous plait pas et donc on ne fait pas du joli boulot. C'est vraiment l'unanimité pour nous deux Very Happy
- on a découvert le travail aux LR et ça a été la révélation pour lui et moi : il semble vraiment apprécier cet exercice et moi j'adore !! Smile

Donc pourquoi pas ne pas te lancer avec ta jument. Si en plus elle est très respectueuse ... Ce que tu risques dans le pire des cas c'est que cela ne vous plaise pas ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 30 Déc 2010 - 13:56

édité


Dernière édition par Ondine le Mar 26 Avr 2011 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 30 Déc 2010 - 16:42

Ondine a écrit:

Citation :
C'est DEJA ce que je fais depuis des mois (plus de 2 ans...) : ordre vocal + attitude physique de ma part (geste d'éloignement) ou action de la chambrière. Pisto y répond bien, mais c'est du genre yoyo : à répéter 36 fois pendant la séance.
Tu n'es peut-être pas assez ferme?

C'est certain, mais c'est bien de se l'entendre dire. Je pense que j'aurai ça en tête la prochaine fois que je longerai ou travaillerai en liberté.

En fait c'est une question de dosage, car Pisto peut être à la fois très bourrique et très réactive. Mais on commence à bien se connaître toutes les deux... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 30 Déc 2010 - 17:08

Zut, je m'a plantée

J'ai édité pour déplacer ce que je venais de mettre ici (photos, déplacées dans le post "Pistolera")


Dernière édition par pomme de pin le Jeu 30 Déc 2010 - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Jeu 30 Déc 2010 - 17:16

Je suis pas partisane d'attendre la perfection ultime d'un exercice avant de passer à autre chose. Faudra sinon surement doubler par 2 la vie d'un cheval.

Si ta jument est à peu près aux ordres en liberté ou en longe, rien ne t'empêche d'essayer les longues rênes et de voir comment elle réagit.
Comme le dit Gaellemic, passer à autre donnera peut être un déclic.

Et puis, mince, qu'est-ce que c'est casse-pieds de tourner en longe, et pour le cheval, et pour le longeur !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débuter en longues rênes    Aujourd'hui à 16:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Débuter en longues rênes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débuter en escalade ou alpinisme?
» débuter le buggy a l'espiguette
» [Débuter] Débuter le travail à pied
» Nouveau lot de dégaine !!!
» "Quel matériel pour débuter aux carnassiers ?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Travail, dressage & éducation du cheval-
Sauter vers: