CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tica, jument-araignée multitâches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Tica, jument-araignée multitâches   Lun 18 Aoû 2014 - 16:31

Cours avec Julie Lavergne - le 17/08/2014

L'objectif : savoir quelle attitude et quel contact avoir pour obtenir une attitude moyenne (entre l'extension d'encolure et la nuque en point le plus haut), et réviser l'extension d'encolure.

Un petit compte-rendu :

1/ Extension d'encolure
Début séance : la jument, comme souvent, refuse de donner comme il faut l'extension dans un environnement nouveau. Pour qu'elle donne fasse tout de même l'exercice : mettre plus de contact vers le haut, pour qu’elle se mette en extension d’encolure même si l’environnement la perturbe.

Si elle ne se met pas en extension d’encolure paroxystique, la mettre sur un cercle très petit avec les mains vers le haut et vers où je tourne. Lorsque le postérieur interne passe, la descente d’encolure est mécanique (effectivement). C'est l'exercice utilisé pour apprendre l'extension aux jeunes chevaux. La garder sur le cercle quelques foulées puis repartir en avant en gardant le contact.
Au trot, même chose.

Descente d’encolure paroxystique : la descente d’encolure met les chevaux en déséquilibre. Si l’encolure ne descend pas complétement (c’est-à-dire ne nez au ras du sol), la jument se retient avec son balancier. Si elle descend complétement, elle monte son dos. Cela se sent nettement à cheval, c’est la première fois que je sens ça autant. Par ailleurs Tica est durablement stable dans son extension.

Au galop, c’est compliqué d’avoir l’extension d'habitude. Pour améliorer ça, il faut mettre les jambes pour lui indiquer de franchir la main, d’avancer sur le contact. Tica et moi, d'habitude, au galop ça n'avance pas. Moyennant quoi elle galope mieux, et de manière stable. Manifestement ça lui demande beaucoup plus d’efforts, je vais lui expliquer cette affaire avec des carottes dès ce soir !!! Elle m’a aussi dit de la faire avancer davantage (pas de galop à 4 temps), au besoin la relancer sur une ligne droite en lui demandant vraiment d’avancer, et puis la remettre sur le cercle pour redemander l’extension d’encolure, et dès qu’elle se ratatine, la renvoyer sur la ligne droite (essayer de rester en extension d’encolure sur la ligne droite, donc garder le contact, mais surtout avancer, et se servir du cercle pour avoir vraiment l’extension d’encolure).

2/ Attitude intermédiaire
Je peux l’avoir si la jument est suffisamment tendue sur son mors, c’est-à-dire si elle avance sur son contact. Donc au pas et au trot, je peux l’avoir, au galop, tant que je n’ai pas l’extension d’encolure, ce sera difficile. Au pas et au trot, arrêter d’accompagner la bouche avec les mains si la jument n’est pas en place, et réaccompagner dès qu’elle se met en place. C’est un mouvement léger des mains, qui ne doit pas être vu (lol, sous-entendu moi ça se voyait trop). Il s’agit d’une discussion permanente avec la bouche du cheval.

Et il faut être constant dans la demande, moi je ne suis pas assez stable : il faut demander pendant plusieurs foulées jusqu’à ce que Tica soit stable puis réaccompagner, mais pas pendant 2 secondes seulement, sinon Tica n’a pas le temps de se fixer, d’où l’instabilité. Dès qu’elle sort de l’attitude on recommence. J’ai trouvé ça éducatif, comme approche.

3/ A la longe
Si la jument ne se met pas en extension sur demande, raccourcir le cercle (c’est elle qui bouge, pas moi) puis le réagrandir quand elle est descendue et stable. Au galop, idem. Régler les problèmes en longe au galop permettra de progresser plus facilement monté. Attention soigner les transitions, lui demander de partir sur le contact, en la « tirant » vers l’avant (à peine imagé) et d’avancer. Ratatinage prohibé.

Sur les barres au sol ou l’obstacle : partir de loin (ne pas tourner 2 min avant l’obstacle), lui demander le plus longtemps possible l’extension, et surtout la tirer vers l’avant. Attention ma main se retrouver parfois vers mon ventre, toujours l’avancer pour accompagner le saut. Elle « passe son dos » quand elle fait un beau gros saut au-dessus de l’obstacle, c’est de très jolis sauts, on ne connaissait pas ça -) Comme elle enjambe les verticaux, on lui a mis un petit oxer, et là, elle saute bien. Retravailler les verticaux jusqu’à ce qu’elle les passe comme les oxers.

Conclusion
: le cours était cours et clair : quand c’est bien, on arrête, donc apprentissage rapide. La prof est claire dans ses explications. Il se pourrait qu’on réussisse à stabiliser notre contact, Tica et moi, avec cette affaire-là… Et pour l’obstacle, c’est très très chouette. La jument a sauté et a compris l’affaire, le tout tranquillement. Très intéressant, donc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Tica, jument-araignée multitâches   Lun 18 Aoû 2014 - 23:15

dark-daglue a écrit:
Cours avec Julie Lavergne - le 17/08/2014
Si elle ne se met pas en extension d’encolure paroxystique, la mettre sur un cercle très petit avec les mains vers le haut et vers où je tourne. Lorsque le postérieur interne passe, la descente d’encolure est mécanique (effectivement). C'est l'exercice utilisé pour apprendre l'extension aux jeunes chevaux.

Uuuuuuh, je vais tester ça sur mon boudin jaune.

Citation :

Au pas et au trot, arrêter d’accompagner la bouche avec les mains si la jument n’est pas en place, et réaccompagner dès qu’elle se met en place. C’est un mouvement léger des mains, qui ne doit pas être vu (lol, sous-entendu moi ça se voyait trop). Il s’agit d’une discussion permanente avec la bouche du cheval.
Et il faut être constant dans la demande, moi je ne suis pas assez stable : il faut demander pendant plusieurs foulées jusqu’à ce que Tica soit stable puis réaccompagner, mais pas pendant 2 secondes seulement, sinon Tica n’a pas le temps de se fixer, d’où l’instabilité. Dès qu’elle sort de l’attitude on recommence. J’ai trouvé ça éducatif, comme approche.

J'ai pas tout compris sur ce passage  scratch Tu bloques le mouvement de tes mains puis tu demandes quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tica, jument-araignée multitâches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Tica, jument-araignée multitâches
» jument a la saillie
» JUMENT 6 ANS PAR JOLY FLY DES FORETS (VIDEOS) nouveau mail VENDUE
» Jument anxieuse en extérieur
» Petite araignée dans le compteur digital

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Présentation des chevaux & de leur travail-
Sauter vers: