CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Compte rendu de stage de parage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Compte rendu de stage de parage   Lun 5 Sep 2011 - 12:22

Je vous mets ci-dessous mes notes prises durant mes deux stages de parage, le 1er en 2009 et le 2ème weekend dernier. Il s'agit de notes prises à partir des explications de mon pareur, et de ce que j'en ai compris, donc il peut y avoir une mauvaise compréhension de ma part. Peut-être que le pareur ne l'aurait pas formulé ainsi, mais bon, si cela peut vous servir sur vos chevaux, je vous les soumets quand même :

Stage parage en 2009, 1 journée

Principes généraux pour le parage, l’alimentation etc.

- Alimentation
Trop de nourriture pour les chevaux : problème n°1 avant le parage. Le mouvement et la dépense énergétique sont les clefs du parage naturel.
Le ray-grass n’est pas approprié pour les chevaux, il s’agit d’une herbe à vache !
Bonne alimentation : mélange orge/avoine, sel de table + probiotiques (EMA : microorganismes efficaces). Vermifuge naturel, permet l’activation et l’augmentation de la flore intestinale.
Le cheval a un estomac de la taille de son cœur. Si il n’a pas les intestins et l’estomac rempli, mal de ventre. Doit être nourri toutes les 2 heures.
Etude alimentation chevaux : Katy watts, scientifique http://www.safergrass.org/
Bloc à sel : non adapté. Donner sel gris alimentaire. Algues : cure tous les trimestres.

- Parage
Caractéristiques de bons pieds : fourchettes larges et concavité (ce paramètre dépend du terrain).
Principes du parage naturel : talons bas et pousse droite de la paroi. Voir site de Pete Ramey : http://hoofrehab.com/. Base de l’approche : whole horse trim, approche holistique. Hébergement naturel, mouvements permanents, en troupeau 24/24…
Paddock Paradise : voir le livre en J. Jackson (en anglais) http://www.star-ridge.com/Page14.html
Autre site intéressant : http://sabotsnus.free.fr/

- Pathologies
Les abcès : ne pas les creuser, mais les laisser sortir par la couronne. Affaiblissement de la sole quand on creuse pour un abcès. Ne pas toucher à la sole !
La fourbure est une bascule de la phalange, permet une invasion de bactérie. Solution : soulager la phalange. Sur un cheval fourbu, au-delà de 10% de basculement de la 3ème phalange, il sera très difficile voire impossible de sauver le cheval.

- Généralités sur le pied
La ligne blanche suit les barres (continuum).
Les barres doivent être droites, se terminer à mi-distance de la fourchette. Elles sont un produit de la sole. La sole est produite du haut vers le bas et de l’intérieur vers l’extérieur.
La Sole est plus ou moins concave en fonction du terrain. Terrain sec et plat : La sole est plutôt plate, avec développement d’un cal à l’apex de la sole. Terrain plus souple : sole plus concave. Sole doit être robuste et calleuse, sans douleur (douleur se sent lorsqu’on fait le test de la pince). Globalement, la sole pousse beaucoup. Solution : descendre les talons et couper la pince pour éviter les forces de tiraillements aggravantes.
Fourchettes et barres : plutôt plat. Lacunes non noires, pas de bactéries. Quand fourchettes malades et atrophiées, barres poussent beaucoup pour la protéger.
Les talons : doivent être usés et bas.
Pince doit être assez courte. Pied trop long : mauvais déplacement, mauvaise stimulation. Angle de pousse de la pince : entre 50 et 60 degrés. Pieds de mustangs : particulièrement courts. Pince courte (inférieure à 8 cm) en ligne droite. Mustang roll : sur tout le pourtour du pied.
Le point de bascule est situé au niveau du biseau, là où le sabot quitte le sol. Cela se passe normalement avec un biseau. Avec un fer, le point de bascule est modifié (voir schéma).
Intérieur de la paroi : chaire feuilletée, système de velcro.

- Divers
L’eau n’est pas nécessaire, les pieds sont humidifiés de l’intérieur.
En cas d’asymétrie du pied, c’est que la stimulation se fait uniquement sur la paroi, c’est le cas du cheval ferré. Sans fer et avec un parage adapté, une stimulation homogène permet de faire disparaitre cette asymétrie.
Remarque : C’était le cas de ma jument, un côté du pied était plus large que l’autre. Cette asymétrie est aujourd’hui quasiment invisible.
Strasser : creuse à l’arrière, ne touche pas à la pince, donc élongation de la paroi.
Les fers empêchent la stimulation car pas d’effet de pompe sanguine et écrasement à chaque foulée. Le pied ferré est moins irrigué. Extension de la paroi lors du ferrage, d’où une déformation.
Cheval sous-lui du devant : pieds longs, arrière du pied notamment fourchette pas assez développé.
Attention à la position lors du parage : essayer d’être en position de skieur, très proche du cheval.

En pratique
Etapes du parage :
1- Evaluer les pieds. Un bon parage, c’est avant tout de l’observation.
Aplombs, sole, barres, fourchette, longueur de la paroi, évasements.
Matériel : bonne râpe, brosse métallique, papier de verre + nettoyer fourchette avec reinette. Ne pas toucher à la sole.
2- S’occuper de la hauteur de la paroi. Râper la paroi (talons inclus) pour avoir une surface plane. Débuter par les talons. Râper les évasements par le roll, jamais par la paroi, cela l’affine !
3- Faire le mustang roll. Râper la partie pigmentée de la paroi avec la râpe à 45 degrés tout le long de la paroi. Finir le roll en arrondissant bien le bord. Avec du papier de verre, mettre une touche finale au roll.
4- Vérification visuelle et en mouvement
Remarque : ne pas commencer ni finir toujours par le même pied, car avec la fatigue on arrive au dernier pied qu’on fait toujours moins bien que les autres.
[u]


Dernière édition par dark-daglue le Lun 5 Sep 2011 - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Lun 5 Sep 2011 - 12:25

Stage parage août 2011, 2 jours

Matinée de théorie. Vidéos, notamment sur l’extension du pied avec ou sans fer. Extension du pied beaucoup plus importante, à force appliquée égale, quand absence de fer. Voir vidéos Swedish Hoof School : http://swedishhoofschool.com/Videofilm.htm.

Questions diverses
- La sensibilité peut-être due à :
- une sole fine ;
- des pieds plats. Les pieds un peu plats ne sont pas graves si la profondeur des lacunes est correcte (20 mm). Un vrai pied plat se caractérise par des lacunes très peu profondes.
- si 3ème phalange trop basse ;
- si la fourchette n’est pas assez développée. Le mécanisme du pied vient de la fourchette ;
- d’une inflammation : prendre le pouls au niveau du paturon. Sans inflammation, pouls est difficile à sentir.

- Angle de la pince : 50° au moins, davantage pour les post. 55° = parfait.

- Nécessité fourchette très dense. L’arrière pied est très important, si cartilages latéraux + coussinet plantaire bien développé, le pied fonctionnera bien. Si la fourchette est parée en biseau (école KC La Pierre), sa surface d’appui sur le sol est moindre, ce n’est pas bon. En général, il ne faut pas toucher à la sole ni à la fourchette. Les fourchettes sont conditionnées pas les conditions de vie et les stimulations qu’elles reçoivent (idéal : galets, mâchefer…). Surveiller la profondeur des lacunes pour savoir si le pied est doit être paré plus ou moins court. Elles indiquent aussi si les talons sont à la même hauteur. Cheval sous lui du devant : soulage l’arrière pied qui n’est pas assez développé ou qui lui fait mal.

- Quand travail sur herbe : laisser angle plus aigu dans le roll pour agripper mieux. Pour les chevaux aux pieds longs et fins, la pince est assez longue donc le roll doit être refait souvent.

- Rôle de la paroi : protection et discipline des forces internes reçues par le sabot. Surtout, ne pas râper l’extérieur de la paroi, cela l’affine et la fragilise.

- Faire un petit roll au niveau des talons pour améliorer l’angle d’attaque du pied sur le sol.
Si vraiment on doit ferrer, seulement après 5 ans quand les cartilages sont développés. Cheval ferré trop tôt : les os sont déformés, ne reviendront pas à leur état initial.

- Dans le pied, le sang :
- absorbe les chocs ;
- fait fonctionner la pompe cardiaque.

Remarques :
- Graisser la râpe régulièrement avec de l’huile 3 en 1, permet qu’elle accroche mieux et de ne pas rouiller.
- Pour les pâtures, il faut mettre le bon engrais. En gal, pas besoin d’azote qui est apporté par les crottins. Une herbe stressée est plus riche en sucres. Herbe à l’ombre : moins sucrée.
- Importance des massages dans la rééducation d’un pied bot. A creuser.
- Strasser essaie de baisser les talons pour que la 3ème phalange soit parallèle au sol. Or ce parallélisme n’a lieu que lors des montées en charge du sabot, c'est-à-dire lors de la phase d’appui du pied au galop ou au trot. Pas autrement.
- Position : ne pas étendre le bras quand le cheval bouge, c’est mauvais pour l’épaule. Etre la plus proche possible du cheval.
- Importance d’avoir des genouillères (style protection de roller) et une brosse métallique.
- Bon mélange pour pourriture de fourchette (Ça marche aussi du tonnerre pour la gale de boue cheers ) : 10 gouttes d’HE de tea three/1 c à soupe de miel/le reste d’argile dans un petit pot à confiture.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Lun 5 Sep 2011 - 12:33

Etapes du parage de Tica (c'est ce que j'en ai retenu, cela ne serait pas forcément valable pour un autre cheval)
1- Analyse du pied
a. Aspect de la paroi :
Stries très marquées : stress, à quel changement de mode de vie correspond-elle ?
Qualité de la corne : dure/difficile à râper ou friable ?
Présence d’évasements, d’éclats ?
b. Fourchette
Etat : sain ou présence d’éléments à nettoyer, de pourriture ?
Développement : étroite ou large ?
c. Barres
Visibles, très développées ou non ?
d. Talons
Droits ou fuyants ?
Quelle hauteur par rapport à la fourchette ?
e. Sole
Aspect : noire, blanche, friable ou dure, concave ou non ?
Trouver la place de la 3ème phalange. Chez Tica, la phalange est assez basse, ce n’est pas terrible.
f. Ligne blanche
Etirements, cavités, trous ?
Remarque : pour la fourchette, globalement il ne faut pas y toucher. Faire un nettoyage 2 fois/an, avant hiver et avant été.
Remarque : une râpe à deux côtés : lime (moins rugueuse) et râpe (plus rugueuse)

2- Parage
a. Talons
Estimation de la hauteur des talons et du parage nécessaire : placer la râpe côté râpe face à la fourchette, à mi-hauteur de la fourchette. Mesurer les lacunes latérales droites et gauches et vérifier qu’elles sont d’égales profondeur.
Les talons peuvent être parés au début ou en même temps que la pince, voir juste en dessous
Pour râper les talons, surveiller 2 éléments :
- Equilibrer les talons pour que les lacunes latérales aient la même profondeur (hauteur idéale : 20mm).
- Les talons doivent être assez bas pour que la fourchette touche le sol.

b. Pince
Avec une râpe : Si on n’a pas râpé les talons avant, passer la râpe en diagonale du talon à la mamelle. Sinon, de droite à gauche (du quartier droit vers quartier gauche et de mamelle droite vers mamelle gauche).
Très important pour un pareur débutant : compter le nombre d’aller-retour et changer la râpe de sens ensuite, sinon on fait des trous !
Utilisation de la râpe : ne pas trop appuyer, juste tirer et pousser. La râpe doit glisser avec facilité sans trop accrocher.
Avec une pince (moins fatiguant et plus rapide si beaucoup de corne) : poser la mâchoire interne de la pince sur la sole, parallèlement à celle-ci. Les mâchoires doivent saisir et enlever le trop-plein de corne, sans vouloir prendre quelque chose à tout prix si il n’y a rien à enlever.


Quand la ligne blanche et la ligne de paroi (qui se trouve être blanche aussi, du moins chez Tica) sont visibles, prendre la pince.
Poser la pince le long de la ligne de paroi
- perpendiculairement à la sole en pince ;
- de moins en moins perpendiculairement au fur et à mesure que l’on va vers les mamelles et quartiers.
Si on compare le pied avec une horloge où 12h serait à l’apex de la pince
- de 10h à 14heures la paroi est épaisse : couper beaucoup avec la mâchoire de la pince perpendiculaire à la sole.
- Vers les quartiers la paroi est moins épaisse, couper moins et avec une pince moins perpendiculaire.


Avec le côté lime de la râpe, égaliser avec des mouvements de haut en bas (de soi vers le sol) non déviés vers les côtés (mon gros défaut^^). En pince, la râpe est très verticale, vers les quartiers elle tend vers l’horizontalité.


Ne pas chercher à faire un roll trop vertical. Pour les pieds longs et fins comme Tica, il ne doit quasiment pas se voir de l’extérieur.
On doit faire une petite voûte plantaire au niveau du milieu de la sole, plus ou moins marquée selon les chevaux.
Finir par égaliser avec le pied sur le genou (d’où l’intérêt des genouillères) avec de légers coupes de râpe côté lime. Les mouvements de la râpe sont plutôt horizontaux.


c. Barres
Les enlever si elles dépassent trop ou si elles sont couchées. En gros, elles peuvent faire 1 ou 2 mm. Sur Tica, on les a « gratouillées » à la reinette pour les lisser un peu.

d. Fourchette
Nettoyer un peu la corne morte et sèche, mais pas trop souvent. Globalement, ne quasiment pas y toucher.

Remarques : on peut affûter la reinette et la pince avec la partie de la râpe proche du manche. Ca marche très bien, après je me suis bien coupée avec ma reinette


Et une photo de la position skieur, bien confortable malgré ce qu'il y parait. L'idéal serait que j'ai le dos plus droit :


Voualà voualà... c'est extrêmement indigeste tout ça !!! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Lun 5 Sep 2011 - 23:07

Super le CR !

dark-daglue a écrit:


Principes généraux pour le parage, l’alimentation etc.

- Alimentation
Trop de nourriture pour les chevaux : problème n°1 avant le parage.
Etude alimentation chevaux : Katy watts, scientifique http://www.safergrass.org/
Bloc à sel : non adapté. Donner sel gris alimentaire. Algues : cure tous les trimestres.

Je plussoie avec l'effet de l'alimentation. (en ce moment avec l'herbe qui pousse comme au printemps = riche (sucrée ?), j'ai des chevaux qui sont mal dans leurs pieds)

Le site safergrass est très instructif (mais un peu compliqué quand on est pas biologiste, sans compter le petit problème de la langue).

Le bloc à sel : pourquoi non adapté ?

Citation :
- Parage
Caractéristiques de bons pieds : fourchettes larges et concavité (ce paramètre dépend du terrain).
Principes du parage naturel : talons bas et pousse droite de la paroi. Voir site de Pete Ramey : http://hoofrehab.com/. Base de l’approche : whole horse trim, approche holistique. Hébergement naturel, mouvements permanents, en troupeau 24/24…


Je plussoie pour l'intérêt de l'approche et la philosophie de Pete Ramey, qui reste ma préférée.

Citation :
- Pathologies
Les abcès : ne pas les creuser, mais les laisser sortir par la couronne. Affaiblissement de la sole quand on creuse pour un abcès. Ne pas toucher à la sole !

Là, ça demanderai à être discuté... ok c'est un problème de creuser des trous dans la sole, mais un abcès qui sort en couronne, c'est une vraie galère à soigner (ouverture vers le haut).
Reste que si ça veut sortir en couronne, je ne suis pas sûre qu'on arrive à faire percer par la sole, et alors bonjour le massacre si on essaye.



Citation :
En cas d’asymétrie du pied, c’est que la stimulation se fait uniquement sur la paroi, c’est le cas du cheval ferré. Sans fer et avec un parage adapté, une stimulation homogène permet de faire disparaitre cette asymétrie.

Pas d'accord avec "c’est que la stimulation se fait uniquement sur la paroi". Mais bien d'accord avec le reste.

Citation :


Cheval sous-lui du devant : pieds longs, arrière du pied notamment fourchette pas assez développé.


Ca, c'était Igor. Qui usait dramatiquement ses fers en pince. Tout ça s'est bien amélioré et on ne peut plus dire maintenant qu'il use anormalement en pince. Il se tient moins sous lui devant aussi, j'imagine qu'il se sent mieux...

Citation :
Râper la paroi (talons inclus) pour avoir une surface plane.


Là, je suis d'accord... mais pfffff quelle galère quand on a pas le coup d'oeil. Sans compter qu'il faut que le bord de la paroi soit sur un même plan... mais que ce plan doit être horizontal, une fois le pied posé.

Citation :

Râper les évasements par le roll, jamais par la paroi, cela l’affine !

Pourquoi refuser d'affiner la paroi là où l'évasement se trouve ? (affinement = usure plus rapide = évasement qui se reforme moins vite, non ?).

Citation :
- Pour les pâtures, il faut mettre le bon engrais. En gal, pas besoin d’azote qui est apporté par les crottins. Une herbe stressée est plus riche en sucres. Herbe à l’ombre : moins sucrée.

C'est le genre d'info qui est expliqué dans le site safergrass. Smile

Citation :
Remarques : on peut affûter la reinette et la pince avec la partie de la râpe proche du manche. Ca marche très bien, après je me suis bien coupée avec ma reinette

Faudrai que tu explique ça Rolling Eyes , ma reinette coupe autant qu'une petite cuillère, et je peine à l'affuter...


Les photos sont chouettes Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Lun 5 Sep 2011 - 23:09

Juste une remarque en passant : ça vous embêterai beaucoup si je scinde les posts parlant du parage, de l'endurance pieds nus & co pour mettre tout ça dans la section dédiée au pied nu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Mar 6 Sep 2011 - 11:43

Pas de souci si tu veux scinder le post, d'ailleurs je ne voyais pas trop ou le mettre...
Perso je ne me suis pas encore plongée dans le site safergrass, mais ça a l'air bien intéressant.

Pour le bloc à sel (il parle des blocs multi-minéraux), son analyse est la suivante : cela apporte plusieurs minéraux en mélange, dont la moitié son probablement inutiles et voire nocifs (possibilité de déséquilibre global). Si on veut complémenter en minéraux, il préconise dans ce cas de faire une prise de sang et de voir ce qu'il faut apporter.
Le sel de table lui parait mieux parce que cela apporte du sel et uniquement du sel, pas des minéraux en mélange . Voilà ce que j'ai compris^^

Pour les abcès, n'en ayant jamais eu sur ma jument, je ne vois pas bien le truc. Simplement il fustige le traitement habituel, c'est à dire de creuser par la sole pour faire sortir et nettoyer le tout. Cela favoriserait énormément les infections par entrée des bactéries dans le pied. Je n'en sais pas plus, j'imagine que cela dépend des cas^^

"Pas d'accord avec "c’est que la stimulation se fait uniquement sur la paroi". Mais bien d'accord avec le reste."
Tu peux préciser ce que tu entends pas là ? Ça m'intéresse.
Je considère que quand ma jument était ferrée tout son poids reposait sur la paroi, donc l'arrière du pied càd fourchettes, barres et les structures internes n'étaient pas stimulées.
D'autre part, ses pieds antérieurs étaient asymétriques car elle appuie moins d'un côté que de l'autre - problème d'aplombs défectueux-, et que le côté qui appuyait --> moins stimulé --> moins développé.

Cheval sous-lui du devant : comme toi, j'avais le cas avant, et c'est encore aujourd'hui le meilleur signe qu'il est nécessaire de parer !! Very Happy

Râper les évasements par la paroi présente 2 inconvénients (sur ce point, au vu des évasements résolus rapidement sur ma jument je suis assez d'accord avec lui) :
- affaiblir la paroi en l'amincissant (moins résistante aux chocs et force de pressions qui s 'exercent en permanence sur elle)
- ne pas régler le problème : les évasements sont enlevés sur le moment mais reviennent (du moins sur mon auguste bestiole !!).
Quand j'ai commencé avec mon pareur à enlever les évasements, le problème a été réglé en 2 parages:
- on a maintenu la paroi et les talons bien courts (râper par en-dessous)
- on a fait un roll plus important que de coutume (râper aussi par en dessous ou légèrement sur le roll, mais pas sur la paroi).
Les évasements ne reviennent que si on laisse à la corne assez de longueur et de temps pour se déformer.
Comme les évasements ont disparu très rapidement, je suis assez convaincue, mais si tu as d'autres pistes, je suis preneuse

Ben, justement, pour l'affûtage de la reinette, je n'ai pas bien vu comment mettre des mots là-dessus confused
En fait, c'est en frottant la lame de la reinette sur le manche la râpe entre le manche et la râpe (au niveau de l'angle de la râpe) avec des mouvements particuliers, que cela affûte bien. Mon index s'en souvient comme si c'était hier mais c'est peut-être pas très clair !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Mar 6 Sep 2011 - 23:18

dark-daglue a écrit:

Pour le bloc à sel (il parle des blocs multi-minéraux), son analyse est la suivante : cela apporte plusieurs minéraux en mélange, dont la moitié son probablement inutiles et voire nocifs (possibilité de déséquilibre global). Si on veut complémenter en minéraux, il préconise dans ce cas de faire une prise de sang et de voir ce qu'il faut apporter.
Le sel de table lui parait mieux parce que cela apporte du sel et uniquement du sel, pas des minéraux en mélange . Voilà ce que j'ai compris^^

Ok je comprend.
Je mets à dispo un bloc de sel pur. Entre autre pour les raisons évoquées ici - voir le second message d'Epona dans ce topic pour la traduction.


Citation :
"Pas d'accord avec "c’est que la stimulation se fait uniquement sur la paroi". Mais bien d'accord avec le reste."
Tu peux préciser ce que tu entends pas là ? Ça m'intéresse.

"En cas d’asymétrie du pied, c’est que la stimulation se fait uniquement sur la paroi, c’est le cas du cheval ferré. Sans fer et avec un parage adapté, une stimulation homogène permet de faire disparaitre cette asymétrie."

Je dirai plutôt "En cas d’asymétrie du pied, c’est que la stimulation se fait de manière déséquilibrée".
Tu peux avoir un pied ferré qui reste à peu près symétrique si le MF est bon (et appelé assez souvent).
Tu peux avoir un pied qui se dissymétrise même si la sole + fourchette est à l'appui.
Par exemple le hafli à la maison prend appui sur l'externe des antérieurs, le pied dévie vers l'intérieur.

Et je suis donc bien d'accord avec "une stimulation homogène permet de faire disparaitre cette asymétrie."


Citation :
Je considère que quand ma jument était ferrée tout son poids reposait sur la paroi, donc l'arrière du pied càd fourchettes, barres et les structures internes n'étaient pas stimulées.

oui.

Citation :
D'autre part, ses pieds antérieurs étaient asymétriques car elle appuie moins d'un côté que de l'autre - problème d'aplombs défectueux-, et que le côté qui appuyait --> moins stimulé --> moins développé.

Oui encore.
Mais enlever les fers ne suffit pas pour qu'elle se mette à "appuyer autant d'un côté que de l'autre".


Citation :
Râper les évasements par la paroi présente 2 inconvénients (sur ce point, au vu des évasements résolus rapidement sur ma jument je suis assez d'accord avec lui) :
- affaiblir la paroi en l'amincissant (moins résistante aux chocs et force de pressions qui s 'exercent en permanence sur elle)
- ne pas régler le problème : les évasements sont enlevés sur le moment mais reviennent (du moins sur mon auguste bestiole !!).
Quand j'ai commencé avec mon pareur à enlever les évasements, le problème a été réglé en 2 parages:
- on a maintenu la paroi et les talons bien courts (râper par en-dessous)
- on a fait un roll plus important que de coutume (râper aussi par en dessous ou légèrement sur le roll, mais pas sur la paroi).
Les évasements ne reviennent que si on laisse à la corne assez de longueur et de temps pour se déformer.
Comme les évasements ont disparu très rapidement, je suis assez convaincue, mais si tu as d'autres pistes, je suis preneuse

Non, je n'ai pas d'autres pistes et suis d'accord avec ce que tu dis : paroi courte et roll important.
Je ne voulais pas dire "râper les évasement uniquement par la paroi" (le roll et la paroi courte sont bien plus important).
Je parre la paroi par le dessous + roll, mais je râpe aussi l'évasement sur la paroi "plus haut" (je parle d'évasement qui commence assez haut sur la paroi), le but étant précisément d'affaiblir la paroi pour qu'elle s'use plus vite lorsqu'elle touchera le sol (mais si je suis consciencieuse, je ferai fréquemment le roll et la paroi évasé ne portera jamais de poids, le coup de râpe en paroi ne sera alors pas tellement utile, effectivement ).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Ven 9 Sep 2011 - 11:19

merci pour les compléments d'infos, c'est intéressant de voir que globalement nos manières de voir les choses se rejoignent.
Là je suis en pleine digestion du post d'Epona, je pense que j'en ai pour un moment avant de tout intégrer !!! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Jeu 15 Sep 2011 - 12:01

Pour reprendre cette affaire d'évasements Very Happy et mettre des images sur mes propos, le dernier parage date de 3 semaines et on peut voir sur les postérieurs en externe un tout début d'évasement :
post D

post G


En parant souvent soit tous les 15 jours/3 semaines, je peux parer légèrement et garder la paroi bien courte. Le sabot est bien rond et n'est plus déformé par l'évasement comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compte rendu de stage de parage   Aujourd'hui à 19:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte rendu de stage de parage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte rendu de stage de parage
» compte rendu stage lavorato dans le 85
» Compte rendue du stage de C.DESCHAMPS BA Herblay 26/05
» COMPTE RENDU du TELETHON à SERRIERES en CHAUTAGNE
» Salon de la pêche de CLERMONT FD: compte rendu!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Connaissance & gestion du cheval :: Gestion du pied (pied nu, ferrure, hipposandales)-
Sauter vers: