CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mer 19 Aoû 2009 - 18:13

Citation :
Moi ça ne m'etonnerait pas, car chez les traits et demi traits, à cause du "plus de poils", il y a un nombre étonnant de pathologies fongiques que les chevaux de sang n'ont pas: ya une gale "de boue" spéciale traits que já i sur Vic, qui n'a rien à voir avec la moindre boue, et qui est due à l'association d'un champigon ET d'un acarien dans les fanons....
Si tu mets de l'antifongique, ca diminue, mais ne part pas.
Si tu mets de l'anti acarien, pareil.
Si tu alternes l'un puis l'autre chaque semaines, le truc dégage en 2 semaines..../

Très intéressant tout ça Kaïs, car Saga présente aussi une gale de boue qui n'a rien à voir avec la vrai boue, et qu'on a du mal à faire partir : le véto nous a prescris un traitement 2 fois par semaine d'Acadrex, mais la gale est toujours là.
On a du faire le traitement durant 1 mois, puis arrêt à cause des vacances malheureusement et c'est toujours là

Alors c'est quoi tes produits à toi ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mer 19 Aoû 2009 - 18:38

C'est le meme truc que ma vic: cela survient surtout l'été (acariens, pas boue LOL)

J'alterne semaine après semaine:
- badigeonnage-pshitt abondant et masser IMAVERAL (solution à diluer)
et la semaine d'après:
- badigeonnage à l'ASCABIOL (peau des fesses, en pharmacie humaine = contre gale, aoutats, etc: ton ACADREX doit être l'e'quivalent +++)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Jeu 20 Aoû 2009 - 14:41

Oui, positif mon capitaine: j'en parlais avec quelqu'un branchée traits hier et qui m'a effectivement sorti ce terme là +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Jeu 20 Aoû 2009 - 14:52

Citation :
J'alterne semaine après semaine:
- badigeonnage-pshitt abondant et masser IMAVERAL (solution à diluer)
et la semaine d'après:
- badigeonnage à l'ASCABIOL (peau des fesses, en pharmacie humaine = contre gale, aoutats, etc: ton ACADREX doit être l'e'quivalent +++)/

Je vais essayer alors, car avec l'Acadrex ça ne marche pas complètement, + le protocole est contraignant.

Est-ce que tu lui coupe et/ou rase les poils et fanons à ta Vic ?
Est-ce que cette gale revient tous les ans ?

Tu verrais la Saga, elle se couche par terre pour pouvoir se gratter les pattes sans effort. Elle le fait moins maintenant, mais ça la gratte toujours Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Jeu 20 Aoû 2009 - 15:01

Pour couper raser les poils je crois que j'avais désaipaissi les fanons une année pour dégager un peu...Mais pas indispensable, sauf si lésion importante.


Vic ná vait jamais eu ce truc avant la balade en pyrénées et lá brasion des hipposandales, qui je pense a été déclenchante. Ou peut être que l'annee d'avant je ne l'avais pas vu, qui sait?
Cela revient depusi chaque été, mais en deux 3 ssemaines du combiné alterné, hop plus rien (pour accélérer tu peux faire l'un puis l'autre tous les 3 jours comme ca tu alterne en une semaine). C est vraiment l'association des deux traitements qui fonctionne.

Excusez moi pour les fautes de frappes et les lettres parasites, je viens de me faire chibrer une main ce matin par la 2 ans de quequ'un d'autre donc pour taper j'en chie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Jeu 20 Aoû 2009 - 18:36

Oui, j'imagine bien la tronche du poulain

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Ven 21 Aoû 2009 - 9:01

Oarh. Ca a été, elle s'en remettra.
Pouliche adoooooraaaable (qui vient de faire un hematome cerabral à sa proprio en déconnant à pleins tuyaux, qui mors certaines personnes et essaye d'allumer, mais bien sur, jamais sa proprio qui ne peut donc pas corriger...).
Là je lui ai juste demandé de marcher moins près de moi (ma bulle, merde koi MDRRR Very Happy ), et bingo, le coup de dents qui part, le stick de dressage qui vole en pleine tete, le truc debout, ma main qui tient qui fait "crouc" (*ho-ho...??*), etc etc etc....
Deuxieme tentative, j'ai vu que ca allait repartir en live car trop sous pression et dans la confrontation donc j'ai laché du lest en la faisant gentiment tourner autour de moi le temps de récupérer moins d'agressivité outrée de sa part, puis j'ai redemandé mon truc (un cercle à droite en m'ayant à sa gauche , donc qui la "pousse" vers son cercle), et là bizarrement elle se tenait nickel à 50 cm de moi sans me toucher et en anticipant correctement la trajectoire. Redonnée à la proprio meme exercice hoh ben tiens c'est quand meme pas pareil de devoir pousser un truc inerte à chaque pas et que ca aille gentiment devant en te laissant de la place..... Donc bon, j'me suis pas pétée une main pour rien, mais je pense que c'est pété vu la gueule que ca a pris plus tard.

C'etait une séance de cours à domicile pour proprio, car sans trop le vouloir devant la demande j'ai commencé cette activité là.
Le projet de tourisme equestre est d'ailleurs en train de mourir avant d'être né pour cause de futurs associés/proprios trop gourmands qui ont fait exploser les prix de location et dégradé les conditions par la meme occasion. Donc là je vais creuser un beau trou et enterrer le projet dedans. (j'en ai d'autres dans ma besace, et qui me plaisent mieux, ça ils ne l'ont pas compris je crois LOL).
Je continue le HS "petites nouvelles":
le soir j'ai longé (avec ma main cassée...) Uruguai pour la seconde fois qui a été "sur mesure", me donnant le pas qu'il avait oublié, allures moins bizarres avec quelques kilos de métal en moins aux pieds. Dimanche je pense tenter la balade en main et si il continue comme ça à me scier par son calme et son écoute, semaine prochaine j'entame le montoir à l'attache et si ok balades................
J'ai enchainé avec jardi, toujours à une main et qui a été géniale, mais je me suis embrochée une oreille sur une belle ronce dans un chemin creux donc suis revenue genre "jo le balafré" pleine de sang....

Ya des jours comme ça................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Ven 21 Aoû 2009 - 11:11

Fais gaffe à toi quand même hein ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Ven 21 Aoû 2009 - 11:39

Oui on va essayer d'éviter que ce soit tous les jours "un jour çomme ça...."........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
David
Novice
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Ven 21 Aoû 2009 - 16:57

bon, ben ça fait longtemps hein ?!
Kais, si tu t'achêtes un cheval de bois en ce moment, t'es bien partie pour te coller une echarde !!!
bon, alors dans le HS, saviez vous que la belle Saga, et bien ELLE SAIT PAS NAGER !!!
j'ai pas vu si gaelle en a déja parlé mais je WE dernier, en tentant une baignade, elle est carrément passée sous l'eau : en fait je pense qu'a l'image des grands cétacés, elle s'est crue douée d'un évent sur le dos... ou alors qu'elle à essayé de respirer par l'anus... mais en tout cas, elle a disparu sous l'eau, se déchargeant de son paquetage ( ma nièce) et transformant notre baignade en ski nautique...
bref, c'est pour l'anectdote.
Pour les gales, c'est une tres bonne nouvelle qu'il y ait un truc qui marche, par contre est il vraiment utile de lui raser les pattes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Ven 21 Aoû 2009 - 17:13

MDRRRR pour l écharde Very Happy Very Happy Very Happy

Dis donc ce que tu décris cela ressemble au grand mythe des juments qui se noient car elles se "remplissent" par la vulve..............????? Shocked scratch

Pour lui raser les pattes (au bic lady), ca ne me parait pas nécessaire si tu veux qu'elle puisse re-marcher un jour......... (ca mériterait bien un dessin ça , mouhahahahaha, saga version limace...). Note que cela résoudrait bien le pb de gale aux paturons MDRRRR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
xouillou
Militant
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 21/09/2007
Age : 55
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Dim 23 Aoû 2009 - 21:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David
Novice
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 25 Aoû 2009 - 9:52

bonjour les moqueuses,
bon, pour en revenir au traitement galle de boue, comment faut il badigeonner ?
la pose de bandes pendant 1/4 d'heure (= 1 h tout compris), c'est assez lourd a faire tous les 2 jours + boulot + gosses... y a pas un peu plus simple ? comment tu fais toi Kais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 25 Aoû 2009 - 11:51

La pose de bandes???


Moi je ne pose rien du tout.................

J'ai mon spray d'imaveral (dilution à faire au bon dosage) d'un coté, et de l'ascabiol / coton de l'autre.
Un jour je pshitte à l'imaveral le creux des paturons et les lésions et je masse à la main le liquide emis et hop je laisse comme ça.
Deux jours plus tard j'imbibe un coton d'ascabiol et j'imprègne la zone idem et je laisse.

Attention si il ya des vraies plaies sanguinolentes, je m'arrange pour les faire se refermer avant car l'ascabiol sur des plaies ca déboite sa mère... Donc si plaie je nettoie au savon de marseille, rince, sèche, et mets de l'oxyplastine ou tout autre cicatrisant rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 25 Aoû 2009 - 11:55

PS: bon c'est officiel depuis ce matin radio: metacarpe de l'annulaire cassé.
Le gars était furieux que je ne vienne qu'au bout de 5 jours après l'accident (ben le temps d'avoir une ordonnance, puis un rdv quoi??? ) et je me suis bien évidemment abstenue de lui dire qu'entre temps je suis montée 4 fois en tenant la rene gauche juste avec l'index, et ai manipulé 2 fois un cheval con.......... je crois qu'il m'aurait découpée en rondelles... Ces radiologues, ils se rendent pas compte que une fracture c'est pas si terrible...).
Enfin bref, ce soir je vais donc en clinique tenter de négocier une immobilisation light qui me permettrait de continuer à monter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 25 Aoû 2009 - 12:03

PPS: chui pas sure qu'il faille alterner chaque jour les deux produits, j'un et l'autre étant assez agressants tout de meme j'ai peur que cela ne fasse plus de bien que de mal en fragilisant la peau. Moi je laisse minimum 2-3 jours entre chaque application, voire d'une semiane sur l'autre.

PPPS: en pharmacie j'ai demandé la différence entre l'ascabiol et l'acadrex: ils m'ont dit que ce n'est pas la meme molécule.
De là a une efficacité non identique??? Si vous venez à bout de l'acadrex, tentez un test comparatif ascabiol, de mon coté comme l'ascabiol marche bien, dans le doute je suis restée dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 25 Aoû 2009 - 13:08

David a acheté l'ascabiol et l'imaveral hier.
Je commencerai par l'imaveral ce soir en pschitt.

L'acadrex n'a pas bien marché : le protocole était de tremper les deux postérieurs jusqu'aux jarrets pendant 20 min, deux fois par semaine. Impossible à faire et puis le flacon aurait disparu en deux fois ...
Donc on diluait le produit dans un sceau, on trempait avec des bandes de repos qu'on installait durant 20 mn sur la bestiole tout en mouillant régulièrement avec le reste du sceau ...
Mais opération contraignante qui demandait du temps, et d'immobiliser la bestiole ...
On s'y est bien tenu tout de même, et on n'a pas relaché l'effort ... Il y a eu une amélioration au début, avec moins de plaies et de démangésons au niveau des jarrets, mais au niveau des paturons et boulets cela n'a rien changé

J'espère que l'association de ces deux traitement marchera sur Saga Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 25 Aoû 2009 - 13:11

Bon, ben flûte pour ta main !! J'espère que ce ne sera pas trop handicapant pour toi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 25 Aoû 2009 - 13:43

Yess, comme vous venez de faire l'acaricide en intensif, yaka commencer par l'imaveral. Comme je te le dis ma version du traitement est pas du tout prise de tête , et sur mon cas local Vic (mais cas bénin vu ce que tu me décris en comparaison: j'avais juste des plaies purulentes sanguinolentes en paturons), a bien marché +++
Vous nous raconterez ++++

Pour la main ben ca a pas l'air si handicapant vu tout ce que j'ai fait depuis lá ccident Very Happy . Jardi et Vic se montent très bien avec la rene tenue par un doigts, et meme Uruguai en déconnant dans la baston de dimanche ne m'a pas fait mal....
Il faut juste que j'arrive à expliquer au medecin que j'ai pas besoin d'une grosse immobilisation (juste expliquer à mes chevaux qu'il ne faut ssuuuuuuurtout pas secouer la tete pour chasser les taons quand je noue le licol car coups+effets de leviers sur les doigts = aiiiiiiiiiieuuuuuuu.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Toujours les problèmes de pattes de Saga ...   Mar 13 Sep 2011 - 15:57

Je crée un nouveau post au sujet des pattes de Saga car je n'arrive pas à retrouver ce qu'on avait un peu dit à ce sujet l'année dernière je crois.


Edit : Sujet retrouvé... et fusionné Wink



Donc Saga, jument de trait Auxoise de 5 ans a des problèmes de démangeaisons aux postérieurs surtout, et un peu aux antérieurs. Mais le problème est surtout aux postérieurs.
Ce qui se passe : les postérieurs démangent énormément la jument qui se gratte à l'aide de ses dents au sang : elle a donc en permanence de grosses plaies qui peuvent atteindre 3 cm de diamètre depuis les boulets jusqu'au 2/3 de la distance boulet-jarret.

- La jument se gratte a peu prêt toute l'année. Un peu en hiver mais sans créer de plaies. Ces démangeaisons s'amplifient énormément au printemps à partir de fin mars-avril et s'amenuisent en fin d'automne.
- Ces plaies sont apparues pour la première fois le premier printemps où la jument a été chez nous. Elle n'a jamais eu cela chez ses éleveurs (confirmation faite ce week-end pour être bien sûre).
- Cela fait donc cette année, la 3ème année qu'elle a ça et il me semble que c'est de pire en pire. Le phénomène empire-t-il ??
- Les postérieurs de Saga sont blancs. Balzanes = membres plus sensibles d'où un problème plus important aux postérieurs ?
- Les fanons sont très fournis : entretient un milieu défavorable. Il est très difficile de raser tous les poils : problème +++
- Les chevaux de trait sont souvent soumis à la gale de boue. Mais la problématique de ce genre de gale se révèle plutôt l'hiver lorsqu'il fait humide et qu'il y a de la boue. Nous c'est l'inverse.

- Alimentation de Saga : herbe toute l'année + foin quand l'herbe n'est plus suffisante.
- Vermifuge : un peu de laisser-aller l'année dernière. Dernier en date : début mars avec Bimectin (Ivermectine).
- Lieux de vie : résidence d'hiver et printemps (de juillet à décembre) dans un combe au-dessus du village avec abris naturels et terrain en pente. Résidence d'été et automne au bord de la rivière avec herbe plus riche je pense.
- Etat général de Saga : bon état, pas trop grosse, juste bien. Un peu de gras à la fin de l'été comme tous les autres chevaux. Première année où elle ne finit pas l'hiver avec les côtes qui ''affleurent'' sans être maigre biensûr.
- Jument pieds-nus donc bonne circulation.

Traitements :
- Acadrex dès la première année dès que les démangeaisons augmentent et que les plaies arrivent.
- Mytosil ou Oxyplastine sur les plaies pour les aider à cicatriser.
- Les plaies ne sont pas moches ni infectées. Elles sont ''simplement'' là. Elles disparraissent pour apparaitre à côté au fur et à mesure que la jument se gratte. Le problème n'est pas les plaies (qui cicatriseraient très bien si la jument ne se grattait pas) mais la démangeaison.
- Depuis cet hiver : pommade schtroumf faite en pharmacie : bleu de méthylène + camphre + vaseline. L'action de cette pommade est censée avoir une action sur les acariens, les problèmes de croûte, les gales et les piqures d'insecte.
- Depuis ce printemps je ne trouve plus d'acadrex car il n'est plus commercialisé. Le véto m'a prescrit à la place du butox.
- Une petite amélioration cet été au moment du mauvais temps, puis agravation avec le temps chaud et sec qui est revenu.

Je constate que tous ces traitements que j'ai essayé depuis 3 ans semblent atténuer les démangeaisons mais pas les éradiquer. Mais il est impossible d'appliquer de partout les pommades et les produits tant il y a de poils et tant les pattes sont grosses ... L'efficacité est donc très très limitée.
J'ai l'impression qu'il faudrait plutôt tabler sur un traitement de fond et oral plutôt qu'externe : mais quoi ?
Je n'arrive pas à comprendre le mécanisme : ce problème est là depuis qu'elle est chez nous (changement de milieu). Cela coincide avec l'arrivée de la nouvelle herbe et/ou la venue des insectes en tout genre ... et disparrait plus ou moins en même temps.
La jument n'est pas stressée et sur le plan mécanique et les plaies ne la dérangent pas dans sa locomotion.

Nouvel essai depuis une semaine :
- traitement de fond à la propolis par voie orale,
- essai de la pommade Derfen en externe. J'ai l'impression que la pommade schtroumf fait plus d'effet.

J'ai aussi envie d'essayer de la vermifuger à l'ivermectine + lui donner Flore process 48 heures après pour reconstituer sa flore intestinale.
Ce n'est pas très scientifique dans le sens où il y aura plusieurs traitements en même temps. Mais la propolis n'agit pas forcément tout de suite (8 semaines dans mon cas) et les traitements externes ne peuvent être efficaces à 100 % sur les pattes de Saga.

Voilà où j'en suis ! No
Avez-vous d'autres pistes ? Qu'est-ce que cela vous inspire-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 13 Sep 2011 - 16:33

C'est le "pied-juteux" ou "pied je sais plus quoi" des chevaux de traits: ondine en saurait plus que nous car elle a du le voir passer maintes fois sur les forums spécialisés

J'ai eu le truc sur vic à un moment et avais fait des recherches

Quand je mettais de l'anti acarien seul cela diminuait mais ne disparaissait pas
Quand je mettais de l'antifongique seul idem

Quand j'ai eu l'idée d'alterner les deux puisque mes recherches avaient soulevé une possible alliance acarien/champignon cela a disparu en 15 jours

Ce que je ferais dans ton cas

prendre une temps de grosse toilette pour:
- doucher et nettoyer abondemment au savon de marseille les fanons
- lorsque encor mouillé, a l'aide d'un ciseau de coiffeur, tout couper au plus court
- recommencer savonnage de marseille abondant, laisser un peu la mousse
- rincer
- sécher au soleil.

lorsque sec, pshitter abondemment de l'imaveral
et mettre de l'oxyplastine sur les plaies à vif

deux jours plus tard, badigeonner abondemment/pshitter avec au choix:
- acadrex 60 (bizarre que cela ne se fasse plus c'est un grand classique, demande à une autre pharmacie qui a peut etre du stock
ou bien
- ascabiol (anti acarien d'une autre molécule plus performante mais plus chère)
ou bien
- derm 14 commandé sur internet (meme molécule que ascabiol)
et mettre oxyplastine sur les plaies

deux jours plus tard imaveral + oxyplastine

deux jours plus tard, etc etc, et ne pas baisser la garde tant qu'il en reste
si au bout de deux semaines zéro régression avec ce traitement tu peux lacher l'affaire et passer à autre chose


mais dans mon expérience je me souviens que c'est vraiment l'association des DEUX traitements qui avait fait un véritable effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kapouine
Militant
avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mar 13 Sep 2011 - 23:40

typiquement des pattes à jus comme dis Kaïs, on a le même problème dans notre race, et tous les lourds avec plus ou moins de poils au pattes

il y un véto qui s'est penché fortement sur le sujet et à fait un super article, je vais voir si je le retrouve je vous le met ici.

en gros ce que j'en ai retenu : ç'est une maladie de type "auto immune/allergique " qui se déclanche à la base suite à une attaque acarienne ou fongique, mais qui s'auto entretien même si on enlève la cause initale, il y aurait des prédispotions génétiques (chez les ardennais ç'est connu qu'ils a des lignés "pattes à jsu " ç'est emplifié par l'immobilité du cheval, s'il l'ont faut apprendre faut apprendre à vivre avec, classiquement traitement à base de fleur de souffre (huile de vidange chez les gitans ), ou la fameuse pommade stroumf (qui rends bleu les pattes de ma jument sur certaines photos ) à ba se de camphre et de bleu de méthylène, sinon PVB drainage cutané, et pommades adoussissantes/assouplissantes à base d'aloé véra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kapouine
Militant
avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mer 14 Sep 2011 - 0:07

J'ai trouvé l'article

il provient du site de l'association Française du Shire.


Dermatite du Paturon chez le Shire et le Clyde
par le Dr Gregory L. Ferraro


Tout individu ayant été chargé de la garde et l’entretien de chevaux de trait est familier avec la dermatite chronique qui sévit dans la zone du paturon de leurs protégés. Traditionnellement repérée par des égratignures, croûtes ou crevasses, cette pathologie est le fléau de l’existence des cavaliers qui ont besoin de garder leurs chevaux en bon état et aptes au travail.
Une affection cutanée localisée qui semble ne jamais s’en aller, malgré des soins constants et l’application d’un large éventail de médicaments, potions et autres thérapies.

Bien que cette pathologie soit largement connue dans toute l’industrie du cheval, c’est chez le Shire et Clydesdale qu’elle se manifeste dans ses formes les plus sévères et débilitantes.
La maladie débute souvent chez les jeunes chevaux, progresse tout au long de la vie de l’animal et se termine souvent par l’apparition de lésions persistantes et une incapacité à se déplacer. Cela apparaît d’abord comme de petites zones, bien démarquées, avec de multiples ulcérations dans le creux du paturon d’un seul ou de plusieurs membres. Ces ulcérations sont couvertes par des croûtes et saignent fréquemment, particulièrement lorsque le cheval est à l’exercice.
Initialement ces petites lésions répondent au traitement topique mais souvent on observe des récidives, qui sont chaque fois plus sévères et plus importantes. Ces lésions multiples se rejoignent souvent, formant de larges zones d’ulcération. Il se peut même qu’elles soient chroniquement infectées, produisant alors une quantité importante d’exsudat et engendrant un épaississement important de la peau.

Avec le temps, ces lésions s’étendent, allant jusqu’à atteindre la peau jusqu’au genou ou au jarret. Les chevaux sévèrement touchés présentent souvent un gonflement généralisé des quatre membres. Chez les chevaux plus âgés, affectés chroniquement, cet élargissement des extrémités distales des membres devient permanent et est accompagné par un épaississement de la peau, et l’apparition de larges nodules durs et bien délimités. Ces nodules peuvent devenir très gros (de la taille d’une balle de golf voire plus) et entraîner un problème mécanique car ils interfèrent avec le mouvement.


(en image:La jambe rasée d’un cheval de trait atteint de dermatite du paturon présentant une irritation chronique et épaississement de la peau de la jambe.)

Cavaliers et vétérinaires ont débattu sur l’origine et les traitements possibles de cette maladie durant des décennies. Tout, de la gale aux bactéries, en passant par les champignons, les produits chimiques ou les plantes irritantes, a été impliqué comme cause possible. On a même envisagé l’implication des fanons, car ils conservent l’humidité et par conséquent constituent un milieu idéal, chaud et humide, pour permettre la croissance bactérienne et fongique. Ces dernières années, certains vétérinaires ont estimé que la maladie était en quelque sorte liée à un problème de photosensibilité parce que les lésions étaient plus évidentes sur les membres blancs. En fait, elles sont également répandues sur les membres noirs, juste plus difficiles à voir, en particulier chez les chevaux aux fanons bien développés.

Dans la fin des années 1980, un certain Dr Tony Stannard de l’UC Davis School of Veterinary Medicine procéda à quelques analyses préliminaires microscopiques des zones atteintes de la peau et classa ce qu’il découvrit comme « Vascularite Leucocytoclasique du Paturon. » Ce nom assez long et compliqué visait à indiquer que la maladie était causée par des changements dégénératifs dans les vaisseaux sanguins microscopiques de la peau affectée. Ses travaux ont alors fourni une première indication: les traditionnelles et communes « crevasses » des chevaux de trait pouvaient être, en fait, une réelle entité pathologique. Malheureusement, ses recherches dans ce domaine ont été écourtées par sa mort prématurée.

Récemment, en raison de l’intérêt, la coopération et l’aide financière provenant de la Ferme d’Ayrshire à Upperville, en Virginie, les scientifiques du Centre pour la santé Equine de l’UC Davis ont repris ces travaux. L’équipe de recherche, dirigée par le Dr Verena Affolter, a catalogué et a suivi la progression des lésions, a effectué des biopsies, a analysé les tissus récoltés au microscope et les a soumis à divers antigènes équins. Les chercheurs ont confirmé ce que le Dr Stannard suspectait; que la dégénérescence du système vasculaire a une composante auto-immune qui est au cœur de la production de la maladie.
Bien que le travail ne soit pas terminé et n’ait pas débouché sur une conclusion quant à la cause et l’effet de la maladie, la recherche à ce jour indique que la plupart des dommages causés à la peau et aux tissus sous-cutanés de la jambe et du paturon peuvent être le résultat de la propre réponse du système immunitaire du cheval à un agent irritant.

En d’autres termes, le premier « agent » qui attaque la peau n’est pas important. Un type de bactéries, de champignons ou de gale touche la peau du cheval qui déclenche alors une réponse hyperactive ou mal orientée par les propres mécanismes de défense du cheval. Le propre système immunitaire de l’animal devient alors la cause du problème. Cette «hyper» réaction de l’organisme persiste longtemps après que l’irritant d’origine (acariens, bactéries, etc.) ait disparu, ce qui explique en partie pourquoi la liste des échecs thérapeutiques est si longue. Quelque soit le traitement particulier employé, il peut éliminer l’agent pathogène présent en particulier, mais une fois que celui-ci est éliminé, un autre qui n’est pas sensible aux médicaments choisis prend le relais parce que la peau du cheval est trop occupée à lutter avec elle-même pour se défendre contre les potentiels nouveaux envahisseurs.

Ainsi, la dermatite du paturon qui a toujours tourmenté les amateurs du cheval de trait n’est pas, en fait, une simple infection par un agent microbien unique et facile à éradiquer, mais plutôt la manifestation d’une maladie auto-immune extrêmement complexe. Ces types de mystères médicaux sont difficiles à démêler, en effet, les chercheurs de UC Davis ne s’attendent pas à la découverte d’une solution définitive avant des années…

Bien que les recherches soient toujours en cours et loin d’être complètes, les informations factuelles développées jusqu’à présent prêtent à des recommandations pratiques concernant les soins des chevaux affectés par cette pathologie. La propreté est extrêmement importante pour le contrôle à long terme et la gestion de ces lésions. Les poils au-dessus des zones abîmées doivent être lavés et séchés avec soin de façon journalière. Cela supprime la saleté, les débris et le pus qui favorisent le développement des microbes. Bien que la coupe ou le rasage des fanons puissent faciliter le traitement des animaux gravement atteints, ils ne sont pas un traitement en soi; ces solutions ne sont également pas nécessaires pour contrôler positivement la maladie.

Les préparations topiques antimicrobiennes ou antifongiques ne sont que très légèrement utiles, car: (1), tandis qu’elles peuvent tuer l’agent pathogène présent à l’heure actuelle notamment dans les lésions, cet organisme sera, très certainement, remplacé par un autre qui n’est pas sensible au produit utilisé et , (2) aucun produit actuel ne peut influer sur la maladie auto-immune sous-jacente. De même, il n’y a aucun sens à utiliser des agents topiques hautement toxiques ou irritants tels que l’acétate de plomb ou des préparations de type goudron, car, alors qu’ils peuvent tuer tout ce qui bouge (y compris le groom!), ils ne font rien pour contrer la maladie de base et peuvent, au contraire, contribuer à un affaiblissement supplémentaire de la peau.

Un traitement topique qui s’est montré, au fil du temps, être utile dans le contrôle et la gestion des lésions de la peau est l’application quotidienne des préparations à base de soufre. Celles-ci se présentent sous deux formes. Le premier est le souffre en poudre couramment utilisé pour le contrôle des maladies de plantes. Cette poudre se trouve facilement dans les pépinières et autres magasins de produits de jardinage. La poudre peut être mélangée avec de l’huile minérale pour former un « milk-shake » épais comme solution qui peut ensuite être massée profondément dans les zones affectées de la peau après que les jambes et les poils aient été soigneusement lavés et séchés. La clé ici est que la préparation doit être soigneusement travaillée vers le bas dans les zones affectées de la peau. Il ne suffit de le verser sur les fanons ou de tamponner les lésions avec la préparation, cela ne serait qu’un échec. L’inconvénient évident de ce traitement est qu’il nécessite beaucoup de temps.

La deuxième méthode pour utiliser le soufre comme traitement est l’utilisation de solutions à base de bouillie soufrée (ou chaux soufrée). Elles sont généralement recommandées pour la dermatite chez les chats et les chiens et sont disponibles dans la plupart des magasins de fournitures vétérinaires. Ce traitement n’est efficace que si on prend soin de faire tremper les membres touchés assez longtemps dans la solution afin que le soufre entre en contact direct avec la peau pendant un laps de temps suffisant.

En outre, les acariens et autres parasites doivent être définitivement contrôlés, car ils peuvent être à la fois une cause et un stimulant de la maladie. Parallèlement au traitement du cheval, les écuries, bâtiments et installations, doivent aussi être nettoyés et pulvérisés périodiquement avec un spray aérosol pour éliminer les parasites. Les corticostéroïdes systémiques ne sont efficaces que lorsqu’ils sont utilisés à des doses relativement élevées. Par conséquent, ils ne peuvent être utilisés qu’ à court terme chez les animaux touchés pour aider à établir une base plus stable pour la thérapie à long terme. Les préparations de stéroïdes topiques sont, en gros, inefficace. Les antibiotiques systémiques ne sont utiles que si la pathologie est temporairement compliquée par une infection bactérienne secondaire. Les antibiotiques topiques et antifongiques, tel que mentionnés plus haut, ne sont que très légèrement utiles et doivent être changés au moins tous les trois jours pour avoir un effet sur le contrôle des populations microbiennes.

En résumé, soulignons-le de nouveau, les lésions de la peau que nous voyons sur les paturons de Shires, Clydesdale et peut-être d’autres races de chevaux de travail ne sont pas des infections isolées ou de simples abrasions de la peau, mais le résultat d’une maladie auto-immune systémique très compliquée et, encore, mal définie.
Bien que les scientifiques vétérinaires travaillent dur afin de mieux comprendre cette maladie, la guérison est encore loin. Le contrôle est possible grâce à la mise en œuvre d’un programme quotidien et appliqué de propreté et de décontamination.
Il doit être bien entendu que celui qui contemple dans le plaisir le résultat du travail obtenu par l’utilisation et la qualité des chevaux lourds, doit aussi être prêt à assumer la responsabilité parfois lourde qu’est le bon entretien et le maintient en bonne santé des ces nobles destriers.

Traduction : Aurore Moigneau sur le site de France Clydesdale
Source : Article original [url=http://www.completerider.com/pasterndermatitis.htm
http://www.completerider.com/pasterndermatitis.htm[/i[/url]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëllemic
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 42
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mer 14 Sep 2011 - 10:02

Merci bien Kapouine !! Article super intéressant qui me conforte à essayer d'autres choses que les traitements externes.

Citation :
En d’autres termes, le premier « agent » qui attaque la peau n’est pas important. Un type de bactéries, de champignons ou de gale touche la peau du cheval qui déclenche alors une réponse hyperactive ou mal orientée par les propres mécanismes de défense du cheval. Le propre système immunitaire de l’animal devient alors la cause du problème.

Citation :
Ainsi, la dermatite du paturon qui a toujours tourmenté les amateurs du cheval de trait n’est pas, en fait, une simple infection par un agent microbien unique et facile à éradiquer, mais plutôt la manifestation d’une maladie auto-immune extrêmement complexe.

Maladie auto-immune quand tu nous tiens !!!

L'article parle aussi je crois (je n'arrive plus à retrouver le passage après 2 relecture) du travail du cheval qui est important. Plus le cheval bouge, moins il est embêté par tout ça : c'est plein de bon sens. L'idée m'avait traversée mais difficile à observer sur Saga car elle n'est pas travaillée assez souvent.

La propolis en tant que boostant du système immunitaire peut avoir une action surprenante dans le bon sens ? A suivre donc dans quelques semaines puisque je viens tout juste de commencer le traitement.

Je vais aussi continuer des traitements externes sur les postérieurs. Je ne fais rien aux antérieurs, on verra bien s'il y a une différence.

D'autres idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   Mer 14 Sep 2011 - 10:12

Ala lecture du truc


Propolis à fond la caisse oui.



Peut être se fendre d'une petite prise de sang test de la piroplasmose cf mon expérience sur vic et mon expérience lyme: un système immunitaire ne se déglingue pas "sans raison"......................

Aussi toper sur le net une boite de "flore process": ne peut pas faire de mal et vu sur uruguai donne parfois un sérieux coup de pouce sur un organisme affaibli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Gale" chez les chevaux de trait (jambes de Saga)
» Les eaux de la jambe
» Gale sur nez ??
» Nos amis les chevaux de trait : l'equipement
» (dept 17) VENEC DES ARDILLIERS Trait Breton sauvé par elodie27!!!!!!!!!!!! (2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Connaissance & gestion du cheval :: Science vétérinaire-
Sauter vers: