CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une "sale toux", étude de cas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Lun 26 Nov 2012 - 13:22

Non à priori inutile.
C'était une PCR, je sais que le germe est toujours présent.

Ensuite sa présence va fluctuer
Et/ou il peut y avoir une réinfestation avec l'autre piro par dessus (d'ou le butox régulier maintenant que j'ai le filon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 27 Nov 2012 - 13:14

pour le butox je connais un chaton qui en est mort d'en avoir bouffé, donc fait gaffe quand même silent
et super pour Vic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 27 Nov 2012 - 13:26

Cela ne m'etonne pas outre mesure vu ce que j'ai observé sur moi................................. (et c'ets bien noté comme produit dangereux en voie interne, quand meme...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Audrey30
Militant


Messages : 112
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 27 Nov 2012 - 20:55

J'ai été confrontée une seule saison a des tiques, car pension au bords des rizières. Les vétos du coin nous conseillaient le Dympigal, pareil ne voulaient pas nous fourguer du butox. Pas pris le produit car a mettre en pulvérisation, sinon connais pas l'éfficacité???
On a fini par trouver du butox, bien plus simple a utiliser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 8 Déc 2013 - 12:56

Bon je passe un peu en courant vous donner des nouvelles de mon "cas".


Si je fais un rapide résumé

Hiver 2010/2011
Ma jument victoire déclenche une toux, diagnostiquée "allergie au foin" par les vétos. Malgré les traitements le truc ne passe pas, s'aggrave, est vraiment curieux pour un cheval qui a vécu dehors toute sa vie, je finis par faire le parallèle avec mon cas de lyme (avec atteintes respiratoires) et lancer des sérologies, mais incomplètes: lyme négatif, positif piro
Je traite pour une piro (carbesia, susceptible de toucher lyme aussi mais j ene le savais pas), la jument va mieux, rechute 6 mois plus tard.....

Hiver 2011/2012
Dégringolade pendant l'hiver ou je change de véto, met la pression pour des investigations en infectio et pas en "emphysème": on relance des analyses, lyme toujours négatif, mais piro et erhlichiose positif. On traite pour l'erhlichiose alors que le cas de la jument est devenu salé (embolie pulmonaire, la jument se "noie" les poumons remplis d'eau et chemine lentement mais surement vers l'euthanasie). En fin d'hiver après traitement lourd (1 semaine oxytétracycine en IV lente), la jument est stabilisée, la véto surprise de la retrouver "en aussi bon état".
Elle tousse ponctuellement, respiration poussive permanente , incapacité à l'effort, elle est "sauvée" mais rotie sur le plan sportif.

Hiver 2012/2013
Au contact du foin, toux permanente, aggravation de la "pousse" respiratoire, la jument fait deux ou trois pics de détresse respi pendant l'hiver jugulés avec cortizone et diurétique. Je reconvoque la véto pour savoir comment nous pouvons poursuivre des investigations (anomalie cardiaque notemment), elle aussi convient que la jument "va" mais qu'on est à la merci d'une crise respi plus grave qu'une autre qui l'envoie à l'euthanasie un hiver, comme un cheval vraiment emphysémateux (ce qu'elle est devenue, d'ailleurs, à l'auscultation - des lésions se sont donc installées sur les alvéoles en plus du "remplissage" par l'eau).
Les investigations étant financièrement inenvisageable, je ne fais rien.
Durant l'été un second cheval (uruguai) déclenche une inexplicable toux au foin. je fais venir ma véto qui diagnostique "une petite allergie au foin". Je tape sur la véto en lui explicant que leurs allergies au foin ont bon dos, que "je ne veux pas une seconde Vic", et qu'on lance la batterie des investigatiosn sérologie direct. La numération formule revient impeccablement dans la norme, avec cependant les globules blancs légèrement augmentés, et les plaquettes légèrement au plancher de la norme. Le forfait piro like revient et là c'ets le coup de massue: non significatif seuil sur les piroplasmoses, positif à lyme, positif à erhlichiose, positif à leptospirose. En gros le cheval est positif à tout. On balance le traitement lyme de 1 semaine oxytétracycline en IV lente + 3 semaines docicycline en voie orale; nous ne parvenons pas à mener à bien la semaine d'IV (meme la véto ne parvient pas à poser le cathéter dans la grosse encolure d'entier, alors que le cheval est sage), et pendant ces trois jours d'IV le cheval continue à tousser. on zappe donc l'IV et bascule direct sur la doxicycline en oral: du jour au lendemain la toux stoppe......
3 semaines après, arret du traitement, pas de réapparition de la toux. Cela fait quasiment 2 mois que le cheval a été traité et ne tousse plus alors qu'il est le nez dans le foin......
La véto est sciée, moi aussi, depuis dès qu'elle voit une numération formule dans la norme mais avec les traceurs qu'elle a repéré, elle balance la sérologie et elle diagnostique des cas similaires à la pelle..........

Automne 2013 > résultats à voir cet hiver !
Du coup, en connivence avec elle, on prend l'hypothèse que Vic a un lyme bien que la sérologie soit négative, en se fiant au tableau clinique identique. Sauf que Vic a 3 ans d'historique de la merde, et uruguai en avait 3 mois.... On tente , pareil, en zappant l'IV (auquel elle a eu droit le fameux hiver critique), 3 semaines de doxicycline en voie orale.
Du jour du début du traitement la jument cesse de tousser.........................................

Je viens de terminer le traitement aujourd'hui:
- la toux a disparu (ca t'elle réapparaitre?)
- la jument est toujours fortement poussive (va t'elle faire des crises cet hiver à l'identique, ou la pousse va t'elle lentement régresser un peu comme j'ai mis plus d'un an à récupérer ma capacité respiratoire après lyme et 3 ans à ce que les "manifestations allergiques anarchiques" cessent - alors que j'étais testée allergique à rien.....)
- elle s'est collée boiteuse d'un antérieur, cette espèce de nouille, parce que comme ça va mieux, vous comprenez, on fait la débile dans le pré et que le gros bidou à gérer dans les virages à 90°, ce sont les membres qui trinquent (c'est pas la première fois qu'elle me fait le coup...)


To be continued.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Fanelle
Militant


Messages : 160
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 41

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 8 Déc 2013 - 13:05

oh purée !!!

Vous avez déniché un truc fort intéressant pour bien des cas qui pourraient être... dans le même cas !
C'est vraiment une saloperie ce lyme !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fannyruelle-unjouruncheval.blogspot.fr/
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 8 Déc 2013 - 13:08

Ah ben là ma véto, je te jure que maintenant qu'elle sait reconnaitre et détecter, elle devient aussi parano névrotique obcessionnelle que moi ou presque     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Fanelle
Militant


Messages : 160
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 41

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 8 Déc 2013 - 13:14

Tant mieux !!!! Tes investigations commencent à porter leurs fruits, ça doit te soulager de voir que tu n'as pas fait tout ça pour rien, encore bravo à toi pour ton acharnement  
(mais je crois que moi aussi, j'aurai fait pareil, j'aime bien savoir, et que mes gros aillent bien  )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fannyruelle-unjouruncheval.blogspot.fr/
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 8 Déc 2013 - 13:26

Moi je ne veux juste pas qu'elle meure. Et je vois trop mon cas en elle pour ne pas transposer mon histoire à la lettre.... Donc je fais comme pour moi: je cherche et je me bouge le cul Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaelle
Déchainé


Messages : 543
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 48
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 8 Déc 2013 - 14:03

J'appelle ça de bonnes nouvelles! cheers 
Je crois sincèrement que la pousse peut se récupérer, lentement mais surement. (Déjà, moi aussi je suis une ancienne inexplicable asthmatique sévère déclaré brutalement et disparu de même, qui refait plein d'activités physiques même s'il a fallu plusieurs années pour que je retrouve mon souffle). Pas à 100 % peut-être, mais suffisamment pour pouvoir se faire plaisir, ça c'est sûr, si j'en crois Cisko qui revient de loin de ce côté-là.

Vive vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cirquedeboheme.fr
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 8 Déc 2013 - 16:02

Bravo pour ta persévérance et ta perspicacité.
Contente de savoir que Vic va vraiment mieux au point de rouvrir le sac à bêtises !
Je pense que ce genre d'analyse "piro-like" va devenir de plus en plus courante. En tout cas de mon coté ça fait un moment déjà que j'en parle quand l'occasion se présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 0:25

Plein de bonnes ondes, j'espère vraiment que vous tenez le bon bout!   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 11:34

Elle est en détresse respiratoire aigue actuellement.
Cela c'est déclenché 3 jours après l'arrêt des antibiotiques...........

Je l'ai coupée de l'accès au foin, mise sous diurétique et cortisone pour tenter de désamorcer la crise.
Là au moins maintenant je suis fixée de manière tristement explicite: rechute 48h après fin des antibios = lyme sans hésiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 11:43

Oh merde  pale No 
Qu'est-ce que tu comptes faire...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 11:53

1- essayer de restabiliser son état
dans l'immédiat diurétique et cortizone (diurizone) pour écoper les poumons (c'était à nouveau embolie pulmonaire, la jument se noyait, toujours très impressionnant)
eloigner de tout foin (j'ai une parcelle parc d'hiver qui était en repousse

2- tenter de réalimenter au foin
le moins possible (mais en plein hiver mes réserves d'herbes seront limitées
avec un roundball nickel (ce n'était pas le cas, meme si les autres chevaux le consomment sans problème - la récolte 2013 a été abondante mais poussiéreuse car très tardive)
en mouillant systématiquement (en isolant jardi et vic du reste du troupeau pour n'avoir qu'elle à gérer comme ça, ou si kapone est un peu tousseux je fais une alliance régime/mouillé vic/kapone)

3- si la réintroduction du foin est scabreuse (autre crise), squatter le bois d'à coté avec des clotures temporaires pour qu'elle soit en pacage herbe sous bois tout l'hiver

Ca c'est pour le symptomatique

Pour le fond.
- Appeler ma mère ce we, lui demander de sortir son vidal, le traitement combiné de gasser, et tenter de le transposer sur la masse corporelle d'un cheval (faut que je mesure vic au ruban barymétrique pour avoir le poids corporel)
- Appeler ma véto (qui suit le cas avec interet et est au courant de la crise, meme si elle ne l'a pas vue), lui demander comment on peut goupiller une surveillance hebdo de l'activité rénale de la jument sans me mettre sur la paille........... (vu que la seconde partie de traitement a entre autres risques de dégommer les reins).
Donc en gros tenter sur elle le truc de fou qui a été fait sur moi (12 semaines de traitement en tout, 4 antibiotiques - un de préparation dans les 6 premières semaines et ensuite 3 de front les 6 semaines suivantes). Le tout sur un cheval, qui digère avec de la flore microbienne, et chez qui donc on rajoute les risques d'inversion de flore (le cheval part en diarrhé et éventuellement meurt).........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 12:04

ça va encore être un beau parcours du combattant  Neutral 

Pour la flore, j'imagine que tu as pensé au flore process, mais tu as aussi les EMAs qui peuvent être intéressant comme solution de substitution pas trop cher, vu les dépenses que tout ce protocole va engendrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 12:06

J'ai un gros stock de levure diamond V et le flore process sous le coude.
A chaque risque sa gestion: les reins une surveillance, l'inversion de flore blindé de probiotique et surveillance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 12:11

Bon courage pour tout alors, je ne sais pas si tu auras le temps, mais n'hésite pas à nous écrire des nouvelles   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 12:19

Ben le temps on va le prendre........
C'était pas exactement dans mes projets de me lancer dans cette cavalerie là de suite mais necessité fait loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 23:41

Shocked 
Bon... il ne reste plus qu'à croiser les doigts et les orteils pour que le résultat final soit à la hauteur de l'énergie que tu mets à te battre pour trouver la solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Gaelle
Déchainé


Messages : 543
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 48
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 23:47

Oh merde  pale 

Moi aussi je croise les doigts et tout ce que je peux pour que le résultat soit à la hauteur.

Mais quelle saloperie!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cirquedeboheme.fr
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Sam 14 Déc 2013 - 23:59

Honnetement je pense que je n'ai rien "de plus" sous les yeux qu'un tableau d'emphysème chronique aigu, qui pour tout autre propriétaire ou véto serait traité par des soins de confort, la "fatalité" de "il est emphysémateux" et l'euthanasie lors d'une crise plus aigue que les autres...  
ce n'est que mon expérience qui dit qu'il y a une autre possibilité. Mais pas certain que j'aie raison.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Lun 16 Déc 2013 - 10:53

Shocked  Bon courage à toutes les deux.
Pour info, cette année je donne du foin enrubanné à Tica pour ses affaires d'emphysème. C'est assez cher et ça ne solutionne pas complétement le problème, mais ya une sacrée différence quand même. Si ça peut te dépanner quelque temps, le temps que ta jument émerge de tout ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Lun 16 Déc 2013 - 23:33

Oui c'est une des possibilités que j'envisage, mais comme tu le dis cela ne solutionne rien.
Cela évite les grosse crises, à un prix certain (en cout et en manutention par rapport à un cheval géré normalement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 17 Déc 2013 - 10:58

Pour ma bête, ça ne solutionne rien pour la bonne et simple raison qu'elle a accès au foin de son pote de pré qui est sec. Je ne pourrais me prononcer que quand Tica sera à l'herbe et à ce foin enrubanné uniquement. Après, la manutention, j'imagine que ça dépend comment tu es organisée, dans ma pension ça ne change rien (distribution de foin 1 fois par jour). Ce qui est rédhibitoire effectivement, c'est vraiment le coût.
Enfin bref peut importe, bon courage à toutes les deux surtout :bisous:et tiens-nous au courant si tu as un moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Aujourd'hui à 18:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Une "sale toux", étude de cas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une "sale toux", étude de cas
» Toux... Allergies... Essai de traitement aux EMA
» Benjamin Sore interresse Sale
» PIMPERENELLE: petit mais...sale caractère
» toux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Connaissance & gestion du cheval :: Science vétérinaire-
Sauter vers: