CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une "sale toux", étude de cas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Jeu 1 Mar 2012 - 19:55

Citation :
ERHLICHIOSE POSITIVE.
Bon, alors ça c'est déjà une "bonne" nouvelle.
Je croise les doigts pour que cela soit le point de départ du rétablissement définitif de Vic !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Ven 2 Mar 2012 - 0:13

breizh-daglue a écrit:
...me fait penser à un pédiatre qui m'avait dit : "Ne négligez jamais l'intution d'une mère , concernant leur mioche elles ont toujours raison !"

C'est exactement de cet acabit




dark-daglue a écrit:

Ça a des airs de polar, cette enquête véto/labo/proprio Very Happy
MDRRR, pas faux. Parfois c'est reposant aussi quand tout roule sur des chemins balisés.............................................
Bon tiens nous au jus des résultats des investigations de ton coté car cela fait une belle "double expérience" sur des symptomes assez similaires et des causes visiblement différentes...???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Ven 2 Mar 2012 - 0:21

Ah, et la blague de la soirée, je viens de recevoir et ouvrir ce soir la lettre émanant du laboratoire franck duncombe........................



Sérologie effectuée fin juillet 2011 concernant la piro:

Souche Theileria equi: 1/640
Souche babesia caballi : 1/80

-----------------------------

Sérologie effectuée février 2012 concernant la piro

Souche Theileria equi: 1/640
Souche babesia caballi : 1/80

-----------------------------


Vous me dites si ya un truc qui vous saute aux yeux mais perso ça me fait bien rire.....





........ jaune quand je regarde la facture: non pas 50 mais 60 €. Je pense qu'ils vont pouvoir s'assoir dessus. En restant polie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
dark-daglue
Militant


Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Ven 2 Mar 2012 - 12:02

Citation :

Bon tiens nous au jus des résultats des investigations de ton coté

Yes, mais pas avant 2 semaine, donc. Smile

Sinon, mélange de 2 HE depuis 1 semaine et demi : pas d'amélioration notable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Dim 4 Mar 2012 - 1:29

dark-daglue a écrit:

Sinon, mélange de 2 HE depuis 1 semaine et demi : pas d'amélioration notable.
Bon ben à priori pas efficace.
Par souci de rigueur de l'expérimentation tu peux tenir 3 semaines, et au bout de 3 semaines sans aucun effet, tu pourras conclure que tu n'as pas affaire à une pathologie liée au développement d'un champignon opportuniste.



De mon coté rdv véto lundi fin d'après midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 6 Mar 2012 - 8:10

Consultation hier soir, pas très concluant, et pas trop le temps de raconter car nuit blanche avec tous ces soucis + d'autres soucis + stress de castration voglia cet aprem donc je rame, pagaie, et allume le moteur auxiliaire pour arriver à tout faire le moins mal possible.

La véto est persuadée que c'est une piro.
Elle balance un antibio un peu bidon à visée respiratoire pour l'erhlichiose et lyme, signe qu'elle a rien compris à comment fonctionne cette pathologie (l'erhlichiose je ne connais pas, mais lyme, je parie tristement une boutanche de rhum qu'on fait un bide).

Moi je suis persuadée qu'on a sous le nez un lyme.

Avec ça on est pas sortis de l'auberge ni d'un coté ni de l'autre.
Je ne lui en veux pas vraiment, elle a défendu son bout de gras et donné de bons arguments quand je lui ai dit que j'allais coller un impayé à duncombe pour la sérologie piro. Mais tout ça c'est pile poil la logique qui a été tenue en échec 6 ans sur mon lyme chronique. Et moi j'ai la clef de cette merde.

Je prie , sans trop y croire, pour qu'il n'y ait "que" l'erhlichiose et que le traitement antibio balaye le truc en 5 jours.
Si ca ne fait pas effet, ou pire que les symptomes disparaissent tout du long de l'antibio et réapparaissent 48h après arret du traitement, elle va conclure à une piro chronique toute contente alors que c'ets la "signature" sans faille d'un lyme chronique.
Je m'demande d'ailleurs combien de chevaux sont soignés pour des piros chroniques alors qu'un lyme non diagnostiqué se promène. Elle s'est vachement renseigné auprès de collègues férus des maladies vectorielles à tiques, sauf que au sujet de lyme, ils sont au meme point qu'en humaine: ce qu'on a fait sur moi a 20 ans d'avance....................................................................................
*soupir*

Si échec du traitement, soit elle me suit soit je l'éjecte pour faire une prescription avec ma mère en adaptant les molécules pour humains. Moi qui pensais en avoir fini avec ce combat ou les praticiens en face sont incapables de recevoir des infos d'un patient parce cela nécessiterait une très impolitiquement correcte inversion des roles............ On peut pas vraiment leur en vouloir. Mais quelle galère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
breizh-daglue
Déchainé


Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 30
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 6 Mar 2012 - 12:29

Citation :
cela nécessiterait une très impolitiquement correcte inversion des roles............ On peut pas vraiment leur en vouloir. Mais quelle galère.

non Kais juste un peu d'esprit d'équipe et d'humilité.... Et une vraie envie d'aider les autres et pas de les "sauver" de la "bonne" manière en endossant le rôle de héros...
Courage ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 6 Mar 2012 - 13:15

Merci pour ton petit mot de soutien.
Je t'avouerai que je suis bien démoralisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 6 Mar 2012 - 17:21

Citation :
non Kais juste un peu d'esprit d'équipe et d'humilité.... Et une vraie envie d'aider les autres et pas de les "sauver" de la "bonne" manière en endossant le rôle de héros...
Courage ....
C'est tellement bien dit et tellement vrai !!
Courage aussi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mer 7 Mar 2012 - 17:14

Comment va Vic aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mer 7 Mar 2012 - 22:17

Mal.
Le traitement antibio la dégrade. Je peux difficilement en parler maintenant car j'ai besoin de faire le point et des recherches au sujet des molécules utilisées.
Je laisse 7 jours avec cet antibio avant de décider quoi que ce soit. La dégradation peut etre une réaction de peak herkzeimer, assez classique sur lyme (pour ceux à qui cela ne parle pas = augmentation des symptomes en début de traitement à cause de la lyse massive des bactéries qui explosent et "déversent" la neurotoxine dans l'organisme de manière brutale, au lieu du relargage modéré de la maladie/bactérie vivante).

Il faut que je ressorte mon vieux dossier lyme pour confronter les notes qui y sont des 10 traitements qui ont été essayé sur moi en 6 ans, en extraire non pas les noms de produits dont je me souviens bien mais les molécules et les familles antibiotiques et les comparer avec celles de l'avemix de cet été et du baytril actuel, et de la molécule normalement préconisée qu'elle n'a sciemment pas utilisée à cause du risque de phlébite.
Bref, j'ai du pain sur la planche et n'aurai de journée pour consacrer à cette recherche pas avant la semaine prochaine.
En attendant, je lui fais chaque jour sa gamelle "garnie": antibio + levure pour minimiser la destruction de flore + red cell pour l'anémie + propolis
Et aujourd'hui elle allait tellement mal que en concertation avec la véto on a relancé de la cortisone pour aider l'antibio à faire effet en brisant le cercle inflammatoire sur les poumons.

bref ca va pas bien du tout.
Elle a super moral, campe à la porte et décanille tout le monde car c'est ELLE qui sort pour aller bouffer, vous voyez koi................................. Comme son fils: indestructible. Inaltérable. Sidérant comme elle fait appel à tout ce qui s'est passé pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
pomme de pin
Militant


Messages : 476
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Creuse

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mer 7 Mar 2012 - 22:52

Zut...
Accroche toi Kaïs, tu vas bien arriver à la sortir de là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.equidynamie.fr
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Jeu 8 Mar 2012 - 0:21

fascinée par la force que tu as pour te battre contre ces gens qui ont mis des années à se foutre en haut de l'échelle, et qui veulent plus en redescendre.
ça me rappelle un autre cas en humaine d'une nana qui se fait trimballer d'un médeçin à un autre en lui faisant croire que sa douleur est "fictive" Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Jeu 8 Mar 2012 - 0:28

Je lis ton post depuis le début, c'est vraiment peu croyable.
Heureusement que tu te bats avec et pour ta jument

Plein de courage à vous deux, j'espère qu'elle surmontera vite cet épisode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia
Déchainé


Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 45
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Jeu 8 Mar 2012 - 9:55

Kaïs a écrit:

Sidérant comme elle fait appel à tout ce qui s'est passé pour moi.

Et c'est justement pour ça que je suis persuadée qu'elle s'en sortira aussi bien que toi.
Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Jeu 8 Mar 2012 - 10:17

Oui enfin si on pouvait éviter que cela prenne 6 ans et qu'on attende qu'elle soit en train de mourir pour se bouger les fesses, ça m'arrangerait en fait.
Que mon expérience serve quoi merde. Là pour l'instant à ce sujet là c'est pas gagné, la véto n'ayant que le mot "piro" à la bouche. Fait chier.

Hier je lui ai apporté, en allant payer ma facture de 200e (*gulb*) et chercher les antibios, une feuille avec tout le suivi vermifuge su troupeau, puisqu'elle m'avait redit trois fois "mais les vermifuges sont faits, n'est ce pas?" - "ben oui" (n'oubliez pas qu'il y a 10 jours elle m'a fait faire une copro qui est ressortie nickel, hein).
Donc bon, comme moi je me base sur les faits, pour eviter qu'elle continue à se poser et me poser la question, je lui ai imprimé ma feuille excel de suivi qui compren date, molécule choisie, nom du produit et chevux concernés. Des faits quoi. Elle a recu le truc stupéfaite et en me disant que "c'etait pas la peine de faire ca elle me croyait"................. scratch
Mais bordel, son boulot c'est pas de croire, moi ou ses collègues véto qu'elle a consulté ou le labo duncombe, mais analyser et déduire à partir des faits. de la clinique quoi................................ Surprised


Je craque. Je me donne 7 jours de traitement pour analyser les molécules abx versus lyme et observer vic, mais je crois la route "underground sans véto" se profile de plus en plus à l'horizon. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
breizh-daglue
Déchainé


Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 30
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Ven 9 Mar 2012 - 10:41

Alors vous vous en sortez ta jument et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Ven 9 Mar 2012 - 10:53

C'est trop tot pour en dire quoi que ce soit (3j d'antibios et shoot cortizone avant hier car cata)
Hier soir léger mieux: soit la cortizone, soit les antibios, soit les deux.

Faut attendre et croiser les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Lun 12 Mar 2012 - 2:39

Sixième jour d'antibio BAYTRIL et le résultat est un bide total, zéro effet.
Cuite, démoralisée de me replonger là dedans (après une journée à la plage idyllique, sale réalité de voir et entendre Victoire respirer à l'identique inchangée de la semaine dernière = catastrophiment mal), j'envoie un petit mail de niouzes à mon médecin de mère, qui m'a immédiatement appelée et avec qui on vient de rapidement prémacher mon travail de la semaine qui vient au sujet des molécules antibiotiques.


Le BAYTRIL que la véto a mis en place pour 3 semaines pour lyme au lieu des 7 jours pour l'erhlichiose "pour me faire plaisir" en gros (et me et se prouver qu'il ne s'agit pas d'un lyme mais bien d'une pyro chronique) est la molécule ENROFLOXACINE, de la famille des Fluoroquinolone.
Dès que je lui ai cité le nom ma mère a dit "c'est pas bon". On l'avait croisé dans certains protocoles, tous inefficaces, c'était de loin absolument pas la meilleure molécule...............................
Bon ça c'est fait donc. L'antibio qu'a mis en place la véto ne taperait pas un hypothétique lyme, donc n'est meme pas valable pour un test thérapeutique.


J'embraye alors en nous mettant sur la piste de l'antibio en poudre utilisé à deux reprises en 2011, ou à chaque fois les pbs respi avaient disparu, et notemment en aout lors de la phase aigue, avaient totalement disparu lors du festival equestria = mise sous antibios, et retour maison arret des antibios = rechute immédiate en 48h (qui est précisément le truc typique d'un lyme chronique)..... Je tape le nom de l'antibio; AVEMIX, pour chercher la molécule et tilte de suite en lui annoncant : TRIMETOPRIME.................. Bondissement de ma mère au tel: c'est le BACTRIM!!! (= une des trois molécules du cocktail qui m'a sauvée.................)

Elle me dit bon ben tu en as une, reste à trouver le macrolide et le rulid.....................................
Je pense que lundi ou mardi je vais faire un raid au cabinet véto, leur rendre le stock de baytril inutilisé qui m'a couté 170e et exiger qu'elles me trouvent la version vétérinaire du KETEK (THELITHROMYCINE ou ERYTHROMYCINE, famille des macrolides) qui est la première partie du traitement. Si elles refusent, ma mère est prète: on se démerdera.
Faut que je trouve toutes les molécules, et leur dosage humain qu'on a utilisé, que j'arrive avec un papier ................................ Je retrouve avec tristesse le meme mélange de désespoir et de rage que lors de mon histoire. Et le spectre que aucun lyme n'ets vraiment identique et que ce qui a pu etre salvateur sur moi pourrait rester en échec si l'enkystement des bactéries est trop fort. Je frémis aussi au coût. Le traitement fait deux fois 6 semaines. Dont la seconde séquence avec prise de sang hebdomadaire pour vérifier l'activité rénale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Fanelle
Militant


Messages : 160
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 41

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Lun 12 Mar 2012 - 3:19

pale Courage Kaïs !!! silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fannyruelle-unjouruncheval.blogspot.fr/
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Lun 12 Mar 2012 - 10:42

Oui courage !!! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 13 Mar 2012 - 3:22

Les deux antibios testés sur la pathologie « non étiquetée » (avec sérologies ehrlichiose positive, piro positive et lyme négative mais forte suspicion) sont donc :

- actuellement BAYTRIL 10% 23ml/jour = molécule ENROFLOXACINE, famille des FLUOROQUINOLONES

Après 6 jours de traitement = ZERO réponse de la pathologie
D’après mon médecin de mère, la fluoroquinolone est mentionnés dans certains protocoles pour lyme mais nous ne l’avions jamais retenu dans tout ce qu’on avait essayé car elle était décrite comme ne faisant pas du tout partie des molécules les plus efficaces

- en août traitement AVEMIX = molécule TRIMETHOPRIME

Réponse immédiate disparition des symptomes respiratoires toute la durée du traitement
Réapparition sous 48h des symptomes anomalie respiratoire « tirage » dès l’arrêt du traitement antibio = réponse typique de la résistance d’un lyme phase chronique
Suite à petite recherche sur les molécules, le Trimethoprime est une des molécules du cocktail antibio qui m’a sauvée en 2009 après 6 ans d’essais ….


Je viens donc ce jour de stopper le baytril après 6 jours de test, et basculer sur le TICTOX. J'avais un fond de flacon. j'attends la réaction ou non réaction de la pathologie dans les jours qui viennent avec curiosité............
En attendant j'ai essayé de faire le tour de toutes les molécules et protocoles qu'on a sous la main en humaine et en équin (merci Pascale pour quelques liens bien précieux )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 13 Mar 2012 - 3:27

Voici maintenant les traitements "ofiiciels" que me propose la véto........... En intraveineuse avec risques de phlébite. Je ne crois pas avoir croisé la molécule dans les publications pour humains donc j'ai envoyé le truc à mon médecin préféré voir ce que la molécule lui inspire....
l'avantage c'est que la molécule est préconisée pour l'erhlichiose, la babesia equi de la piro qui titille la véto , et pour lyme... mai svu l'efficacité des trucs officiels en matière de lyme j'ai autant confiance que dans les sérologies Suspect


de plus je dois rire que les risques font encore plus flipper que le protocole risqué qu'on a fait pour lyme.... au moins de notre coté une partie du risque est traçable et controlable en arrêtant le traitement.............. Neutral


-------------------------------------------------------


Traitement normalement préconisé en véto pour lyme/ ehrlichiose sur base molécule OXYTETRACYCLINE (et meme dans certains documents pour la piro)

Pour la maladie de lyme

- OXYTETRACYCLINE à 6,6 mg/kg en IV en deux fois par jour
La réponse clinique devrait être obtenue endéans les 2 à 4 premiers jours de mise en place du traitement. La durée de traitement est inconnue. Certains auteurs préconisent 3 semaines de traitement, mais chez des chevaux qui ne sont pas traités dès le début de la maladie, la durée de traitement nécessaire pourrait être beaucoup plus longue.
(source : http://www.ivis.org/proceedings/beps/2007/sandersen_fr.pdf?LA=3)

Le traitement de choix est à base de pénicillines et de tétracyclines. On utilise la pénicilline à la dose de 22000 UI/Kg IM BID pendant 3 semaines et les tétracyclines à une dose de 6 à 12 mg/Kg IV SID pendant 3 semaines. Certains auteurs préconisent de changer d’antibiotique si aucune amélioration ne survient au bout de 10 jours de traitement.
(source : http://www3.vet-lyon.fr/bib/fondoc/th_sout/dl.php?file=2006lyon075.pdf)


Pour l’ehrlichiose

- OXYTETRACYCLINE ) 7mg/kg en IV SID ( ??) pendant 5 à 7 jours
s’est avérée efficace pour diminuer la sévérité et la durée des signes cliniques, mais sans traitement, la maladie est en général auto-limitante.
(source : http://www.ivis.org/proceedings/beps/2007/sandersen_fr.pdf?LA=3)

Pusterla et Madigan [86] préconisent un traitement à base d’oxytétracycline à 7 mg/Kg SID pendant 5 à 7 jours. Une amélioration en ce qui concerne l’appétit et la fièvre doit être visible dans les 12 heures qui suivent. Si, dans les 24 heures suivant l’injection, aucune amélioration n’est notée, il faut chercher
l’origine du problème ailleurs
(source : http://www3.vet-lyon.fr/bib/fondoc/th_sout/dl.php?file=2006lyon075.pdf)

Chez l’humain :
La doxycycline est l’antibiotique de référence pour les malades atteints d’ehrlichiose, elle constitue d’ailleurs quasiment un test thérapeutique, dans la mesure où l’on peut assister à la défervescence dans les 48 heures pour 97 % des cas [69]. L’absence de réponse à la doxycycline dans les 2 jours doit donc faire envisager un autre diagnostic. La durée du traitement va de 5 à 28 jours ; selon la gravité de l’atteinte et les auteurs, il n’y a pas de protocole clairement établi. Il faut de plus tenir compte d’une potentielle co-infection qui pourrait être masquée par un traitement trop bref.
(source http://www.maladies-a-tiques.com/Ehrlichioses.htm)


Et pour la piroplasmose, en alternative au carbesia (IMIDOCARB), est également proposée l’OXYTETRACYCLINE
On peut également utiliser de l’imidocarbe :
- Pour B. caballi à la dose de 2,2 mg/Kg en IM deux fois 24h d’intervalle
- Pour B. equi à la dose de 4mg/Kg en IM quatre fois à 72h d’intervalle mais avec 50-60% de réussite
On peut aussi utiliser l’oxytétracycline à la posologie de 10 mg/Kg qui sera efficace particulièrement contre B. equi.
(source : http://www3.vet-lyon.fr/bib/fondoc/th_sout/dl.php?file=2006lyon075.pdf)


RISQUE DE PHLEBITE
RISQUE DE DERIVE DE FLORE PARFOIS FATALE CHEZ LE CHEVAL.
http://www.dmipfmv.ulg.ac.be/bacvet/m/cours2VMG/equine_antibiotherapie.doc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 13 Mar 2012 - 3:29

Le protocole de GASSER, qui est celui qui m'a guérie (risque allergique rare mais grave, risque de toxicité rénale fréquente et grave, mais controlable par prise de sang hebdomadaire):


PROTOCOLE DE GASSER

PREMIERE PHASE
6 semaines de


- KETEK 400 = molécule TELITHOMYCINE, famille kétolides/macrolides à 800mg/jour (2cp/jour de KETEK 400 en une prise)

Suivie de, SECONDE PHASE enchaînée immédiatement après, 6 semaines aussi + suivi traceurs du rein pour risque toxicité rénale (prise de sang hebdo)

- RULID 150mg = molécule ROXYTHROMYCINE, famille macrolides 300g /jour (en deux fois/jour = 1cp matin + 1cp soir)

- BACTRIM FORTE = molécules TRIMETHOPRIME + SULPHAMETHOXAZOLE à 320mg/1600mg (réparti en deux prises = 1cp matin + 1cp soir)

Après recherches et trouvé ceci :
http://www.dmipfmv.ulg.ac.be/bacvet/m/cours2VMG/equine_antibiotherapie.doc
TRIMETHOPRIME + SULPHAMETHOXAZOLE est utilisé chez le cheval en prise orale, risque de diarrhée aigue et risque de toxicité rénale
MACROLIDES risque de diarrhée
>> mise en place semble plus aisée et moins risquée que oxytétracylcine en IV ??

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Mar 13 Mar 2012 - 3:31

Et pour mémoire tous les protocoles officiels tentés dans les 6 ans de recherche, qui ont tous (plus ou moins lamentablement suivant les molécules) été des échecs dans le sens ou la guérison n'était pas au programme................... Sauf ze last one décrit au dessus.


Les autres protocoles testés sur mon cas de lyme chronique de 2005 à 2009 & leurs résultats :

- CLAMOXYL = molécule AMOXICILLINE en « protocole normal » à 3g/jour, durée 15 jours
Utilisée aux doses normales de 3g jour en prise 1+1+1 = efficace sur les phases initiales / flash récupération 48h puis inefficacité totale sur les phases chroniques
>>> molécule qui existe en version véto équine, source http://www.dmipfmv.ulg.ac.be/bacvet/m/cours2VMG/equine_antibiotherapie.doc

- CLAMOXYL = molécule AMOXICILLINE en protocole « perf like » à 6g/jour, a été tenu… 2 ans cause rechutes immédiates dès arrêt…
Réparties en prises toutes les 4 ou 5 heures meme la nuit de 1g + 1+ 1+ 1+ 1+ 1 correspondant à la demi vie de la molécule, pour mimer une mise sous perfusion : bonne efficacité temporaire sur la phase chronique avec une diminution très nette des symptomes. Rechute immédiate 48h après arrêt du traitement.
>>> molécule qui existe en version véto équine, source http://www.dmipfmv.ulg.ac.be/bacvet/m/cours2VMG/equine_antibiotherapie.doc

- ROCEPHINE en IM = molécule CEFTRIAXONE à 1g/jour en IM pendant 15 jours
Très nette « flash récupération » dans les 48h à 5 jours de traitement puis régression de la récupération, et replongée vers invalidité en fin de traitement
>>> Molécule à éviter chez le cheval , source : http://www.dmipfmv.ulg.ac.be/bacvet/m/cours2VMG/equine_antibiotherapie.doc

- VIBRAMYCINE = molécule DOXYCYCLINE à 200mg/jour pendant 20 jours
Très nette « flash récupération » dans les 48h à 5 jours de traitement puis régression de la récupération, et replongée vers invalidité passé 15 jours de traitement

- Protocole de GASSER = cf ci-dessus
Guérison totale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une "sale toux", étude de cas   Aujourd'hui à 18:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Une "sale toux", étude de cas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une "sale toux", étude de cas
» Toux... Allergies... Essai de traitement aux EMA
» Benjamin Sore interresse Sale
» PIMPERENELLE: petit mais...sale caractère
» toux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Connaissance & gestion du cheval :: Science vétérinaire-
Sauter vers: