CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Caramel, un blond et une blonde au travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Mer 21 Mar 2012 - 19:53

Ayant finalement réussi à obtenir des photos de mon cours d’aujourd’hui (les 5 dernières mn de la séance en ayant supplié mon binôme de pension Laughing ), je présente enfin mon travail avec Caramelo. Toujours pas de vidéo, mais on y viendra!

Alors, pour résumer:
De septembre à octobre 2011 j’ai travaillé avec une instructrice qui m’a beaucoup aidé lorsque le cheval a commencé sa crise d’ado. Après son arrivée, les premières séances montées étaient magiques de fluidité, puis, quand il a cerné à qui il avait à faire, il a commencé à tester. J’ai eu le droit à une bonne partie des défenses qu’un cheval peut faire en juste une seule séance. Là à commencer un travail de « fais diligence canasson, ou ça va barder». Le plus difficile a été l’arrêt et la rectitude (enfin chez un 4 ans appelons plutôt ça « marcher droit le long de la lice »). Mon instructrice me faisait travailler mains hautes en permanence, sur des rênes plutôt courtes. Lors des transitions descendantes et des arrêts il se défendait beaucoup dans sa bouche et refusait de rester sur la piste.

J’ai ensuite eu une période de flottement où j’ai travaillé seule dans ma nouvelle pension, faute de trouver quelqu’un pour m’aider. La situation se dégrade lentement. Alors que je propose à mon binôme de pension d’essayer mon cheval, elle me propose de m’aider et de me présenter son instructrice. Je prends une grosse claque et réalise grâce à des articles du magazine Cheval Savoir que j’ai, bien malgré moi, accentué la dissymétrie de mon cheval, faute de travail approprié.
- 1er constat : le cheval a pris peur de la main (pas faute de faire attention, mais ma position générait – et génère toujours du « parasitisme » au niveau de mes actions de rênes) + problème d'embarquement où fatalement j'ai tiré dessus, forcément il n'a pas pu en garder un bon souvenir...
- 2ème constat : le cheval a musclé son côté droit au profit du gauche, et a donc développé des contractures musculaires inhibant la régularité de la locomotion.
- 3ème constat : ma position et mes crispations génèrent un stress chez mon cheval qui nous entraîne tous deux dans une spirale infernale : plus je stresse (de bien faire !) et plus il stresse, et plus il stresse, je stresse encore davantage.
- 4ème constat : mon manque de fermeté en selle nous empêche de progresser, je me rends compte de la quasi inexistence de mes actions de jambes et que le Caramel il ne travaille pas mais il se promène dans la carrière…

Je décide de mettre sur pieds un « programme » de travail, le but étant de favoriser notre décontraction, de reprendre confiance l’un en l’autre et de m’affirmer dans mes demandes.
Pour cela beaucoup d’extérieur, une séance en carrière avec mon instructrice et une seule à seule avec monstro Caramelo, et du travail à pieds.
Parallèlement je potasse pas mal sur les causes et les solutions de l’asymétrie du cheval.
Comme dis précédemment, ce sont les articles du mensuel Cheval Savoir écrits par P. Beaupère qui ont provoqué un déclic, aussi bien pour mon cheval que pour d’autres que j’ai montés précédemment.
Je ne reprendrais pas le contenu de ces articles, en revanche j’ai essayé de m’en approprier les idées directrices (j’espère ne rien écrire qui paraisse abusif aux yeux de Cheval Savoir, ce n’est pas le but).

N’hésitez pas à me corriger si je lâche une connerie, je suis toujours en recherche !

Caramelo est droitier. Cela signifie que son côté droit est naturellement plus étiré que son côté gauche, ce dernier étant plus contacté. Cela signifie également qu’il a tendance à porter son poids sur son épaule/antérieur droit sans pour autant engager ses postérieurs.
Concrètement, au travail cela se manifeste par un cheval qui va se coller sur ma jambe droite sur les lignes droites, quelque soit la main. Sur un cercle à gauche, le cheval aura tendance à tendre plus favorablement la rêne droite (= rêne extérieure) et à déporter son poids sur l’extérieur du cercle, les hanches dérapant de la même façon puisque le postérieur gauche n’engage pas et que le postérieur droit se déporte également sur l’extérieur, agrandissant ainsi le cercle. Dans le livre « straightening the crooked horse », Klaus et Gabriel Schoneich évoque “l’effet ciseaux” (les lignes en rouge sur la photo, on peut imaginer l'action d'un ciseau qui s'ouvre et se ferme en fonction du cercle et de l'asymétrie).
Une tite photo pour essayer de visualiser (sauf que le cheval est à main droite désolée mais je n’ai pas de photos parlantes avec un cheval à main gauche ! > mais cela me permet d’expliquer que sur un cercle à droite, le cheval « tombe » sur son épaule droite comme on le voit sur sa photo, ayant donc tendance à raccourcir son cercle et à prendre appui sur la rêne interne pour éviter d’étendre son côté gauche, qui est contracté. Même remarque pour les postérieurs, qui n’engagent pas sous la masse correctement) :



Sur cette photo, il s'agissait en plus d’un cheval qui pesait sur la main ou qui s’encapuchonnait, mais c’est un autre débat…même si tout est lié.

Idem sur cette 2ème photo, on voit clairement que le postérieur droit n’engage pas sous la masse, et que l’antérieur droit, sur lequel il s’appuie, est sur la même ligne que le postérieur gauche. (Mea culpa pour la cavalière, qui fait vraiment un super boulot considérant que ce cheval doit être l’un des rares aussi asymétrique que j’ai pu monter dans ma vie…).



Corriger la dissymétrie et favoriser un équilibre grâce à l’engagement des postérieurs et à une distribution égale du poids sur les épaules est donc le but recherché du moment.

Pour cela nous travaillons des choses très simples, tout d’abord je privilégie la décontraction, sans laquelle le cheval n’est pas connecté. Le travail en extérieur a de vrais effets positifs sur ce point là. Ensuite je m’attache à cadencer le cheval grâce à mon assiette sur des cercles et à le remettre franchement en avant sur des lignes droites pour favoriser l’engagement des postérieurs. Au fur et à mesure du travail, il marche, trotte et galope depuis peu droit le long de la lice car il a compris que son confort passait par l’impulsion. Sur les cercles, ce sont principalement les jambes et le poids du corps qui vont permettre de rééquilibrer le cheval :
- cercle à droite : je fais une rêne d’ouverture ponctuelle pour attirer le bout du nez à l’intérieur, le cheval ayant naturellement le réflexe de le déporter à l’extérieur pour s’équilibrer lorsqu’il tombe sur son épaule intérieure. Ma jambe intérieure agit à la sangle alors que je m’appuie davantage sur mon étrier extérieur.
- Cercle à gauche : je fais légèrement vibrer ma rêne extérieure si le cheval s’appuie dessus et contrôle les hanches grâce à ma jambe extérieur, alors que je sollicité également avec ma jambe interne pour favoriser l’engagement du postérieur gauche. J’essaie tant que faire se peut de m’asseoir au milieu.

Tout le travail qui consiste à se tendre et à s’équilibrer est difficile pour Caramelo, qui cherche à s’y soustraire de façon plutôt têtue grâce à un beau panel de défenses (encapuchonnement, nuque vrillée, transitions inopinées, paddockage (ça se dit ???), encolure renversée, etc, etc à chaque fois que j’en corrige une, il m’en trouve une autre).
Quelques photos donc de la séance d’aujourd’hui :

Intitulée "le cul dans la brouette" ou l'apologie d'une équitation en mode crapaud sur une boite d'allumette. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai mes étriers réglés en position CSO sur une selle dress pour essayer d'avoir plus de stabilité et éviter de reculer le cul...Mais j'aime bien l'attitude du cheval:


Ici ça va un peu mieux (mon attitude):


Au galop, il essaie de remettre son bout du nez à l'extérieur, ne le laissant pas faire, il décide de vriller sa tête...!:


Et enfin une photo d'il y a deux jours car je trouve qu'il a perdu du bide et que la ligne du dessus commence à remonter:


Pour finir, car c’est important de le mentionner, il est difficile de redresser un cheval asymétrique lorsque l’on est soi-même tordu….Or il est encore plus ardu de s’asseoir droit sur un cheval qui « tombe » d’un côté ou de l’autre. P. Beaupère parle de « toboggan » pour évoquer le fait que l’un des côtés bascule plus que l’autre. Pour ma part, c’est mon côté gauche qui s’affaisse, en particulier mon épaule. En définitve, je pense qu’il est important de redresser le cavalier en même temps que le cheval, et non pas l’un avant l’autre, sans quoi on obligera l’un des deux à compenser autrement, ce qui n’est pas le but recherché….

Bon beh vous avez de la lecture pour la semaine…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Mer 21 Mar 2012 - 23:44

Ôkami a écrit:

De septembre à octobre 2011 j’ai travaillé avec une instructrice qui m’a beaucoup aidé lorsque le cheval a commencé sa crise d’ado.

... si tu l'as acheté en septembre 2011... je parlerai plus de "crise du nouveau propriétaire" que de crise d'ado.


Citation :
Le plus difficile a été l’arrêt et la rectitude (enfin chez un 4 ans appelons plutôt ça « marcher droit le long de la lice »). Mon instructrice me faisait travailler mains hautes en permanence, sur des rênes plutôt courtes. Lors des transitions descendantes et des arrêts il se défendait beaucoup dans sa bouche et refusait de rester sur la piste.

Ce que tu décris est beaucoup demander au cheval, au vu des problèmes rencontrés.
Quelle est la formation de l'instructrice ?




Citation :
Je prends une grosse claque et réalise grâce à des articles du magazine Cheval Savoir que j’ai, bien malgré moi, accentué la dissymétrie de mon cheval, faute de travail approprié.

Tu ferais probablement mieux de te concentrer sur le côté "psy" du cheval plutôt que sur la mécanique. La mécanique.... garde là pour plus tard, quand tu auras gagné l'accord et la compréhension du cheval sur des choses de bases.

Citation :
- 1er constat : le cheval a pris peur de la main (pas faute de faire attention, mais ma position générait – et génère toujours du « parasitisme » au niveau de mes actions de rênes) + problème d'embarquement où fatalement j'ai tiré dessus, forcément il n'a pas pu en garder un bon souvenir...

Travaille rênes longues (style Vénronique de St Vaulry, PNH etc...), jusqu'à avoir :
- un cheval qui garde la piste avec des rênes longues
- des transitions faciles sur une action de main ponctuelle

Citation :
- 2ème constat : le cheval a musclé son côté droit au profit du gauche, et a donc développé des contractures musculaires inhibant la régularité de la locomotion.

Idem : travaille rêne longues.

Citation :

- 3ème constat : ma position et mes crispations génèrent un stress chez mon cheval qui nous entraîne tous deux dans une spirale infernale : plus je stresse (de bien faire !) et plus il stresse, et plus il stresse, je stresse encore davantage.

Cultiver le "lâcher prise" au sens propre comme au sens figuré.
Voir les exercices du genre "suivre la clôture" et "leçon du passager" du PNH.

Citation :

Parallèlement je potasse pas mal sur les causes et les solutions de l’asymétrie du cheval.

Je ne pense pas que ça soit ton problème prioritaire à résoudre sur ce cheval.



Citation :
Ensuite je m’attache à cadencer le cheval grâce à mon assiette sur des cercles

Est-ce que tu peux décrire comment tu fais ça en pratique ?




Citation :
Tout le travail qui consiste à se tendre et à s’équilibrer est difficile pour Caramelo, qui cherche à s’y soustraire de façon plutôt têtue grâce à un beau panel de défenses (encapuchonnement, nuque vrillée, transitions inopinées, paddockage (ça se dit ???), encolure renversée, etc, etc à chaque fois que j’en corrige une, il m’en trouve une autre).

Symptômatique du fait que tu demande trop (trop compliqué). Toute défense qui apparait alors qu'elle n'existait pas avant est générée par le cavalier. Tu te bats contre toi même, avec le cheval comme champ de bataille...

Le cheval cherche un solution au problème posé, qui lui permette de trouver du confort. Visiblement, il te donne plutôt des "mauvaises réponses". Pour qu'il te donne une "bonne réponse", pose un problème moins compliqué.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Mer 21 Mar 2012 - 23:59

Je passe en courant et en rajoute une couche, mais laconique


TOUT jeune cheval EST fortement dissymétrique. Le but du dressage ultime est de diminuer cette dissymétrie. C'est un travail qui se compte en années.

les préoccupations que tu décris me font un peu peur, sur un cheval de 4 ans, tout comme pascale je pense que ton degré d'exigence est plus apte à générer des problèmes qu'à en résoudre.





Un jeune cheval c'est
calme
en avant
PUIS
droit

(6 mois pour le premier point, 1 an pour le second, 3 ans pour le troisième?)
Point de vue d'une extrémiste de la chasse aux défenses dont le premier leitmotiv est de ne pas les générer.......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 0:17

Citation :
... si tu l'as acheté en septembre 2011... je parlerai plus de "crise du nouveau propriétaire" que de crise d'ado.
L'un ou l'autre Laughing le résultat est plus ou moins similaire. On m'a également parlé du "coup de folie" de certains chevaux à 6 ans...La vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille!

Citation :
Ce que tu décris est beaucoup demander au cheval, au vu des problèmes rencontrés.
Quelle est la formation de l'instructrice ?

Oui je suis d'accord, cette façon de travailler ne lui convenait pas. Formation plutôt orientée spectacle. Peu technique, c'est aussi ce qui m'a poussé à aller voir ailleurs.

Citation :
Tu ferais probablement mieux de te concentrer sur le côté "psy" du cheval plutôt que sur la mécanique. La mécanique.... garde là pour plus tard, quand tu auras gagné l'accord et la compréhension du cheval sur des choses de bases.

Tu peux développer? Je pense que l'un ne va pas sans l'autre en fait. Mais je crois qu'il y a certains moments où il faut privilégier l'un ou l'autre de ces deux aspects, alors ton opinion m'intéresse!

Citation :
Travaille rênes longues (style Vénronique de St Vaulry, PNH etc...), jusqu'à avoir :
- un cheval qui garde la piste avec des rênes longues
- des transitions faciles sur une action de main ponctuelle

Je fais ça en extérieur, résultats très positifs, la dernière balade j'ai tout fait à la voix et au poids du corps sans toucher aux rênes (les 3 allures + transitions). Quand je travaille seule en carrière je commence toujours par du travail rênes longues et/ou en extension d'encolure. Ensuite j'alterne travail normal et longues rênes pour la décontraction.


Citation :
Cultiver le "lâcher prise" au sens propre comme au sens figuré.
Voir les exercices du genre "suivre la clôture" et "leçon du passager" du PNH.

Je jetterai un coup d'oeil, merci

Citation :
Je ne pense pas que ça soit ton problème prioritaire à résoudre sur ce cheval.

Et quel est-il selon toi? La décontraction?


Citation :
Est-ce que tu peux décrire comment tu fais ça en pratique ?

Oui, je parle en l'occurrence du trot enlevé où je demande une cadence en fonction du assis/debout. Si ça va pas assez vite, j'accélère mon mouvement, et inversement. Pas de cirage de selle, je ne souhaite pas le gêner, enfin pas volontaire quand ça arrive en tout cas Very Happy


Citation :
Symptômatique du fait que tu demande trop (trop compliqué). Toute défense qui apparait alors qu'elle n'existait pas avant est générée par le cavalier. Tu te bats contre toi même, avec le cheval comme champ de bataille...
Le cheval cherche un solution au problème posé, qui lui permette de trouver du confort. Visiblement, il te donne plutôt des "mauvaises réponses". Pour qu'il te donne une "bonne réponse", pose un problème moins compliqué.

Les défenses évoquées sont le résultat d'un cheval qui refuse de céder. Quand je travaillais seule, oui je lui en demandais trop, et le fait qu'il paddocke était, entres autres, le résultat de demandes inappropriées. Maintenant je bosse avec une instructrice qui connaît le cheval, et qui pourrait te certifier que la plupart de ces défenses sont le résultats d'un caractère bien trempé...Mais quand je suis seule je reprécise que je ne travaille pas de la même façon, j'en demande moins, beaucoup d'encouragements et des temps de décontractions plus importants car je n'ai personne pour me corriger en cas d'erreur.
En gros, il n'a qu'une séance par semaine où l'on demande un peu plus...Et nous ne travaillons que sur des cercles de 20m, transitions et lignes droites, et j'attends que ce soit le cheval qui vienne au contact, le seul critère non négociable c'est l'impulsion, le reste on adapte en fonction de ses capacités, donc je n'ai pas l'impression de lui en demander de trop....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 0:25

Kais, il a pris 5 ans Wink

Je ne cherche pas la rectitude sur un cheval de 5 ans. Par contre je souhaite une recherche de l'équilibre grâce à un travail juste. J'ai conscience que la rectitude est un travail de longue halène, même certains chevaux très bien dressés n'en sont pas capables.

Je le redis, mes préoccupations principales sont la décontraction et l'impulsion, donc ce que tu décris "calme et en avant". J'ai fait ces recherches pour essayer de mieux comprendre les mécanismes de défense de mon cheval (lorsqu'il tombe dans son cercle par exemple) et ainsi ne pas les encourager en lui proposant un travail plus adapté.

J'ai encore trop poussé mon raisonnement on dirait je vais chercher le bouton "off" sur mon cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 0:38

Difficile à dire quoi que ce soit sans voir.
Je ne crois pas au cheval qui se défend "par caractère".
Quand au principe de "faire céder", je ne puis t'aider car préoccupation absente de mon équitation perso. Je cherche le dos en clef de voute par d'autres moyens que cette approche que je qualifierai "d'exigence directe".

Je ne puis malheurusement développer ce soir mais jette un oeil en recherche sur le forum au sujet "pli et contre pli" si tu veux te faire une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 0:54

Citation :
Je ne crois pas au cheval qui se défend "par caractère".

Ah bon? Donc un cheval qui cherche à se soustraire au travail serait un cheval qui est nécessairement dans l'incapacité physique de répondre aux demandes de son cavalier? Tu ne crois pas au cheval que ça fait chier de bosser ou qui s’ennuie? Je demande juste, pour moi c'est un mélange de cabochon et de difficulté à réaliser un exercice.

Au fait, ici céder = s'équilibrer, grâce à l'engagement des postérieurs et au fonctionnement du dos, "évidemment" Smile . Pour le moment je ne me préoccupe pas vraiment du bout de devant mais plutôt du moteur derrière.

Je regarderai le post en question, merci!

Edit: je précise au cas où que je ne cherche pas un placé du dos car le cheval est jeune et pas encore correctement musclé, il le fait très ponctuellement de lui même en balade et est chaudement félicité quand c'est le cas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 1:22

Ôkami a écrit:
On m'a également parlé du "coup de folie" de certains chevaux à 6 ans...

Boarf. Moi je parie pour que le coup des 6 ans ne soit pas un "coup de folie", mais une arrivée à maturité (cap poulain/adulte) qui fait que le cheval s'affirme... et prend le dessus si le proprio ne sait pas dire non. Mais bon, on peut appeler ça comme on veut.


Citation :
Citation :
Tu ferais probablement mieux de te concentrer sur le côté "psy" du cheval plutôt que sur la mécanique. La mécanique.... garde là pour plus tard, quand tu auras gagné l'accord et la compréhension du cheval sur des choses de bases.

Tu peux développer? Je pense que l'un ne va pas sans l'autre en fait. Mais je crois qu'il y a certains moments où il faut privilégier l'un ou l'autre de ces deux aspects, alors ton opinion m'intéresse!

Le cheval est un tout, l'un ne va pas sans l'autre. Néanmoins, tu ne peux pas TOUT avoir TOUT DE SUITE.

La base incontournable, c'est de pouvoir communiquer avec le cheval, que tu soit SURE qu'il comprenne ce que tu lui demande. Et ça, ça passe par "l'intellect" du cheval, ce que j'appelle le "côté psy".

C'est la pratique du PNH qui m'a vraiment fait comprendre beaucoup de choses à ce sujet.

Si tu n'as pas ces bases de communication, tu auras des tas d'ennuis : défenses, cheval qui "déraille", qui se braque etc...
Alors que si le côté mécanique fait défaut, les ennuis sont beaucoup moins graves (cheval qui penche dans les cercle au trot/galop, qui a besoin de plusieurs foulées pour une transition descendante etc...).

Le "psy" est incontournable, sans lui, tu n'a pas la compréhension du cheval, et tu perd sa motivation.
Même quand tu fait de la mécanique, tu dois faire du "psy" en même temps.
Par contre, tu peux faire du "psy" sans trop t'occuper de la mécanique (dans la mesure du raisonnable). Arrivera un moment où le psy sera en échec si le côté mécanique ne peut pas suivre (dans mon cas : les cercles au galop - mais mon cheval a une structure très faiblarde comparée au tien).

Quand je vois ton Caramello qui semble à la fois puissant et plutôt bien conformé, je me dis que tu as de la marge de manoeuvre avant que la mécanique soit le facteur limitant.


Citation :
Citation :
Je ne pense pas que ça soit ton problème prioritaire à résoudre sur ce cheval.

Et quel est-il selon toi? La décontraction?

Non. Les bases de communication. Le cheval se décontractera quand il saura comment répondre à ce qu'on lui demande.



Citation :
Citation :
Symptômatique du fait que tu demande trop (trop compliqué). Toute défense qui apparait alors qu'elle n'existait pas avant est générée par le cavalier. Tu te bats contre toi même, avec le cheval comme champ de bataille...
Le cheval cherche un solution au problème posé, qui lui permette de trouver du confort. Visiblement, il te donne plutôt des "mauvaises réponses". Pour qu'il te donne une "bonne réponse", pose un problème moins compliqué.

Les défenses évoquées sont le résultat d'un cheval qui refuse de céder.

La réponse de Kais m'a fait prendre conscience qu'on a pas forcément la même interprétation de "céder".

Donc : céder à quoi ?

Le cheval "cède" très volontiers s'il comprend ce qu'on lui veut et qu'il sait qu'il y a du confort à la clef.

Citation :
Maintenant je bosse avec une instructrice qui connaît le cheval, et qui pourrait te certifier que la plupart de ces défenses sont le résultats d'un caractère bien trempé...

Très honnêtement, je préfère croire sur parole le cheval plutôt que l'instructrice.

Et je crois en avoir un aussi, de cheval au "caractère bien trempé". Force m'est de reconnaitre qu'il a généralement raison au sujet de la difficulté des exercices, et que je manque parfois de réalisme dans mes demandes. S'il ne "cède" pas, c'est qu'il ne comprend pas.


Citation :
le seul critère non négociable c'est l'impulsion, le reste on adapte en fonction de ses capacités, donc je n'ai pas l'impression de lui en demander de trop....

+1 pour le critère non négociable.

Okami, ton impression n'est pas ce qui compte.
Ce qui compte, c'est ce que "dit" le cheval. Et un cheval qui développe des défenses dit qu'il ne comprend pas comment répondre aux exigences de son cavalier autrement qu'en se défendant. Aide le à trouver la bonne réponse, et ça ira mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 1:31

Ôkami a écrit:
Citation :
Je ne crois pas au cheval qui se défend "par caractère".

Ah bon? Donc un cheval qui cherche à se soustraire au travail serait un cheval qui est nécessairement dans l'incapacité physique de répondre aux demandes de son cavalier?

Si tu parle d'un cheval qui cherche activement à se soustraire à ce que tu lui demande, je te répond que oui, totalement : incapacité physique ou incompréhension. Sauf passé houleux ayant amené le cheval à la rétivité.


Un cheval ne sort pas des défenses du genre de celles que tu décris parce qu'il s'ennuie.


Citation :
Au fait, ici céder = s'équilibrer, grâce à l'engagement des postérieurs et au fonctionnement du dos, "évidemment" Smile .

Ah, ben ça n'était pas évident pour moi, et c'est Kais qui avait bien compris.

Je ne pratique pas d'approche "directe" à ce sujet. Dans la même ligne de réponse que Kais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 1:36

Citation :
Le "psy" est incontournable, sans lui, tu n'a pas la compréhension du cheval, et tu perd sa motivation.

Bon vous savez quoi, Pascale a juste résumé tout le problème en une phrase
T'as complètement raison, et cette perte de motivation m'inquiète pas mal actuellement.

Je m'attèle à la lecture des posts conseillés pour les séances à venir. sunny

Merci pour ces échanges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 1:53

Motivation = trouver du confort >>> aident qui se relâchent complètement, récompense alimentaires, pause... à adapter à ton cas.

Donne BEAUCOUP (et longtemps) de confort au début : tout relâcher franchement et laisser "en roue libre", ou arrêt pied à terre, ou arrêt assez long (rênes longues).

L'arrêt comme récompense a ses inconvénients à long terme, mais tu as le temps de voir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Jeu 22 Mar 2012 - 1:59

C'est ce que je fais quand je suis seule, pauses rênes longues, arrêts (permet de travailler l'immobilité pour le moment), caresses et encouragements vocaux, récompenses gustatives uniquement à pieds. ça reste à peaufiner quoi Wink

Merci encore pour tes conseils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Mar 27 Mar 2012 - 18:59

Quelques petites nouvelles du gros.

Depuis la dernière discussion, je me suis donc penchée sur les exercices PNH et ai concentré mon travail sur la bonne compréhension des demandes.
Dans la mesure où il a développé des plaques (comme celles évoquées sur le post de Piou), j'ai focalisé mon attention sur le travail à pieds, auquel il répond très bien. Il a déjà quelques bases car j'avais déjà un peu bossé là-dessus, façon La Cense. J'encourage, récompense et fait des pauses beaucoup plus souvent qu'à l'usuel, je sens le cheval qui reprend peu à peu intérêt dans son travail.
On a également bossé en liberté, où sur quelques foulées il s'est mis en équilibre de lui-même en engageant ses postérieurs avec rebond. Il a été chaudement récompensé.

Samedi je comptais monter, malheureusement je trouve mon cheval campé à l'attache avec une respiration difficile...Pas de température, muqueuses normales, FR normale mais il est poussif, les naseaux dilatés. Je le laisse à l'ombre, va le marcher (il crotte, colique écartée), urine et mange. Quand je repars il va mieux, je conclus à une déshydratation (comme une imbécile j'en ai oublié le test du pli de peau...). Bigre, pas moyen de trouver son pouls, et j'ai pas de stétho...
Je suis remontée hier, cheval tendu comme un string, j'ai l'impression d'être assise sur un cheval à bascule...Je sors de la carrière pour aller faire un petit tour dehors, il finit par se détendre mais reste gêné...Idem aujourd'hui. Du coup l'osthéo passe ce week end.

En attendant aujourd'hui on a fait un travail très léger, j'ai fait l'exercice du passager comme conseillé par Pascale, et j'ai terminé par une petite leçon de jambe, car il a tendance à se blaser vers les fins de séances. Après avoir fait une dizaine de cercles de 10m devant la porte, il prend le parti de trotter large en extension d'encolure, il est vaillamment félicité. Leçon de jambe, à la troisième demande, il me donne un pas-galop avec une légère impulsion de la jambe.

Cheval plus zen au boulot, malgré la pierre à sel de l'himalaya que j'ai remise suite à sa déshydratation...Kais, ça doit dépendre des pierres et des chevaux, c'est comme l'alimentation je pense
Natacha qui me glisse dans une conversation: "au fait il a sa pierre à sel au box?" Je l'avais négligemment posée sur l'étagère où on met nos affaires...
Je ne lui ai pas dit que l'idée venait de toi
Mais ça l'a bien fait rire en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Mar 27 Mar 2012 - 23:01

Ôkami a écrit:
...je trouve mon cheval campé à l'attache avec une respiration difficile...Pas de température, muqueuses normales, FR normale mais il est poussif, les naseaux dilatés.


curieux confused


mdrr pour la pierre à sel. cela dépend bien évidemment des pierres et du cheval. Celle qui avait transformé jardi en lion était une pierre à sel "special endurance, aux électrolytes". depuis je me méfie de ces trucs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Mar 27 Mar 2012 - 23:23

Oui curieux, comme tu dis...La température a bien entendu été contrôlée le soir et le lendemain, rien, enfin, la personne a trouvé 35,9 le soir, mais je suspicionne une bulle d'air non évacuée. RAS depuis. Il n'y a pas d'abri dans les prés, et l'écart de température a pu provoquer cette réaction...Il a fait très chaud samedi, autour de 30 en plein soleil.

Il peut aussi s'agir potentiellement d'une douleur...Là ce serait intéressant d'avoir la FC. Mais impossible de "mettre la main" dessus Mad
Le véto doit passer début avril pour les vaccins, si l'osthéo ne trouve rien, je lui demanderais de jeter un oeil.

Pour la pierre à sel c'est un morceau pur de sel de l'Himalaya, sans ajout de quoique ce soit, mais j'imagine qu'il y en a certaines qui sont "traffiquées" Rolling Eyes Mais Natacha te l'expliquerait mieux que moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Dim 1 Avr 2012 - 21:21

Quelques nouvelles de Caramelo, pour éclairer la piste de la respiration poussive.

Il a fait une allergie, et depuis une semaine ça allait de mal en pire. Le fourreau a commencé à enfler progressivement, malgré les soins et l'homéopathie ça empirait progressivement, et hier le cheval commençait même à boursouffler au niveau de la tête. J'ai appelé le véto en urgence. Je penche pour une allergie suite à des piqûres de tiques, mais aucune certitude.
En une semaine il a perdu en état, pas de perte de poids réellement visible, mais une fonte musculaire rapide, les sabots sont devenus secs et cassants, le poil terne et sale, il perd ses crins par poignées, les flans se sont creusés, campé à l'attache, et il est très fatigué.

Le véto devant venir dans deux semaines pour les vaccins, je pense demander une prise de sang, mais pas sûre que cela donne des résultats significatifs pour en déterminer la cause.
Si vous avez des expériences dans ce domaine, je suis preneuse, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Dim 1 Avr 2012 - 23:39

Piroplamose ou allergie à quelque chose.


Le véto appelé en urgence a fait quoi ?


N'attend pas 2 semaines pour vérifier l'hypothèse de la piroplasmose.

Si le véto a écarté cette hypothèse, j'aimerai savoir pourquoi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Dim 1 Avr 2012 - 23:50

Vu ce qui m'est arrivé, fait piroplasmose (60e), ehrlichiose (30e) et lyme (60e)

piroplasmose peut faire des oedemes
ehrlichiose fait des anomalies respi et des pertes d'état spectaculaire
lyme c'est plus sur de l'arthritique ou du neuronal (ce qui ici ne semble pas le cas, mais le campé pourrait etre "mal au dos" par la maladie)

et vite, plus c'est pris tot mieux c'est
et rajouter la "numération globulaire" qui dresse un tableau global du pb sur les indicateurs sanguins


pas glop ton truc, fais vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Lun 2 Avr 2012 - 0:09

Au tout début j'avais pensé à une piro également, mais le cheval n'a a aucun moment fait de température, même hier au paroxysme de la crise. Pas d’œdème aux jambes, mais hier les ganglions de la gorge étaient enflés, c'est entres autres ça qui m'a poussé à appeler le véto. Véto de garde non spécialisée équin car la seule dispo, qui a fait vite car devant partir pour une autre urgence.
Une injection de Diurzone 15ml en IV et même dose de Dexadaxon en IM sur 3 jours (elle a bien essayé de lui faire en IV mais après avoir retourné l'aiguille trois fois dans la veine, s'est abstenue....).
En gros, elle a paré au plus gros sans réellement faire de diagnostic, j'ai du lui montrer les oedemes sur la tête car je crois qu'elle serait possibilement passée à côté autrement. Elle a pas eu l'air de vouloir me communiquer la FC (seule mesure que je n'avais pu prendre...) donc j'ose espérer que c'était à peu près dans les clous...

Bon bah j'appelle le véto demain pour prendre RDV au plus vite, merci pour vos conseils

Edit: j'oubliais, il s'alimente et boit normalement, les urines sont claires (enfin plutôt normales), les crottins moulés mais schlinguent graves. Donc métabolisme "presque" normal...C'est pour ça que je penche pour une allergie plutôt qu'une maladie liée aux tiques, mais on est jamais sûr de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Lun 2 Avr 2012 - 0:18

scratch

A nouveau j'ai du mal à cerner le tableau: le message précédent tu nous décris un cheval boursouflé de partout (fourreau tête) et celui d'après tu nous dis que tu as du montrer les boursouflures au véto tant ce n'était pas visible...........????

scratch

J'vais me coucher MDRR

Vic a en cemoment les yeux enflés et cela n'a rien à voir avec sont truc: cela lui arrive dès que les mouches sont un peu agressantes comme en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Lun 2 Avr 2012 - 0:23

Si c'était visible...Mais la vétote était pressée et possiblement pas très compétente.
Tableau bizarre, car métabolisme quasi normal sauf tous les problèmes cités ci dessus. Jamais de température mais ganglions enflés, et la vétote, après lui avoir montré, en a convenu. Le cheval porte un fly mask, donc je pense que ce n'est pas lié aux piqûres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Lun 2 Avr 2012 - 10:07

Curieux.
Tu peux commencer par une simple prise de sang avec numération globulaire, voir si il y a une anomalie qui te pousserait à faire plus d'investigations...
Et changer de véto si celle là ne t'a pas parue trop top......?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Lun 2 Avr 2012 - 10:12

Oui c'est ce que je vais faire, merci Wink
Ce n'est pas mon véto habituel, mais elle est venu en urgence un samedi soir quand personne d'autre n'était dispo, donc loin de moi l'idée de la critiquer. Mais pour un diagnostic, je demanderai à quelqu'un d'autre pour sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Lun 2 Avr 2012 - 22:55

Autre idée : allergie alimentaire.

Essayer de voir si dans son pré/paddock, y'aurait pas une plante suspecte. (et vu que nos chevaux 'entendent l'herbe pousser" en ce moment, ils sont capable d'aller racler n'importe quoi de vert et "juteux" avec les dents).

Genre achillée millefeuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Lun 2 Avr 2012 - 23:37

J'y ai pensé, mais comment savoir quelle plante est en cause?
Aujourd'hui aucune amélioration notable, j'ai fait la dernière piquouze d'antihistaminiques et si demain ça n'a pas désenflé, j'emmène le cheval chez Lenormand (on est pas loin). Je crains qu'après disparition des médicaments de l'organisme, les symptômes reviennent.

J'ai peut-être une autre piste ce soir: le cheval qui occupait le pré et le box avant Caramel est mort une semaine après avoir quitté la pension. Il était déjà malade avant de partir et d'après ce que j'en sais était atteint (entres autres) de diarrhées. Faut que je creuse demain pour savoir quand il est parti exactement et de quoi il souffrait...Sait-on jamais. Je ne l'ai appris qu'après coup malheureusement pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caramel, un blond et une blonde au travail   Aujourd'hui à 19:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Caramel, un blond et une blonde au travail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Caramel, un blond et une blonde au travail
» blonde strip tease
» [Vidéo Strip-tease d'une Blonde]
» La blonde fait du rodéo.
» La blonde et les moutons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Présentation des chevaux & de leur travail-
Sauter vers: