CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Jeu 15 Mar 2012 - 13:57

Ôkami a écrit:
Citation :
Bonjour Okami...je ne vois pas ce que vous voulez dire par "contraction" de l'encolure..je ne pense pas avoir prononcé ce terme en ce qui concerne l'encolure...Peut être voulez vous parler d'incurvation ?

Si si, dans le premier post Wink
"Or ceci est un fait absolument incontestable, mécaniquement parlant, le cheval est obligé d'annuler la tension exercée sur sa bouche par une contraction de son encolure....."
C'est vrai...je pensais surtout a toute la ligne du dessus...je parle de ce sujet avec Pascale un peu plus haut...

Ôkami a écrit:

Pour ma part, tout travail physique bien mené est le fruit de musculation et d'assouplissement. Je crois qu'il s'agit d'un travail global, dont le reculé et le deux pistes font partis. Je possède un jeune cheval, assez dissymétrique. Pour le moment, nous travaillons essentiellement sur son équilibre grâce à des exercices simples (lignes droites, grands cercles, transitions). Les assouplissements type EED et CEED viendront après, je pense que dans un premier temps il est important d'avoir un cheval qui tourne et marche droit en équilibre, mais peut-être ai-je tort?

Vous n'avez, a mon sens, pas tort en ce qui concerne votre première réflexion (Je vous cite..."Pour ma part, tout travail physique bien mené est le fruit de musculation et d'assouplissement. Je crois qu'il s'agit d'un travail global, dont le reculé et le deux pistes font partis.")

Puis je savoir l'âge de votre poulain ou cheval ?

J'ai établi un programme de travail pour poulain assez détaillé et a prendre dans l'ordre chronologique des articles proposés...vous le trouverez sur mon site (article 48 "un programme de travail pour poulain de 4 ans )
Il est divisé en 3 parties et 14 articles...
Il est dédié a ceux ou celles qui s'intéressent de près ou de loin a la philosophie d'Orgexienne....

Pouvez vous me dire, si vous êtes intéressée par ce programme, a quel niveau de ce programme vous en êtes...par exemple percevez vous les "recommandations importantes" citée en préambule et qu'êtes vous en mesure de reproduire sur votre cheval des deux parties distinctes de ce programme... cela nous permettrait de pouvoir être plus précis dans nos échang
es

Ôkami a écrit:

Citation :
Par contre pourquoi "tendre" ses rênes si vous les avez "fluides" c'est a dire ne pesant que par leur propre poids...La aussi par la définition de rênes "tendues" je crains que cela aboutisse a un "appui" qui lui même peut devenir "traction"...

Mes rênes ne sont jamais fluides, sauf en début et fin de séance. Je prends un léger contact (parce qu'il faut bien diriger l'animal Laughing ) mais j'ai plus que le poids du cuir dans les mains. Lorsque le cheval cède et accepte le contact, je cède également pour avoir cette sensation de légèreté et 2g dans chaque main. Le but étant bien entendu d'obtenir cela en permanence dans le travail, car ces moments de grâce sont encore rares.
Ce que vous décrivez n'est pas autre chose que ce que nous définissons par le terme de "rênes fluides" c'est a dire une rêne ne pesant que par son poids, étant en contact avec la bouche du cheval et ne supportant AUCUN appui de la part du cheval...Une rêne "fluide" pour nous n'est pas une rêne détendue !

Ôkami a écrit:

Citation :
Si l'arrière main de votre cheval s'échappe a l'exterieur (dérape) en demandant le cercle sur une incurvation d'encolure c'est uniquement parce que votre action sur la rêne INTERIEURE est trop prononcée... si vous "tendez" cette rêne vous obtenez un blocage de l'épaule interieure qui obligatoirement fera déraper l'arrière main au lieu de l'engager...
Aucun besoin des jambes en effet pour engager un cheval sur le cercle sinon pour l'impulsion (référez vous a la video plus haut, celle ou le cavalier pratique cet exercice)

Il m'arrive d'avoir une rêne d'ouverture trop prononcée, oui, mais je suis en train de corriger cela en demandant des actions très ponctuelles, comme ce qui est expliqué dans la vidéo montrant M. d'Orgeix exliquant l'incurvation.
En revanche, il y a un autre facteur non négligeable: le déséquilibre du cheval dû à son asymétrie; qu'en est-il du cheval qui cherche à "échapper" au travail (car physiquement ce travail lui est difficile)?

Mon cheval est droitier. Sur un cercle à gauche, il va donc déraper en mettant le poids sur son épaule externe. Si je ferme la porte uniquement avec la rêne extérieur, il dérape avec les hanches, et ma rêne interne est de ce fait fluide puisque dans ce cas là il prend un pli exagéré pour appuyer sur son épaule droite.
A contrario sur un cercle à droite, il va tomber sur son épaule interne (toujours l'épaule droite!) et prendre plus de contact sur la rêne interne. Dans ce cas, je trouve que l'action de rênes telle que vous la décrivez est très utile pour redresser le cheval, mais dans ce cas, le cheval ne prend plus l'habitude de répondre à la jambe interne! Je combine donc les deux.
Qu'en pensez-vous?

Si vous demandez le travail en incurvation d'encolure "avec report de poids sur l'épaule exterieure telle que nous la préconisons (article 7 du site) aucun besoin des jambes (sinon pour l'impulsion) et aucun besoin de dissocier l'action des mains c'est a dire demande par la rêne interne et régulation de l'action par l'externe puisque les deux mains agissent ensembles...

Ôkami a écrit:

J'ai lu l'article 26, je vais tester le couloir de rênes aujourd'hui et vous donnerai mes impressions!
C'est relativement facile si vous observez tous les détails de l'action...mais il faudra quelques séances pour que votre monture s'adapte a cette façon de faire...

Ôkami a écrit:

J'attends votre réponse sur la position des mains également, merci d'avance!

Je l'avais oublié...Je relis le paragraphe concerné et vous répond...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Jeu 15 Mar 2012 - 14:14

A l'attention d'OKAMI au sujet des actions et positions des mains...Je cite:

"Ma question est donc: quels sont les bénéfices de cette position de main sur les action de rênes? Mécaniquement parlant, mes expériences m'ont démontré qu'"ouvrir" la main vers le haut libérait par la même mes épaules, sources de grandes tensions chez moi, et favorisait donc la décontraction et la disponibilité du cheval. Qu'en pensez-vous?"




Vos expériences font tout a fait échos aux nôtres sur ce point...De même que la main se déplace vers le bas ou de gauche a droite et inversement, elle se déplace vers le haut en tournant les paumes vers le haut et vers les épaules ...
La décontraction des épaules est incontournable vis a vis de la précision des actions de mains...

La paume de la main doit toujours être dirigée vers le sens de l'action, et ceci par une simple rotation de l'avant bras, de la même façon que ce que nous voyons faire par JDO sur la vidéo...

A part pour les "décontractions" ou la main n'est jamais trop basse, en utilisation courante elle doit TOUJOURS être au dessus de la bouche du cheval...nous partons du principe qu'une main "basse" est une main "morte" !

Revenir en haut Aller en bas
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Jeu 15 Mar 2012 - 19:42

Citation :
Puis je savoir l'âge de votre poulain ou cheval ?

J'ai établi un programme de travail pour poulain assez détaillé et a prendre dans l'ordre chronologique des articles proposés...vous le trouverez sur mon site (article 48 "un programme de travail pour poulain de 4 ans )
Il est divisé en 3 parties et 14 articles...
Il est dédié a ceux ou celles qui s'intéressent de près ou de loin a la philosophie d'Orgexienne....

Pouvez vous me dire, si vous êtes intéressée par ce programme, a quel niveau de ce programme vous en êtes...par exemple percevez vous les "recommandations importantes" citée en préambule et qu'êtes vous en mesure de reproduire sur votre cheval des deux parties distinctes de ce programme... cela nous permettrait de pouvoir être plus précis dans nos échanges

Il vient de prendre 5 ans. Je l'ai acheté à 4 ans 1/2, cela fait 6 mois et nous sommes un très jeune couple. Parallèlement, c'est la première fois que je travaille un jeune cheval, il y a donc pas mal de loupés. je suis suivi par une instructrice depuis la mi-janvier, ce qui a permis de rectifier le tir.

Pour les recommandations, je suis d'accord avec toutes, sauf la H. Je travaille avec les mains juste au dessus du garrot. Je travaillais avec les mains hautes (au dessus de la bouche j'entends) avec une précédente instructrice juste après l'achat du cheval, les résultats ont été décevants. Il m'arrive de passer les mains au dessus de la bouche très ponctuellement quand je perçois une résistance de cette dernière. Plutôt que d'appuyer sur les barres, je préfère agir sur la commissure, notamment quand je demande une transition descendante.

Concernant les 3 parties, enfin plutôt les 2 premières, mon cheval n'ayant pas encore été mis à l'obstacle:
partie 1: je travaille les 6 exercices, mais pas exactement de la façon dont vous le décrivez, notamment en ce qui concerne l'emploi des jambes (je me serre du bas de ma jambe pour tenir à cheval et pour de toute ma jambe, depuis ma hanche jusqu'à mes doigts de pieds pour effectuer une demande) et l'emploi des mains (tout à fait académique pour le coup).

partie 2:
- incurvation: oui je suis dessus, avec recherche de la mise en équilibre sur un cerce et/ou une courbe comme expliqué dans les posts précédents
- relèvement d'encolure: dans deux cas bien distincts: celui évoqué plus haut lors d'une résistance pour remettre le cheval sur les hanches, ou bien dans le cas d'une prise d'appui trop violente (relatif dans ce cas à une défense) non solutionnée par l'emploi de mes jambes, j'invite le cheval à relever la tête avec un contact sur la commissure.
- reculer: ponctuellement sur un pas car le cheval ne recule pas droit. Il n'avance déjà pas droit donc bon...
- départ au galop: pour le moment je travaille sur la mise en équilibre dans les allures, pas encore spécifiquement lors des transitions, mais l'un ne va pas sans l'autre.
- variation d'allure: très ponctuellement au pas, pour le moment je suis en recherche de cadence et de régularité.
- psychisme: j'accorde une grande attention aux temps de repos quand je suis seule pour que le cheval comprenne et cogite sur un élément que j'ai trouvé positif. En cours la donne change...L'immobilité, j'y travaille, mais sur des temps moins longs. Je ne laisse pas mon cheval me voler un départ ni s'arrêter de travers. La rigueur, c'est mon point noir, celui sur lequel je bosse le plus, que ce soit côté position, côté fermeté (je suis très laxiste à l'origine). Je manque également beaucoup de précision, mais paradoxalement jamais de concentration. Je tends à limiter l'utilisation de la voix avec laquelle je faisais tout, le cheval en oubliait les aides des mains et des jambes...

Plus globalement, je travaille d'après l'arbre d'entraînement de Von Ziegner, si cela vous parle Wink Après j'adapte le reste selon mon "presque" bon sens, mes remises en questions et mes recherches, et bien sûr mon cheval.



Citation :
Ce que vous décrivez n'est pas autre chose que ce que nous définissons par le terme de "rênes fluides" c'est a dire une rêne ne pesant que par son poids, étant en contact avec la bouche du cheval et ne supportant AUCUN appui de la part du cheval...Une rêne "fluide" pour nous n'est pas une rêne détendue !

D'accord, on est donc sur la même longueur d'onde!

Pour ce qui est du déséquilibre dû à l'asymétrie du cheval, je teste ça sur plusieurs séances et je reviens vers vous pour vous donner mes impressions.

Pour l'explication concernant les mains, et après avoir vu les vidéos sur votre blog, j'avoue que je suis un peu perplexe. Idem je retesterai ça, mais j'ai toujours constaté que cette position de mains nuisait à mon attitude à cheval car mes actions sont plus crispées et saccadées du fait du blocage des épaules. Pour le moment je recherche une décontraction du haut du corps, quand ça viendra j'aurais tout le loisir de revoir ma tenue de rênes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Ven 16 Mar 2012 - 2:15

[quote="Ôkami"]
Citation :
Puis je savoir l'âge de votre poulain ou cheval ?

J'ai établi un programme de travail pour poulain assez détaillé et a prendre dans l'ordre chronologique des articles proposés...vous le trouverez sur mon site (article 48 "un programme de travail pour poulain de 4 ans )
Il est divisé en 3 parties et 14 articles...
Il est dédié a ceux ou celles qui s'intéressent de près ou de loin a la philosophie d'Orgexienne....

Pouvez vous me dire, si vous êtes intéressée par ce programme, a quel niveau de ce programme vous en êtes...par exemple percevez vous les "recommandations importantes" citée en préambule et qu'êtes vous en mesure de reproduire sur votre cheval des deux parties distinctes de ce programme... cela nous permettrait de pouvoir être plus précis dans nos échanges

Il vient de prendre 5 ans. Je l'ai acheté à 4 ans 1/2, cela fait 6 mois et nous sommes un très jeune couple. Parallèlement, c'est la première fois que je travaille un jeune cheval, il y a donc pas mal de loupés. je suis suivi par une instructrice depuis la mi-janvier, ce qui a permis de rectifier le tir.

Ôkami a écrit:

Pour les recommandations, je suis d'accord avec toutes, sauf la H. Je travaille avec les mains juste au dessus du garrot. Je travaillais avec les mains hautes (au dessus de la bouche j'entends) avec une précédente instructrice juste après l'achat du cheval, les résultats ont été décevants. Il m'arrive de passer les mains au dessus de la bouche très ponctuellement quand je perçois une résistance de cette dernière. Plutôt que d'appuyer sur les barres, je préfère agir sur la commissure, notamment quand je demande une transition descendante.

Attention Okami...vous faites une erreur en agissant avec vos mains sur le garrot...
Ce sont les rétro- actions de mains basses qui appuient sur la langue (partie excessivement sensible surtout chez un poulain) pendant que les mains a leurs places (bras et avant bras faisant un angle droit) agissent vers les épaules et sur les commissures, donc sans douleur ...c'est tres important
!

Ôkami a écrit:

Concernant les 3 parties, enfin plutôt les 2 premières, mon cheval n'ayant pas encore été mis à l'obstacle
:

Ce programme dans ses deux premières parties ne parle pas d'obstacle...c'est une succession d'articles de dressage SUR LE PLAT (Basse école)

Ôkami a écrit:

partie 1: je travaille les 6 exercices, mais pas exactement de la façon dont vous le décrivez, notamment en ce qui concerne l'emploi des jambes (je me serre du bas de ma jambe pour tenir à cheval et pour de toute ma jambe, depuis ma hanche jusqu'à mes doigts de pieds pour effectuer une demande) et l'emploi des mains (tout à fait académique pour le coup).

Ce sont les genoux qui servent a la solidité en selle... Le bas de jambe doit être libre sauf quand il s'git d'une demande et dans ce cas seulement de façon sporadique...je prend et je rend..même procédé que pour les actions de mains...

Okami, si vous avez vos jambes constamment plaquées contre les flans de votre poulain vous perdez toute possibilité de donner des ordres au poulain et celui ci va tres vite se "blaser" a la jambe...C'est aussi très important car vous allez bien vite supprimer "l'impulsion"
!


Ôkami a écrit:

partie 2:
- relèvement d'encolure: dans deux cas bien distincts: celui évoqué plus haut lors d'une résistance pour remettre le cheval sur les hanches, ou bien dans le cas d'une prise d'appui trop violente (relatif dans ce cas à une défense) non solutionnée par l'emploi de mes jambes, j'invite le cheval à relever la tête avec un contact sur la commissure.

Attention Okami ce que vous décrivez ne correspond pas tout a fait avec la teneur du programme sur ce sujet...Vous êtes bien sûr libre de vos actions mais ce n'est pas exactement ce que je décris..
(ci apres le lien pour l'article défini)http://www.equi-midi.fr/article-8--relevement-de-la-base-de-l-encolure--43160972.html


Ôkami a écrit:

- reculer: ponctuellement sur un pas car le cheval ne recule pas droit. Il n'avance déjà pas droit donc bon...
- départ au galop: pour le moment je travaille sur la mise en équilibre dans les allures, pas encore spécifiquement lors des transitions, mais l'un ne va pas sans l'autre.
- variation d'allure: très ponctuellement au pas, pour le moment je suis en recherche de cadence et de régularité.
- psychisme: j'accorde une grande attention aux temps de repos quand je suis seule pour que le cheval comprenne et cogite sur un élément que j'ai trouvé positif. En cours la donne change...L'immobilité, j'y travaille, mais sur des temps moins longs. Je ne laisse pas mon cheval me voler un départ ni s'arrêter de travers. La rigueur, c'est mon point noir, celui sur lequel je bosse le plus, que ce soit côté position, côté fermeté (je suis très laxiste à l'origine). Je manque également beaucoup de précision, mais paradoxalement jamais de concentration.
Je tends à limiter l'utilisation de la voix avec laquelle je faisais tout, le cheval en oubliait les aides des mains et des jambes...

L'utilisation de la voix est a mon avis le facteur premier du dressage d'un poulain..Pour le reste pas de problème !.

Ôkami a écrit:

Plus globalement, je travaille d'après l'arbre d'entraînement de Von Ziegner, si cela vous parle Wink Après j'adapte le reste selon mon "presque" bon sens, mes remises en questions et mes recherches, et bien sûr mon cheval.

Je ne connais pas Von Ziegner mais je crois qu'il n'est pas tres prudent de mélanger plusieurs façons de faire (J.d'Orgeix...Von Ziegner..votre instructrice..et vos recherches personnelles, ça fait beaucoup pour la compréhension d'un poulain a son tout début d'éducation)

Vous dites que c'est votre premier poulain, vous engagez, a ce stage de l'éducation, sa vie entière ![
/b]

Ôkami a écrit:

Citation :
Ce que vous décrivez n'est pas autre chose que ce que nous définissons par le terme de "rênes fluides" c'est a dire une rêne ne pesant que par son poids, étant en contact avec la bouche du cheval et ne supportant AUCUN appui de la part du cheval...Une rêne "fluide" pour nous n'est pas une rêne détendue !

D'accord, on est donc sur la même longueur d'onde!

Oui si vous ne parlez pas de rênes "détendues"...

Ôkami a écrit:

Pour l'explication concernant les mains, et après avoir vu les vidéos sur votre blog, j'avoue que je suis un peu perplexe. Idem je retesterai ça, mais j'ai toujours constaté que cette position de mains nuisait à mon attitude à cheval car mes actions sont plus crispées et saccadées du fait du blocage des épaules. Pour le moment je recherche une décontraction du haut du corps, quand ça viendra j'aurais tout le loisir de revoir ma tenue de rênes...

Je suis étonné de votre perplexité....Tout l'enseignement de JDO tend aux actions de mains (en utilisation courante) venant des épaules, c'est a dire de bas en haut et paumes tournées vers le sens de l'action et surtout en actions "indirectes" sur les rênes....
Revenir en haut Aller en bas
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Ven 16 Mar 2012 - 12:46

Citation :
Attention Okami...vous faites une erreur en agissant avec vos mains sur le garrot...
Ce sont les rétro- actions de mains basses qui appuient sur la langue (partie excessivement sensible surtout chez un poulain) pendant que les mains a leurs places (bras et avant bras faisant un angle droit) agissent vers les épaules et sur les commissures, donc sans douleur ...c'est tres important !

Biomécaniquement, votre explication est très logique. Or, comme je vous l'avais dit, le cheval a été travaillé avec les mains au dessus de la bouche pendant environ 2 mois sans résultats concluants. Il avait commencé à développer des défenses et à contracter les masses musculaires inférieures de l'encolure. Attention, je précise que la personne qui m'enseignait ne travaillait pas du tout selon d'Orgeix. Je crois que, quelque soit la position des mains, un travail mal mené entraîne de mauvais résultats...
Mais je suis d'accord avec vous sur l'impact de la position des mains, et qu'il est très important d'agir à la commissure plutôt que sur les barres.

Citation :
Ce programme dans ses deux premières parties ne parle pas d'obstacle...c'est une succession d'articles de dressage SUR LE PLAT (Basse école)

C'est ce que je disais en fait Wink Mais je regarderais volontiers les enseignements d'Orgeix quand nous commencerons l'obstacle, car la philosophie me plait bien, je trouve que dans l'ensemble c'est très pédagogique.

Citation :
Ce sont les genoux qui servent a la solidité en selle... Le bas de jambe doit être libre sauf quand il s'git d'une demande et dans ce cas seulement de façon sporadique...je prend et je rend..même procédé que pour les actions de mains...

Okami, si vous avez vos jambes constamment plaquées contre les flans de votre poulain vous perdez toute possibilité de donner des ordres au poulain et celui ci va tres vite se "blaser" a la jambe...C'est aussi très important car vous allez bien vite supprimer "l'impulsion" !

Là encore, il s'agit d'une divergence de points de vue. Là encore j'ai testé les 2 façons de faire, et moins j'utilise mes genoux, plus je me sens plus à l'aise. D'autre part, je suppose que nos finalités ne sont pas tout à fait les mêmes dans le sens où M. d'Orgeix a aussi développé sa méthode autour du saut d'obstacle, et j'ai plus une approche de dresseux (sans en avoir le niveau Laughing mais d'ici quelques années ce serait le but) et je ne pense pas dire de bêtises en affirmant que les 2 disciplines présentent quelques différences sur la façon de monter, mais je me trompe peut-être?
D'autre part je n'ai pas les jambes plaquées contre les flans de mon cheval, mais simplement "posées" de la même façon que les cuisses reposent sur la selle; cela ne veut pas dire que vous les serrez en permanence! Mon instructrice me dirait que l'on possède davantage de stabilité avec ses mollets; pour cela il suffit de visualiser une personne assise sur un tonneau: si vous tenez grâce à vos cuisses et vos genoux, vous avez pas mal de chances de glisser en cas de pépin, alors que si vous "englobez" le tonneau grâce à toute votre jambe, jusqu'aux mollets et aux pieds, on obtient une meilleure fixité. C'est en effet ce que j'ai pu constater.

Citation :
Attention Okami ce que vous décrivez ne correspond pas tout a fait avec la teneur du programme sur ce sujet...Vous êtes bien sûr libre de vos actions mais ce n'est pas exactement ce que je décris..

Oui absolument, et j'aurais dû le préciser, je m'excuse.

Citation :
Je ne connais pas Von Ziegner mais je crois qu'il n'est pas tres prudent de mélanger plusieurs façons de faire (J.d'Orgeix...Von Ziegner..votre instructrice..et vos recherches personnelles, ça fait beaucoup pour la compréhension d'un poulain a son tout début d'éducation)

Vous dites que c'est votre premier poulain, vous engagez, a ce stage de l'éducation, sa vie entière !

Pardon, j'aurais dû développer; je ne mélange pas différentes façons de faire. Je suis curieuse et m'intéresse à tout, mais pour ce qui est du dressage de mon cheval je me réfère presque entièrement à mon instructrice et à sa façon de faire (il n'y a pas non plus de gourous!). A côté, cela ne m’empêche pas de regarder ce qu'il se fait ailleurs, et de prendre les éléments qui m'intéressent. Pour moi il n'existe de toute façon pas une méthode mais des méthodes, chacune a ses avantages et ses inconvénients. Et il faut en plus que cela soit adaptable à tous les chevaux.
Pour en revenir à l'arbre de Von Ziegner, il s'agit d'"étapes" dans le dressage qui ont fait écho à ma pratique (que l'on appelle plus couramment une échelle de progression):
1 Décontraction
2 Régularité
3 Liberté des allures
4 Contact
5 « Dans les aides »
6 Rectitude
7 Equilibre
8 Durchlässigkeit : throughness
9 Schwung (expression)
10 Rassemblé
Il s'agit donc de la décomposition des différentes phases de dressage, du reste je pense que chacun peut faire comme il le souhaite pour les atteindre.

Citation :
Je suis étonné de votre perplexité....Tout l'enseignement de JDO tend aux actions de mains (en utilisation courante) venant des épaules, c'est a dire de bas en haut et paumes tournées vers le sens de l'action et surtout en actions "indirectes" sur les rênes....

Je pense que les effets de rênes indirectes dont il parle sont très pertinents. Et que toute action de mains, méthode d'Orgeix ou non, part des épaules. Mais j'ai toujours entendu de ne jamais tenir mes paumes vers le sol car cela verrouillait mes poignets, et que mes rênes ne devaient pas glisser de mes mains (très problématique chez moi, j'ai tellement peur de tirer que lorsque le cheval prend du contact, je laisse mes rênes filer...), et que cela perturbait le cheval et empêchait une prise de contact durable de sa part. Je suis surtout perplexe à cause de l'enseignement académique que j'ai reçu pendant des années. C'est pour cela qu'il faut tester!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Ven 16 Mar 2012 - 13:39

OKAMI, je vous répond globalement...

La philosophie "Orgeixienne" est sans doute tournée vers l'obstacle mais la façon d'y parvenir (a l'obstacle) est, elle, exclusivement dirigée sur un dressage "basse école" classique ..avec souvent des différences marquées avec l'enseignement fédéral français par sa façon de faire mais essentiellement tournée vers le travail sur le plat...Un stage avec JDO c'était 80% de dressage sur le plat et seulement 20% d'obstacle...

Concernant le problème de l'emploi des jambes je ne peux que me répéter mais cela est tres important pour la suite du dressage de votre poulain, a savoir:
"Ce sont les genoux qui servent a la solidité en selle... Le bas de jambe doit être libre sauf quand il s'git d'une demande et dans ce cas seulement de façon sporadique...je prend et je rend..même procédé que pour les actions de mains...

Si vous avez vos jambes constamment EN CONTACT avec les flans de votre poulain vous perdrez toute possibilité de donner des ordres au poulain et celui ci va tres vite se "blaser" a la jambe...C'est aussi très important car vous allez bien vite supprimer "l'impulsion" !

Et excusez moi Okami mais le tonneau que vous invoquez n'a pas besoin de réagir a vos actions de jambes !



Revenir en haut Aller en bas
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Ven 16 Mar 2012 - 20:31

J'en prends bonne note, et je soumettrais la question à mon instructrice.
Merci beaucoup pour ces échanges en tout cas, c'était très enrichissant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !   Aujourd'hui à 19:01

Revenir en haut Aller en bas
 
La 5ème jambe et l'extension d'encolure vers le bas !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vers une extension de la CODAH en 2012 ?
» elevage de vers de terre ?????????????????
» Leurre souple imitation vers.
» Vers manié et la carpe.
» extension d ailes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Travail, dressage & éducation du cheval-
Sauter vers: