CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Sam 17 Mar 2012 - 13:57

C'est simplement affaire de variations d'allures qui n'est que la conséquence de la variation d'équilibrage...

Si nous voulons bien nous en tenir a ce qui fait la quasi majorité des enseignés dans les clubs ou des proprios indépendants travaillant seuls, c'est a dire des chevaux plus ou moins dressés et des cavaliers(ières) plus ou moins adaptés, soit une bonne moyenne de ceux ou celles qui pratiquent "la monte a cheval" (rien de péjoratif dans ce terme) avant d'aborder l'équitation proprement dite, je peux vous assurer que rien n'est plus facile que de ralentir ou arrêter un cheval qu'il soit au trot ou au galop du moment qu'on lui renvoie par le relèvement de l'encolure du poids sur les hanches, et cela avec seulement quelques grammes dans les doigts...

Bien sûr la gestuelle demandé doit être de bonne qualité mais nul besoin d'être un grand écuyer pour y parvenir ...un quelconque G4 ou 5 deviendra un spécialiste de la question...Je suis prêt a parier un trimestre de ma retraite !

Sur la vidéo ci dessous il s'agit d'un stage ou a l'étonnement du maitre de stage les cavaliers(ières) (et chevaux) présents n'avaient jamais entendu parler de cette gestuelle...Il n'a pas fallu plus de une ou deux tentatives pour que le résultat soit pour l'ensemble des cavaliers des plus probants !



Plus simple comme action d'abord et efficacité ensuite "tu meurs"

Et pourtant, par ignorance du sujet, nous voyons énormément de cavaliers(ières) hésitant ou même refusant de lancer un galop franc et même appuyé de peur de ne pas pouvoir reprendre et contrôler son cheval...car il faut le dire, ce résultat est aussi probant avec un cheval lancé plein galop, croyez en mon expérience !

C'est d'ailleurs ce que n'importe quel cavalier(ière) d'obstacle fait (ou devrait faire) qu'il soit moyen ou confirmé avant d'aborder n'importe quel obstacle c'est a dire augmenter la cadence, accélérer le galop pour pouvoir ensuite par le report de poids sur l'arrière main ralentir (et engager) son cheval dans la zone d'abord (la zone d'abord étant les trois ou quatre foulées précédant la battue d'appel)...
Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Sam 17 Mar 2012 - 14:28

Marrant.

J'essayerai tout à l'heure sur ma jument par curiosité pour voir si la gestuelle me parle car je pense que je la pratique déjà sans vraiment m'en apercevoir.
Par contre sur un cheval qui a décidé d'embarquer REELLEMENT en extérieur, honnêtement cela ne fonctionnera pas plus qu'une autre technique.


Soffad je me demande si vous vous etes un jour, dans toute votre expérience REELLEMENT fait EMBARQUER EN EXTERIEUR?
Cela ne m'est personnellement arrivé qu'une fois (avec un réformé des courses), et c'est une expérience assez extrême que je ne souhaite à personne. Et qui n'arrive certainement pas avec un cheval lambda mais est issu soit d'une très mauvaise éducation en extérieur (gaellemic en a un exemple: cheval à qui on a "appris" les ventre à terre au galop en extérieur) soit sur des chevaux camés aux endorphines (réformés de courses et certaines souches très près du sang).
Je ne parle pas d'un cheval qui paddocke en carrière, qui n'a pas grand chose à voir avec embarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Sam 17 Mar 2012 - 20:47

Totalement d'accord avec vous, pratiquement rien de possible a faire avec un véritable embarquement mais il faut bien dire que cela n'arrive que très rarement et c'est souhaitable parce que hyper dangereux et super traumatisant pour cavalier, cheval et ce qui se trouve sur son chemin

Etre personnellement conforté a ce désagréable passe temps?... deux fois seulement, et j'en garde un souvenir impérissable :

La première, sur un trotteur sorti des courses, nouvellement arrivé au "ranch" que je fréquentais au tout début de ma vie équestre et dont la bouche était un bloc de ciment...Il m'a embarqué "au trot" et je vous assure qu'un trotteur "lancé" ça va vite et c'est impressionnant de puissance....
Au départ il n'a voulu que rentrer au bercail et c'est quand je m'y suis opposé par mes actions de mains qu'il a vraiment décidé que le patron c'était lui....
J'étais sur un chemin de terre et je voyais arriver la nationale qui terminait ce chemin en priant (vraiment j'ai prié) pour que pas une voiture ne soit là au moment ou nous déboucherions...ce qui fut le cas...et ce n'est qu'une centaine de metres plus loin sur la nationale qu'il a bien voulu ralentir et s'arrêter...

La deuxième en concours hippique avec un selle francais ou une rêne s'est subitement cassée en plein galop et au milieu du parcours...m'étant immédiatement penché pour essayer de prendre le mors il s'est affolé, a sauté la lice que bordait un champ et je me suis trouvé lancé a fond les manettes en pleine campagne avec "rien" dans les doigts a part la crinière et attendant que ça passe !

Vous avez tout a fait raison de ne pas mettre dans le même sac le cheval qui "paddocke" et celui qui "embarque"...ce que beaucoup de cavaliers ont tendance a faire...



Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Lun 19 Mar 2012 - 2:49

Ah , vous me rassurez quand meme que vous n'étendiez pas le "en toutes circonstances" à précisément ce type de circonstances désespérées et dramatiques.
J'ai été embarquée une fois, par un trotteur français réformé, en extérieur, sur une ancienne voie de chemin de fer bien rectiligne et qui croisait une route et atterrissait sur le parvis du centre équestre.
J'avais le cheval en essai pour une demi pension.
Personne n'avait cru bon de me préciser que le cheval n'était pas sorti en promenade depuis plus de 6 mois, et était cloitré au box sans meme sortir au paddock de toute la semaine. Ce fut une expérience assez étonnante............................................

Revenons à nos moutons: le mouvement préconisé avec alignement bouche/main/coude/épaules, si j'ai bien saisi la substantifique moelle.
Avec l'aide de pascale qui tenait la caméra, j'ai testé aujourd'hui sur ma jument Jardineira.
Les points qui m'interessaient dans la manip:
- ce n'était pas tant de savoir "si ça marchait", car jen'en doutais pas;
- mais de savoir si j'étais capable de "faire cet alignement" sur commande, d'une part (pour le coté maitrise psychomotricielle machin - parfois on est surpris d'etre incapable de faire des choses en apparence simple, donc je voulais vérifier);
- et second point, d'essayer de sentir si je ne fais pas déjà ce geste intutivement, et si oui dans quelles circonstances.

Je ne vous cache pas, que, au premier abord, je considère ce geste comme une équitation efficace, certes, mais grossière et éminament inesthétique. Ce que je vois sur la vidéo me pique les yeux sur l'aspect "affinité d'équitation". Ce n'est pas DU TOUT un idéal technique qui m'attire.


premier essai du pas: faire le geste (doucement, pas envie de fair ele boucher sur mon cheval non plus MDRR) et voir ce qui se passe


idem du trot


moralité: ca marche
(et il me semble que j'arrive à avoir l'alignement)
(de là à savoir si je l'utilise, je dirais oui, mais jamais avec cette ampleur)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Lun 19 Mar 2012 - 2:54

Dans la foulée, on a difficilement pu résister à faire un contre exemple..............................
( on est pas top sur un carré de dressage mais coté arrêt on est pas nuls)


Donc du coup: déclipsé les rènes du mors et reclipsé sur le poitrail.
Sur les vidéos qui suivent je n'ai donc aucun contact avec la bouche du cheval, et je demande mon arrêt de la manière "normale" pour moi (poids du corps, eventuelle voix):



Deux arrêts du trot






Le deuxième est interessant car il y a moins d'action de "rappel à l'ordre" du collier.


Je dois ajouter que, par contre, le procédé nous a paru à pascale et moi un excellent procédé pédagoqique POUR LE CAVALIER pour apprendre à ne pas "faire le singe qui se racornit" mais ouvrir le sternum et la cage thoracique, se redresser, dans les transitiosn descendantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
cyn
Militant


Messages : 105
Date d'inscription : 27/02/2012
Age : 31
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Lun 19 Mar 2012 - 4:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Lun 19 Mar 2012 - 4:23

KAIS...je vous cite:

"Je ne vous cache pas, que, au premier abord, je considère ce geste comme une équitation efficace, certes, mais grossière et éminament inesthétique. Ce que je vois sur la vidéo me pique les yeux sur l'aspect "affinité d'équitation". Ce n'est pas DU TOUT un idéal technique qui m'attire."

Tout a fait d'accord avec vous... mais ce que je présente dans mes vidéos sont a 80% au moins des séquences de travail et la plus part sont sorties de stages, donc cavaliers et chevaux qui ne savent pas faire ce qui leur est demandé, qui sont en train d'apprendre ... la nuance est importante !

Je pense (je n'ose pas dire j'en suis sûr) que demander un geste technique au départ il vaut mieux l'accentuer, "l'outrer" comme disait nos anciens pour une meilleure compréhension (surtout quand il s'agit du cheval) dans l'adaptation...

Il me semble que Pascale avait aimée la video représentant Nathalie d'Orgeix apprenant aux stagiaires a manipuler les rênes en toute circonstances et amplifiant le geste au maximum pour, même relation de cause a effet, une meilleure connaissance de la gestuelle...Qui peut le plus peut le moins !

Il suffit de quelques répétitions pour n'avoir plus besoin que de jouer des doigts sur les rênes (pour ceux "qui savent") et a peine relever (pour ceux qui intuitent) afin que le cheval comprenne instantanément ce dont il s'agit ...(vidéos ci dessous)

Notre position courante a cheval, nos mains sont toujours au dessus de la bouche du cheval (bras et avant bras faisant un angle droit) jamais posées ou a hauteur du garrot et dont les actions partent toujours des épaules (le pourquoi elles sont toujours écartées de la largeur de celles ci)...

Je suis sûr que la vidéo ci dessous vous satisfera par l'esthétique...Je précise que c'est une action identique dans sa demande soit conserver l'élévation du devant, ralentir et renvoyer du poids vers les hanches, a part que là nous sommes sur 145/150 dans un barrage de CSI et à l'abord d'un triple (ça va vite, c'est haut et large)...(Le cavalier, B.Duhamel, disciple depuis toujours de JDO..le cheval Giotto (sf 10 ans) avec B. depuis ses 4 ans) ...



Regardez cet autre élève (Pro2) de JDO en stage (ci dessous) qui connait le procédé et est en train de l'apprendre au cheval pour ce même exercice (ralentir et relever pour engager) c'est a peine de quelques cms qu'il élève ses mains pour un résultat assez spectaculaire et pourtant quelques foulées avant il est totalement sur les épaules:



QUAIS..je crois que le cheval gris est habitué a votre monte, ce pourquoi il répond parfaitement a l'assiette et a la voix...Je ne suis pas sûr qu'avec un cheval non habitué il y répondra aussi facilement...Avec notre procédé, aucun problème !

Super de tester A CHEVAL les exercices dont on débat... (tellement nombreux sont ceux ou celles qui se contente du débat)... et super le fait que vous puissiez vous filmer...j'ai comme l'impression, dans ces conditions, qu'il y a d'autres débats techniques en prévision...

Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Lun 19 Mar 2012 - 9:46

Tout à fait d'accord avec le fait de ne pas hésiter à caricaturer un geste pour s'en approprier la mécanique juste. Je le fais aussi en pédagogie sur le cavalier.


J'aime pas trop non plus l'utilisation du ralenti en vidéo qui fausse pas mal d'impressions notemment sur la dynamique du cheval.
Les vidés pour moi confirment que:
- c'est une approche mécanistique pure (ma sensibilité personnelle, bien que je ne dénie pas la puissance de l'approche mécanistique, est plus d'ordre psycholgique, que le cheval s'approprie les choses et les restitue, fasse le travail quasi de sa propre initiative)
- très adaptée à la monte à l'obstacle.

Breitz Daglue a posté des vidéos d'elle à l'obstacle avec Nimbus sur une ligne "rien que pour vous"; et c'ets très interessant:
http://canter.exprimetoi.net/t458p90-le-post-de-nimbus#12784

Et de mon coté nous avons enchainé ce petit essai avec le saut du seul obstacle isolé du site, excercie auquel nous ne nous étions pas adonné depuis les calendes grecques, et dans lequel nous avons été fort nuls (moulte taxis et cheval trrrrès content de revoir des barres):
http://canter.exprimetoi.net/t3p345-jardineira-gazel-pur-sang-lusitanien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Lun 19 Mar 2012 - 14:27

Kaïs a écrit:

J'aime pas trop non plus l'utilisation du ralenti en vidéo qui fausse pas mal d'impressions notemment sur la dynamique du cheval.
Je ne m'en sers que dans le cas d'anayse technique d'un geste ou d'une attitude...d'accord avec toi quand il s'agit de "mouvement"...exemple ta vidéo a l'obstacle: obligation d'avoir du ralenti pour décortiquer le geste du cheval et tes actions de mains, par contre gader la vitesse normale est appropriée pour conserver la dynamique de l'action !....

Kaïs a écrit:

Les vidés pour moi confirment que:
- c'est une approche mécanistique pure (ma sensibilité personnelle, bien que je ne dénie pas la puissance de l'approche mécanistique, est plus d'ordre psycholgique, que le cheval s'approprie les choses et les restitue, fasse le travail quasi de sa propre initiative)
Je ne peux qu'abonder dans ton sens sur ce sujet...j'en ai fait sur mon site une article spécial et mis dans le chapitre "éducation du poulain"...c'est dire l'importance a mes yeux de cette matière...(le lien pour l'article ci après)

http://www.equi-midi.fr/article-le-psychisme-du-cheval-dans-le-dressage--44247798.html

- très adaptée à la monte à l'obstacle.
J'en conviens mais privilégiant le dressage sur le plat en "basse école" (un stage avec JDO est a 80% a base de plat et seulement 20%d'obstacle)

Kaïs a écrit:

Breitz Daglue a posté des vidéos d'elle à l'obstacle avec Nimbus sur une ligne "rien que pour vous"; et c'ets très interessant:
http://canter.exprimetoi.net/t458p90-le-post-de-nimbus#12784
Je vais y aller de ce doigt...

Kaïs a écrit:

Et de mon coté nous avons enchainé ce petit essai avec le saut du seul obstacle isolé du site, excercie auquel nous ne nous étions pas adonné depuis les calendes grecques, et dans lequel nous avons été fort nuls (moulte taxis et cheval trrrrès content de revoir des barres):
http://canter.exprimetoi.net/t3p345-jardineira-gazel-pur-sang-lusitanien
Vu et me suis exprimé...
Revenir en haut Aller en bas
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Lun 19 Mar 2012 - 19:39

Un message qui ne fait pas avancer le schmilblick, mais j'ai tester aujourd'hui ce mouvement. Personnellement, l'approche mécanistique me convient très bien au début de l'apprentissage d'un geste/mouvement, pour le cheval comme pour moi.

Je trouve également le geste très inesthétique, et j'avais des doutes sur son utilisation "en toute circonstance" (sauf embarquement réel, comme ça a été précisé) et surtout de sa finesse. ça a été testé aujourd'hui, et définitivement approuvé. Ayant un cheval vert qui a tendance à me voler la main, j'ai été tout de suite conquise par l'efficacité du geste, tout se fait en douceur, le cheval a parfaitement accepté le contact à n'importe quel moment de la séance.

Pour des personnes plus avancées et ayant des chevaux expérimentés, habitués au contact et aux codes de leur cavalier, j'imagine que ça peut paraître moins pertinent, mais c'est effectivement une méthode très pédagogue! Du reste je rejoins Kais, ça n'est pas non plus mon idéal technique, mais à mon sens une bonne façon d'y arriver en légèreté sans entrer en conflit avec son cheval.

En tout cas, merci Soffad!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Mar 20 Mar 2012 - 1:27

c'est avec plaisir...N'oubliez pas les vidéos de vous si c'est possible....
Revenir en haut Aller en bas
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Mer 21 Mar 2012 - 10:19

intéréssant, je testerais avec plaisir la technique (mais sans vidéos, n'ayant pas les moyens techniques )
en conditons d'intérieur (pré cloturé ) et en condition de similiembarquement (ma jument faisant régulierment le coup quand j'éssaye de la bosser sur un carré de verdure non cloturé (alors qu'en ligne droite et en rase campagne elle me fait par défault un petit galop cadençé rênes longues scratch ).

pour avoir lu le bouquin de JDO "les mains" on sent bien que sa révolution à lui est : de "décoinçer" les cavaliers d'obstacle, en recadrant le travail sur le plat "traditionel" (c.a.d éstétique à visée militaire ) en supprimant l'éstétique (coudes collés au corps, buste et jambes figées ) et le remplaçer par de "l'efficace", pour coller à un objectif technique et réussite (à l'obstacle on juge l'efficacité et la performance, pas le style et l'éstétique )
donc même s'il cherche à révolutionner le plat, ç'est clairement dans un objectif d'application à l'obstacle.
et je pense que ç'est pourquoi il s'attarde peu sur l'aide (poids du corps ) car l'obstacle le corps du cavalier varie énormément pour s'adapter aux courbes et au sauts, du coup, va l'utiliser pour redresser un cheval entre 2 oxers Laughing d'ou une utilisation très techniques des mains.
çelà dit, il y a pleins de bonnes choses à prendre chez lui (notament sa technique de tenir les rênes avec des mains semi ouvertes (capables de laisser glisser les rênes sans les lacher, ou de fermer les mains fermement s'il le faut ) que j'appliquais déjà inconsiement avant Very Happy



Dernière édition par Kapouine le Jeu 22 Mar 2012 - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Mer 21 Mar 2012 - 11:22

interessant ton analyse kapouine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Mer 21 Mar 2012 - 11:50

Bonjour Kapouine...Je partage en grande partie votre analyse sur la philosophie de JDO en ce qui concerne "apporter dans certains exercices préconisés par l'enseignement fédéral plus de naturel et de facilité, tout en obtenant l'efficacité coté cavalier et en préservant l'intégrité physique du cheval.... " ce que vous appelez "décoincer", si je vous ai bien lu...

On peut noter a cet effet plusieurs exemples de contradictions entre lui et le manuel d'enseignement fédéral dont les plus marquants entre autres sont : les 5 effets de rênes...la position du cavalier sur le plat...l'emploi de la rêne extérieure "régulatrice"... le relèvement de l'encolure en tout début d'éducation chez le jeune cheval...le reculé comme exercice de base...le fait de considérer que le cheval puisse se plier a l'action de la jambe isolée...la mise en selle sans étriers...et j'en passe !

Tout cela ne voulant pas dire que l'enseignement fédéral est faux dans la plupart des cas mais seulement inutile ou trop complexe dans l'utilisation ce qui amène 40 à 50% des jeunes décidant de monter a cheval de s'éloigner de cette optique au bout de quelques mois de pratique...(statistiques officielles)

Difficile, pour ceux qui veulent pratiquer "l'équitation" et non pas seulement "monter sur un cheval" car actuellement, et dans la plus part des cas, l'enseignement en CE est davantage le fait d'animateurs (genre GO) plutot que de moniteurs spécialisés... ce n'est pas une critique de ma part envers eux puisque ils ne font que restituer ce qu'on leur a demander d'apprendre !

C'est vrai que l'enseignement de J.d'Orgeix est axé sur l'obstacle mais seulement quand le poulain est susceptible par son dressage sur le plat a accepter les difficultés relatives de l'obstacle ...vous en avez pour preuve "le programme de travail du poulain" a forte inspiration "Orgeixienne" que j'ai proposé sur mon site et qui comporte pas moins de 12 articles uniquement a base de travail "sur le plat" avant de commencer a sauter....

Le dressage en "Basse école" (revu et corrigé dans certains cas) pour JDO a toujours été la première des intentions de son enseignement...
Revenir en haut Aller en bas
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 22 Mar 2012 - 16:44

Je l'aurais pas mieux dit
je viens d'ailleurs de me relire du coup ç'est une catastrophe ce que je laisse comme fautes si je me relis pas Rolling Eyes

donc application n° 1 sur cheval inconnu d'une ami hier en ballade : cheval avec une bouche très dure, qui t'emmène a peu près là ou il veut (mais avec un bon fond quand même ce qui fait que la ballade était tout de même sympa )
-> tirer les rênes en ramenant les mains vers le nombril = > nésséçite beaucoup de forçe (voire même de devoir raccourçir les rênes en cours de route ) pour a voir un résultat (arrêt )
-> tirer les rênes selon la méthode décrite => nésséçite moins de forçe, et un cheval qui tente moins de "reprendre la main par la forçe de l'encolure (cède donc ? ) pour avoir un résultat.

çe soir si tout va bien je teste sur mon cobaye perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 22 Mar 2012 - 18:11

Citation :
-> tirer les rênes selon la méthode décrite => nésséçite moins de forçe, et un cheval qui tente moins de "reprendre la main par la forçe de l'encolure (cède donc ? ) pour avoir un résultat.

Je pense qu'il s'agit d'une forme de cession. J'ai eu l'occasion de retester l'autre jour en balade. Rênes longues, on galopait le long des rangs de vignes au bord de la route. Il a vu quelqu'un qui marchait de l'autre côté, a pris peur et a tourné assez violemment pour s'engager dans un rang de vigne; j'ai tout de suite utiliser mon code vocal d'arrêt d'urgence + la technique de Soffad > arrêt en 5 sec chrono.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 22 Mar 2012 - 18:16

Kapouine a écrit:
Je l'aurais pas mieux dit
je viens d'ailleurs de me relire du coup ç'est une catastrophe ce que je laisse comme fautes si je me relis pas Rolling Eyes

donc application n° 1 sur cheval inconnu d'une ami hier en ballade : cheval avec une bouche très dure, qui t'emmène a peu près là ou il veut (mais avec un bon fond quand même ce qui fait que la ballade était tout de même sympa )
-> tirer les rênes en ramenant les mains vers le nombril = > nésséçite beaucoup de forçe (voire même de devoir raccourçir les rênes en cours de route ) pour a voir un résultat (arrêt )

Kapouine...cette façon de faire vaut le peloton d'exécution séance tenante et sans jugement ...

Kapouine a écrit:

-> tirer les rênes selon la méthode décrite => nésséçite moins de forçe, et un cheval qui tente moins de "reprendre la main par la forçe de l'encolure (cède donc ? ) pour avoir un résultat.

ne nécessite "aucune" force... (si exactement comme décrit)...C'est d'abord une question d'angle d'action de rênes par rapport a la bouche du cheval et ensuite une question physique puisque on renvoie du poids sur l'arrière main..A faire d'abord au pas, pus au trot et ensuite au galop !

Bien visioner la video et bien écouter les explications de
JDO

çe soir si tout va bien je teste sur mon cobaye perso [/quote]
Donnez nous vos impressions


Dernière édition par soffad le Jeu 22 Mar 2012 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 22 Mar 2012 - 18:23

soffad a écrit:
Kapouine a écrit:
-> tirer les rênes en ramenant les mains vers le nombril ...

Kapouine...cette façon de faire vaut le peloton d'exécution séance tenante et sans jugement ...

Suis assez d'accord................

Tout ce qui est du registre "rene de braguette" ou "rene de nombril"

tient du registre reflexe du "singe qui tombe de l'arbre et essaye d'agripper les branches"

et en aucun cas du registre d'une quelconque équitation Wink



Comprendre par là qu'il faut faire la chasse à ce type de geste et les rayer de son vocabulaire d'interventions....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 22 Mar 2012 - 18:30

Le "grand" Baucher sur son lit de mort a dit au Gl Lhotte en parlant de cette action de main: "toujours ça (et il élevait les mains) mais jamais ça (et il les reculaient vers lui)...

Revenir en haut Aller en bas
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 22 Mar 2012 - 22:05

soffad a écrit:

Kapouine...cette façon de faire vaut le peloton d'exécution séance tenante et sans jugement ...
Je sais, mais ç'était pour les besoins de la science (fallait bien que je compare à un témoin )

sinon pas pu faire l'expérience, j'ai du faire opération cubi ce soir (celui en place s'est fissuré il y une tonne d'eau dans le parc, je vous dis pas la mare aux canard )
l'expérience est donc reportée à la semaine prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 19 Avr 2012 - 10:53

Kapouine a écrit:
soffad a écrit:

Kapouine...cette façon de faire vaut le peloton d'exécution séance tenante et sans jugement ...
Je sais, mais ç'était pour les besoins de la science (fallait bien que je compare à un témoin )

sinon pas pu faire l'expérience, j'ai du faire opération cubi ce soir (celui en place s'est fissuré il y une tonne d'eau dans le parc, je vous dis pas la mare aux canard )
l'expérience est donc reportée à la semaine prochaine
Pas de nouvelles ...bonnes nouvelles, dis t'on !
Revenir en haut Aller en bas
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 19 Avr 2012 - 13:24

Embarassed pas de nouvelles, car honte à moi, mais j'ai pas encore testé , dernière scéance en date sans guidon et en intérieur donc reporté, j'espère pouvoir réessayer avant ce we.
parcontre j'ai eu l'occasion de monter 2 autres chevaux inconnus,
Ce que j'ai éssayé n'a pas trop marché, mais j'avais pas spéçialement révisé la méthode avant du coup j'ai ptet pas fait comme il faut aussi.
la seule chose qui a marché ç'est l'arret d'urgence sur cession latérale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Jeu 19 Avr 2012 - 14:05

Kapouine a écrit:
Embarassed pas de nouvelles, car honte à moi, mais j'ai pas encore testé , dernière scéance en date sans guidon et en intérieur donc reporté, j'espère pouvoir réessayer avant ce we.
parcontre j'ai eu l'occasion de monter 2 autres chevaux inconnus,
Ce que j'ai éssayé n'a pas trop marché, mais j'avais pas spéçialement révisé la méthode avant du coup j'ai ptet pas fait comme il faut aussi.
la seule chose qui a marché ç'est l'arret d'urgence sur cession latérale
Revoir la vidéo a ce sujet en premier lieu...J'ai hâte de connaitre les résultats !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..    Aujourd'hui à 1:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Ralentissement et arrêt du cheval en toute circonstance..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jouer avec son cheval en toute sécurité
» Problème Getz de 2006 88cv s'arrete toute seule
» Je me présente
» autoradio
» Pourquoi tant de RCZ d'occasion ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Travail, dressage & éducation du cheval-
Sauter vers: