CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les débuts du dressage à l'obstacle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 18 Mai 2012 - 21:26

Un petit appel à Soffad que je vois connecté (mais que les autres ne se privent pas de répondre, toute expérience m'intéresse Wink) :

- comment "met" on un cheval à l'obstacle ?
- par quoi commence-t-on ?

Des idées d'exercices ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 21 Mai 2012 - 1:31

Bonsoir Pasquale....es ce un jeune cheval ?..un cheval étant déjà travaillé en dressage sur le plat mais n'ayant jamais sauté ?...Es ce Igor (PS/appaloosa) ?
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 21 Mai 2012 - 23:12

Il s'agit de mes deux chevaux.

Citation :
.est ce un jeune cheval ?..

Par l'âge, non.
Par le travail, non pour Igor, et pour Kaiser je ne saurais pas trop répondre (1 an et demi de reprise de travail après 8 ans d'inactivité).


Citation :
un cheval étant déjà travaillé en dressage sur le plat mais n'ayant jamais sauté ?...


Oui pour Igor.
Kaiser travaille sur le plat mais n'est pas très avancé. Pour l'obstacle, il n'a pas fait plus que ce que je vais décrire dans la suite.


Je voudrai travailler un peu à l'obstacle pour plusieurs raisons :

Pour moi :
- pour améliorer mon assiette
- pour élargir un peu mon champ de compétences

Pour mes chevaux :
- gain en polyvalence
- travail de la franchise et de l'engagement dans l'effort pour Kaiser
- travail sur la coordination et la "montée du garrot" chez Igor (dans l'idée que peut être travailler pour avoir des sauts "ronds" plutôt que "creux" contribuerait à améliorer l'attitude générale du cheval à ce sujet).

Après, quand je dis "sauter", il ne faut pas imaginer des hauteurs démentielles, vu mon manque de compétences et…. la morphologie de mes chevaux. Disons que pour le moment, l'objectif est d'acquérir de l'aisance (autant eux que moi) sur des lignes de 3 cavalettis (cf vidéos) et/ou sur des petits tracés de 4 obstacles enchainés (en ramassant tout ce qui traine, barres, bidons et cavalettis, je dois pouvoir au maximum monter 5 droits).


Kaiser est le cheval sur lequel je travaille mon assiette (car plus costaud et plus tolérant aux fautes d'assiette), je prévois de travailler l'obstacle à la longe et monté (j'ai déjà commencé à bricoler…).

Je ne prévois pas vraiment de sauter monté avec Igor d'ici un bon moment, et ne l'envisage pas tant qu'en longe il ne sautera pas "rond". A la longe, il saute creux (hauteur de cavalettis, hein…). L'autre jour, j'ai passé des barres au sol isolées au pas et au trot, et il n'est pas capable de les passer sans les toucher et/ou faire une rupture d'allure.
Depuis j'ai travaillé à la longe sur des passages de 3 barres au sol, et en deux séances ça va mieux (première séance en longe : même problème que monté).


Avec Kaiser, j'ai travaillé (à raison de peut être une session pour chaque item hors barres au sol, trois à quatre passages maximum) :

- barres au sol au trot
- le passage sur obstacle isolé (à hauteur maximum des petits cavalettis, soit 57cm….), au trot et galop
- enchainement de 3 obstacles isolés (cf vidéos)
- le passage sur des lignes de deux puis trois barres, avec 3 foulées de galop entre, (cf video)
- le passage sur des lignes de deux puis trois barres, avec 2 foulées de galop entre,
- en longe seulement : saut de puce, et deux saut de puce enchainés.
Je ne me rappelle plus si j'ai fait une ligne à une foulée (probable que oui).

Le cheval est vaillant et de bonne volonté, et supporte ma mise en selle à cru.
De manière surprenante, le cheval saute mieux quand je suis à cru, monté, je lui fais souvent toucher la barre avec les antérieurs, alors que c'est rare à cru.


Petit enchainement (où l'équilibre sur les épaules se fait pas mal ressentir...) :

(note : l'image de présentation de la vidéo montre qu'il y a un truc qui ne va pas avec la selle à ce moment là (sur les épaules), mais ça n'est pas représentatif de la position de la selle sur le cheval normalement).

Un morceau du même mais monté par Kais :



3 barres à 3 foulées de galop :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia
Déchainé


Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 45
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 21 Mai 2012 - 23:25

Tes deux premières vidéos ne s'affichent pas chez moi: "contenu privé"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 21 Mai 2012 - 23:30

Corrigé je pense Smile (enfin j'espère Very Happy ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mar 22 Mai 2012 - 13:02

Bonjour Pascale....l'obstacle bien compris est une source d'équilibre et de franchise qui ne peut que vous servir pour toutes les autres disciplines que vous pratiquez et vous avez fichtrement raison de vous y intéresser...

Cela dit, la morphologie de vos chevaux ainsi que votre parc d'obstacle étant ce qu'ils sont, si vous ne pouvez pas prétendre a une spécialisation a l'obstacle vous avez raison de penser que le travail propre a cette discipline peut être un plus pour vous et vos chevaux question souplesse, musculation...donc équilibre et légèreté.

J'ai visionné vos vidéos et je ne me fais pas de soucis en ce qui concerne la franchise de vos chevaux...Par contre je m'en fais davantage sur leur équilibrage en vue de "sauter" un obstacle comme cela doit être fait et non de le "franchir"comme vous le faites, ce qui est normal et nullement de votre faute,je m'empresse de le préciser, puisque vos chevaux ne sont pas travaillés pour...

Pour "sauter" le cheval a besoin d'être équilibré sur les hanches...il "franchit" quand il est sur les épaules dans la zone d'abord (la zone d'abord étant grosso modo de trois à quatre foulées avant la battue d'appel)...

Vous employez le terme de cheval "rond" sur l'obstacle...c'est une erreur d'interprétation car cela est impossible du fait qu'il est impossible pour lui de se "plier" longituditalement au même titre d'ailleurs que latéralement... c'est l'extension de l'encolure seule (le balancier dont il a absolument besoin) qui donne l'impression que que le cheval saute "rond"...

Le cheval "bascule" au dessus de l'obstacle et ne s'arrondit pas...c'est important de saisir la différence afin d'établir un plan de travail spécifique au saut...


Il faut pour cela lui permettre d'engager ses postérieurs sous la masse afin de se propulser vers le haut et pas seulement vers l'avant (premier élément de travail)... d'élever ses épaules (deuxième élément de travail) et de privilégier sa libre mouvance de l'encolure afin de pouvoir "basculer" sur l'obstacle au lieu de rester figé...

Attention, pour ce que vous envisagez de sauter, s'il faut ne pas déroger aux principes de base qu'on vient d'énumérer, il n'en reste pas moins, croyez moi, que cela est beaucoup plus facile qu'il n'y paraît...

Je me suis permis actuellement de vous parler du saut d'obstacle dans sa généralité...ce soir j'aurais plus de temps pour discuter avec vous de ce qu'on vous voit faire sur vos vidéos dans ce qu'il y a de positif et de négatif...étant bien entendu que cela restera une façon entre beaucoup d'autres de concevoir le saut d'obstacle...mais étant d'inspiration "Orgexienne" je crois qu'elle ne peut être mise en cause...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mar 22 Mai 2012 - 16:26

soffad a écrit:
Il faut pour cela lui permettre d'engager ses postérieurs sous la masse afin de se propulser vers le haut et pas seulement vers l'avant (premier élément de travail)...

Ceci est affaire d'exercices de musculation de l'arrière main mais qui englobe aussi toute la souplesse et décontraction de l'avant main...
Cela vous sera très utile pour tout ce que vous êtes en droit d'attendre de vos chevaux...

Il s'agit d'incurver l'encolure selon certains critères ce qui permettra "obligatoirement" d'engager le posterieur interne sous la masse et surtout d'abaisser la hanche du même coté (un engagement sans abaissement de hanche ne servant pratiquement a rien)...
Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une forme d'épaule en dedans sinon par la forme tout au moins par le fond, beaucoup plus facile d'accès et dont vous vous servirez pour tout changement de direction ...
Le huit de chiffre est tout indiqué pour les séquences de travail a cet effet.

Pour ce faire vous remontez sur la rêne interne et vous "attirez" (SANS TIRER vers vous) dans un mouvement semi circulaire la tête de votre cheval (une "légère"rêne d'ouverture) afin d'obtenir le degré d'incurvation dont vous avez besoin...au début, 30 à 40° est largement suffisant...
Aucun problème (si vous envisagez de tourner court 70 à 80°) de dépassement de l'axe médian de l'encolure avec votre main intérieure ...ce que l'enseignement fédéral ne tolère pas mais dont nous nous accommodons parfaitement

Votre main exterieure suit exactement le même parcours ce qui met l'axe médian de l'encolure AU MILIEU du "couloir des rênes"....c'est confortable pour le cheval car agissant ENSEMBLE sur les deux commissures des lèvres...
Un point essentiel, ne JAMAIS TENDRE la rêne interne...c'est a dire ne pas tirer

Cet exercice OBLIGE le posterieur interne a venir sous la masse, c'est mécanique, il ne peut en être autrement sauf si on TIRE sur la rêne intérieure...

Une vidéo vous aidera a mieux comprendre la gestuelle...gestuelle qui vous sera plus facile a l'arrêt...et même a pied en mettant une paire de rêne accrochée devant vous...

E ce qui concerne "le report de poids sur l'épaule exterieure" qui complète le travail en incurvation nous en parlerons en détail si vous décidez de travailler selon mes indications (c'est plus facile que l'incurvation ..)





soffad a écrit:

d'élever ses épaules (deuxième élément de travail) et de privilégier sa libre mouvance de l'encolure afin de pouvoir "basculer" sur l'obstacle au lieu de rester figé...

Pour ce faire rien de plus simple...oubliez le galop et venez sur l'obstacle dans un trot énergique mais sans précipitation et RÊNES LONGUES (aucun contact avec la bouche du cheval)...pas de barres d'appel avant l'obstacle...
Vous devez pour cela habituer votre cheval (si ce n'est déjà fait) a respecter l'allure dans laquelle vous l'aurez mis et a ne pas être surpris si vous rompez le contact que vous avez avec sa bouche quand vous le mettez rênes longues(abandonnées)...
Il ne faut en aucun cas qu'il prenne le galop une ou deux (ou trois) foulées avant la battue d'appel...

Plus tard, quand il sera "automatisé" dans cette approche vous ferez de même mais en vous arrêtant a une foulée de l'obstacle (pas tres haut) et vous le ferez sauter 'de pied ferme"...
Plus tard encore vous le travaillerez sur des sauts de puces (plus difficile et délicat)

Cette vidéo pour visualiser l'abord de l'obstacle en ce qui vous concerne...le travail sur le combinaison a faire pour vous plus tard




Je vous conseille très vivement de prendre connaissance de l'article de mon site relatif a ce sujet cliquez sur le lien:http://www.equi-midi.fr/article-v-101883246.html


Dernière édition par soffad le Mer 23 Mai 2012 - 14:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mar 22 Mai 2012 - 21:33

soffad a écrit:
par contre je m'en fais davantage sur leur équilibrage en vue de "sauter" un obstacle comme cela doit être fait et non de le "franchir"comme vous le faites, [i]ce qui est normal et nullement de votre faute,je m'empresse de le préciser, puisque vos chevaux ne sont pas travaillés pour...

Ne vous inquiétez pas, je suis d'accord avec vous. Mais il faut déjà pouvoir franchir avant d'arriver à sauter, non ? Very Happy .
Mes questions visent justement à passer du "franchissement" au "saut".

Citation :

Pour ce faire rien de plus simple...oubliez le galop et venez sur l'obstacle dans un trot énergique mais sans précipitation et RÊNES LONGUES (aucun contact avec la bouche du cheval)...
Vous devez pour cela habituer votre cheval (si ce n'est déjà fait) a respecter l'allure dans laquelle vous l'aurez mis et a ne pas être surpris si vous rompez le contact que vous avez avec sa bouche quand vous le mettez rênes longues(abandonnées)...

Aucun problème, ça me convient très bien comme façon de travailler.

Qu'apporte l'abord au trot par rapport à un abord au galop ?

Que doit-on voir/ressentir pour estimer que l'exercice est réussi ?

Citation :
Plus tard, quand il sera "automatisé" dans cette approche vous ferez de même mais en vous arrêtant a une foulée de l'obstacle (pas tres haut) et vous le ferez sauter 'de pied ferme"...
Plus tard encore vous le travaillerez sur des sauts de puces (plus difficile et délicat)

Pouvez vous détailler le "pourquoi" de ces exercices (quel est leur apport sécifique ?) ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 23 Mai 2012 - 0:30

soffad a écrit:
par contre je m'en fais davantage sur leur équilibrage en vue de "sauter" un obstacle comme cela doit être fait et non de le "franchir"comme vous le faites, ce qui est normal et nullement de votre faute,je m'empresse de le préciser, puisque vos chevaux ne sont pas travaillés pour...

[quote="pascaleW58"]
Ne vous inquiétez pas, je suis d'accord avec vous. Mais il faut déjà pouvoir franchir avant d'arriver à sauter, non ? Very Happy .
Mes questions visent justement à passer du "franchissement" au "saut".
[quote]

Un cheval inexpérimenté n'apprend rien en venant sauter au galop...Il est ouvert, aplatit son garrot, n'élève pas ses épaules...il subit le galop, se trouve le plus souvent en rupture d'équilibre et cherche le soutien de la main..[i].il avale l'obstacle


--------------------------------------
soffad a écrit:

Pour ce faire rien de plus simple...oubliez le galop et venez sur l'obstacle dans un trot énergique mais sans précipitation et RÊNES LONGUES (aucun contact avec la bouche du cheval)...
Vous devez pour cela habituer votre cheval (si ce n'est déjà fait) a respecter l'allure dans laquelle vous l'aurez mis et a ne pas être surpris si vous rompez le contact que vous avez avec sa bouche quand vous le mettez rênes longues(abandonnées)...

[quote="pascaleW58"]
Aucun problème, ça me convient très bien comme façon de travailler.

Qu'apporte l'abord au trot par rapport à un abord au galop ?

Le contraire de ce que le galop apporte de néfaste et décrit plus haut...ceci tant que le cheval ne sera pas en mesure de se tenir pratiquement SEUL au galop dans la zone d'abord...

[quote="pascaleW58"]
Que doit-on voir/ressentir pour estimer que l'exercice est réussi ?

Au fur et a mesure de l'avancée du travail c'est votre cheval qui vous le fera sentir...quand il "dégustera" l'obstacle au lieu de "l'avaler"....croyez moi un garrot qui monte est bien autre chose qu'un garrot qui s'aplatit


--------------------------------------

Citation :
Plus tard, quand il sera "automatisé" dans cette approche vous ferez de même mais en vous arrêtant a une foulée de l'obstacle (pas tres haut) et vous le ferez sauter 'de pied ferme"...
Plus tard encore vous le travaillerez sur des sauts de puces (plus difficile et délicat)
pascaleW58 a écrit:

Pouvez vous détailler le "pourquoi" de ces exercices (quel est leur apport sécifique ?) ?

Je pense avoir répondu a cette question plus haut....

Je vous ai indiqué un lien a ouvrir (sur mon post plus haut) pour trouver sur mon site toutes les réponses (je crois) a vos questions. Dans l'article proposé je vous dirige par des liens sur deux autres pages importantes ...

Nul doute qu'avec cette somme d'explications (textes détaillés et vidéos explicatives) vous trouverez ce qui vous interpelle...
Je vous remet le lien: http://www.equi-midi.fr/article-v-101883246.html

Bien entendu je suis a ta disposition pour en discuter ici...
----------------------------------

Regarde ce qu'apporte cet exercice en terme de:(ci dessous)

muscu de l'arrière main (le posterieur s'engage et la hanche s'abaisse)...
souplesse de l'avant main (décontraction des épaules et de l'encolure)...
légèreté (cavalier doigts ouverts, rênes fluides jamais tendues)



------------------------------

Et maintenant avant un parcours classique jeune chevaux(4 ans) avec cette jeune élève de Nathalie d'Orgeix pour ce même exercice...toujours travail musculaire et en souplesse dans la plus parfaite décontraction...


Revenir en haut Aller en bas
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 23 Mai 2012 - 23:07

pascaleW58 a écrit:
Qu'apporte l'abord au trot par rapport à un abord au galop ?

En plus d'un meilleur équilibre, j'aurais aussi dit que ça élimine tout problème d'abord sur une mauvaise foulée (foulée de 1m30 au lieu de 3m, donc forcément, plus de chance de tomber bien) ce qui permet au cheval d'aborder plus en confiance. Et ça diminue aussi le risque de refus (piler au trot, c'est nettement plus dure que piler au galop)

C'est pour ces deux raisons que j'aborde systématiquement les fossés et les directionnels au trot tant que le cheval n'est pas parfaitement en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 24 Mai 2012 - 11:38

Tout a fait d'accord avec vous Norie...en plus du fait que les allures lentes mais énergiques (en la circonstance le trot) décomposent le mouvement et donc amplifient la compréhension des chevaux au travail...
Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 24 Mai 2012 - 16:44

soffad a écrit:
....
Cela dit, la morphologie de vos chevaux ainsi que votre parc d'obstacle étant ce qu'ils sont...

Je ne résiste pas à revenir sur ce passage qui m'a largement faite sourire et continue de me divertir follement, je dois avouer......................... Embarassed

Comment soffad, insinueriez vous que "le Ké" n'a pas le profil d'une gazelle de cso?????? Et que nos chadeliers ne sont pas de la bonne couleur????




Pardon pour la blague et le HS, l'idée de la différence de contexte entre votre propre pratique de performance bien comme il faut et ce que nous on met en place à l'huile de genou avec des croisés porte fenêtres que l'on souhaite polyvalents est croustillante, je trouve sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 24 Mai 2012 - 18:15

Kaïs a écrit:
soffad a écrit:
....
Cela dit, la morphologie de vos chevaux ainsi que votre parc d'obstacle étant ce qu'ils sont...

Je ne résiste pas à revenir sur ce passage qui m'a largement faite sourire et continue de me divertir follement, je dois avouer......................... Embarassed

Comment soffad, insinueriez vous que "le Ké" n'a pas le profil d'une gazelle de cso?????? Et que nos chadeliers ne sont pas de la bonne couleur????




Pardon pour la blague et le HS, l'idée de la différence de contexte entre votre propre pratique de performance bien comme il faut et ce que nous on met en place à l'huile de genou avec des croisés porte fenêtres que l'on souhaite polyvalents est croustillante, je trouve sunny

Holà...ma pratique de performances "bien comme il faut" a vu ses débuts (et les débuts de ma vie d'équitant) dans un ranch ou je m'extasiai alors d'avoir réussi a persuader mon trotteur de l'époque a sauter une botte de paille ou un tronc d'arbre si ce n'était un petit ruisseau que je prenais alors pour la Garonne...non pas qu'il ne soit pas capable de le faire mais plutôt de son incompréhension de la part de mes demandes...

Je peux même vous dire que vos installations sont du super luxe a coté de ce que j'ai eu a mes débuts...

C'était (vidéo ci dessous) l'époque "bénie" (bénie parce qu'elle nous a fournie de sacrés moments d'exaltations) ou nos chevaux étaient sans doute plus aptes que nous a décider de ce qui était bien ou pas bien...



Mais quand même si vous voulez vous élever un tout petit peu dans l'aristocratie de l'obstacle va falloir trouver 2 ou 3 chandeliers a peu près classiques et quelques barres et tant pis si elles sont décolorées...

Quand au "profil de gazelle" du Ké on s'en accommodera et peut être même arrivera t'il a vous surprendre apres s'être surpris lui même n'en doutons pas...

Et pour en savoir plus sur cette période y a qu'a cliquer sur le lien :

http://www.equi-midi.fr/article-27--le-ranch-periode-d-une-vie-equestre-bien-remplie-49951029.html
Revenir en haut Aller en bas
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 28 Mai 2012 - 9:36

Kaïs a écrit:

l'idée de la différence de contexte entre votre propre pratique de performance bien comme il faut et ce que nous on met en place à l'huile de genou avec des croisés porte fenêtres que l'on souhaite polyvalents est croustillante, je trouve sunny
ç'est pour ça que je suis avec grand intérêt, car je suis strictement dans le même cas à vouloir faire sauter mes chevaux de barbie pour qu'ils soient à peu près présentables en TREC

mais de mon coté je cherche aussi des idées de boulot à pied ou en liberté, mon état de gravidité croissante ne me permettant bientôt plus de monter à cheval
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 28 Mai 2012 - 22:48

Bon, pas eu le temps ce WE de m'y mettre sérieusement, je reviendrai sur ce post quand j'aurai pu travailler un peu la question et que j'aurai du neuf à montrer/raconter... mais il risque de se passer un peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mar 5 Juin 2012 - 10:08

pascaleW58 a écrit:
Bon, pas eu le temps ce WE de m'y mettre sérieusement, je reviendrai sur ce post quand j'aurai pu travailler un peu la question et que j'aurai du neuf à montrer/raconter... mais il risque de se passer un peu de temps...
OK Pascale, pas de problème sauf que le bonhomme (en l'occurence ton serviteur) avec ses 83 balais faudrait peut être s'en servir tant qu'il tient debout...et ça fait presque un mois que tu as posé ta question !!!
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 6 Juin 2012 - 22:34

soffad a écrit:
pascaleW58 a écrit:
Bon, pas eu le temps ce WE de m'y mettre sérieusement, je reviendrai sur ce post quand j'aurai pu travailler un peu la question et que j'aurai du neuf à montrer/raconter... mais il risque de se passer un peu de temps...
OK Pascale, pas de problème sauf que le bonhomme (en l'occurence ton serviteur) avec ses 83 balais faudrait peut être s'en servir tant qu'il tient debout...et ça fait presque un mois que tu as posé ta question !!!

Les journées ne font "que" 24h (et c'est bien assez)...

Au départ, je ne pensais pas faire un post "appliqué à mes chevaux" pour cette raison : je n'ai pas le temps d'enchainer un travail suivi sur le sujet.

Je pensais à un descriptif des exercices de bases spécifiques à l'obstacle (pour le travail sur le plat, j'ai ce qu'il me faut comme plan de travail), histoire de me faire une vision générale de la chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 7 Juin 2012 - 0:49

pascaleW58 a écrit:

Les journées ne font "que" 24h (et c'est bien assez)...

Au départ, je ne pensais pas faire un post "appliqué à mes chevaux" pour cette raison : je n'ai pas le temps d'enchainer un travail suivi sur le sujet.

Je pensais à un descriptif des exercices de bases spécifiques à l'obstacle (pour le travail sur le plat, j'ai ce qu'il me faut comme plan de travail), histoire de me faire une vision générale de la chose.


En ce qui concerne "la vision générale de la chose" j'ai passé toute une journée a vous les proposer (mes réponses a vos questions initiales sur la première page de ce post..."22 mai à 12h02...15H26...23H30" ...une bonne centaine de lignes et plusieurs vidéos)
J'ai même ajouté un lien tres détaillé sur le sujet pour que vous puissiez aller plus loin dans vos recherches...

C'est je crois ce que vous me demandiez....

Si vous n'avez pas le temps d'enchainer un travail suivi, pourquoi le commencer...l'obstacle est une chose sérieuse car il demande de la technique et surtout une certaine forme physique même si ça ne dépasse pas 60 cms et le faire en pointillé ne peut pas être très bon pour vos chevaux...

Je ne comprend pas ce que vous attendez exactement de moi...Pas grave et désolé si mes explications vous paraissent trop fournies, trop longues...

Et mes journées n'ont aussi que 24 h comme les vôtres...Je travaille (j'ai bien dit "travaille") de 10h à souvent plus d'1h du mat ...
Vous voyez il est actuellement 23h 47 et je n'ai pas fini ma journée...
Cordialement H.




Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 7 Juin 2012 - 2:47

Soffad :

1) j'ai bien lu vos liens, même si je n'ai pas eu le temps de poster des commentaires.
2) le travail de mes chevaux est suivi, c'est le travail pour l'obstacle qui ne l'est pas, mais :
- les chevaux n'oublient rien
- vu les hauteurs à sauter, je ne pense pas que ça leur demande un entrainement physique très conséquent
3) en ce qui concerne la "bonne forme physique", priorité est donnée dans le travail de mes chevaux à des sorties en extérieur type 'entrainement d'endurance", pour les maintenir dans un état et dans une condition compatibles avec un effort sportif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 7 Juin 2012 - 11:46

pascaleW58 a écrit:
Soffad :
1) j'ai bien lu vos liens, même si je n'ai pas eu le temps de poster des commentaires.
Merci de les avoir lus...mais me le dire (en deux ou trois mots) m'éviterai de penser que je ne travaille pas (bénévolement) pour rien...

pascaleW58 a écrit:

2) le travail de mes chevaux est suivi, c'est le travail pour l'obstacle qui ne l'est pas, mais :
- les chevaux n'oublient rien
- vu les hauteurs à sauter, je ne pense pas que ça leur demande un entrainement physique très conséquent
l'obstacle est une affaire de travail à 80% sur le plat...mais pas n'importe quel travail.
Sur un obstacle isolé je vous l'accorde mais vous avez parlé de lignes et aussi de sauts de puce et là le problème physique et surtout mental n'est plus du tout le même je peux vous l'assurer même si ça ne dépasse pas 60 cms...
Le cheval d'obstacle de bon (et même de haut) niveau ne travaille pas autrement a la maison...ça ne dépasse pas un mètre
.

pascaleW58 a écrit:

3) en ce qui concerne la "bonne forme physique", priorité est donnée dans le travail de mes chevaux à des sorties en extérieur type 'entrainement d'endurance", pour les maintenir dans un état et dans une condition compatibles avec un effort sportif.
La "bonne forme physique" concernant l'endurance comparée à celle concernant l'obstacle et donc le travail qui en découle est diamétralement opposée...comme si vous opposiez le coureur de 5000 à celui de 100 m et le physique qui s'en dégage.

Le travail "endurant" est basé sur l'effort long et constant....celui du saut sur l'effort bref et brusque...

L'endurance demande un équilibrage horizontal vers l'avant (sinon vers le bas) avec un engagement des postérieurs "latéral" sans pratiquement d'abaissement des hanches...
Le report de poids (la "poussée") s'effectue de l'arrière vers l'avant...
L'appui sur la main est autorisé pour aider le cheval a se mouvoir compte tenu de l'effort dans le temps...

L'obstacle est tourné essentiellement vers un équilibrage vers le haut avec un engagement des posterieurs "sous" la masse et un abaissement des hanches conséquent...
Le report de poids (la "rétro poussée") s'effectue de l'avant vers l'arrière...
L'appui sur la main est banni pour inciter le cheval a se mouvoir seul sur l'instant...


L'équilibrage du cheval sur le plat en vue de l'obstacle (ci dessous) mais aussi pouvant se concevoir pour une reprise de dressage en "basse école"...impossible a concevoir pour le long effort demandé a celui de l'endurance...

Revenir en haut Aller en bas
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 7 Juin 2012 - 12:12

Si ça peut vous rassurer Soffad, je lis avec intérêt ce post et toutes les réponses que vous apportez Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 7 Juin 2012 - 12:56

Merci Gaelle...
en plus d'être rassuré ça aide a se motiver davantage pour un travail de questions et réponses réciproques qui demande pas mal d'attention car nous sommes sur internet c'est a dire potentiellement visité par la planète entière et donc sujet a ne pas s'exprimer trop évasivement (j'ai souvent des interlocuteurs(trices) habitant a des milliers de Kms)...

ce qu'on oublie souvent quand on s'exprime virtuellement et surtout quand on prend position par écrit en se référant a quelques personnalités sérieuses absentes du débat...
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 0:06

soffad a écrit:

l'obstacle est une affaire de travail à 80% sur le plat...mais pas n'importe quel travail.
.

Je ne comprend pas bien. Pour le moment, je n'ai rien vu dans le travail sur le plat qui soit spécifique pour l'obstacle (je veux dire : qui ne serait utile QUE pour l'obstacle.

Citation :
pascaleW58 a écrit:

3) en ce qui concerne la "bonne forme physique", priorité est donnée dans le travail de mes chevaux à des sorties en extérieur type 'entrainement d'endurance", pour les maintenir dans un état et dans une condition compatibles avec un effort sportif.
[color=blue]La "bonne forme physique" concernant l'endurance comparée à celle concernant l'obstacle et donc le travail qui en découle est diamétralement opposée...comme si vous opposiez le coureur de 5000 à celui de 100 m et le physique qui s'en dégage.

Le travail "endurant" est basé sur l'effort long et constant....celui du saut sur l'effort bref et brusque...

Je ne vous parle pas de former un athlète de haut niveau, mais d'avoir des chevaux en bonne santé et pas des animaux surgras et poussifs.
Je suis d'accord qu'à un certain niveau, les types d'effort sont différents (long et lent en métabolisme aérobie/ court et "violent" en métabolisme anaérobie).

Ceci dit, la question est intéressante : le coureur de 100 mètre ne fait donc jamais de jogging ?



Citation :
L'endurance demande un équilibrage horizontal vers l'avant (sinon vers le bas) avec un engagement des postérieurs "latéral" sans pratiquement d'abaissement des hanches...
Le report de poids (la "poussée") s'effectue de l'arrière vers l'avant...

L'intérêt de ce type de sortie est pour moi de travailler sur la condition physique (mais pas spécialement en vue de l'obstacle, vu la faible part que cela représente dans le travail de mes chevaux), et absolument pas sur l'équilibre du cheval.


Citation :
L'endurance (...) L'appui sur la main est autorisé pour aider le cheval a se mouvoir compte tenu de l'effort dans le temps...


????
- je ne comprend pas en quoi l'appui sur la main aiderai le cheval à se mouvoir
- les chevaux d'endurance sont essentiellement montés rênes longues/mi longues



Citation :
L'équilibrage du cheval sur le plat en vue de l'obstacle (ci dessous) mais aussi pouvant se concevoir pour une reprise de dressage en "basse école"...impossible a concevoir pour le long effort demandé a celui de l'endurance...

Soffad, pour moi :

- équilibrage du cheval par report de poids sur l'arrière = but du travail sur le plat pour avoir un cheval agréable à monter, que l'on veuille sauter ou pas (donc absolument pas spécifique pour l'obstacle, comme vous le dites vous même).
- travail "type endurance" = mise en condition physique (pas forcément la plus utile pour aller sauter ensuite, cf ce dont on a parlé ci-dessus, mais fort utile pour avoir des chevaux en bonne santé générale). Je n'ai jamais prétendu que ce genre de travail allait équilibrer le cheval vers les hanches et remplaçait le travail sur le plat.


Si on en revient à la question de l'obstacle et de "l'obstacle est une chose sérieuse car il demande (...) surtout une certaine forme physique même si ça ne dépasse pas 60 cms et le faire en pointillé ne peut pas être très bon pour vos chevaux...", pouvez vous me préciser ce à quoi vous pensez par "pas très bon" ? (les membres ? le métabolisme en général ?) Quels sont les points de faiblesse potentiels ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 2:07

[quote="pascaleW58"]
soffad a écrit:

l'obstacle est une affaire de travail à 80% sur le plat...mais pas n'importe quel travail.
.

Je ne comprend pas bien. Pour le moment, je n'ai rien vu dans le travail sur le plat qui soit spécifique pour l'obstacle (je veux dire : qui ne serait utile QUE pour l'obstacle.

QUE pour l'obstacle aucun puisque l'obstacle est a 80% une affaire de travail sur le plat...Par contre beaucoup plus "privilégiés" seront tous les exercices amenant a un équilibrage relevé et sur les hanches, la nuque le point le plus haut soit:

...élévation de la base de l'encolure par élévation de la tête avec cession de nuque
...Travail en incurvation d'encolure avec report de poids sur l'épaule exterieure pour engagement des posterieurs sous la masse avec ET SURTOUT abaissement des hanches
...Le reculé

--------------------------------
Citation :
pascaleW58 a écrit:

3) en ce qui concerne la "bonne forme physique", priorité est donnée dans le travail de mes chevaux à des sorties en extérieur type 'entrainement d'endurance", pour les maintenir dans un état et dans une condition compatibles avec un effort sportif.

[color=blue]La "bonne forme physique" concernant l'endurance comparée à celle concernant l'obstacle et donc le travail qui en découle est diamétralement opposée...comme si vous opposiez le coureur de 5000 à celui de 100 m et le physique qui s'en dégage.

Le travail "endurant" est basé sur l'effort long et constant....celui du saut sur l'effort bref et brusque...

Je ne vous parle pas de former un athlète de haut niveau, mais d'avoir des chevaux en bonne santé et pas des animaux surgras et poussifs.
Je suis d'accord qu'à un certain niveau, les types d'effort sont différents (long et lent en métabolisme aérobie/ court et "violent" en métabolisme anaérobie).

D'accord avec vous... mais travailler sur des lignes et sauts de puce sur 50/60 cms n'est pas un petit niveau et demande pas mal d'effort je vous l'assure...

Ceci dit, la question est intéressante : le coureur de 100 mètre ne fait donc jamais de jogging ?

Tout le monde fait du jogging, de 7 à 77 ans (même moi à mon âge) et tous les chevaux idem...Par contre ne me dite pas que l'entrainement d'un coureur de 5000 est identique a celui du 100 car je ne le croirai pas...
----------------------------------


Citation :
L'endurance demande un équilibrage horizontal vers l'avant (sinon vers le bas) avec un engagement des postérieurs "latéral" sans pratiquement d'abaissement des hanches...
Le report de poids (la "poussée") s'effectue de l'arrière vers l'avant...

L'intérêt de ce type de sortie est pour moi de travailler sur la condition physique (mais pas spécialement en vue de l'obstacle, vu la faible part que cela représente dans le travail de mes chevaux), et absolument pas sur l'équilibre du cheval.

Pour moi, on est toujours obligé dans n'importe quelle forme d'équitation de prendre en compte l'équilibrage (je préfère ce terme car il en existe beaucoup d'équilibre..) du cheval dès qu'on parle dressage...et cela dès le tout début de son éducation...c'est pour moi le souci premier ....
----------------------------------

Citation :
L'endurance (...) L'appui sur la main est autorisé pour aider le cheval a se mouvoir compte tenu de l'effort dans le temps...

- je ne comprend pas en quoi l'appui sur la main aiderai le cheval à se mouvoir
- les chevaux d'endurance sont essentiellement montés rênes longues/mi longues

vu l'effort prolongé (s'il s'agit d'une "vrai" endurance et non une simple ballade par beau temps...) et la fatigue qui est obligatoirement présente a un moment ou un autre et vu l'équilibrage horizontal le plus souvent usité pour cette discipline je pense qu'un appui sur la main peut être recommandé de temps en temps pour aider le cheval a se porter...
Il y a des moments ou il vaut mieux ne pas tout lâcher...


--------------------------------

Citation :
L'équilibrage du cheval sur le plat en vue de l'obstacle (ci dessous) mais aussi pouvant se concevoir pour une reprise de dressage en "basse école"...impossible a concevoir pour le long effort demandé a celui de l'endurance...

Soffad, pour moi :

- équilibrage du cheval par report de poids sur l'arrière = but du travail sur le plat pour avoir un cheval agréable à monter, que l'on veuille sauter ou pas (donc absolument pas spécifique pour l'obstacle, comme vous le dites vous même).

- travail "type endurance" = mise en condition physique (pas forcément la plus utile pour aller sauter ensuite, cf ce dont on a parlé ci-dessus, mais fort utile pour avoir des chevaux en bonne santé générale). Je n'ai jamais prétendu que ce genre de travail allait équilibrer le cheval vers les hanches et remplaçait le travail sur le plat.

Tout a fait d'accord avec vous...

----------------------------

Si on en revient à la question de l'obstacle et de "l'obstacle est une chose sérieuse car il demande (...) surtout une certaine forme physique même si ça ne dépasse pas 60 cms et le faire en pointillé ne peut pas être très bon pour vos chevaux...", pouvez vous me préciser ce à quoi vous pensez par "pas très bon" ? (les membres ? le métabolisme en général ?) Quels sont les points de faiblesse potentiels ?

Je pensais davantage au mental, au psychisme car comme déjà dit les lignes d'obstacles sauf si ce sont des cavalettis) et surtout les sauts de puce sont des exercices très contraignants ou un cheval pas ou peu préparé pour l'obstacle peut se montrer vite réticent ...
A contrario s'il est musclé et assoupli pour le saut cela peut devenir assez ludique pour lui...

En fin de compte je ne crois pas qu'on soit si loin que ça dans nos réflexions sur le sujet...a part peut être le fait de ne pas prendre au sérieux l'obstacle dans la routine de travail...

Au fait j'ai trouvé les images que j'ai filmé de JUGNET en dressage...Je vous les mettrais en MP...





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 2:32

Je viens de jeter un oeil avec GOOGLE sur les images de chevaux d'endurance...et je suis assez surpris...même s'ils ne sont pas spécialement sur les hanches je les croyais beaucoup plus sur les épaules...
Tout dépend aussi a quel moment de la course (et de la fatigue) la photo a été prise...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Les débuts du dressage à l'obstacle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les débuts du dressage à l'obstacle...
» Selle de dressage
» cherche étrivières dressage boucle en bas
» quelle marque pour un collier de dressage
» Position à l'obstacle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Travail, dressage & éducation du cheval-
Sauter vers: