CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les débuts du dressage à l'obstacle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 10:04

soffad a écrit:
vu l'équilibrage horizontal le plus souvent usité pour cette discipline je pense qu'un appui sur la main peut être recommandé de temps en temps pour aider le cheval a se porter...
Il y a des moments ou il vaut mieux ne pas tout lâcher...


Alors là je me permet de bondir.........................


Le travail sur le plat tel que vous le décrivez nous le pratiquons déjà et avons notre manière de faire, différente de ce que vous proposez, mais qui relève des exactes memes composantes que celles que vous citez.

MAIS LA NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
JAMAIS vu de compétiteur d'endurance donner un appui à son cheval pour le soulager mécaniquement, la vision que vous avez de la discipline et de la mécanique qu'elle instaure est totalement erronée. Et ce n'est ABSOLUMENT pas une question de quand la photo a été prise. Sur notre dernière course nous avons été doublés par deux cavaliers qui couraient la 90 kms et étaient en fin de boucle et les deux chevaux étaient "frais comme des gardons", le cavalier se jetant à bas de son cheval et courant à coté de lui dans une montée pour l'économiser......
Ils sont dans un équilibre horizontal certes, mais CERTAINEMENT PAS SUR LES EPAULES!!!


Et énormément de cavaliers d'endurance travaillent maintenant sur le plat........


une image assez caractéristique: rênes longues, cheval relâché mais qui engage fort, encolure dressée ou horizontale suivant les individus et le moment de l'effort:
les allures recherchées sont rasantes mais aériennes, dans un parfait relâchement qui n'est pas flagrant sur cette photo mais qu'on voit couremment en course


Celui ci, très représentatif des attitudes en course:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 11:26

Hola Kaïs faut pas me sauter a la gorge comme ça de bon matin...et si vous vous êtes arrêtée de bondir je pourrais peut être en placer une....

Je n'ai aucune prétention en matière d'endurance, ce n'est pas ma discipline même si j'ai beaucoup de respect pour ceux ou celles qui la pratiquent car pour moi ils font partie de ceux qui méritent l'appellation d' "hommes(femmes) de cheval" avant même celle de cavaliers(ières)...

Maintenant dire que ma vision de l'endurance est "totalement erronée" parce que je pense que le cheval peut avoir besoin de la main pour se "reposer" de temps en temps c'est aller vite en besogne de votre part...et un peu plus de tolérance serait sans doute la bienvenue pour la suite de la discussion...

Je connais mal l'endurance c'est un fait mais beaucoup mieux le concours complet et c'est ce qui se passe dans cette discipline en fin de parcours quand le cheval pour se reposer "tire" vers le bas et prend appui sur la main...ce qui est en soi tout a fait normal et ne mérite sans doute pas le lynchage que vous m'infligez quand je transpose sur l'endurance...

Les deux chevaux qui vous ont doublés étaient "frais comme des gardons" et je ne met pas votre parole en doute...mais ceux qui ne vous ont pas doublés et qui en avaient sans aucun doute "pleins les sabots" (car ceux là existent aussi en course je suppose) ne vous auraient peut être pas fait la même impression...

Les photos ont peux leur faire dire n'importe quoi...regardez la mienne...


je n'y vois pas trop d'abaissement de hanches et pas spécialement des rênes même mi longues, la traction exercée ne plaidant pas tellement dans ce sens (une martingale a anneaux n'étant pas spécialement posée pour une utilisation rêne longue)

Quand a regarder les vôtres et écrire qu'ils engagent "fort" je me retiens pour a mon tour ne pas bondir (ce n'est plus de mon âge)...ou ma vue n'est plus ce qu'elle était malgrés ma dernière opération qui m'a redonné un 10/10...

En aparté et concernant l'abaissement des hanches je me permet de vous signaler qu'un engagement des posterieurs SANS cet abaissement des hanches ne sert strictement A RIEN celui ci n'étant alors qu'une simple propulsion vers l'avant avec tous les dommages collatéraux qui s'y greffent de la part de cavaliers "moyens"...et l'attitude "rasante" que vous évoquez ne change rien a l'affaire bien au contraire...

Ce qui ne veut pas dire que vous avez tort...et que j'ai quelque fois raison !

Bon ceci étant dit, j'ai écrit dans mon dernier message que j'étais assez surpris, en voyant des images d'endurance, et que je croyais les chevaux d'endurance beaucoup plus sur les épaules ..

Je fais donc amende honorable et vous supplie de m'accorder les circonstances atténuantes


Et pour en revenir a la discussion que j'ai avec Pascale, tout ce que nous évoquons ici, vous et moi, indique bien qu'il y a une sacré différence entre la mise en condition du cheval d'endurance et de celui d'obstacle...la difference entre le coureur de 5000 et celui du 100 que j'évoquais par ailleurs...



Revenir en haut Aller en bas
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 11:37

Sur votre photo je vois un cheval qu'on retient de trop avancer, qu'une martinguale limite de se mettre à l'envers

Absolument pas un qui se "repose sur la main" et donc va vers le bas


Je répète que j'ai bien vu que vous étiez surpris que les images ne correspondent pas à votre idée première
Mais je répète aussi que je ne pense pas DU TOUT qu'un cheval d'endurance vienne prendre appui sur la main pour "se reposer".


Et je rejoins pascale sur le fait de m'interroger comment, mécaniquement, vous concevez une chose pareille possible.
J'estime avoir le droit de souligner, sans pour autant vous agresser ce qui n'ets pas mon intention, une affirmation que j'estime totalement fausse.
Pas besoin de s'excuser: on discute, moi je voudrais juste que vous expliquiez votre raisonnement mécanique de "l'appui sur la main qui permet le repos"
Hormis un cheval qui étend son dos en faisant une extension d'encolure durant l'effort (auquel cas la main n'est pas nécessaire et des rènes longues sont totalement possibles), je ne vois pas trop ce à quoi vous pensez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 12:21

Kaïs a écrit:

Pas besoin de s'excuser: on discute, moi je voudrais juste que vous expliquiez votre raisonnement mécanique de "l'appui sur la main qui permet le repos"

Je ne m'excuse pas, n'en ayant pas le besoin, je tente seulement de calmer le jeu...

Je ne dis pas que "l'appui sur la main permet le repos"...je dis que le cheval "cherche l'appui sur la main pour trouver du soulagement"...ce qui est diamétralement opposé...
Cet appui que j'évoque n'est pas le fait du cavalier mais celui du cheval...
si vous avez interprété autrement c'est que je me suis mal exprimé et si c'est le cas merci a vous de me permettre de rétablir mon propos...

Je suis VISCERALEMENT opposé a tout appui sur la main venant du cavalier et cela quelle que soit la circonstance dans une utilisation "normale"

Kaïs a écrit:

Hormis un cheval qui étend son dos en faisant une extension d'encolure durant l'effort (auquel cas la main n'est pas nécessaire et des rènes longues sont totalement possibles), je ne vois pas trop ce à quoi vous pensez.

Le cheval monté propose 1/9ème de son poids sur son avant main et le cavalier y ajoute les 2/3 de son propre poids...

j'ai donc la faiblesse de penser que si un cheval en plein effort étend son dos par une extension d'encolure (donc accentue l'envoi du poids sur son avant main) il aggrave ainsi le déséquilibre existant naturellement et se verra bientôt en quête de la "rampe d'escalier" qui lui permettra de se rééquilibrer car il galopera de plus en plus fort derrière son déséquilibre....

Je parle là du cheval "en plein effort" que vous évoquez...dans la même attitude mais normale et décontractée le résultat est totalement différent...ce qui ne l'empêche pas d'être "sur les épaules"


De toute façon, je suis aussi VISCERALEMENT opposé a un "travail" (je dis bien "travail") en extension d'encolure rênes longues ou pas... sauf s'il s'agit d'une recherche a effet de décontraction ou récréation



Dernière édition par soffad le Lun 11 Juin 2012 - 10:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 12:31

Kaïs a écrit:
Sur votre photo je vois un cheval qu'on retient de trop avancer, qu'une martinguale limite de se mettre à l'envers

Absolument pas un qui se "repose sur la main" et donc va vers le bas

C'est bien ce que je dis: une photo on peut lui faire dire ce que l'on veut...et vous avez raison d' exprimer ce que vous y voyez...

mais je peux penser aussi que le cheval s'étant étendu vers le bas la cavalière l'a relevé et c'est cette dernière image que le photographe a fixé sur sa pellicule...Je peux aussi avoir raison...

Je met énormément de vidéos pour souligner mes écrits ou répondre a des questions...très rarement des photos !
Revenir en haut Aller en bas
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Ven 8 Juin 2012 - 22:46

n'ayant pas l'occasion de monter ni même de travailler mes chevaux ces derniers temps, je ne fait que contempler les écrits, ( tout en gardant la ferme idée de les essayer à l'occasion ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 11 Juin 2012 - 11:35

Kapouine a écrit:
n'ayant pas l'occasion de monter ni même de travailler mes chevaux ces derniers temps, je ne fait que contempler les écrits, ( tout en gardant la ferme idée de les essayer à l'occasion ).
Merci de montrer votre intérêt pour notre discussion et de la préserver pour plus tard (plus tard que j'espère le plus proche possible)...

Je souhaite vivement qu'on n'hésite surtout pas de commenter ces écrits, d'émettre des opinions, de confirmez ou d'infirmez ce qu'on y lit...

Ce n'est que par la discussion, même virtuelle, qu'on progresse...et surtout si les deux parties ont quelques divergences de point de vue...

Et si le condensé de ces discussions pouvait se terminer (ou se prolonger) par une mise en pratique a cheval c'est alors que chacun et chacune y trouveraient leur compte...c'est en tout cas ce que je ressens perso !
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 11 Juin 2012 - 17:48

Juste pour essayer de me cultiver un peu, je me suis penché avec beaucoup d'intérêt sur ce post.
Ca vous étonne? Moi aussi!

Ayant a ma disposition des chevaux qui font, pour certains (ou faisaient, pour d'autres) des GP à 140... j'en profite naturellement pour sauter assez régulièrement et je me suis donc dit que j'arriverais un peu à comprendre de quoi vous parlez. En vain.

Mon cher Soffad, ne t'en offusque pas, je suis un total ignare en la matière et, finalement, je crois que je suis bien content de ne pas me prendre la tête avec toutes vos questions existentielles et de conserver cette relation plutôt instinctive que j'ai avec ce que Kais appelle mes "grands chiens jaunes" (Hugh Kais! ).


Mais je n'ai pas pris le clavier pour cette simple (et assez inconstructive) remarque.
Dans ce fil de discussion, c'est ça qui m'a plu :

soffad a écrit:

C'était (vidéo ci dessous) l'époque "bénie" (bénie parce qu'elle nous a fournie de sacrés moments d'exaltations) ou nos chevaux étaient sans doute plus aptes que nous a décider de ce qui était bien ou pas bien...
.../...
Et pour en savoir plus sur cette période y a qu'a cliquer sur le lien :
http://www.equi-midi.fr/article-27--le-ranch-periode-d-une-vie-equestre-bien-remplie-49951029.html

Franchement, je me suis retrouvé en regardant ces quelques photos et vidéos.


Tout ça pour te dire, Soffad, que s'il ne s'agit que d'une "période" te concernant, d'autres continuent de monter dans cet état d'esprit, d'attraper un cheval dans le pré le matin et de partir a cru, en licol, chercher le pain dans le village à 2km, d'aller aux mures, de faire baignade dans la rivière... bref, de profiter de la vie et de faire plein de belles choses... sans se demander si l'équilibre de l'avant main passe par la rondeur de la franchise du geste?!!


Et si je veux faire plus compliqué... et bien, j'essaie juste de ne pas gêner ma monture.
J'essaie d'être insignifiant sur son dos, léger, dans le mouvement et de faire corps avec lui.

Vous allez probablement en rire mais pour travailler ça, je relâche tout le haut du corps, je détends les jambes... et je ferme les yeux! Il n'y a que le ventre et le bas du dos qui travaillent, autrement dit, le "hara" (
Article sur le Hara).
Les connaisseurs ne manquerons d'ailleurs pas de remarquer que "l'instinct" (que j'évoquais un peu plus haut, parlant de la manière dont je monte mes chevaux) est intimement lié au Hara.


Que les puristes veuillent bien m'excuser pour cette digression Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 11 Juin 2012 - 18:07

Quelques citations trouvées sur une autre page du même site (http://www.radio-canada.ca/par4/ind/musashi/m6.htm):

"L’intuition peut donner le jour à une théorie mais on n’a jamais vu une théorie donner le jour à une intuition."

(Le cavalier?) se doit d’être un "penseur holistique [...] de faire intuitivement confiance à des indices impalpables s’il veut faire face à des problèmes infiniment trop complexes pour relever de l’analyse rationnelle."

"Dans les situations complexes, critiques ou confuses, il faut souvent renoncer à chercher... pour «trouver d’abord»! "

Ca vous cause?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 11 Juin 2012 - 21:45

Eric a écrit:
d'autres continuent de monter dans cet état d'esprit, d'attraper un cheval dans le pré le matin et de partir a cru, en licol, chercher le pain dans le village à 2km, d'aller aux mures, de faire baignade dans la rivière... bref, de profiter de la vie et de faire plein de belles choses... sans se demander si l'équilibre de l'avant main passe par la rondeur de la franchise du geste?!!

Les deux options te semblent-elles si incompatibles que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 11 Juin 2012 - 21:55

Citation :
"L’intuition peut donner le jour à une théorie mais on n’a jamais vu une théorie donner le jour à une intuition."

(Le cavalier?) se doit d’être un "penseur holistique [...] de faire intuitivement confiance à des indices impalpables s’il veut faire face à des problèmes infiniment trop complexes pour relever de l’analyse rationnelle."

"Dans les situations complexes, critiques ou confuses, il faut souvent renoncer à chercher... pour «trouver d’abord»! "

Ca vous cause?

Haha, oui ça me parle! Quand trop d'analyse tue l'analyse....

Mais je rejoins Pascale sur sa question, le tout est de savoir trouver un juste milieu Wink

En tout cas Soffad, je suis également le post avec attention car ma baleine blonde va bientôt faire ses débuts à l'obstacle! J'espère avoir l'occasion d'expérimenter et de discuter avec vous de tout ça dans un futur proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 11 Juin 2012 - 22:32

Ôkami a écrit:

Mais je rejoins Pascale sur sa question, le tout est de savoir trouver un juste milieu Wink



Je ne cherche pas du tout le milieu, mais plutôt à aller dans les deux extrêmes Very Happy (l'analyse et la technique pour pousser encore un peu plus loin dans des projets déjantés, quand "l'instinct" ne suffit plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Lun 11 Juin 2012 - 23:45

Eric a écrit:
Quelques citations trouvées sur une autre page du même site (http://www.radio-canada.ca/par4/ind/musashi/m6.htm):

"L’intuition peut donner le jour à une théorie mais on n’a jamais vu une théorie donner le jour à une intuition."

(Le cavalier?) se doit d’être un "penseur holistique [...] de faire intuitivement confiance à des indices impalpables s’il veut faire face à des problèmes infiniment trop complexes pour relever de l’analyse rationnelle."

"Dans les situations complexes, critiques ou confuses, il faut souvent renoncer à chercher... pour «trouver d’abord»! "

Ca vous cause?
Mon cher ERIC...a tellement vous interroger vous ne devez certainement pas vous ennuyer...et en cela je vous félicite très sincèrement...très cordialement H.
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mar 12 Juin 2012 - 13:27

soffad a écrit:
a tellement vous interroger vous ne devez certainement pas vous ennuyer
N'est ce pas là l'essence même de votre signature? Wink

Ceci étant, si vous avez bien lu mon message, ma pratique est plutôt à l'opposé d'un "trop de réflexion".
N'ayant aucune base technique sérieuse, je fais le vide et je laisse faire.

Plus sérieusement, vous l'aurez probablement compris, je réagissais simplement aux inquiétudes que vous avez précédemment émises sur l'intérêt que nous portions à vos messages.
Au delà de ces inquiétudes, je n'avais en effet aucune raison de m’immiscer dans ce débat technique qui me dépasse totalement.
Encore désolé pour cette digression mais au moins, maintenant, vous savez que vous êtes lu (même par des ignares ).

Cdlt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mar 12 Juin 2012 - 13:36

pascaleW58 a écrit:
Eric a écrit:
d'autres continuent de monter dans cet état d'esprit, d'attraper un cheval dans le pré le matin et de partir a cru, en licol, chercher le pain dans le village à 2km, d'aller aux mures, de faire baignade dans la rivière... bref, de profiter de la vie et de faire plein de belles choses... sans se demander si l'équilibre de l'avant main passe par la rondeur de la franchise du geste?!!

Les deux options te semblent-elles si incompatibles que ça ?

D'expérience, oui (malheureusement).

Tous les gens que je connais qui ont un certain niveau d'équitation (CSO, dressage...) n'éprouvent plus aucun plaisir à monter "nature".
J'en connais un qui ne monte pas s'il n'a pas SA selle.
Une autre pour qui un cheval n'a aucun intérêt s'il n'y a pas des barres à sauter (elle ne va même pas les voir dans le pré).
Et ce ne sont pas des exemples isolés.

Je ne critique pas. Chacun son plaisir.
Je ne fais pas non plus de généralité. Simple constat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mar 12 Juin 2012 - 18:36

[quote="Eric"]
soffad a écrit:
a tellement vous interroger vous ne devez certainement pas vous ennuyer
N'est ce pas là l'essence même de votre signature? Wink
Il s'agit d'une citation de J.d'Orgeix..
La mienne, personnelle: "A chacun sa vérité"
.
Eric a écrit:

Ceci étant, si vous avez bien lu mon message, ma pratique est plutôt à l'opposé d'un "trop de réflexion".
N'ayant aucune base technique sérieuse, je fais le vide et je laisse faire.
Vraiment aucun "travail" (muscu..assouplissements...etc...) sur votre cheval ?...Il me semble que j'ai lu de vous que vous sautiez avec lui...Juste une question: il est au pré...en box ?...Autre petite question: il est monté un peu..beaucoup ?...
Pardon si vous me jugez indiscret...
Revenir en haut Aller en bas
Ôkami
Déchainé


Messages : 502
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 30
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 13 Juin 2012 - 0:49

Citation :
Je ne cherche pas du tout le milieu, mais plutôt à aller dans les deux extrêmes

MDR c'est pourtant le meilleur moyen d'y parvenir à mon sens Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 13 Juin 2012 - 0:51

soffad a écrit:

Vraiment aucun "travail" (muscu..assouplissements...etc...) sur votre cheval ?...Il me semble que j'ai lu de vous que vous sautiez avec lui...Juste une question: il est au pré...en box ?...Autre petite question: il est monté un peu..beaucoup ?...
Pardon si vous me jugez indiscret...

Ne craignez pas d'être indiscret.
Ce club-house virtuel que nous a ouvert Kais est là pour papoter et si je n'étais pas dans cet état d'esprit, j'irais siroter ma bière en un autre lieu.

Nos chevaux sont tout le temps au pré, actuellement en deux groupes (2+3).

Je vous passe tout un tas de petits détails sans grand intérêt pour ce sujet mais je monte actuellement deux juments qui ont respectivement 15 et 16 ans.
  • Je leur fais faire du cardio (séances de trotting... quand je me suis levé un peu tard et que les croissants sont attendus Razz )
  • Un peu de muscu (je leur fais travailler le dos en... en fait, je ne saurais pas trop bien l'expliquer! J'essaie d'avoir la jument toute ronde sous moi, comme prête à bondir, plutôt qu'un machin tout raplapla, prêt à brouter!)
  • Beaucoup de jeux, pour stimuler l'autonomie des bestiaux
  • Et aussi pas mal de massages (pas des gratouilles, non, des vrais massages, à vous faire transpirer en plein hiver!).

Elles sont montées chacune à peu près une fois par semaine.
A certaines périodes de l'année, elles peuvent être montées tous les jours, 4 ou 5 jours d'affilée (mais on évite dans ce cas d'enchainer les scéances de cardio et de muscu).

Précision importante (pour l'idée que vous essayez de vous faire de la situation) : ma femme est une EXCELLENTE cavalière.
C'est elle qui fait du CSO et qui a initialement (très bien) dressé les quadrupèdes. Je joue donc sur du velours Very Happy .
J'ai des formule 1 entre les pattes et il suffit juste que je ne me trompe pas de bouton.
Ma grande chance, dans cette affaire, est probablement que les boutons soient déjà là.. je n'ai eu qu'à les trouver et à comprendre comment les utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 13 Juin 2012 - 1:20

Je suis rassuré car a vous lire il semblait que vous ne faisiez qu'enfourcher vos chevaux, tout lâcher et vogue la galère...
J'espère avoir le plaisir de discuter avec votre dame (et avec vous) sur la façon dont le cheval d'obstacle se sert d'abord de nous et les moyens pour nous de renverser la situation...
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 13 Juin 2012 - 1:53

soffad a écrit:
a vous lire il semblait que vous ne faisiez qu'enfourcher vos chevaux, tout lâcher et vogue la galère...

Vogue la galère?!!
Il y a un coté "laborieux" derrière cette expression qui n'a rien à voir avec ma pratique.


soffad a écrit:
J'espère avoir le plaisir de discuter avec votre dame (et avec vous) sur la façon dont le cheval d'obstacle se sert d'abord de nous et les moyens pour nous de renverser la situation...
(Pardon)
Par ce que mon cheval se sert de moi quand on saute???
Le saloooopard! Je vais lui dire deux mots demain

Non, sérieusement, si vous pensez pouvoir expliquer simplement et en qques lignes ce que vous avez voulu dire, je vous lirais avec grand intérêt.

Sinon, ce n'est pas grave.
Je le répète, mon intention initiale n'était pas de venir perturber ces échanges qui sont bien au delà de ma capacité de compréhension.

Pour info, ma préoccupation actuelle à l'obstacle est d'arriver à amener ma monture dans la bonne foulée (et comme les deux juments sont TRES différentes, ben... j'ai encrore une bonne marge de progression Wink )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Mer 13 Juin 2012 - 9:36

Eric a écrit:

(Pardon)
Par ce que mon cheval se sert de moi quand on saute???
Le saloooopard! Je vais lui dire deux mots demain

Non, sérieusement, si vous pensez pouvoir expliquer simplement et en qques lignes ce que vous avez voulu dire, je vous lirais avec grand intérêt.

Sinon, ce n'est pas grave.

Peu de mots suffiront...si on ne se considère pas comme "excellent" écuyer ou cavalier (ce qui est mon cas) mais seulement dresseur "moyen" on doit en priorité compter sur les réactions du cheval pour comprendre et mettre en pratique ce qu'on pense devoir faire...

Eric a écrit:

Je le répète, mon intention initiale n'était pas de venir perturber ces échanges qui sont bien au delà de ma capacité de compréhension.

Toutes mes explications techniques (d'inspiration Orgeix) sont a la portée de n'importe quel G5 ou 6 ...Je crois que là vous jouez les faux modestes...

Eric a écrit:

Pour info, ma préoccupation actuelle à l'obstacle est d'arriver à amener ma monture dans la bonne foulée (et comme les deux juments sont TRES différentes, ben... j'ai encrore une bonne marge de progression Wink )
L'important n'est pas la recherche de la bonne foulée (elle est secondaire) mais l'équilibrage du cheval a obtenir dans la zone d'abord...

Revenir en haut Aller en bas
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 14 Juin 2012 - 0:27

Eric a écrit:
ma préoccupation actuelle à l'obstacle est d'arriver à amener ma monture dans la bonne foulée

C'est déjà pas mal ! Moi, comme je n'y arrive pas, j'ai décidé à la place d'apprendre à ma monture à arriver dans la bonne foulée ! C'est elle qui saute, d'abord, c'est son problème !!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 14 Juin 2012 - 10:10

@Soffad

1) Toujours pas compris en quoi mon cheval se servirait de moi quand je saute

2) Sur ma prétendue fausse modestie, vous vous trompez. J'ai un très bon feeling mais, pour avoir un peu regardé le programme des galops, je serais incapabale d'en passer un. Comme dis ma femme, je fais (très bonne) illusion.
Mais je m'intéresse (le fait que j'ai lu votre post en est la preuve).

3) Sur l'abord de l'obstacle, vous avez probablement raison mais ce n'est pas du tout ce que je ressens.
Si on parle bien de la même chose par "avoir son cheval en équilibre", certes, on ne peux rien faire sans ça... ou alors c'est qu'on ne lui demande rien d'autre que de nous emmener d'un point A à un point B, sans difficulté de parcours.
De là à dire que l’amener dans la bonne foulée est secondaire... ???!!!!
Désolé mais si vous n'êtes pas dans le rythme, il va décoller trop tôt ou trop tard... et si vous avez un peu gros en face, vous allez le mettre dedans.
Tout pareil si vous n'avez pas la bonne vitesse et le petit truc pour lui demander "d'exploser" au bon moment.


@Norie

C'est ce que je fais avec mes guignols!
Sauf que ça peut marcher sur un obstacle isolé et pas trop gros.
Si t'enchaine des combinaisons, il faut un bourri avec vachement de métier pour que ça passe tout seul sans rien faire!
Mais ta remarque rejoins tout à fait ce que je disais plus haut : quand on ne sait pas pas, quand on ne sent pas, laisser faire. Le cheval se débrouillera toujours mieux tout seul qu'avec qqn qui fait n'importe quoi su son dos!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 14 Juin 2012 - 11:58

Eric a écrit:
@Soffad

1) Toujours pas compris en quoi mon cheval se servirait de moi quand je saute
Je ne crois pas avoir dit qu'un cheval se servirait de nous..seulement qu'il peut être en mesure de nous faire comprendre certaines choses...si, comme disait les anciens, nous avons des fesses "intelligentes"...

Eric a écrit:

2) Sur ma prétendue fausse modestie, vous vous trompez. J'ai un très bon feeling mais, pour avoir un peu regardé le programme des galops, je serais incapabale d'en passer un. Comme dis ma femme, je fais (très bonne) illusion.
Mais je m'intéresse (le fait que j'ai lu votre post en est la preuve).
Je vous conseille mon site...c'est beaucoup plus complet....même pas un G2ou3 ?.. je continue a penser que vous jouez au faux modeste...inconsciemment ou pas !

Eric a écrit:

3) Sur l'abord de l'obstacle, vous avez probablement raison mais ce n'est pas du tout ce que je ressens.
Si on parle bien de la même chose par "avoir son cheval en équilibre", certes, on ne peux rien faire sans ça... ou alors c'est qu'on ne lui demande rien d'autre que de nous emmener d'un point A à un point B, sans difficulté de parcours.
Ce n'est que parce qu'il sera en équilibre que vous pourrez surmonter les difficultés du parcours...vos interventions passerons..votre propre équilibre jouera positivement...
Sans cette équilibrage de votre cheval rien ou presque rien de tout cela...
.

Eric a écrit:

De là à dire que l’amener dans la bonne foulée est secondaire... ???!!!!
Désolé mais si vous n'êtes pas dans le rythme, il va décoller trop tôt ou trop tard... et si vous avez un peu gros en face, vous allez le mettre dedans.
Tout pareil si vous n'avez pas la bonne vitesse et le petit truc pour lui demander "d'exploser" au bon moment.
Dites moi, pour quelqu'un qui dit ne rien faire a cheval !!!
En ce qui concerne la bonne foulée, a moins de faire des parcours a 140 ou 150 je persiste et je signe



Revenir en haut Aller en bas
Eric
Militant


Messages : 228
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Eure et Loir (entre Chartres et Le Mans)

MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Jeu 14 Juin 2012 - 21:52

@Soffad
Hier, vous évoquiez le fait qu'un cheval se servait de nous à l'obstacle et qu'il fallait apprendre à renverser la situation... (votre message de 0:20)

Cette réflexion m'a interpellé à la fois par sa simplicité, sa clarté et par le fait que je ne voyais vraiment pas à quoi elle s'appliquait.
Je suis toujours perplexe.


Sinon, sur le fond, je crois que vous ne m'avez pas encore bien cerné.


Typiquement, pour moi, la phrase qui suit est une nouvelle fois un gros point d'interrogation :

Citation :
Ce n'est que parce qu'il sera en équilibre que vous pourrez surmonter les difficultés du parcours...vos interventions passerons..votre propre équilibre jouera positivement...
Sans cette équilibrage de votre cheval rien ou presque rien de tout cela....

Pour moi, le cheval et le cavalier ne doivent faire qu'un, et tout doit être en équilibre... sinon, ça marche pas!
Point barre.

Ce qui ne m'empêche pas de monter relativement bien (vous voyez qu'il n'y a aucune fausse modestie dans mon propos) des bêtes de concours.

Donc, oui, celà peut vous paraitre curieux, je ne connais aucune théorie, mais je passe des barres à 140 sans me balader de la tête à la queue (ou pas trop).
Les chevaux y sont naturellement pour beaucoup... et moi je m'éclate!

Parfois, je me dis qu'il y a peut-être un peu d'hérédité.
Mon grand père était cosaque. Il me racontait qu'il coursait les chars allemands à cheval et balançait des grenades dans les trains de chenilles! (mais c'est un autre sujet).

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les débuts du dressage à l'obstacle...   Aujourd'hui à 1:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Les débuts du dressage à l'obstacle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les débuts du dressage à l'obstacle...
» Selle de dressage
» cherche étrivières dressage boucle en bas
» quelle marque pour un collier de dressage
» Position à l'obstacle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Travail, dressage & éducation du cheval-
Sauter vers: