CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qisaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Qisaria   Jeu 8 Nov 2012 - 0:14

Dite Kissi ou Kiss en fonction des jours : la p'tite dernière... qui a bien le caractère de petite peste qui va avec !

Elle est arrivée à la maison, enfin, à la pension, suite à l'annonce de l'emphysème d'Oma il y a 2 ans. Elle était au pré, seule depuis son sevrage - elle avait 6 ans - pas débourrée, toujours fait ce qu'elle avait eu envie... Un phénomène, tout le contraire de mon gentil hongre sage et patient !
C'est une jument grise, qui a été palomino un bon bout de temps avant que la teinture s'en aille Very Happy , genre hispano arabe.



Le débourrage a été facile, le reste plus épique - il a fallu lui passer ses mauvaises habitudes, lui apprendre à respecter les gens, les autres chevaux, le matériel... et elle est pleine de sang la demoiselle !

Après son épisode de maladie de Lyme du printemps, son coude qui fait un bruit comme s'il allait se couper en 2 (mais radio écho tout est normal...), on reprend doucement le boulot, les balades, et surtout le "travail" à pied, qu'elle aime beaucoup : du coup je m'initie à l'étho avec des bouquins et les conseils d'une copine qui monte western depuis peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Jeu 4 Avr 2013 - 0:21

Et voilà, je viens de me rendre compte ce WE que la Kissi a fait des gros progrès... et que son post est quasi vide. Donc on va essayer de compléter un peu...

Ce WE, donc, première endurance de la saison et de l'année pour la miss, engagée par suite de la mise en grève de son collègue (faudra aussi que je complète le post d'Oma un de ces jours), du coup, 30km, vitesse imposée 12-15km/h, sur un terrain pas facile et après des bonnes pluies le samedi, et tout l'hiver d'ailleurs.

Bref... le but de la manoeuvre, c'était de ne pas être éliminées, mais de finir au minimum de vitesse, Kissi ayant toujours des cardiaques merdiques. En bonus, une sortie avec des potes pour se faire plaisir.

Premier contrôle véto correct, sauf le retour du trotting, où la miss a fait une belle démo d'épaule en dedans sur toute la longueur du retour... alors que droit ç'aurait été mieux pour voir si çà boitait ou pas. Premiers progrès, par rapport à la dernière fois qu'on avait couru à cet endroit : pas de ronflements intempestifs face aux daims de l'élevage le long de l'aire de trotting, du coup cardiaque raisonnable au départ (56, contre plus de 100 il y a 2 ans)

Le départ était relativement cool (elle buvait de l'Homéocalm depuis la veille), les 5 premiers kilomètres un peu moins, puisque le terrain fortement vallonné, empierré, glissant, et sinueux ne nous permettait pas d'avancer... du coup elle a aussi fait des belles démo de galop sur place, mais pas de levades comme la semaine d'avant en balade. Niveau rassembler, elle est passée de jument qui se traine sur les épaules à jument qui se pousse vraiment en 1 WE, tout çà en suivant un cheval d'expérience sur une balade de 2-3h aux 3 allures sur du dénivelé 15 jours avant. Aux 10 premiers kilomètres, on avait 7 ou 8 minutes de retard sur le temps maximal "autorisé"... et on n'avait pas l'impression qu'on arriverait à les rattraper à un moment, vu les chemins qu'on prenait.

Mais les 10 km suivants étaient nettement mieux, chemins herbeux, relativement plats et droits, larges... qui incitent au galop. Donc on a pratiquement tout fait au petit galop, cadencé, confortable, sans tirer, voire rênes longues et même à certains moments en extension d'encolure (çà n'était jamais arrivé avant !) avec les 2 copains qui passaient alternativement devant, derrière, sur les côtés, sans trop émouvoir la bête, juste à provoquer un changement de pied par surprise, qui tombait d'ailleurs très bien vu qu'elle n'était que sur le pied gauche depuis le début de la course (faudra un jour que je me décide à lui apprendre à partir sur le pied demandé...).

Du coup, après un moment de panique à se demander combien de retard on pouvait avoir, vu que pas de signe du panneau 15km au moment où on aurait dû passer pas loin du 20... on est passés devant le 20. Le 15 y était, apparemment, mais forts occupés à enjamber les tuyaux d'irrigations de maïs à peine enterrés, personne ne l'a vu, alors qu'il était contre une des sorties de tuyau, justement. En fait, on a rattrapé notre retard, et gagné un peu d'avance sur le temps maximal à ce moment là, une petite dizaine de minutes bien utiles pour finir la course plus relax.

Le dernier tiers était moins bien que celui du milieu, mais quand même mieux que le premier : bitume, dénivelé, chemins blancs, beaucoup de grosses pierres quand même, et une descente dans un virage à 90° dans les bois avec un genre de marches... qu'elle a négocié impeccable. Seul moment de chauffe, quand on s'est fait doubler par les concurrents de la 90km, qu'un des copains a voulu suivre, en plus... mais arrivée dans les temps, tranquillement.

Contrôle final çà passe nickel aux allures, droit cette fois ci, cardiaque pas terrible, mais dans ses habitudes, jument alerte qui cherche à manger, donc tout va bien. Le lendemain, pas de problème, ni boiterie ni engorgement ni baisse de moral, mais là elle est encore en vacances pour quelques jours !


Bilan de la course :
- après la maladie de Lyme de l'an dernier, le coude qui craque tant qu'il peut, elle a fini impeccable une course pas facile sans avoir eu 2 fois trop d'entraînement. Donc elle a quand même un peu d'espoir en endurance

- elle a gagné en équilibre, elle ne glisse pratiquement plus, pourtant elle est toujours pieds nus en Renegades, et je n'ai pas l'impression d'avoir changé quoi que ce soit au parage, et toujours en hackamore. Mais elle a enfin fini de grandir, elle n'est plus malade (et Dieu sait depuis combien de temps elle l'était sans le montrer vraiment...), c'est vrai aussi que c'était la première course avec la "nouvelle selle" qu'elle a depuis un an, et surtout elle commence enfin à se propulser

- propulsion, j'ai vu la différence suite à la sortie longue en extérieur derrière un cheval qui a grosso modo les mêmes allures, où elle a réussi à se caler derrière (elle est très souvent devant en balade, parce qu'il faut souvent "emmener" des gens...). On a aussi commencé cet hiver à longer en Pessoa, bon, c'est pas la fréquence qui a dû changer grand chose, parceque 5 minutes tous les 15 jours de Pessoa, c'est pas de l'intensif... Cet hiver aussi, on a commencé à bosser le travail de flexions manière western, et le "travail intelligent" en carrière, çà par contre, çà a pu améliorer aussi les choses.

Du coup, on continuera les efforts après la semaine de repos, prochaine course si tout va bien prévue dans un mois.
Il faudra qu'on améliore :
- la tenue de route dans les virages, quand c'est serré, çà tourne souvent de l'épaule, donc le postérieur dérape un peu
- le laisser partir des concurrents devant sans chauffer comme une tordue
- le cardiaque de retour, mais là, pas de pistes...
- l'embarquement dans le van
Et moi, faut que je me remette au footing, parce que la grimpette de côte en bottes en trottant à côté de la jument... çà ne dure pas longtemps ! mais çà a l'air de la faire rire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Qisaria   Sam 6 Avr 2013 - 16:59



Pas le temps de bien commenter, mais j'ai tout lu avec attention Smile .
Intéressant ton CR Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia
Déchainé


Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 45
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: Qisaria   Dim 7 Avr 2013 - 21:06

aussi.
Pour ton cardiaque trop élevé en fin de course, apparemment il est conseillé de travailler le cardiaque en faisant de longues sorties au pas régulièrement (3 ou 4 heures), mais peut être que tu le fais déjà!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Mar 6 Aoû 2013 - 21:43

Dimanche dernier "petite" endurance... 60km, en terrain boisé pas trop vallonné, un régal... Bon faut pas regarder les résultats, mais juste la course...

On part à 2, avec une cavalière du club dont le cheval s'est déjà qualifié sur 60km au même endroit l'année dernière. Lui tourne en général très vite (15km/h), la mienne est bien à des allures plus lentes (12-13km/h), et surtout c'est sa première 60, mais étant les 2 seules du club sur cette course... on part ensemble, avec projet de séparation dès que çà le fait plus.

Les chemins sont assez variés, çà tourne, monte et descend un peu, pas mal de bois... la course est jolie, comme en plus on est parties de bonne heure, vers 8h, il fait encore relativement frais, le réveil difficile à 4h30 est oublié !
Au panneau 5km on a... 3minutes d'avance par rapport à la vitesse max (15km/h), ce qui veut dire qu'on va très/trop vite. Sur cette course les années précédentes, on est toujours à 12km/h ou moins sur les 5 premiers km. Bon, çà a l'air d'aller pour le moment, je continue à suivre l'autre cheval, la jument ne peine pas, veut avancer, accepte d'être devant par moments, alors que d'habitude elle n'aime pas passer à côté et refuse d'avancer si elle se retrouve devant.

A 10km on a toujours notre avance...sur les 15km/h... c'est pas prévu çà ! Suit une grande descente, petit chemin sinueux et raviné dans les bois, j'essaie de laisser partir le copain devant en descendant au pas, Kiss pas d'accord trottine, en crabe, hoche la tête... je cède avant qu'on finisse par terre, le chemin étant très pentu, très étroit et quand même bien creusé au milieu. Donc on rejoint gentiment le copain, la jument suit toujours à 15 à l'heure... J'essaie de lâcher le pote plusieurs fois, même scénario (et elle a trendance à se lenver quand elle s'énerve), ayant fait un joli cabré retourné avec elle récemment, je tente pas le diable, je rattrape). On ne rejoint d'autres chevaux (qui auraient pu permettre de la caler) qu'à la fin de la 1° boucle... donc Kiss a fini boucle à plus de 15 à l'heure de moyenne... récup correcte (48 de cardiaque à l'intermédiaire, c'est déjà bien sur une course "normale", en tenant compte de la distance, de la chaleur, de la vitesse, c'est très bien pour elle). Par contre les allures sont limite, mais passables, en même temps çà fait bien 15 jours que je ne la sentais pas symétrique au galop en carrière , et que j'ai laissé tel quel...

Elle mange, boit, vise les bières, broute... et c'est l'heure de repartir, toutes seules, le copain est sorti pour boiterie.

Et... départ toutes seules sans problème, jument plus cool, heureusement, mais en forme, elle vise les chevaux devant, qu'on rattrape, et qu'on suit un petit moment, jusqu'à la première assistance, où ils nous mettent des mètres plein la vue (ils tournent sur 90km, et vont donc beaucoup plus vite...) J'essaie de perdre mon avance, de rouler cool, mais pas moyen, la bête est en forme... et on tourne toujours autour de 15km/h ! Elle est relativement sage, assez à l'écoute, départs au galop sur le bon pied, retour au trot à la demande, au pas c'est plus dur, mais elle finit par comprendre que çà permet de souffler, et de passer les zones difficiles (genre bourbier avec de la boue jusqu'au boulet). Un des câbles des Renegades aux postérieurs casse en plein galop, je m'en rend compte au bruit bizarre que fait la grolle à moitié défaite, descente de cheval, déchaussage sans trop de problème (c'est la journée des miracles), du coup tentative réussie de déchaussage volontaire du 2° postérieur, Renées qu'on laissera à la prochaine assistance. Les Gloves devant ont tenu les 2 boucles malgré la boue et les flaques, çà c'est cool, devant elle est plus chatouilleuse que derrière.
Je n'ai pas vu passer les 30 km, me suis régalée avec la bestiole comme je pensais pas pouvoir le faire...
Arrivée presque à l'heure prévue, j'ai réussi à perdre mon trop plein d'avance, mais pas à rouler aussi cool que j'aurai voulu.

Par contre... niveau métabolique, la récup est super (elle mange, boit, crottine normalement), mais niveau allures... les postérieurs sont raides, et au trotting final, quand je vois le hochement de tête... l'antérieur droit est franchement boiteux... donc éliminées... mais globalement ravie de la course qu'a fait la jument...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Mar 6 Aoû 2013 - 22:03



Ben oui, parceque bilan de la course :

En négatif :
- embarquement en van, y'a pas de miracle, on n'a rien bossé donc aucun progrès.
- boiterie finale, de ma faute aussi probablement, parceque pas écouté la jument qui n'était pas aussi symétrique que d'habitude en carrière au galop... donc rien fait, donc punition à l'arrivée sur les postérieurs. Niveau antérieurs, le droit c'est celui qui fait un bruit affreux depuis 1an et demi, la vitesse sur terrain dur n'a pas dû l'arranger, et c'est du coude (et pas des pieds... n'en déplaise à certains) qu'elle a l'air de boiter
- on n'arrive toujours pas à laisser partir calmement un copain de route... autre sujet de travail pour le futur.

En positif (en drenier parceque y'en a quand même beaucoup)

- niveau métabolique, elle a très très bien tenu la distance, à une vitesse inimaginable (et pas du tout raisonnable), alors qu'il fgaisait chaud et qu'elle n'aime pas la chaleur. Donc la jument que je pensais pas douée a en fait du potentiel... quand elle s'y met. Mais l'assistance était au top, et j'avais tondu juste l'encolure et le poitrail, çà a dû aider pas mal. En plus la 2° boucle seule, c'est toujours compliqué, là c'est passé impec', heureusement, pas moment on rattrapait d'autres concurrents, qu'elle arrivait à laisser partir devant un peu plus calmement que si c'est le copain d'écurie.

- Les Gloves sont toujours aussi bien, pas de déchaussage, même après la boue (par contre çà garde l'eau, après les flaques ou l'assistance, çà fait floc floc un moment, les pieds sont humides à l'arrivée), pas de frottements, pas de blessures, bonne adhérence au sol.

- on commence à avoir un début d'incurvation dans les virages, pas toujours, mais pas jamais non plus, et en hack c'est pas mal. On commence aussi à avoir un bon contrôle des allures avec copain, galop sur le pied demandé, et pas à fond les gamelles. Aucun "pile" à déplorer, quelques écarts, mais rien de méchant ; par contre elle sent super bien dès que je ne fais plus attention ou que je fatigue, elle en profite pour m'en coller une succession. Le travail en carrière commence à payer bounce 

Dans le genre "c'était mieux avant", quand j'ai commencé l'endurance, la devise c'était finir c'est gagner. Ben là, on a fini, et merci ma Kissi , parceque c'était pas une course simple, et que le lendemain elle disait bonjour comme si de rien n'était, contente de sortir du pré pour manger des carottes et des bordures d'herbe, même si encore un peu raide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
breizh-daglue
Déchainé


Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 30
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: Re: Qisaria   Mar 6 Aoû 2013 - 23:13

 chouette compte-rendu .... si un jour tu as le temps de nous détailler tes entrainements : durées , allures , vitesses , dénivellés : ça m'intéresse+++++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Qisaria   Mer 7 Aoû 2013 - 10:27

+1
Chouette CR.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Jeu 8 Aoû 2013 - 14:19

Niveau entraînements, j'ai pas vraiment de programme... je fais en fonction du temps (en heures et météo), de la forme du cheval, de l'état des sols, et de l'envie du jour... Si je vise une course en particulier, j'essaie de monter le même nombre d'heures dans la semaine que de dizaines de km pour la course, donc 6h/semaine au moins pour une 60...

Là en fait on a fait une 40 "cool" mi Juin, bien finie, récup correcte.
Donc 8 jours de repos, recommence à bosser un peu la jument, elle est en forme, on vise 60 début Août, soit 5 semaines plus tard.
Du coup - balades 1h30 le soir à la fraîche (retour à la tombée de la nuit, donc 22h en Juillet...), çà 2 fois par semaine en moyenne, on a des terrains avec un peu de dénivelé, mais pas énorme. Un peu plus le Samedi et/ou le Dimanche, en général 2-3h sur un des 2 jours.

En général aussi, j'essaie de caser au moins 1 séance en carrière à travailler calme (ben oui... on en est pas encore à faire du dressage...), incurvations, attitudes générale de la jument, galop dans le calme, un peu de flexions d'encolure / nuque aussi. Quand c'est bien on arrête, çà fait souvent 35-45 minutes, à peu près une à deux (rare) fois par semaine.

Et en général, 2 à 3 semaines avant une course à 2 boucles, j'essaie de caser une "balade pique nique", 3h le matin, 2h l'après midi, avec un super chemin sur le retour, un peu sinueux, un peu en fausse montée avec une belle bande en herbe au milieu... sur 4-5km, qui permet de faire jusqu'à 10-15 minutes de galop. Avec Kiss, pas spécialement d'affilée, elle n'a pas la tenue de son collègue (et elle voit plus de fantômes), et en fonction des piétons qu'on croise aussi, on ralentit ! Le reste se fait essentiellement au pas, en mode randonnée. Pause de 1à 2h le midi, pour boire et manger pour tout le monde.

En temps "normal", j'essaie de longer au moins une fois tous les 15 jours (1/2h), si pas 2, là j'ai eu la flemme, les chevaux étaient au pré, j'ai préféré monter...

En général, on marche 80% du temps, on trotte 15% du temps, et on galope pour le plaisir... mais c'est hyper variable... s'il fait chaud c'est calme, s'il fait bon avec des sols corrects on va trotter/galoper 50% du temps, mais pas d'affilée... En moyenne, on fait du 6-8km/h sur une balade... avec des portions à (beaucoup) plus, d'autres à moins !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
breizh-daglue
Déchainé


Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 30
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: Re: Qisaria   Jeu 8 Aoû 2013 - 22:20

ok ça rejoint à peu près ce que je fais ... Tu arrives à faire tout ça pieds-nus ou tu chausses systématiquement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Jeu 8 Aoû 2013 - 23:35

Sur la jument, je chausse systématiquement devant en balade (elle a les pieds assez plats, genre pur sang, du coup elle n'aime pas du tout les cailloux), pas contre derrière c'est uniquement pour des sorties plus longues ou plus caillouteuses prévues.

En carrière, jamais, sur aucun des 2 chevaux. Sauf pour tester les Gloves juste reçues, quand je sais que je n'ai pas le temps de partir en balade, mais que je n'ai pas la patience d'attendre pour essayer !

Par contre, le trotteur qui a des moins mauvais pieds devant, n'a pas eu de chaussures aux pieds depuis le mois d'Octobre... il bosse moins qu'avant, mais on a quand même réussi à faire 2-3 heures de balade aux 3 allures, pieds nus, en choisissant les terrains of course !

Mais par contre je dis pas que mon système est parfait, niveau entraînements comme niveau chaussage  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Mer 5 Aoû 2015 - 21:38

Honte à moi, çà fait 2 ans que le post n'a plus de nouvelles...

Dans les dernières, celle qui me fait le plus plaisir, c'est d'avoir qualifié ma bête sur 60km en endurance Dimanche, par plus de 30°C à l'ombre, sur l'endurance où on avait été sorties pour boiterie il y a justement 2 ans. Sur une jument qui ne supporte pas bien la chaleur, et pour qui j'étais partie pour courir au minimum syndical (12km/h), c'est d'autant mieux, puisqu'on a bouclé nos 2 boucles à pratiquement 15km/h... avec une jument allante, qui demandait à avançait, qui galopait sur les 2 pieds en alternance, petit galop tranquillou. 1° boucle avec un copain qu'elle connaissait, 2° boucle départ seule (très très démotivant, le redépart seul), mais heureusement, on s'est faites rattrappées par un groupe au 7 ou 8° km, alors que je me voyais mal partie pour finir la course, solitude et chaleur aidant... on a suivi un peu les copains, mais ils trottaient trop vite pour ma jument, donc on a fini par repasser devant, et finir la course aux 3 allures comme d'hab', au lieu de trotter à 15 à l'heure tout du long. Moins fatigant, pour elle, plus motivant, et plus varié... elle a encore besoin de moments au pas pour souffler, et le trot rapide la fait mettre encore plus sur les épaules, donc fatiguer+++.

elle a toujours les oreilles en arrière quand elle n'est pas devant, dès qu'elle prend la tête çà repasse vers l'avant


Qualification qui me fait d'autant plus plaisir, que depuis le dernier post, on a découvert que ce qui provoquait son bruit affreux dans le coude droit était un kyste osseux sous-chondral, en gros un trou dans l'humérus juste au dessus du coude, associé à un peu d'arthrose dans ce même coude, et dans l'articulation sacro iliaque. Le report de poids sur le jarret gauche la faisait boiter à l'époque, mais sans lésion - le jarret était la plus propre de toutes les articulations radiographiées. Le coude ne faisait pas boiter, même après les tests de flexions.
Proposition de traitement  : chirurgie (mais y'en avait pour plus cher que la valeur de la jument, sans certitude  comme toujours, et comme çà faisait pas boiter directement, et qu'il y a avait déjà de l'arthrose... ce ne fut pas l'option choisie). 2° proposition de traitement, infiltration de cortisone, pour ralentir le processus, faite il y a 2 ans, pas renouvelée depuis, puisque jument pas boiteuse depuis.


Et elle est toujours pieds nus, par contre j'ai changé d'hipposandales, je suis passée aux Gloves au lieu des Renegades. Je les trouve nettement mieux, l'accroche au sol est meilleure, elles prennent moins de place autour du pied, donc sont plus discrètes, semblent moins la faire trébucher (mais çà, c'est peut être aussi un effet du boulot et de l'âge). Par contre, problème que je n'avais pas avec les Renegades, elles se dilatent énormément avec la chaleur : Dimanche matin au départ de la maison (6h30, 12°C dehors), j'ai eu du mal à les enfiler, Dimanche pendant la course (mini 30°c à l'ombre), déchaussages répétitifs, il y a un écart d'1 ou 2 mm tout le tour entre le sabot et la grolle, malgré les Power Straps, à l'arrêt - tu m'étonnes que çà déchausse, en plus, quand on arrose lors des assistances, on en met plein les godasses (chose que je n'avais pas prise en considération sur la première boucle), donc çà aide bien le pied à glisser dans la chaussure. En gros, j'ai fini ma boucle avec la Glove à la main, et j'ai mis 2 tours de Mueller tape à chaque antérieur avant de repartir sur la 2° boucle, ce qui a réglé le problème. Aux postérieurs, les Gloves étaient neuves, les Straps aussi, pas de déchaussage à déplorer, même si d'habitude c'est plutôt derrière que çà déconne, elle dévisse des postérieurs. Sur des Gloves neuves, çà n'a pas bouger, en plus, comme le trotting était sur terrain très dur et assez irrégulier (dans un pré, grillé, mais les empreintes laissées en hiver dans la boue étaient toujours là... juste très sèches !), j'ai laissé les Gloves pendant la pause, alors que d'habitude je déchausse, et je passe au contrôle pieds nus. Donc les postérieurs n'ont pas bougé sur 60km sans repose intermédiaire. Conclusion : plus les Gloves vieillissent, plus elles sont souples... et plus elles réagissent à la chaleur. Ce qui veut dire que si je continue comme çà, va falloir que je rachète une paire pour faire la saison d'endurance, c'était pas prévu !


J'ai aussi changé de parage, je faisais "toute seule" jusque là, avec bouquins et expérimentations diverses, mais surtout je laissais un peu (à peine 1mm) de paroi, puisqu'elle avait les pieds sensibles. J'ai fait venir un pareur, parceque çà fait presque 5 ans que je la pare, et je ne vois pas d'amélioration en morphologie de pied ni en sensibilité. Il m'a fait prendre conscience de 2 -3 gros détails, d'ailleurs faut que je complète mon sujet sur les soles, et surtout m'a dit de remonter jusqu'à la ligne blanche en faisant le roll. Lui ne touche pas ni à la sole ni à la fourchette, donc la jument n'était pas gênée du tout dans les jour suivants.


Dans les trucs qui ont changés en cours de route, il y a aussi la base de programme d'entraînement. Jusqu'à il y a 3 semaines ou 1 mois, je faisais beaucoup de pas, avec une grosse sortie le WE, mais finalement assez peu de trot et galop (en général, sur une balade normale de 2h, on trottait et galopait 10 minutes, j'avais "pour voir" chronométré les temps "pas au pas"). En testant encore une selle sur Oma, je me suis rendu compte qu'avec lui, qui ne fait pas grand chose de ses semaines, je faisais des sorties plus actives que sur la jument, qui était supposée courir en endurance... donc on a rajouté une ou 2 sorties "trotting" par semaine, avec environ 50-60 minutes tout cumulé de trot et galop sur 1h30 -2h de balade. Bien sur en choisissant les chemins, la plupart sont très très durs avec la sécheresse, et les heures de la journée, pour ne pas le faire quand il fait très très chaud. Même si j'ai continué à sortir Kiss aux heures chaudes, sorties plus calmes, certes, mais pour l'y habituer, elle a énormément de mal avec la chaleur en temps normal. Il paraît qu'on peut entraîner un cheval pour courir en endurance jusqu'en 60 en faisant uniquement du pas dans du dénivelé, mais sur Kiss, ce n'est pas la bonne option, puisqu'on part souvent seules, donc sur un pas assez peu actif, et il faudrait faire du très long, ce qui est assez ch*** seul, et que le pas ne lui permet pas de perdre du gras maintenir un poids acceptable (elle n'a pas de ration sauf carottes, AMV, MSM, gratte culs et menthe en plantes sèches, juste foin herbe foin pailleux sur pied). La première course de l'année début Mai, sur 40 km, elle a souffert alors qu'on tournait à 12km/h, avec un temps idéal, beau et pas très chaud, sol super chouette, mais jument ayant fait essentiellement du pas dans les sorties avant la course.


Je n'ai pas eu le temps ni le courage de trop monter en carrière, çà se ressent sur l'équilibre (plus sur les épaules), donc sur le pas (qui avance moins), sur l'ascension des montées (elle se tracte), sur le galop (qui n'est plus aussi ramassé ni aussi confortable), et sur la musculature du dos ; même s'ils sont au pré H24, ils ne bougent pas énormément, et, ayant eu des soucis de selle, son dos s'est passablement démusclé. Mais c'est en train de rentrer dans l'ordre. Même si j'ai eu des soucis de frottement il y a 15 jrs, j'essayais de galoper assise en extérieur, ce que j'arrivais à faire il y a encore 2 mois, quand on bossait encore en carrière de temps en temps, mais là le cul a trop de rebond donc je bouge donc le tapis bouge donc çà frotte. Elle a eu 2 zones bien dépoilées juste à l'arrière des matelassures, peau rosie, croûtes... Du coup j'ai ressorti le tapis mouton pour limiter les frottements avant de comprendre d'où çà pouvait venir. Problème du tapis mouton c'est qu'il est épais donc modifie l'assise de la selle donc la mienne... donc abandon de l'idée de le prendre pour la course. Dimanche je n'ai galopé qu'en équilibre, ce qui ne me satisfait pas car charge les épaules de la jument (et me rend plus susceptibles aux éventuels piles en plein galop qu'elle sait si bien faire...), mais ce qui a au moins eu le mérite de ne pas faire frotter sur les zones déjà abîmées, qui n'étaient pas pire que la veille de la course (du coup je vais encore avoir un tapis à revendre  )


Bilan de Dimanche, par rapport à il y a 2 ans :
      > en positif :
- qualifiée, donc pas de boiterie, pourtant les vétos sont toujours anti pieds nus sur cette course, et récupération OK, même si cardiaque final assez élevé, tout en étant correct pour elle (53bpm), surtout si on tient compte de la chaleur, et de la vitesse.
- très bon comportement sur la course, sauf pour laisser partir les nouveaux copains devant. C'est plus facile de les laisser derrière. Elle galope au bisou, comme en carrière. Elle s'étend de plus en plus souvent vers le bas, enfin, plutôt sur l'horizontale, au lieu de garder l'encolure manière girafe de l'arabe impatient, aux trois allures, le tout sans trop accélérer. Le galop rênes détendues devient possible.
- elle embarque très très bien dans le van, ce qui fait environ 1 an, depuis qu'elle voyage plus souvent et pas toujours pour des longs trajets,
- elle mange, boit, pisse, fait des crottins aussitôt arrivée (et ne grignote pas les châtaigniers ou les pieds de luzerne au passage comme d'habitude en balade)
- le lendemain, comme si rien ne s'était passé : pas raide, pas engorgée, pas de douleur dorsale - la prévention homéo / phyto / étirements marche !

     > en négatif et à améliorer :
- la tenue des godasses... déchaussage 5 fois au moins sur la première boucle, mon coéquipier riait jaune, çà fait perdre du temps, çà fait râler. Avec du Mueller tape ou des godasses neuves, c'est mieux. Par contre, Mueller tape à poser sur pied propre, et sec, sinon il glisse aussi. Quand il déborde sous les talons, c'est pas grave, en quelques kilomètres, il est usé donc disparu à cet endroit. Je pense essayer un jour les hippos collées, pour être tranquille.
- l'équilibre, donc les allures, à retourner bosser en carrière. Par contre on a commencer à aborder les déplacements latéraux dans les chemins (pour changer les idées quand les chevreuils passent dans les bois en faisant très très peur), elle le fait de mieux en mieux.
- dans l'idée de limiter l'effet furie qu'elle peut avoir quand elle part seule, j'avais donné plusieurs fois de l'Homéocalm, la veille, comme le jour même avant le départ, et fait une application d'Equanimity, équivalent équin du Feliway félin, pour ceux qui connaissent. Résultat, j'ai eu un grand moment de doute dans les 5 premiers kms, quand elle ne galopait plus sans accélérer le trot avant, quand il fallait la pousser au lieu de retenir comme d'habitude, j'ai cru qu'on n'arriverait jamais à finir ne serait-ce que la première boucle. L'effet de l'Homéocalm s'estompant, j'ai retrouvé ma jument allante, mais zen,  pourtant l'Equanimity ne dure que quelques heures en principe. Prochaine fois, l'un ou l'autre, mais pas les 2 !
- au contrôle véto, elle a bien compris qu'elle pouvait se gratter sur moi quand  le véto prend le cardiaque ; à ce moment là, on ne met pas de baffe ! va falloir travailler çà aussi  
- et moi, faut je bosse sur ma position... j'ai toujours les jambes en avant ! par contre, pas trop de courbatures le lendemain, la prévention bière marche bien aussi, j'ai oublié de prendre de l'Arnica le jour même alors que la jument en a eu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Qisaria   Mer 26 Aoû 2015 - 21:54

Intéressant le CR Smile

shamrock a écrit:


     > en négatif et à améliorer :
- la tenue des godasses... déchaussage 5 fois au moins sur la première boucle, mon coéquipier riait jaune, çà fait perdre du temps, çà fait râler. Avec du Mueller tape ou des godasses neuves, c'est mieux. Par contre, Mueller tape à poser sur pied propre, et sec, sinon il glisse aussi. Quand il déborde sous les talons, c'est pas grave, en quelques kilomètres, il est usé donc disparu à cet endroit.

Quand les gloves sont vieilles et ont pris du jeu, c'est mieux avec le Mueller tape. Et il ne faut pas hésiter à faire 3 ou 4 tours de Mueller autour du pied... plus t'en mets, mieux ça marche (j'en suis arrivée au point ou je crains plus d'abimer les boots en forçant à le enlever que de les perdre...). Tu les mets à la main uniquement ou tu utilise un maillet ? (le maillet m'a changé la vie, les x tours de Mueller aussi ...).

Le Mueller, sur 4 tours autour du pied j'en fait 2 qui dépassent à moitié pour se replier sous la sole (et les autre au ras du bas de la paroi). Ca le bloque et empêche qu'il ressorte de la chaussure. "Avant", je le mettais trop haut et il s'en allait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Qisaria   Mer 26 Aoû 2015 - 22:02

Citation :
j'ai laissé les Gloves pendant la pause, alors que d'habitude je déchausse, et je passe au contrôle pieds nus. Donc les postérieurs n'ont pas bougé sur 60km sans repose intermédiaire

J'ai laissé les gloves 4 jours d'affilée cet été (condition de rando) et 2 jours au printemps (condition de course d'orientation - 100km), sans problème majeur. Je desserre juste les gaiters pour la nuit. Les pieds "marinent" un peu si le temps est humide, mais sur 4 jours ça n'est pas très grave (et sur 8 pieds à chausser... bon gain de temps).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Ven 28 Aoû 2015 - 21:38

Merci Pascale pour tes commentaires, toujours instructifs !

pascaleW58 a écrit:

Quand les gloves sont vieilles et ont pris du jeu, c'est mieux avec le Mueller tape. Et il ne faut pas hésiter à faire 3 ou 4 tours de Mueller autour du pied... plus t'en mets, mieux ça marche (j'en suis arrivée au point ou je crains plus d'abimer les boots en forçant à le enlever que de les perdre...). Tu les mets à la main uniquement ou tu utilise un maillet ? (le maillet m'a changé la vie, les x tours de Mueller aussi ...).

J'utilise un maillet... parfois. Là je viens de découvrir le problème de la température extérieure sur des Gloves qui ont de l'âge : le matin, avant de partir de la maison, j'ai forcé, au maillet, pour les enfiler (7h du mat, environ 13-14°C de température ambiante). Le matin sur la course, avec 10°C de plus, et surtout l'humidité (arrosages du cheval et transpiration), les guêtres se sont agrandies d'1 bon cm, donc jeu autour du paturon de plus de 5mm. Le caoutchouc de la coque s'est dilaté aussi : là où le matin il touchait bien partout le pied, au cours de la première boucle j'aurais pu passer une lame de cure pied dans la largeur... et le mélange terre eau fait un très bon lubrifiant pour faire tomber les godasses Etonnant que je n'en aie pas perdu plus.

Pour la deuxième boucle, où la température a encore grimpé de bien 6-7°, pour atteindre plus de 30°, j'ai mis 2 tours de Mueller, uniquement sur les antérieurs : les Gloves ont tenu, mais c'était temps qu'on arrive, le Mueller posé sur pied pas tout à fait sec et pas tout à fait propre, a réussi à partir en biais, et la godasse avait un peu de jeu.
Sur les postérieurs, les Gloves étaient quasi neuves (un peu de rodage et deux courses de 40km à leur actif, je ne les mettais pas à la maison pour les garder en bon état, j'en ai une paire de vieilles pour l'arrière), donc pas moyen de mettre du Mueller dessous, çà n'aurait pas passé.
Leur caoutchouc prend moins de jeu que sur les vieilles, achetées d'occas l'année dernière, et bien servi depuis...


pascaleW58 a écrit:

Le Mueller, sur 4 tours autour du pied j'en fait 2 qui dépassent à moitié pour se replier sous la sole (et les autre au ras du bas de la paroi). Ca le bloque et empêche qu'il ressorte de la chaussure. "Avant", je le mettais trop haut et il s'en allait.

Oui, j'ai testé, le Mueller qui se barre quand tu enfiles la godasse... mais la dernière fois j'étais à la bourre (donc pas le temps de recommencer avant le deuxième départ), et il y en avait un peu qui était resté sous la coque.

Par contre le problème que j'ai avec la jument, c'est que ses pieds sont très bas : la paroi est trop courte en talon pour poser une hauteur de Mueller sans qu'il dépasse sous la sole, puisque je ne veux pas le laisser déborder sur la couronne. Quand j'ai vu l'état du truc à l'arrivée, complètement usé sous les talons, j'ai déculpabilisé d'avoir mis une surépaisseur locale faisant talonnette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Ven 28 Aoû 2015 - 21:43

pascaleW58 a écrit:
Citation :
j'ai laissé les Gloves pendant la pause, alors que d'habitude je déchausse, et je passe au contrôle pieds nus. Donc les postérieurs n'ont pas bougé sur 60km sans repose intermédiaire

J'ai laissé les gloves 4 jours d'affilée cet été (condition de rando) et 2 jours au printemps (condition de course d'orientation - 100km), sans problème majeur. Je desserre juste les gaiters pour la nuit. Les pieds "marinent" un peu si le temps est humide, mais sur 4 jours ça n'est pas très grave (et sur 8 pieds à chausser... bon gain de temps).

Ok... moi qui voulais toujours vérifier que çà n'avait pas frotté, qu'il n'y a pas de problème, laisser respirer les pieds... tu me rassures ! par contre j'essaierai de penser à desserrer les gaiters à la pause, mais faudra aussi que je pense à les resserrer après

Par contre, des adresses pour le Mueller ? là j'en ai recommandé chez SOSabots, avec les nouvelles Gloves, mais je trouve le rouleau assez cher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Qisaria   Dim 30 Aoû 2015 - 23:14

shamrock a écrit:


Par contre, des adresses pour le Mueller ? là j'en ai recommandé chez SOSabots, avec les nouvelles Gloves, mais je trouve le rouleau assez cher...


... je ne sais pas...
Faut se faire sponsoriser par Easycare  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Lun 31 Aoû 2015 - 20:05


Yapluka espérer qu'ils le refassent pour 2016 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamrock
Novice


Messages : 49
Date d'inscription : 06/11/2012

MessageSujet: Re: Qisaria   Dim 7 Fév 2016 - 21:12

Repris de boulot en carrière, suite à un épisode de boiterie on a travaillé essentiellement au pas... et j'ai découvert plein de trucs... essentiellement que si la cavalière fait bien, la jument fait bien "toute seule", puisqu'elle n'est pas dressée...
Optique : que j'arrive à maintenir une position correcte, des demandes correctes, et que la jument travaille avec son dos, en poussant derrière, sans se répandre comme d'habitude et sans s'ouvrir.

Si je tiens mes mains assez hautes, les coudes pliés et au corps... çà marche tout seul ou presque... dès que je reprends mes vieux défauts (mains basses très devant, bras pratiquement droits, buste en avant), çà marche beaucoup moins bien.

Donc travail sur la position, en faisant des points plusieurs fois dans la séance : coudes ? mains ? contact donc longueur de rênes ? utilisation des jambes ? attitude de la jument : encolure/tête et dos ? temps de réaction de la jument ?

Mise en application aussi du bouquin d'Heather Moffett, que j'ai commencé la semaine dernière : tourner en pivotant l'hémibassin intérieur vers l'avant, donc poids à l'intérieur, et en grandissant mon côté intérieur (sans s'affaler comme d'habitude) : la jument s'équilibre mieux, s'incurve mieux, instantanément.

Tout çà sur des grands cercles et des lignes droites, allonger/rétrécir l'allure, transitions pas arrêt à partir des différents modes de pas, reculer. Et en fait... c'est super dur de revenir aux bases avec quelqu'un à pied qui surveille et corrige dès que çà va plus. Par contre j'ai découvert des sensations que je n'espérais pas, une jument qui se porte en avant, et se juge voire est légèrement au delà de ses traces, un garrot qui monte, de l'activité sans précipitation ni nervosité... toujours un effet concierge de l'arabe dès qu'il y a un mouvement extérieur, mais sans méchanceté, en revenant vite au boulot.

Cà donne envie d'y revenir, de la magie comme çà... bon, niveau contact, c'est loin d'être au point, j'ai toujours mes rênes flottantes, mais l'attitude de la jument est bonne malgré tout... désolée, pas de photos, faudra me croire sur parole !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qisaria   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Qisaria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qisaria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Présentation des chevaux & de leur travail-
Sauter vers: