CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 adapter le poil au travail ou le travail au poil ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
breizh-daglue
Déchainé
avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 31
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Sam 3 Mar 2012 - 10:59

Je rebondis sur la remarque de Katia à propos du poil au travail :

Citation :
C'est pas pratique pour le travail,

Toujours politiquement incorrect tongue mais moi j'ai craqué, après deux ans tout poilu j'ai ressorti la tondeuse en début d'année et racheté des couvertures pendant les soldes.
Du coup le poney reste bien sec (et propre .. à 4 heures le matin, à la lueur de la lampe frontale ça prend tout son sens ) tout le temps ( il restait souvent trempé une partie de la matinée et je ne parle même pas des trottings) .En plus à ma grande surprise il est dix fois moins essouflé pour un même effort et ça me fait me poser de grandes questions existentielles sur la fonctionnalité d'un gros poil de nounours dans une optique de cheval de travail ....

Quand il était en pension je le tondais systématiquement. Depuis qu'il est "à la maison " c'est le premier hiver qu'on loue les installations du poney-club . Les deux derniers hivers on faisait une sorte de pause ( extérieur seulement et travail de dressage léger en fonction de l'état du bout de champs qui servait de carrière c'est à dire souvent que du pas) et je n'avais pas de problème.... Si ce n'est une certaine perte de condition physique du poney .....

Alors ? Adapter le poil au travail ( tondre ou couvrir précocément ) ou le travail au poil ? tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Sam 3 Mar 2012 - 11:45

J'adapte le travail au poil. Et c'est contraignant.

Mais tant que je ne peux travailler les chevaux que 2jours/7, je reste comme ça. Si j'avais l'occasion de bosser tous les jours, je reverrai sans doute les choses.

Je n'aime pas l'idée d'interférer dans le processus naturel de défense du cheval contre le froid, mais pour bosser le cheval, c'est un vrai problème.

Non tondu, j'essaye de partir en extérieur le matin pour que le cheval est la fin d'après midi pour sécher = looooong retour au pas (chiant). Par les très grands froids d'il y a 3 semaines, j'avais renoncé.

Igor ne transpire pas trop (pas trop de masse, moins de poil) que Kaiser qui ressemble à un yack.

En ce moment, ou la température a du remonter de 15°C par rapport à la grande période de froid, Kaiser transpire même au pré sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Lun 5 Mar 2012 - 12:17

J'adapte le poil au travail.
Après, je trouve que je suis pas trop embêtée avec mon ibérique, qui fait un poil très dense mais pas très très long (comparé à Nimbus, par exemple, ou Kaiser, j'imagine). Donc je elle passe un peu plus de temps à sécher durant 2 périodes : en octobre et en avril, en gros. Mais en 30min, c'est bon, donc elle est séche le temps que je rentre au pas (15min) et que je desselle.

Citation :

il est dix fois moins essoufflé pour un même effort
Ça m'interroge beaucoup : je vais continuer à augmenter le rythme en attelage, et si elle mouille vraiment trop sa chemise je tondrais peut-être en tonte de chasse l'hiver prochain... d'autant que si cela peut faciliter ses efforts, par rapport au fait qu'elle est parfois en insuffisance respiratoire, c'est très très intéressant. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia
Déchainé
avatar

Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 46
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Lun 5 Mar 2012 - 16:16

Comme Pascale, j'adapte le travail au poil, et franchement, pour nous 2 c'est très contraignant. Quand je monte que le week end ça va encore, mais là j'ai eu les 2 semaines de vacances et j'y étais tous les jours. Boulot léger obligatoire. Mais la régularité m'a permis d'avancer avec ma grosse, du coup, c'est tout bénef quand même! J'ai du la couvrir 2 nuits quand même au cas où. J'aime pas la laisser mouillée, même léger, la nuit. J'ai pas les moyens de payer le véto en ce moment........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Lun 5 Mar 2012 - 23:53

Dark-Dalue a écrit:
J'adapte le poil au travail.

A lire la suite, j'aurais dit l'inverse Wink .

Katia a écrit:
J'ai du la couvrir 2 nuits quand même au cas où.

Tu veux dire que tu couvre la jument la nuit quand tu n'as pas pu la rentrer sèche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 16:48

Citation :
A lire la suite, j'aurais dit l'inverse .

Disons que le jour ou le poil me fait suer plus de quelques jours de suite, je tonds. Pour l'instant, je trouve que ma jument fais beaucoup plus de poil que quand elle est arrivée du Portugal (question intéressante : est-ce que "l'adaptation" va continuer ????). Mais on part de loin : le premier hiver qu'elle a passé en France, elle avait vraiment une couche de poils ridicule. Comme je peux bosser quotidiennement sans qu'elle mouille sa chemise pour autant, je ne tonds pas.
Globalement, par rapport à d'autres chevaux, elle n'est pas dans la catégorie des "transpire beaucoup". J'imagine que c'est aussi métabolique. scratch Peut-être aussi que je travaille moins, différemment, etc...
Après, le jour ou elle fait autant de poils que certains chevaux... Cet hiver, je me suis posée la question pendant quelque chose comme deux semaines
J'vous dis l'hiver prochain, si elle ressemble à un mammouth laineux, ça risque de ne plus être possible !!!! Very Happy

Katia : est-ce que tu as constaté que ta jument faisais de plus en plus de poil au fur et à mesure des hivers, ou tu as toujours eu cette grosse couche de poils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxa
Novice
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 17:56

c'est un questionnement très intéressant que je me pose également. Qu'est-ce qui est le plus préjuduciable au cheval finalement. Le priver de son mécanisme de protection naturel, prévu dans et par son organisme ou le travailler avec tout ce poil risquant de laisser humide?

Je me demande commet font par exemple les mongols sur leurs petits chevaux lors de leurs sortis dans les steppes. Il ne me semble pas qu'ils les rasent. Mais alors les sèchent ils?

Katia écrit : "J'aime pas la laisser mouillée, même léger, la nuit."

Un cheval qui n'a pas l'habitude, c'est clair, vaut mieux éviter. Mais est-ce vraiment mauvais pour un cheval habitué à vivre dehors de rester mouillé? après tout, quand ils sont dehors, ils sont mouillés sous la pluie non? Et des efforts, n'en font ils pas sous a pluie parfois? ou sous la neige? Si on travaille, que le cheval transpire, n'est-ce pas suffisant de le faire redescendre de son activité tranquillement, comme le fait PascaleW58, en marchant, mais sans venir sécher vraiment le cheval ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foxxa.canalblog.com/
breizh-daglue
Déchainé
avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 31
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 18:13

Pour moi un cheval mouillé sous la pluie n'a pas le sous-poil mouillé : on voit bien que le poil du dessus forme des rigoles et que le sous-poil reste sec en dessous. Au contraire quand ils ont transpirés tout le sous-poil est mouillé. En plus quand le poil sèche il se durcit et ne peut plus se gonfler comme d'habitude ( sauf si tu es là au bon moment pour passer un coup de brosse.

Sinon clairement , même dehors dans un grand pré mon poney ne fournira jamais un effort qui le fasse transpirer .... Il s'arrête bien avant. Laughing

Et quand il pleut il s'abrite au sec dès qu'il n'a plus besoin de manger. Il sort sous la pluie s'il faut manger mais le reste du temps il s'abrite. C'est pour moi la preuve qu'à choisir il préfère être au sec sauf si le besoin de manger est plus fort.

Enfin je ne pense pas que ça soit genant de laisser un cheval mouillé au pré mais par contre son confort au travail est largement supérieur quand il est tondu. (il sue et souffle beaucoup moins pour un même effort)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxa
Novice
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 18:29

breizh-daglue a écrit:
Pour moi un cheval mouillé sous la pluie n'a pas le sous-poil mouillé : on voit bien que le poil du dessus forme des rigoles et que le sous-poil reste sec en dessous. Au contraire quand ils ont transpirés tout le sous-poil est mouillé. En plus quand le poil sèche il se durcit et ne peut plus se gonfler comme d'habitude ( sauf si tu es là au bon moment pour passer un coup de brosse.

Sinon clairement , même dehors dans un grand pré mon poney ne fournira jamais un effort qui le fasse transpirer .... Il s'arrête bien avant. Laughing


Je vois ce que tu veux dire pour les rigoles ! Et aussi pour l'effort. Il n'y aurait donc pas d'autre alternative respectant plus l'équilibre naturel que le cheval ) mis en place pour résister au froid que la tonte pour un travail confortable en hiver ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foxxa.canalblog.com/
breizh-daglue
Déchainé
avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 31
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 18:41

Si, il y a l'alternative de demander un effort moindre l'hiver . Plus le cheval fait un poil épais plus il faut adapter. Ca dépendant de ce que tu veux faire avec ton cheval. Soit tu veux absolument le garder poilu , soit tu ne veux pas faire de concessions dans ton travail .

En dressage le poney arrive à un niveau que je n'aurais pas forcément cru atteindre un jour et c'était drôlement frustrant de devoir travailler moins à cause des poils... donc j'ai tondu ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
breizh-daglue
Déchainé
avatar

Messages : 802
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 31
Localisation : Ploneour-Lanvern/Quimper

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 19:01

Et puis quelque chose qui me fera toujours fantasmer (mais très loin du cheval au naturel) : la douche chaude et les rampes infra-rouges.....
Une de mes connaissances avait "offert" ça à ses vieux retraités ... Quand ils rentraient mouillés du pré ils passaient sous un système de lampes infra-rouges pour se réchauffer le dos ( et ils en redemandaient ... ) c'était fabriqué avec les lampes utilisées pour chauffer les porcelets ... Mais on s'égare du sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxa
Novice
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 19:46

Je comprends bien et perçoit bien les différents enjeux ici.
Je ne peux pas te dire dans quel "camp" je me place car Martel est pour l'instant un poussin qui ne sera pas travaillé au point de le faire transpirer avant un bon petit bout de temps...
Mais je comprends aussi le fantasme des lampes chauffantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foxxa.canalblog.com/
Katia
Déchainé
avatar

Messages : 961
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 46
Localisation : Landes

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mar 6 Mar 2012 - 22:14

Pour répondre, dans l'ordre: oui je lui mets son imper la nuit si elle est encore humide à la tombée du jour. Elle n'a pas énormément de poils non plus, et je n'ai vu aucune évolution depuis 4 ans que je l'ai. Cette année on a commencé à la couvrir en décembre, très peu, puis en février. Donc la couverture n'influe pas trop à mon avis sur sa pousse de poils. Elle transpire vite, pour vous donner une idée, une demie heure de pas et elle commence à mouiller sa chemise, et si je suis avec un autre cheval, elle transpire vraiment, toujours au pas. On sait jamais, des fois que l'autre aurait l'idée de la doubler...
Donc si je veux trotter un peu, je pars le matin ou en début d'après midi. Et même en prévoyant une bonne demie heure de pas pour rentrer, le sous poil n'est pas sec. J'ai bien une polaire séchante qui sèche rien du tout, au contraire... Rolling Eyes
Pas de lampes chauffantes prévues à l'écurie rien que pour moi non plus.... Dommage!
Vivement la mue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon
avatar

Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Mer 7 Mar 2012 - 0:48

dark-daglue a écrit:

Globalement, par rapport à d'autres chevaux, elle n'est pas dans la catégorie des "transpire beaucoup". J'imagine que c'est aussi métabolique. scratch Peut-être aussi que je travaille moins, différemment, etc...
(...)

Igor : transpire peu.
Kaiser : transpire beaucoup. (même une fois qu'il soit revenu à un embonpoint normal)

Boulot équivalent (encore que ké ayant plus de masse à faire bouger, la même sortie "sport" doit lui demander plus d'effort que l'autre).


Encore pire en hiver, où le Ké ressemble à un yack. A ce sujet, Igor a un poil plus doux au toucher, moins "rustique" (que ça soit le poil d'été ou d'hiver).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dark-daglue
Militant
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : région Centre

MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   Jeu 8 Mar 2012 - 19:33

Intéressant tes observations, comme tu peux comparer tes deux chevaux pour le même boulot !!!
Pour le poil, je n'ai pas noté de différence de "rusticité" au toucher, par contre le poil de mon ibérique est plus court et dru que ceux des autres chevaux du pré, qui ont le poil plus long scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: adapter le poil au travail ou le travail au poil ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
adapter le poil au travail ou le travail au poil ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» adapter le poil au travail ou le travail au poil ?
» Travail de côtes
» Caramel, un blond et une blonde au travail
» Travail et amélioration des allures
» [Débuter] Débuter le travail à pied

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Connaissance & gestion du cheval :: Entretien, alimentation, soins courants-
Sauter vers: