CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sessions de roller joering avec Igor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 1:44

30 janvier 2010. Premier essai de roller joering avec Igor.


Récupération des roller.
(pour la petite histoire )

Suite aux deux essais de ski joering précédents, l’idée de continuer en roller devient de plus en plus sérieuse. D’une part pour les sensations inédites et de l’envie d’avoir une activité un peu plus « sportive », d’autre part pour l’intérêt des difficultés techniques à surmonter (du point de vue du dressage du cheval).

J’avais l’intention d’attendre un peu avant d’investir dans les rollers (le temps que mon cheval maitrise les ordres de direction à la voix), histoire de voir si la motivation persistait.

Toutefois, n’ayant pas l’intention d’acheter du neuf (ça reste coûteux au vu d’un usage pas forcément très intensif), je me suis mise à prospecter tranquillement sur le web histoire de ne pas louper une bonne occasion.

Je commence par me renseigner sur les modèles existants. Le site de Kaïs me renseigne fort bien sur le sujet. Je retrouve les traces de Kaïs sur le forum roller en ligne, où je découvre qu’ils y a des dingos qui font de la descente en roller…

Le roller tout terrain (RTT pour les intimes) est une discipline qui semble assez peu développée (on se demande bien pourquoi…) quand au roller joering, mis à part le site de Kaïs, on ne trouve rien de sérieux.

La plupart des adeptes de ces disciplines improbables s’accordent sur le fait que le meilleur engin, c’est un vieux modèle de RTT : le Coyote Rollerblade.
Sauf qu’il n’est plus commercialisé depuis un bon moment…

L’alternative existe, un RTT plus récent : le trailskate.

Le Coyote semble meilleur du fait de sa plus grande maniabilité (entraxe beaucoup plus courte), et de sa capacité de franchissement probablement meilleure (trois roues au lieu de deux).
Le trailskate a cependant comme gros avantage de ne pas avoir de pointure (on utilise ses propres chaussures), et de placer le centre de gravité plus bas (donc plus de stabilité). Sa plus grande longueur le rend peut être plus stable à grand vitesse (mais d’autant plus difficile à faire tourner ?).

Pour mon usage (plutôt de l’extérieur, je ne vais pas passer mon temps à faire du slalom), le trailskate pourrait convenir. Mais je garde dans un coin de ma tête l’idée que c’est le coyote, par sa maniabilité, qui me faciliterait la vie (surtout au début).

Je commence donc à prospecter sur internet pour voir les prix (moments des soldes…). Et je tombe sur… une annonce pour des Coyote Rollerblade en bon état et pour un prix raisonnable, une pointure au dessus de la mienne. L’annonce date d’une semaine. Le produit semble rare (pas une seule autre annonce récente trouvée) et je poste un mail au vendeur sans trop y croire. Et pourtant si… ils sont encore à vendre. Je vous épargne les détails (une bonne dizaine de jour entre le premier mail et le moment où je les récupère – entre temps, ils ont failli être acheté par un autre), mais finalement, il faut croire qu’ils m’étaient destinés. Merci au copain JP qui me les a récupérés à Paris… (je lui ai promis de lui faire essayer, remarquez…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 1:47

Vendredi 29 janvier au soir. bounce

J’examine l’engin, en me demandant quel esprit génial (ou complètement malade) a bien pu imaginer un truc pareil.
Premier essai dans le couloir de ma grand-mère (sous son œil dubitatif…). Les pneus sont à plat, difficile de se faire une idée. Je découvre quand même le monde du haut d’un bon mètre quatre-vingt …

Samedi : aménagements matériels

Gonflage des pneus. Rigolo, la valve inclinée à 45 degrés, reste à savoir si des chambres à air comme ça, ça se trouve facilement au besoin...

Re-essai dans le couloir, virage négocié devant le frigo de la cuisine pour bifurquer dans la salle à manger… Ma foi, ça roule plutôt bien, et même si je n’ai jamais sérieusement pratiqué le roller je ne me sens pas trop mal à l’aise (le contrôle reste toutefois fort approximatif).

Je manque de me gameller en arrière (dans ladite salle à manger) en essayant de me pencher en arrière pour freiner . D’ailleurs, ça n’a pas freiné tellement bien. J’entreprends de démonter le frein (sans difficulté majeure) comme conseillé de partout…

J’ai modifié mon cadre en espérant qu’il me permette à mon cheval de mieux me freiner. L’effet de ma « rotule » est quasiment annulé par l’ajout d’un tuyau plus rigide par-dessus le tuyau existant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 2:11

Samedi après midi.


L’une de mes deux petites cavalières se désiste de la balade prévue, face au mauvais temps (il neige – mais pas assez pour le skijo). Stéphanie découvre mes roller en arrivant et comprend immédiatement l’idée… je craque, et lui propose de me servir d’assistance pour mon premier essai (que j’avais planifiée pour une sortie en solitaire le lendemain). Elle est ravie de participer à mes expériences de dingue (là, j’ai mauvaise conscience de montrer un exemple discutable…).

Elle selle Astérix, j’harnache Igor et nous revenons jusqu’à la maison chercher les rollers. Cela me permet de m’échauffer un peu en marchant à pied (une dizaine de minutes).
Je prends un sac à dos avec mes chaussures, au cas où .
J’enfile les rollers, met les genouillères achetées à décath’ et renonce aux coudières (pas facile au dessus du gros blouson) et aux protèges poignets (j’ai besoin de ma dextérité pour piloter).

J’hésite : stick ou pas ? Je choisi de l’emmener, il me permet un meilleur contrôle de mon cheval.

Et c’est parti. Petite balade sur goudron de prévue (6 km): impossible d’aller ailleurs, c’est beaucoup trop boueux. Et pour un début, autant éviter les surfaces hostiles au roulement.
Le cheval ne montre aucune inquiétude face au léger bruit, même dans les gravillons.

Première impression : même si ça roule bien, c’est moins sympa que le skijo. En skijo, pas de vibrations, et un chouette frchhhhh des skis qui glissent dans la neige. Là on roule, on ne glisse pas, c’est différent.
Mais l’exercice n’est pas désagréable pour autant, et surtout riche de découvertes .

Aucun problème d’engagement dans la traction pour le cheval, vu que ça roule très bien (au pas, je peux me tenir avec deux doigts). Contrairement à mes essais de skijo, se faire tracter au pas ne pose pas de problème (sur goudron). Sauf que c’est assez ennuyeux.

Donc hop ! Au trot . Un Igor au petit trot léger devant. On ne peut pas dire qu’il s’engage fort dans l’effort, mais cela me convient très bien pour le moment.

Il trotte sans se faire prier sur le goudron. Parfois il prend l’accotement, mais ne le cherche pas outre mesure. Je lui demande parfois d’y aller, inquiète du fait qu’il n’est pas entrainé à trotter sur terrain dur.

J’ai pris le hackamore, le side pull en dessous pour le cas ou la direction en hackamore pose problème. Mais non, pas de problème, et la communication est suffisamment bien établie pour que jamais il ne se « cogne » contre la puissance du hackamore.

Les vibrations font trembler ma voix quand je donne des ordres, en grande gamine que je suis, je fais des aaaaaah en écoutant ma voix vibrer …. ce qui me vaut une gamelle
Ben oui, Igor a cru que je lui demandais de s’arrêter, moi je regardais ailleurs (voir si Stéphanie suivait) et j’ai manqué de le percuter (**** de cadre trop souple) - quelle bande de branlos on fait, hein ?! -, l’ai esquivé de justesse et suis allée me laisse tomber sur un genou au niveau de sa tête. Merci les genouillères, elles ont joué parfaitement leur rôle.

Igor ne s’inquiète pas du tout de ces différentes manœuvres, et essayerai plutôt (quelle mauvaise éducation ! ) de me faire les poches au passage (souvenir de récompenses données à la dernière session de skijo pour le remercier de donner et tenir l’arrêt même si je lâchais le cadre pour me laisser glisser à côté de lui – toujours ce problème de cadre souple).

Je note au passage que le cheval est devenu parfaitement indifférent aux différentes pressions du cadre, ce qui me facilite grandement la vie .


Mon cadre ne va vraiment plus dans ces conditions. Le blocage de la rotule ne suffit pas.
Pour m’arrêter en utilisant le cadre, il faut que le cheval ralentisse jusqu’au pas avant de stopper.

Les descentes posent également un vrai problème. Je n’en ai tenté qu’une (vraiment pas longue). Le cadre plie au point que j’arrive au niveau de la croupe d’Igor Mad . Je me freine en m’appuyant sur la selle d’Astérix que Stéphanie fais marcher à mon niveau.

Une petite misère que je n’avais pas vu venir…. la mèche rajoutée à mon stick, que j’ai abaissé vers le sol, est happée par la roue arrière d’un de mes rollers !!! (re : mais quelle bande de branlos, lol)
« Oups, mon compte est bon », me dis-je quand je comprends que la forte traction du stick vers le bas n’est pas due au fait que je roule sur la mèche pale … Arrêt en catastrophe… et je ne suis même pas tombée (et le stick entier n'a pas eu le temps de s'enrouler ). Merci Stéphanie pour le coup de main nécessaire à ma libération (seule, il aurait fallu que je déchausse : vaste entreprise…).

Croisement de voiture en cours de route, pas de problème Igor tient parfaitement sa droite sur demande.






Points à améliorer :

  • cadre à revoir entièrement, pas assez rigide

  • trouver un système de rotule qui permette quand même de se freiner avec le cadre…

  • revoir la fixation de la sangle d’avaloire (et le choix de la sangle)

  • ajouter des mousquetons pour la fixation du cadre sur la bricole et l’avaloire (et le surfaix ?)

  • faire des rênes en corde ou en sangle de la bonne longueur, avec un petit mousqueton à chaque bout

  • continuer le dressage du cheval pour la direction à la voix

  • apprendre à tourner et à freiner en roller

  • quel échauffement avant de monter sur les rollers ?



Autre question : limites et préparation du cheval pour du trotting sur goudron ?


Dernière édition par igw58 le Lun 1 Fév 2010 - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 2:15

Dimanche 31 janvier.


Il fait -6°C le matin, et je me dis que la pâture voisine est peut être suffisamment gelée pour que je puisse rouler dedans.

Bref essai.

Je retrouve tous les problèmes de la première cession de skijo : ça roule mal, du coup la tension sur le cadre n’est pas régulière et Igor perturbé ne s’engage pas dans la traction.

Il faudrait que je me fasse tracter au trot pour voir, mais je n’ose pas. J’ai peur de ne pas pouvoir encaisser au niveau physique/équilibre.

Je renonce provisoirement, le temps d’acquérir une meilleure technique et une meilleure condition physique (enfin si j’y arrive). L’exercice n’est pas impossible (j’ai fait deux ou trois longueurs de 20m ???), mais dur physiquement.

Donc au programme des prochaines sessions : route et chemins durs (ce qui conviendra parfaitement à mon entraînement des pieds nus pour la rando). Ensuite je testerai sur les chemins en herbe, quand il fera bien sec (mois de mars, normalement). Et peut être cet été je retenterai en vrai « tout terrain ».

Après midi : une quarantaine de minutes de roller sans cheval pour mieux faire connaissance avec les coyotes. Mon « pas de patineur » s’améliore. Sensations sympa quand on prend un peu de vitesse (route en très légère pente). Franchissement de zones de gravillons et nids de poule peu profonds sans aucun problème.

Par contre, descendre la marche du trottoir devant la maison en roulant, c’est un peu plus chaud, il vaut mieux lever les pieds pour franchir la chose (je n’en suis pas à sauter…).

Il faut que je trouve une étendue plate pour travailler virages et freinage.


Pour les courageux qui ont lu jusque ici (et pas morts de rire en cours de route) : à vous les studios Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 9:14

igw58 a écrit:
Kaïs sur le forum roller en ligne, où je découvre qu’ils y a des dingos qui font de la descente en roller…
Sidérant, hein?
De vrais malades mentaux ++++

igw58 a écrit:
quand au roller joering, mis à part le site de Kaïs, on ne trouve rien de sérieux.
Arrrrrrrêteeuu je vais rougir Very Happy
Bordel il faut que je mette tout ce merdier à jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 9:27

J'ai lu et étais morte de rire................

Coté matos:

- cadre semi rigide incontournable dès qu'on est plus sur des skis, je confirme; mon harnais n'a pas de rotule et fonctionne bien dans ce contexte

- on trouve sur le net des chambres à air du bon bdiamètre, mais valve non coudée: j'avais crevé des pneux, achaté les chambres à air et avais stoppé mon élan dans la phase de les déposer à un marchand de cycle quelquonque pour changer le pneu car en bonne non-blonde, je ne voulais pas m'y attaquer sachant que cela allait me prendre une journée et un pro une demi heure................

Pour la chambrière (mèche trop longue et chiante), j'ai investi dans un stick d'attelage je crois: bien plus long que le stick de dressage qui n'atteind pas le cheval et sans mèche qui s'enroule dans le merdier (PTDRRRR à ton récit).


igw58 a écrit:
Points à améliorer :

  • cadre à revoir entièrement, pas assez rigide

  • trouver un système de rotule qui permette quand même de se freiner avec le cadre…

  • revoir la fixation de la sangle d’avaloire (et le choix de la sangle)

  • ajouter des mousquetons pour la fixation du cadre sur la bricole et l’avaloire (et le surfaix ?)

  • faire des rênes en corde ou en sangle de la bonne longueur, avec un petit mousqueton à chaque bout

  • continuer le dressage du cheval pour la direction à la voix

  • apprendre à tourner et à freiner en roller

  • quel échauffement avant de monter sur les rollers ?

Marche à pied c'est pas mal.
Il est vrai, comme je te le disais, que l'exercice est hyper physique...

igw58 a écrit:

Autre question : limites et préparation du cheval pour du trotting sur goudron ?
Juste détendre à la longe avant.
La limite est celle que j'ai avec Uruguai en ce moment: l'usure des pieds. Il faut soit ferrrer, soit hipposandaler, soit mettre sous levure (j'en suis à l'étape 1 par ordre inverse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Gaëllemic
Vieux Tromblon


Messages : 1421
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 41
Localisation : proximité Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 12:50

J'ai lu et j'étais morte de rire aussi Laughing

Mais en tout cas bravo !! Je n'ai pas vraiment de commentaire à formuler car totalement ignorante sur le sujet mais bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 13:01

Excellent!
Bip-bip et vil coyote! Laughing Ca viendrait de chez "ACME" ton attirail, que ça ne m'étonnerait pas... Razz


Kaïs a écrit:

igw58 a écrit:

Autre question : limites et préparation du cheval pour du trotting sur goudron ?
(...) La limite est celle que j'ai avec Uruguai en ce moment: l'usure des pieds. Il faut soit ferrrer, soit hipposandaler, soit mettre sous levure (j'en suis à l'étape 1 par ordre inverse).
Soit augmenter régulièrement et progressivement la quantité de travail sur goudron.
Nous c'est l'inverse: on fait des "trottings bitume" pour user en ce moment... Pour un cheval régulièrement entraîné sur bitume, aucun souci même en attelage (testé jusqu'à 2-3 sorties attelées de 3h par semaine -> impec).

Un truc pas mal à essayer, c'est une tasse de graines de tournesol par jour -> effet visible sur les poils et la dureté de la corne (après, à toi d'addumer quand tu râpes ).
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 15:28

Kais a écrit:
La limite est celle que j'ai avec Uruguai en ce moment: l'usure des pieds. Il faut soit ferrrer, soit hipposandaler, soit mettre sous levure (j'en suis à l'étape 1 par ordre inverse).

Ce n'est pas tellement la limite d'usure des pieds qui m'inquiète (dès que j'arrive en limite de sensibilité,je vais bosser autre chose ou alors je chausse les godasses).

La "poudre magique", j'en donne déjà. J'arrive à la fin de mon stock actuel, je vais tester le tournesol (pas cher au moins), pour voir.

Quand à re-ferrer , comment je peux améliorer mes pieds nus si je referre hein ??? Very Happy Very Happy

Et puis ça serait débile de ferrer vu que le cheval ne sort que le WE.



Mon souci, ce sont plutôt les articulations/tendons.

J'ai eu des problèmes cet été de tendons gonflés : antérieurs et postérieurs étaient gonflés "pâteux" au bas du canon et paturon.

Suite je pense à de grosses étapes (plus de 40 km - essentiellement pieds nus bien sûr) avec pas mal de trot (sur terrain souple), et beaucoup de pas sur goudron (que le cheval cherchait de lui même).

Je ne sais pas quel était le paramètre critique.

Cela m'est arrivé une ou deux fois sur des sorties plus courtes, mais avec plus de trot sur terrain dur que d'habitude.

Je suppose que c'est un bête manque d'entrainement (le témoignage d'Ondine pour les sorties en attelage confirme.).

Cela disparait avec quelque jours de repos et/ou travail léger.
Par contre, en rando, ça ne disparait pas vite (le cheval ne montre cependant aucune gêne).

Je le laissais un bon moment les pieds dans l'eau lors des cours d'eau rencontrés. Et douche quand j'avais un tuyau sous la main.
Argile en rentrant à la maison, mais comme il ne travaillait plus, l'effet de l'argile est impossible à identifier.

Le rollerjo serai l'occasion d'entrainer au travail sur le dur sans mon poids sur le dos (qui doit être un facteur aggravant ++).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 15:38

HIhi, pour la ferrure je me doutais que ça allait te faire bondir, mouhahahahaha (si on peut plus rigoler alors - blague à part moi je me demande si je ne vais pas essayer des ferrures plastiques collées, à titre de curiosité, sur uruguai qui a eu 5 ans de fers sans aucun pb c'est tentant).
interessant pour tes observations scratch
Jamais remarqué ça chez moi donc interessant ++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 16:00

igw58 a écrit:
Mon souci, ce sont plutôt les articulations/tendons.
Strasser affirme, mesures à l'appui, que sur le goudron, les chocs sont plus violents au pas avec fers, qu'au trot sans fers.

MAIS

D'autres affirment aussi que si le cheval n'a pas l'habitude de sortir sur sols durs, ses tissus (coussinet plantaire, cartilages) ne sont pas assez développés ni assez solides pour y travailler intensivement.

D'où l'habituation régulière et progressive, comme pour tout, le temps que les pieds se fassent. Wink

Tout bêtement comme nous, quand on doit marcher tout un après-midi en ville, on finit sur les rotules avec mal partout dans les pieds alors que si on a l'habitude, pas de problème.

Des sorties au pas régulières, avec des petites trottes que tu rallonges tout doucement (tu relâches le rythme dès qu'il recherche le bas-côté), et ça devrait aller? Ca me semble aussi pas mal, avec les rollers: rien à porter, et pas grand chose à tracter.
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 21:03

Kaïs a écrit:
HIhi, pour la ferrure je me doutais que ça allait te faire bondir, mouhahahahaha

hé hé, j'ai pas bondi trop haut quand même... je sais bien que tu sais

Citation :
(si on peut plus rigoler alors - blague à part moi je me demande si je ne vais pas essayer des ferrures plastiques collées, à titre de curiosité, sur uruguai qui a eu 5 ans de fers sans aucun pb c'est tentant).

Je suis curieuse de savoir si ça tient et comment ça se pose... mais à mon avis, t'as intérêt à mettre des gants et à ne pas respirer le truc. M'étonnerais que ça soit très sain.
De mon point de vue, ça vaut à peine mieux qu'une ferrure : l'appui du pied est quasiment aussi perturbé avec ça qu'avec un fer métallique (mise hors pression de la sole/fourchette).
Mais l'aspect souplesse/poids et absence de clous est intéressant, si tu n'as pas envie de t'em*** avec les godasses.


Kaïs a écrit:
interessant pour tes observations scratch
Jamais remarqué ça chez moi donc interessant ++


Je pense que c'est parce que tu prépare mieux tes chevaux à ce genre d'efforts. Moi, pour l'instant, je n'y connais pas grand chose.


Ondine a écrit:
Strasser affirme, mesures à l'appui, que sur le goudron, les chocs sont plus violents au pas avec fers, qu'au trot sans fers.

Oui, j'ai lu ça plusieurs fois (forums, livre de Strasser ??).
C'est intéressant mais la formulation m'agace : pourquoi faire varier deux paramètres en même temps (avec/sans fer et pas/trot).
De mon point de vue, j'aurais aimé un truc plus rigoureux (mais ça fait un moment que je ne considère plus les vétos comme des gens ayant un souci de rigueur scientifique...).

Citation :
MAIS

D'autres affirment aussi que si le cheval n'a pas l'habitude de sortir sur sols durs, ses tissus (coussinet plantaire, cartilages) ne sont pas assez développés ni assez solides pour y travailler intensivement.

C'est pas un "mais".
Le fait que la ferrure fait des dégâts ne signifie en rien que le cheval peut passer partout sans fer Wink.

Je suis d'accord sur le fait que les tissus vont être plus ou moins costauds selon les conditions de vie du cheval... surtout dans sa jeunesse.
(Suis pas sûre du tout que sur un adulte, on puisse réellement rattraper des cartilages et un coussinet plantaire trop faible).

Après, je suis persuadée (par ce que je vois sur mon cheval et sur les autres), qu'un entrainement bien mené améliore +++ les performances "pieds nus" d'un cheval adulte aussi (mais plus du point de vue qualité de corne - le reste évolue probablement aussi, mais très très lentement ??).



Citation :
D'où l'habituation régulière et progressive, comme pour tout, le temps que les pieds se fassent. Wink

Tout bêtement comme nous, quand on doit marcher tout un après-midi en ville, on finit sur les rotules avec mal partout dans les pieds alors que si on a l'habitude, pas de problème.

+1 bien sûr Wink.

Citation :
Des sorties au pas régulières, avec des petites trottes que tu rallonges tout doucement (tu relâches le rythme dès qu'il recherche le bas-côté), et ça devrait aller?

J'ai vu apparaitre le problèmes de jambes enflées sans qu'il ait donné signe de sensibilité sur le dur... L'usure était parfois limite (en fin de rando), parfois non (sorties plus courtes et rapides).
Sur les sorties rapides, c'est justement le fait que ça aille bien +++ au trot sur le dur, sans faiblir, qui m'a fait dépasser la limite.
Donc il faut que je tâtonne à l'aveugle pour la trouver.
(rien vu d'anormal ce dimanche après les 6 km de la veille)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Fév 2010 - 21:56

igw58 a écrit:
ça vaut à peine mieux qu'une ferrure : l'appui du pied est quasiment aussi perturbé avec ça qu'avec un fer métallique (mise hors pression de la sole/fourchette).

Sauf que j'ai vu un truc, une ferrure plastique AVEC appui sole-fourchette, et que c'est CA qu'il m'interesserait d'essayer....................
Car permettrait de ferrer sans déglinguer tout le travail pieds nus?
Sinon d'accord avec toi: un fer de forme classique qui n'a de différence avec le fer normal que son matériau n'apporte pas grand intérêt (hormis la gestion des chocs/ondes maybe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 2 Fév 2010 - 0:00

Super, tes essais de roller-jo !!! Et quelqu'un qui ne sais pas du tout faire de roller mais qui sait bien faire du ski, tu crois qu'il pourrait s'essayer à ça ?... Rolling Eyes

En tout cas, les trailskate me font plus confiance que les coyotes pour quelqu'un de novice ! Je préfère un entre-axe le plus grand possible pour une meilleure stabilité ! Et pour tourner, il me semble qu'on lève les pieds à tour de role non ? La longueur ne devrait pas trop géner, théoriquement...

Pour la rigidité de ton cadre, je l'ai effectivement toujours trouvé beaucoup trop souple ! Le mien qui est largement plus rigide, je le trouve déjà un peu trop souple. Et encore, je n'ai pas mis de rotule, de peur de l'assouplir ! Alors j'imagine un cadre plus souple avec des rotules !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marimi
Militant


Messages : 133
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 29
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 2 Fév 2010 - 3:49

J'ai bien hâte d'en savoir plus sur tes essais en roller! Pour l'instant j'ai de la neige mais j'ai pas l'intention de faire une pause total pour l'été! Sinon tout va être à recommencer l'hiver prochain!

J'avais déjà vu les coyotes dans un magasin il y a plusieurs années. Dans mes souvenirs c'est énorme! Dans le cas de ces rollers, pour tourner ça doit être comme en roller régulier, soit transférer ton poids sur le pied extérieur du virage, même chose qu'en ski en fait.

J'ai également vu les trailskates sur internet et ça semble difficile à faire virer. Obliger d'effectuer les virages en croisés la majorité du temps et le fait de transférer ton poids ne semble pas permettre de virage rapide. Selon ce que j'ai acquis en expérience depuis le début de l'hiver, pour un cheval qui débute( donc qui peut avoir peur, faire des écarts, se tortiller etc. ) je crois que les trailskates sont peut-être moins appropriées parce qu'il est nécessaire d'avoir des réactions rapides pour replacer le cheval sur la bonne route. Plus qu'une fois je me suis ramassé les skis dans un sens et mon cheval qui me tracte quasiment dans le sens opposé. Mais sinon les trailskates sont probablement beaucoup plus stable car il sont plus près du sol et probablement que leur longueur doit apporter de la stabilité également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kapouine
Militant


Messages : 325
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 30
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 2 Fév 2010 - 14:58

Citation :
Et quelqu'un qui ne sais pas du tout faire de roller mais qui sait bien faire du ski, tu crois qu'il pourrait s'essayer à ça ?... Rolling Eyes
la neige se faisant beaucoup attendre il y a 2 ans, j'avais commençé par les rollers, alors que je n'avais jamais fait de roller de ma vie, et juste un peu de patin à glace.
ma session est trouvable quelque part ici, j'avais alors ma jument pie très calme et coopérative un chouia plus dispo que que Mira, bref l'idéal en matière de traction et pourtant, j'ai pas vraiment aimé, bon j'avais pris des pauvres rollers de bitume décathlon premier prix, mais quand même on se retrouve avec le fait que contrairement au ski ça avançe trop bien , donc dès que le cheval ralenti on lui rentre dedans, il faut faire très attention à son propre équilibre (ç'est vite casse gueule ) donc ç'est physiquement difficile de se tenir bien droit.
et aucun système de freinage efficace, car en cas de perte de contrôle du bourrin c'est le live assuré.
bref ça m'avais presque dégouté du truc, depuis que j'ai essayé en ski
je trouve ça beaucoup plus plaisant autant en terme de sensation que de contrôle du cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:04

Norie a écrit:
Pour la rigidité de ton cadre, je l'ai effectivement toujours trouvé beaucoup trop souple ! Le mien qui est largement plus rigide, je le trouve déjà un peu trop souple. Et encore, je n'ai pas mis de rotule, de peur de l'assouplir ! Alors j'imagine un cadre plus souple avec des rotules !!!

Au début, en allant pas trop vite, ça ne me gênait pas tellement... et je pensais que la rigidité du tuyau utilisé allait suffire. Mais finalement, la limite est vite atteinte.

J'ai un peu réfléchis :

- pour le skijo, j'aviserai l'hiver prochain pour modifier le cadre (vu la faible probabilité de WE neigeux d'ici là...).

- pour le roller, je vais faire un cadre le plus rigide possible, sans rotule. Et probablement moins long (genre comme celui de Kaïs ?). Comme je n'ai pas l'intention de faire du slalom à grande vitesse, ça ne devrait pas trop gêner.

Norie, tu utilise un tuyau en PVC je crois ? C'est encore un peu trop souple ? Quelle longueur as tu ? (avec un cadre plus court, ça devrait plier un peu moins)

Kaïs utilise des piquets de slalom : c'est suffisamment rigide où ça pourrait être mieux ? (pas trop envie de me commander ça, mais j'ai branché une cousine amateur de montage sur le coup...)

Kapouine a écrit:
depuis que j'ai essayé en ski
je trouve ça beaucoup plus plaisant autant en terme de sensation que de contrôle du cheval.

Je plussoie pour les sensations. J'aime mieux le ski.
Lors de mon essai de roller, la première chose qui m'a frappée, c'est que ça vibre (mais peut être que j'ai trop gonflé les pneus ??), sauf sur goudron très lisse. Je me suis habituée en cours de route, mais c'est moins confortable que la glisse.

Pour le contrôle du cheval par contre, je pense que c'est "juste" qu'il faut un cheval encore un peut mieux préparé (par rapport au skijo).

C'est un vrai révélateur des manques dans le dressage du cheval, ce truc là...

Ondine a écrit:

Bip-bip et vil coyote! Laughing Ca viendrait de chez "ACME" ton attirail, que ça ne m'étonnerait pas... Razz

Moi je le voyais plutôt dans la veine "fous du volants" :




... mais je me vois très bien dans la peau de "vil coyote" ... ne serait-ce que par l'acharnement à bricoler des trucs foireux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:05

Bon alors je vais essaye de me bricoler des rollers et je vais tenter la chose !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:10

Rapido:
- oui roller quinze fois plus hard que ski, physiquement ET techniquement: si on est au point en roller, le ski passe finger in ze nose.....
- cadre que j'ai, en piquet de slalom et court = nickel pour le roller, freine bien dans les descentes en prenant appui sur le cadre qui ne fléchit que très peu ++++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:13

igw58 a écrit:
Norie, tu utilise un tuyau en PVC je crois ? C'est encore un peu trop souple ? Quelle longueur as tu ? (avec un cadre plus court, ça devrait plier un peu moins)
Ou, j'utilise des tuyaux en PVC assez épais. C'est un poil trop souple, il faudrait que je rajoute dedans un autre tuyau plus petit pour rigidifier.

De mémoire, ca fait 2.80m. Mais je pense que 2.40 voire 2.20, ça serait très bien pour du roller.

Citation :
Kaïs utilise des piquets de slalom : c'est suffisamment rigide où ça pourrait être mieux ? (pas trop envie de me commander ça, mais j'ai branché une cousine amateur de montage sur le coup...)
J'ai commandé ces piquets dont parle Kais sur le site. Mes tuyaux sont largement plus rigide. Du coup, je ne les ai même pas utilisés...

En fait, je dois pouvoir mettre un piquets dans mon tuyau, et là, ça serait correctement rigide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norie
Militant


Messages : 493
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 50
Localisation : Rambouillet - Yvelines

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:14

Kaïs a écrit:
oui roller quinze fois plus hard que ski, physiquement ET techniquement
Bon alors je vais pas essaye de me bricoler des rollers et je vais pas tenter la chose !!! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:21

... mais ça dépend pas mal de sur quoi tu essaye de rouler...

Sur route, ce n'était pas dur physiquement.

Je réfléchis à me trouver une zone plate et dure pour bosser (le parking du maxi marché le dimanche après midi ?? lol).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:28

NB: tests des rollerblade coyotes:

- sur gazon bien plat: nickel
- sur sable de manège: physique, mais nickel (trot minimum, pas on roule pas)
- sur bitume ou piste gravée: nickel
- dans chemin agricole avec nids de poule: un peu plus hard mais faisable
- dans prairie bardée de tas de crottins: ingérable, les crottins sont mortels, chute assurée.............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 0:39

Ça confirme mon ressenti du WE.

Et le fait que dès que ça commence à mal glisser/rouler, il faut se faire tracter au trot pour "s'arracher" du merdier. Ingérable au pas sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 3 Fév 2010 - 10:47

igw58 a écrit:
Et le fait que dès que ça commence à mal glisser/rouler, il faut se faire tracter au trot pour "s'arracher" du merdier. Ingérable au pas sinon.
C'est exactement le même problème en attelage, quand on passe par exemple dans un bourbier.
C'est beaucoup plus roulant au trot, en plus avec un peu d'élan + le poids de la voiture (ou le tien dans ton cas), c'est toujours ça en moins d'effort à fournir pour se sortir de là.

Faut juste faire gaffe à être sûr de pouvoir tout traverser dans le mouvement, sans se planter là-dedans (caillou ou branche au fond, bourbier plus profond que prévu...), car dans ce cas-là, le cheval va se prendre un méga coup de bricole qui risque fort de le dégoûter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Aujourd'hui à 19:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Sessions de roller joering avec Igor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sessions de roller joering avec Igor
» roller joering
» Premiers essais longues rênes et roller joering
» Quels rollers pour le roller joering ?
» ski-joering avec Kalusha!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Disciplines équestres :: Skijöering, rollerjöering :: Sessions, rencontres, compètes...-
Sauter vers: