CANTER

L'équitation et le cheval au petit galop...Exposer et échanger les méthodes d'éducation et de dressage du cheval: dans leur diversité, tenter d'identifier les dénominateurs communs aux approches, aux disciplines, mais surtout aux individus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sessions de roller joering avec Igor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 1 Mar 2010 - 6:54


Rien à dire mais tout lu avec interet +++++++++

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 16 Mar 2010 - 0:16

Roller joering, la suite des aventures...

Samedi 13 mars 2010.

Petit tour en roller avec test de traction sur herbe.

J’étais un peu pressée car j’avais RDV avec une amie en fin de matinée.

Je devais du coup être un peu plus tendue que d’habitude dans ma manière de faire car le cheval serrait les fesses quand j’ai mis l’avaloire. M’enfin c’est typique d’Igor, aussi, qui est une véritable éponge à émotions et à « ambiance » Suspect.

Puis il faut dire également que mon père lui a démarré la tronçonneuse quasi sous le nez un peu avant : le bruit l’agresse auditivement plus qu’il ne lui fait « peur », mais il réagit +++ aux mouvements énergiques nécessaires à mettre en route l’engin, ce qui m’a agacée (je lui avais dit (à mon père) d’attendre que je sois à côté du cheval mais il ne m’a pas écoutée. Il n’a toujours pas pigé comment fonctionnait le cheval et se laisse avoir par sa sérénité apparente Mad .
Bref, je récupère un Igor rigidifié sur place en bout de longe, qui roule des yeux anxieux, j’attends que mon père est fini de couper son morceau de bois (à environ 4m de cheval) et coupé le moteur pour emmener Igor plus loin (histoire qu’il ne se mette pas à croire qu’on fuie le bruit).

Donc « coup de flip à la tronçonneuse » + moi pressée + agacée = Igor stressé.

Du coup, il a eu peur du cadre quand je l’ai fait passer sur son dos . J’ai râlé, il s’est figé et j’ai fini d’accrocher le bazar. Le temps que j’attache tout, il s’était de nouveau détendu. (je râle pour qu'il arrête de délirer et ne bouge plus, puis je fais comme si tout était normal : et là il finit toujours par se détendre.)

Néanmoins, je me suis aperçue au fil des séances qu’Igor apprécie moyennement le cadre, synonyme probablement de tensions et secousses qu’il n’apprécie pas. Mais en temps normal, se contracte à peine (= « ne me heurte pas avec ton truc ») puis passe à la phase des « gros soupirs » (cinq la dernière fois, j’ai compté…).


On démarre (j’avais échauffé aux LR avant), le cheval est content de s’éloigner de la tronçonneuse et d’évacuer le stress en marchant.

Au trot sur la petite route, je me mets à faire de courts passages sur l’accotement.
Points positifs :
- j’arrive à aller sur l’accotement et revenir sur la route sans tomber,
- le cheval réagit bien à mes demandes d’engagement dans la traction.

Points problématiques :

-les accotements sont bosselés (crans de roues de tracteurs entre autres, pourtant pas trop marqués) et je ne suis pas assez à l’aise pour y rouler longtemps, d’autant que ça s’avère immédiatement assez « physique »
- le cheval est gêné par la traction plus forte et « à secousses », je le vois « râler » (il se crispe, relève la tête) puis il tend à ralentir (mais heureusement réagit bien à ma demande vocale pour reprendre la traction)

J’ai du faire ça quatre ou cinq fois.

Premier galop en roller –joering, pas voulu mais le cheval était allant et heureux (je roulais sur le goudron, dans cette configuration là, Igor aime bien le roller-jo) et il a enquillé le petit galop. C’était plaisant de le voir léger devant. Je lui ai rapidement demandé de revenir au trot quand même (j’avais un peu peur qu’il ne « s’enflamme »). Il me l’a donné sur action de rênes d’intensité raisonnable.

J’avais idée de tester un peu de traction sur herbe sur les abords de l’étang communal (600m d’herbe, dixit carto explorer).
Pour aider à résoudre le problème d’engagement dans la traction, je fais ça dans le sens « retour ». J’ai hésité un peu (terrain pas vraiment dur, disons « souple »), puis j’ai tenté le coup. Hyper méga physique pour moi…

Deux gamelles parce que je n’arrive pas à encaisser les secousses et la forte traction .

La première fois, le cheval s’est bien arrêté (on n’allait pas trop vite).
La seconde, on allait plus vite mais surtout le cheval commençait à réagir un peu fort à la traction forte et irrégulière qu’il n’apprécie pas du tout (il faut dire qu’il n’est pas habitué à ça, le reste du temps, j’essaye de travailler dans la finesse…).
Je me suis fait tracter à plat ventre (hors de question, en extérieur, de lâcher le cadre autrement que contrainte et forcée) , ne me demandez pas comment, mais j’ai réussi à attraper une poignée ce qui l’a arrêté plus rapidement (mais pas tellement délicatement) – j’ai cru un instant qu’il allait vraiment paniquer (à cause de la tension du cadre, toujours) : il m’a semblé qu’il a fait une ou deux foulée de galop au moment ou je suis tombée.

Bref, j’ai terminé mon petit tour en tout terrain les jambes tremblantes et les poumons qui brulent , un peu terreuse aussi, mais je n’ai pas déchaussé les rollers ni échappé le cheval .

Un retour sur route sans histoire, le cheval allonge le trot mais reste maintenant « neurones connectés » et rétrograde beaucoup mieux.

J’étais même à l’heure pour aller chez la copine voir une connaissance débarder avec son ardennais. J’ai récupéré une vraie bricole que la copine m’avais mis de côté (sans que je ne demande rien – sont vachement chouettes les copains), un peu grande pour Igor mais que j’espère arriver à adapter (et un arçon de McLellan – mais c’est une autre histoire Wink).

Le lendemain, belles courbatures dans les bras + fatigue générale… mais au moins je sais pourquoi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marimi
Militant


Messages : 133
Date d'inscription : 16/11/2009
Age : 29
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 16 Mar 2010 - 5:39

Je pensais à ça en te lisant, un des problèmes pour toi est de tenir sur les roller, est-ce que tu as essayer de patiner sans traction sur différentes surfaces? Ça pourrait surement t'aider à trouver l'équilibre.

Et aussi, je m'avance sur une idée (pas tester du tout), pour éviter de tomber en traction, peut-être que en plus de plier les genoux tu pourrais aussi décalé les patins un par rapport à l'autre. Par exemple, ton pied droit serait constamment un peu plus avancé que ton pied gauche. Tu aurais surement plus de stabilité au sol. Comme ça si un de tes patins est bloqué, tu a toujours l'autre pied pour facilement te stabiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïs
Vieux Tromblon


Messages : 4322
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 41
Localisation : Bazas Breakdown, proximité Bordeaux

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 16 Mar 2010 - 9:41

Bon chapeau bas..................




marimi a écrit:
...est-ce que tu as essayer de patiner sans traction sur différentes surfaces? Ça pourrait surement t'aider à trouver l'équilibre.

Les coyotes font 3,2kgs à chaque pied, il est quasiment impossible de patiner avec, sous peine de quadriceps en feu au bout de 15m...
Le probleme du roller tout terrain réside essentiellement dans le fait que c'est hyper physique, il faut à la fois un sol pas trop mauvais et une condition physique de titan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canter.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 16 Mar 2010 - 11:57

Oui, bravo!

Pour les secousses, ptêt simplement qu'il n'était pas encore habitué à des secousses de cette intensité? A toi de juger si tu dois le ménager ou bien le désensibiliser davantage.
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 16 Mar 2010 - 15:25

marimi a écrit:
Je pensais à ça en te lisant, un des problèmes pour toi est de tenir sur les roller,

Oui et non ... sur goudron, ça ne va pas mal, même si je ne me prétendrais par une bonne "rolleuse", je ne me sens pas en danger.

Sur de l'herbe, c'est beaucoup plus difficile (il faut que ça tire fort pour t'arracher du merdier, les rollers buttent parfois...).

Citation :
est-ce que tu as essayer de patiner sans traction sur différentes surfaces? Ça pourrait surement t'aider à trouver l'équilibre.

J'ai essayé sur goudron, justement pour gagner en aisance au début.
Même si les rollers sont lourds, c'est tout à fait faisable.
Je n'ai pas fait des kilomètres non plus.

Sur l'herbe, Kais a parfaitement résumé :

Kais a écrit:
il est quasiment impossible de patiner avec, sous peine de quadriceps en feu au bout de 15m...
Le probleme du roller tout terrain réside essentiellement dans le fait que c'est hyper physique, il faut à la fois un sol pas trop mauvais et une condition physique de titan.

Cette dernière session, le sol était trop mauvais pour mes compétences, et surtout pour ma condition physique (misérable...).

Je vais attendre d'avoir une zone tondue ras sur un sol très sec pour recommencer. Trop dur physiquement pour moi sinon (+ le cheval que la forte traction irrégulière fait flipper).

marimi a écrit:
Et aussi, je m'avance sur une idée (pas tester du tout), pour éviter de tomber en traction, peut-être que en plus de plier les genoux tu pourrais aussi décalé les patins un par rapport à l'autre.

Oui +++ pour plier les genoux. C'est super important pour encaisser les secousses, et je pense qu'en difficulté, je dois prendre instinctivement une attitude "jambes raides" qui n'aide pas du tout...

Décaler les patins, heu....... j'étais déjà tellement en perdition à me cramponner à la barre et prendre une position qui fasse "rouler les rollers" (centre de gravité reculé +++, sinon les rollers restent sur place et tu pique du nez >>> c'est flippant d'ailleurs parce que si le cheval ralentit rapidement, ça ne va pas être facile de ne pas tomber en arrière).

Ondine a écrit:
Pour les secousses, ptêt simplement qu'il n'était pas encore habitué à des secousses de cette intensité?

Oui, clairement.
Mais je ne trouve pas de zone de glisse qui est une résistance intermédiaire entre le goudron (ou la résistance est ridicule, ce qui pose des problème de freinage) et une étendue d'herbe (résistance déjà vachement forte + irrégulière). Il me faudrait un terrain de golf non arrosé, par temps sec...

Ondine a écrit:
A toi de juger si tu dois le ménager ou bien le désensibiliser davantage.

Les deux.

Il faut que je le ménage un peu parce que je sens que je vais trop vite dans la difficulté, et que le cheval perd de la bonne volonté (pas bon du tout...).

Désensibiliser n'est pas facile, il faut que je trouve l'objet à tirer qui va bien (pas question du pneu, si je ramène encore une "vieille trainerie", je vais me faire expulser de la maison...).

Le WE d'avant, j'ai fait tirer un gros morceau de bois (que je peux déplacer à la main sur quelques mètres), sur un terrain un peu inégal (exprès).
Le cheval est au bord de la panique au démarrage, de sentir la tension sur la bricole qui le retient (il à tendance à se jetter sur les côtés plutôt que d'arracher la charge vers l'avant). Une fois en traction, il se calme (mais il arrondi le cou et se "tend" comme un percheron en train de labourer...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mar 16 Mar 2010 - 16:37

Il reste donc pas mal de rôdage à faire progressivement et dans le calme, pour l'habituer à tracter sans le dégoûter.
C'est vrai que vos progrès sont allés si vite, il a fait preuve de tellement de bonne volonté et t'a beaucoup donné en peu de temps, donc ptêt à toi de lui rendre maintenant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Mer 4 Aoû 2010 - 20:44

16 juillet

17 km de rollerjo sur le chemin de halage (goudronné), derrière une copine à vélo.

Le cheval se cale derrière et on trotte à une allure très régulière. j'ai mis les boots à l'avant, pieds nus à l'arrière, mais les accotement sont globalement bons.

Le goudron, c'est on ne peut plus facile comme surface roulante. Par contre, le passage dans une zone à gros gravillons me donne un peu de fil à retordre... passée quand même, je pense que le cheval s'améliore au niveau "traction régulière", même si ça brasse un peu derrière.

Au niveau de chaque écluse de ce secteur, il y a des petits "dos d'âne" genre ralentisseurs de voiture. Peu à peu, je m'enhardis... pour essayer de décoller un petit peu... et fini par me prendre une belle gamelle sur le tout dernier (sur une dizaine de franchis sans problème).
Finalement, les protège poignets, c'est très utile. 15 jours après, je ne peux encore pas me servir de mes pouces comme je veux (pour dévisser un couvercle, par exemple) >> je suppose que je me suis fait une espèce de tendinite en amortissant le choc. Sans les protèges poignets, je pense qu'il y aurait eu de sérieux dégâts aux niveau des paumes.
Un des protège coude est tout rayé aussi, même si je n'ai pas souvenir de comment ça s'est fait.

4 août.
25 km de balade sur une autre portion du chemin de halage avec mon cousin à vélo.
Le cheval est moins motivé que la fois précédente, trotte doucement mais régulièrement.
Très bon respect des demandes d'arrêt.

On croise vélos et péniches, les gens rigolent de nous voir passer. On a été doublé par... le train (trois wagons, hein, pas le TGV), la voie ferrée étant parfois très proche du canal, et le cheval est resté aux ordres malgré le petit coup de stress (on avait encore jamais croisé de train).


4 boots de mises.

Juste après une écluse, Igor amorce un bel écart... prend appui avec les postérieurs pour se pousser sur le côté... et dégomme les deux boots postérieures qui s'élèvent dans les airs. Y'en a une qui a coulé dans le canal...
Bon, mes boots sont "amorties" depuis le temps, mais elles n'étaient pas encore bonnes à jeter, loin s'en faut. Encore que, c'est la première année où elles déchaussent comme ça, signe peut être qu'elles commencent à fatiguer.

C'était le seul incident de la journée, le cheval a bien bossé et pas de chute pour moi.

Je pense qu'il s'agit de ma dernière balade en roller, sauf relance des copains.
Maintenant que la nouveauté est passée, ça commence à manquer d'intérêt. Et trop compliqué pour utiliser ce genre de sortie à but d'entrainement physique et/ou pieds nus du cheval comme je l'ai envisagé un moment.

Par contre, je ferai peut être encore une tentative sur herbe rase, pour voir si je peux bosser de la maniabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Sam 4 Déc 2010 - 20:54

J'ai beaucoup pensé à toi cet après-midi, car la plaine avait de chouettes allures de terrain de jeux.
3-4cm de neige, mais une couche très homogène, et sur nos immenses chemins à travers champs, on se serait cru à l'hippodrome de Saint Moritz...
J'espère que c'est aussi bien chez toi et que tu en profites. Wink
Revenir en haut Aller en bas
pascaleW58
Vieux Tromblon


Messages : 2335
Date d'inscription : 21/09/2007
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Lun 6 Déc 2010 - 1:08

C'était super chouette !!!!!!

Mais cf post "skijo" Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sessions de roller joering avec Igor   Aujourd'hui à 19:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Sessions de roller joering avec Igor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Sessions de roller joering avec Igor
» roller joering
» Premiers essais longues rênes et roller joering
» Quels rollers pour le roller joering ?
» ski-joering avec Kalusha!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CANTER :: Disciplines équestres :: Skijöering, rollerjöering :: Sessions, rencontres, compètes...-
Sauter vers: